Nouveau tapuscrit

Édition TAPUSCRIT

AUX ÉDITIONS THÉÂTRE OUVERT | TAPUSCRIT

Réservez dès maintenant vos places pour la nouvelle création de Baptiste Amann,  Salle des fêtes, du 17 au 29 janvier dans la grande salle !

Après sa trilogie Des Territoires, présentée et publiée par Théâtre Ouvert, l’auteur se penche sur les bouleversements du monde rural où se croisent néo-ruraux·ales, écologistes, agriculteur·trice·s et élu·e·s. Un microcosme explosif.

Baptiste Amann, qui a l’art de tisser des fresques à la fois intimes  et politiques, signe avec Salle des fêtes une création aux couleurs vives de notre époque. Dans un puissant geste théâtral, il nous parle de bien commun, de précarité, d’écologie et plus que tout d’utopie. 

Un trio de jeunes urbain·e·s se lance dans un nouveau projet de vie : racheter le site d’une ancienne usine dans un petit village à la campagne pour le rénover et l’habiter. Mais leur rêve de décroissance et d’habitat partagé va se heurter à une réalité de terrain. Cette acquisition devient le centre d’enjeux politiques auxquels il·elle·s ne s’étaient pas préparé·e·s. Dans le huis-clos de la salle des fêtes du village, il·elle·s sont forcé·e·s d’interroger leur utopie et à se confronter à la complexité des rapports entre bien commun et propriété privée, ambitions écologiques et précarité sociale.

Découvrez le tapuscrit et commandez votre exemplaire

Pour en savoir davantage sur nos éditions Théâtre Ouvert | TAPUSCRIT contactez : Sylvie Marie : 01 42 55 74 40 | sm@theatreouvert.com

UN SAMEDI AVEC… : journées d’atelier gratuites et ouvertes à tou·te·s

Atelier

UNE JOURNÉE AVEC

En amont de certains spectacles de cette deuxième partie de saison, l’équipe du théâtre et les équipes artistiques proposent une journée d’atelier, gratuite et ouverte à tou·te·s, pour appréhender l’univers de la pièce, découvrir autrement Théâtre Ouvert, écrire, jouer, partager.

  • Ouvert à tou·te·s à partir de 18 ans, débutant·e·s et confirmé·e·s bienvenu·e·s
  • 10h à 18h à Théâtre Ouvert

INSCRIVEZ VOUS !
Juliette Roussille | 07 88 96 41 06 | jr@theatreouvert.com
(dans la limite des places disponibles)

SAMEDI 11 FÉVRIER
Avec Thibaut Galis et Delphine Bechetoille
Autour de la mise en espace de Sortir de la nuit, 14 et 15 février

Centrée sur la question des thérapies de conversion, Sortir de la nuit traverse la question du(des) désir(s) : Comment parler des désirs qui nous font peur ? Quel mots choisir pour décrire ce que l’on ressent dans la chair ?  Pourquoi est-il nécessaire d’écrire pour archiver nos désirs ? Comment les transmettre ?

Écrire l’intime, le désir, le corps, la conviction qui animera l’atelier est la suivante : de la même manière que le désir prend parfois des formes multiples, les façons de le dire sont tout aussi plurielles. Nous chercherons ensemble à mettre en mots les expressions corporelles, les ressentis intimes pour tenter de saisir par l’écriture ce que nous sommes tou·te·s : des sujets désirants.

Atelier ouvert aux aguerri.e.s comme aux novices, il permettra d’amorcer une pratique d’écriture ou de l’amener plus loin. La fin de l’atelier sera dédiée à une mise en voix des textes choisis par les participant.e.s, en comité restreint avec elles·eux.

SAMEDI 18 FÉVRIER
Avec Alexandre Horréard et Laurent Charpentier
Autour du spectacle Grand-duc, du 13 au 25 mars

 

©Mathieu Bernard-Reymond / Galerie Baudoin Lebon

Allez voir ailleurs !

Partenaires

Gardez aussi un oeil sur notre site et nos réseaux sociaux ! Les spectateur·rice·s de Théâtre Ouvert bénéficient régulièrement d’offres privilégiées chez nos voisin·e·s et ami·e·s.

______________

LA COLLINE
SPECTACLE DU 17 JANVIER AU 12 FÉVRIER

JE PARS SANS MOI

Conception et mise en scène Isabelle Lafon
Texte inspiré des œuvres du psychiatre Gaëtan de Clérambault et des écrits de Fernand Deligny
Écriture et jeu Johanna Korthals Altes, Isabelle Lafon

Isabelle Lafon et Johanna Korthals Altes nous dirigent aux frontières du désarroi mental, celui qui peut tous nous toucher. Imprégnées d’écrits et de rencontres avec des psychiatres, des enfants ou adultes hospitalisés, elles dévoilent une traversée personnelle et délicate vers la folie d’où surgissent des confidences, subversives et furieuses comme de petits éclats de verre. Il ne s’agit ni de dire que nous sommes tous en état de folie, ni de réfuter la normalité, mais plutôt de les mêler pour apprendre à s’écouter et à se rencontrer.

EN SAVOIR +

OFFRE PRIVILÉGIÉE :
> Bénéficiez d’un tarif préférentiel de 20 € (au lieu de 30 €) et 10€ pour les -30 ans (au lieu de 15€)
> Avec le code « OUVERT23 » sur la billetterie en ligne ou par téléphone au 01 44 62 52 52
*Dans la limite des places disponibles.

______________

THÉÂTRE 14
SPECTACLE DU 24 JANVIER AU 18 FÉVRIER

ON N’EST PAS LÀ POUR DISPARAÎTRE

Texte Olivia Rosenthal
Mise en scène Mathieu Touzé
Avec Yuming Hey
Musique live Rebecca Meyer
Et avec la voix de Marina Hands, de la Comédie-Française

On n’est pas là pour disparaître raconte l’histoire de Monsieur T., atteint de la maladie d’Alzheimer, qui, le 6 juillet 2004, a poignardé sa femme de cinq coups de couteau. La voix de Monsieur T. s’entrecroise avec celles de ses proches, des médecins et de l’autrice elle-même. Ce feuilletage de discours fait résonner, en chacun de nous, l’angoisse suscitée par l’oubli et l’effacement de la mémoire. Ces bribes de dialogues saisissent sur le vif le processus de dépossession de soi-même causé par la maladie d’Alzheimer et laissent entrevoir, dans cette perte, une possibilité de se réinventer.

EN SAVOIR +

> Bénéficiez d’un tarif à 10€ (au lieu de 25€), et 8€ pour les -30 ans
> Avec le code « THÉÂTREOUVERT » en envoyant un mail à billetterie@theatre14.fr ou par téléphone au 01 45 45 49 77

______________

LE MONFORT
SPECTACLE DU 1er AU 3 FÉVRIER

PIÈCE

création collective collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY Tiphanie Bovay-Klameth, François Gremaud, Michèle Gurtner

Trio helvétique à l’humour corrosif, le collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY fouille consciencieusement les recoins de l’humanité et met le doigt sur certains de ses travers les plus poétiques. Tiphanie Bovay-Klameth, Michèle Gurtner et François Gremaud entendent montrer dans Pièce ce qui humainement se joue derrière une pièce qui se joue. Non pas dans les coulisses, mais bien sur scène, où –comme dans de nombreuses situations de l’existence – s’opèrent simultanément bien plus de choses qu’il ne s’en dit.

EN SAVOIR +

OFFRE PRIVILÉGIÉE :
> Bénéficiez d’un tarif préférentiel de 12 € (au lieu de 25 €)
> Avec le code « RP-THEATREOUVERT » sur la billetterie en ligne (en sélectionnant le tarif réduit RP) ou au 01 56 08 33 88

______________

THÉÂTRE DE VANVES
SPECTACLE DU 7 AU 9 FÉVRIER

PRÉNOM NOM

Texte, mise en scène Guillaume Mika

Quel est le point commun entre l’Evolution des Espèces et l’évolution scolaire ? Dans Prénom Nom, on assiste à un rendez-vous d’orientation crucial d’un tardigrade géant (un animal d’habitude microscopique, aux capacités de résistance ahurissantes) avec une conseillère-psychologue de l’Education Nationale. Sauf que ce CIO (Centre d’Information et d’Orientation) semble ne pas tourner rond. Prénom Nom est un laboratoire théâtral mélangeant comédie scientifique, fiction sociale et contorsionnisme.

EN SAVOIR +

OFFRE PRIVILÉGIÉE :
> Bénéficiez d’un tarif préférentiel de 14 € (au lieu de 20 €)
> Avec le code « PRENOM » par mail à billetterie@ville-vanves.fr ou par téléphone au 01 41 33 93 70
*Dans la limite des places disponibles.

______________

THÉÂTRE 13
SPECTACLE DU 7 AU 24 MARS

BIQUES

Texte Gabrielle Chalmont-Cavache et Marie-Pierre Nalbandian

Âgisme : Toutes formes de discrimination, de ségrégation, de mépris, fondées sur l’âge. Après le féminisme (« Mon Olympe »), et la collapsologie (« Yourte ») : l’âgisme vient s’ajouter à la liste de nos questionnements. Comment repenser le monde, comprendre la nature, les autres, sans inclure celles et ceux qui ont vu, qui voient en ce moment et qui verront après nous ? Comment grandir sans intergénérationnel ?

C’est l’histoire de neuf femmes. Elles se rencontrent, un jour, au hasard, par la force des choses, dans la salle commune froide d’une maison de retraite. Certaines y travaillent, d’autres y vivent, d’autres visitent. Neuf vies, neuf fonctions. Mère, fille, aidante, artiste, cheffe, et…vieille.
Neuf cases de départ vouées à la même case d’arrivée. De quoi est-elle faite ? Comment sortir de sa fonction ? Comment faire de cette case commune un endroit sûr, joyeux, où il fait bon vivre. Où l’on va en marche avant ?

EN SAVOIR +

OFFRE PRIVILÉGIÉE :
> Bénéficiez d’un tarif préférentiel de 10 € (au lieu de 25 €)
> Avec le code « EHPAD » sur la billetterie en ligne
*Dans la limite des places disponibles.

______________

THÉÂTRE 13
SPECTACLE DU 18 AU 22 AVRIL

JAMAIS LABOUR N’EST TROP PROFOND

Texte et mise en scène Thomas Scimeca, Anne-Elodie Sorlin, Maxence Tual

Voilà quelque temps que Thomas Scimeca, Anne-Élodie Sorlin et Maxence Tual ont choisi de créer ce spectacle où ils se demandent avec leur humour parfois cru et sur un mode volontiers mélancolique comment s’y prendre pour réparer le monde entier… ou presque.

La planète souffre de mille maux. Les sols s’épuisent. Les forêts brûlent. L’air devient irrespirable. La biodiversité se réduit de jour en jour. Et voilà que les pandémies nous isolent quand elles ne nous tuent pas. Que faire ? Faut-il crier « Tous aux abris ! » ? Revenir à la terre ? Cultiver ses propres tomates ? La scène, le théâtre, jouer : cela a-t-il encore du sens ? Ne vaut-il pas mieux contempler la lenteur extatique de l’escargot ou réapprendre à utiliser notre télencéphale à des fins plus utopiques ?

Partant de leurs propres réactions face au chaos globalisé, leurs investigations les conduisent sur les pistes les plus étranges croisant en chemin Prométhée, Jean de Florette, Hamlet ou encore des chercheur·se·s inspiré·e·s comme Claude et Lydia Bourguignon.

EN SAVOIR +

OFFRE PRIVILÉGIÉE :
> Bénéficiez d’un tarif préférentiel de 10 € (au lieu de 25 €)
> Avec le code « THE END » sur la billetterie en ligne
*Dans la limite des places disponibles.

______________

THÉÂTRE DE VANVES
SPECTACLE DU 6 AU 21 MAI

AMNESIA

Texte, mise en scène Sarah M.

Comment le pouvoir peut-il entamer l’humanité de celui qui l’exerce ? C’est une énigme bien shakespearienne qui traverse la nouvelle fiction – troisième du cycle – de Sarah M. Trois amis d’enfance en sont les protagonistes. Devenus rivaux, peuvent-ils échapper à la fatalité vengeresse inhérente au pouvoir ? Loin des images figées et des croyances limitantes, c’est à travers une fable des plus baroques que l’autrice et metteuse en scène raconte comment se tissent les liens de domination dans le cercle du monarque. Et si comme dans l’enfance, on regardait les fantômes bien dans les yeux, pour les défier et pour se libérer enfin de la peur.

EN SAVOIR +

Gaëlle Bien-Aimé lauréate du Prix RFI Théâtre 2022

Par ailleurs
  • Partir ou Pâtir, Cyril Juvenil Assomo (Cameroun)
  • Port-au-Prince et sa douce nuit, Gaëlle Bien-Aimé (Haïti)
  • Ne t’étonne pas si ma lettre sent le sel, Jocelyn Danga Motty (République démocratique du Congo)
  • Je reviendrai avec le vent, Basma El Euchi (Tunisie)
  • Une femme à coudre, Sandra Élong (Cameroun)
  • Les ombres sauvages, Djevens Fransaint (Haïti)
  • Le Lac, Djo Kazadi Ngeleka (République démocratique du Congo)
  • Aomby, Gad Bensalem (Madagascar)
  • Collatéral, Fatoumata Sy (Côte-d’Ivoire)
  • Les mangeurs de cuivre, Bibatanko (République démocratique du Congo)
  • Bizarroïde, Jean-Paul Tooh-Tooh (Bénin)

(NO) BODY IS PERFECT

Atelier amateur

>> Vous pouvez découvrir l’œuvre collective en accès libre à l’Hôpital Tenon

(No) Body is perfect est une œuvre d’art plastique et sonore collective créée dans le cadre d’ateliers avec des artistes amateur·rice·s. Projet initié par la compagnie For Happy People and Co, en partenariat avec l’hôpital Tenon (Paris 20ème), l’œuvre est une collaboration originale entre le metteur en scène Jean-François Auguste, la collaboratrice artistique Morgane Bourhis, l’autrice Olivia Rosenthal, le plasticien Aurélein Vieillard, et huit personnes inscrites dans un parcours de transition de genre.

L’œuvre plastique interroge la façon dont on se définit au sein de la société, comment on regarde les autres et comment on est regardé en tant que personne entière, dans son genre, dans son identité sociale, dans son apparence… Toutes ces « cases » induites par la société seront concrètement matérialisées dans cette production plastique collective. La multiplicité et singularité de chaque proposition artistique individuelle au sein de l’œuvre collective déplacera le regard des visiteur·rice·s : nous sommes toujours bien plus qu’une nation, une couleur, un sexe, une préférence, une religion. 

La sensibilité du travail artistique mêlé à l’intimité des textes donnera à l’œuvre un écho fragile et palpable, au cœur de l’expérience vécue par les spectateur·rice·s. 

 

Création 2022

Porteur·se·s de projet Morgane Bourhis, Jean-François Auguste
Plasticien Aurélien Vieillard
Autrice Olivia Rosenthal
Avec Alric, Camille, Chloé, Claudia, Emma, Inès, Leslie, Maxime

AVEC LE SOUTIEN de l’hôpital tenon, AP-HP Paris 20ème, de la DRAC-ARS Île-de-France dans le cadre du dispositif Culture à l’hôpital, de Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines, du Théâtre les Passerelles, Scène de Paris Vallée-de-la-Marne à Pontault Combault, du Fonds de dotation Capsule d’Art, de la Ville de Paris 20ème
REMERCIEMENTS UF d’Endocrinologie Médecine de la Reproduction, service de gynécologie obstétrique Médecine de la Reproduction

Seuil, de Marilyn Mattei

Édition TAPUSCRIT

« Vous m’avez tuéR »
Dans la nuit de vendredi à samedi, Mattéo, 14 ans, laisse ce message sur les réseaux avant de ne plus donner signe de vie. 48h plus tard, une flic intervient dans le collège et interroge Noa, interne de la chambre 109 : Témoin principal ? Suspect ? Bourreau ? Noa devra répondre de ses actes, lui qui dit n’avoir rien fait.
À la façon d’un jeu de piste, dans une structure dramatique jouant sur différentes temporalités, lecteur·rice·s et spectateur·rice·s reconstituent peu à peu les pièces du puzzle de cette intrigue faisant apparaître l’ensemble des acteurs du collège, comblant peu à peu les trous de cette histoire, jusqu’à saisir le drame qui a eu lieu.
Seuil aborde par la fiction les mécanismes du modèle masculin à travers les rites de passage entre hommes. À travers le drame en creux de Mattéo, l’écriture interroge la construction du modèle viril contemporain par la violence, et la notion de consentement.

Marilyn Mattei
Tapuscrit n°152, avril 2022

Paru aux Editions Tapuscrit | Théâtre Ouvert

 

TOURNÉE

Du 5 au 9 avril à Théâtre Ouvert
Les 11, 17, et 18 mai 2022 lors du Festival « À vif », Le Préau – CDN de Vire
Du 8 au 27 juillet au Train Bleu à Avignon

« Un jour, tu seras un homme » avec la MGI

Atelier

ADOLESCENCE, BANDE, ET VIRILITÉ
« Un jour, tu seras un homme »

En partenariat avec la MGI – Maison du Geste et de l’Image

L’atelier

L’atelier proposé aura des allures de laboratoire. Ici, pas de production finie, mais des tentatives, des essais, des brouillons.

Il empruntera ses thématiques à celles du spectacle Seuil présente à Théâtre Ouvert du 5 au 9 avril 2022, que Marilyn Mattei a écrite pour le metteur en scène Pierre Cuq et sa compagnie Les Grandes Marées : l’adolescence et sa représentation du masculin.

L’écriture dramatique sera au centre de ce laboratoire. De l’écriture au plateau, alternant entre exercices d’écriture à la table et improvisations théâtrales, cet atelier permettra de comprendre ce qui sous-tend l’écriture théâtrale contemporaine.

_______

Nous explorerons, au moyen d’exercices ludiques d’écriture et d’initation au jeu, des allers/retour entre la table et le plateau dans une pratique concrète de ce que veut dire écrire pour le théâtre, et l’expérimenter par le jeu. En plaçant les participant.es tantôt comme écricain.e ou comme metteur.sescène et acteur.ice de leur propre fiction, nous tenterons de saisir le chemin d’un texte, de l’écriture à sa représentation. 
 
Ici, pas de résultat à obtenir, simplement de la recherche dans le plaisir, l’écoute, et dans un cercle de confiance. Les exercices proposés seront collectifs ou en petits groupes, et à l’écoute des envies de chacun.e.

_______

Planning
Samedi 2 avril – 10h-17h à Théâtre Ouvert
Dimanche 3 avril – 10h-17h à la MGI – Maison du Geste et de l’Image

Pour qui ? Professionnel·le·s du champ social, enseignant·e·s.

INSCRIPTION ET INFORMATIONS
Inscription dans la limite des places disponibles
Juliette Roussille : jr@theatreouvert.com | 01 42 55 74 40

La Carte TO

Théâtre Ouvert

La Carte TO permet un tarif préférentiel pour toutes les spectacles et la gratuité pour les festivals.
Valable un an, de date à date.

LES AVANTAGES 

  • 15 à 55% de réduction pour tous les spectacles
  • La gratuité des festivals (3 par saison / 40 propositions)
  • Invitation à des événements en lien avec la programmation, le quartier, nos envies et découvertes
  • Ateliers gratuits (jeu, écriture…)
  • Rencontres privilégiées avec les artistes, répétitions ouvertes, visites du théâtre…
  • Une réduction sur nos Éditions Tapuscrits

Vous pouvez acheter la Carte TO
Plein tarif : 20€
Tarif réduit* : 10€

  • au guichet du théâtre
  • en ligne ICI
  • par téléphone au 01 42 55 55 50

* Tarif réduit de 10€ 
– Habitant.e.s du 20 – 19ème arrdt., Les Lilas, Bagnolet, Romainville
– Moins de 30 ans ;
– intermittent.e.s
– demandeurs d’emploi
– groupe (à partir de 6 pers.)
– seniors (+65 ans)
– bénéficiaires du RSA

Chère chambre, de Pauline Haudepin

Édition TAPUSCRIT

Tapuscrit n°150 Chère chambre, de Pauline Haudepin

Chimène est une jeune femme de vingt ans dont on pourrait dire qu’elle a tout pour être heureuse : elle est née dans une famille aimante, a une compagne dont elle est amoureuse et aimée. Pourquoi décide-t-elle un soir de quitter sa chambre et d’offrir son corps à un inconnu sans abri, atteint d’un mal contagieux et incurable ? Comment ses proches vont-ils réagir en apprenant ce geste gratuit, incompréhensible, et sa mort inévitable ?

Écrite et mise en scène par Pauline Haudepin, la pièce s’ouvre sur un drame familial pour atteindre des dimensions oniriques. La maladie vient secouer les hypocrisies sociales, réveiller les énergies vitales et la soif d’absolu. La douceur peut-elle être plus subversive que la violence ?

Création au Théâtre National de Strasbourg en novembre 2021.

REVUE DE PRESSE

Scèneweb.fr, 17 janvier 2021, « Le sacrifice révélateur de Pauline Haudepin » : « Un spectacle gorgé de promesses pour l’avenir de sa jeune autrice et metteuse en scène »

 

10 €

Bon de commande