Wanjiru Kamuyu

Wanjiru Kamuyu, née à Nairobi au Kenya, est titulaire d’un Masters of Fine Arts de l’Université de Temple (Philadelphie, USA). Installée à Paris depuis 2007, elle a débuté sa carrière à New York. En tant que danseuse, elle a notamment développé une activité riche et diverse qui a influencé sa voie chorégraphique et pédagogique.

Entre New York et Paris, en tournée internationalement, elle a travaillé avec des chorégraphes contemporains tels que Jawole Willa Jo Zollar, Molissa Fenley, Okwui Okpokwasili, Dean Moss, Nathan Trice, Tania Isaac, Anita Gonzales, Bill T. Jones, Irène Tassembedo, Robyn Orlin, Emmanuel Eggermont, Nathalie Pubellier, Stefanie Batten Bland ou encore Bartabas. Pour les comédies musicales, elle a collaboré avec Jérôme Savary (À la recherche de Joséphine) et Julie Taymor (Le Roi Lion), pour le cinéma avec le réalisateur Christian Faure (Fais danser la poussière). Plurielle et diversifiée, sa danse l’a amenée à travailler avec Jean-Paul Goude.

En tant que chorégraphe, Wanjiru Kamuyu s’engage pour la cause des réfugié·e·s avec des projets développés pour le Neworld Theatre (USA) et l’Euroculture (projet pour 65 jeunes artistes et 11 réfugié·e·s du Soudain, de Syrie, de Libye et d’Afghanistan).

Elle réalise des commandes pour le metteur en scène Jérôme Savary (À la recherche de Joséphine (Baker)), Hassane Kassi Kouyaté (Maître Harold), Jean-François Auguste (Love is in the Hair), ou encore pour des départements de danse dans différentes universités aux États-Unis et pour des compagnies de danse et de théâtre.

En tant que regard extérieur elle participe aux projets des chorégraphes de Bintou Dembele / Cie Rualité (Z.H., Paris) et de la conteuse/danseuse Nathalie La Boucher (La Chevauchée du Gange, Paris).

Les œuvres de sa compagnie WKcollective ont été présentées internationalement : aux États-Unis, en France, en Italie et en Irlande, au Burkina Faso, en Afrique du Sud, au Rwanda et au Mozambique. Ses créations ont été développées à travers des résidences en France, en Irlande et aux Etats-Unis.

Wanjiru Kamuyu est titulaire d’un Masters of Fine Arts de l’Université de Temple (Philadelphie, USA) s’engage dans des actions éducatives et pour la formation de danseurs en Europe, en Amérique du Nord ainsi qu’en Afrique et dirige régulièrement des résidences de formations dans les départements de danse des différentes universités états-uniennes, comme les programmes de danse Alvin Ailey American Forhdam University et University of South Florida Dance in Paris.

 

Maj 09/05/22

Rosalie Comby

Née dans le Jura d’une famille de comédien·ne·s, Rosalie Comby commence le théâtre au lycée puis intègre l’ERAC (école régionale d’acteur·rice·s de Cannes) en 2014, entre Cannes et Marseille où elle collabore notamment avec Gérard Watkins, Ludovic Lagarde, Simon Delétang et Emma Dante.

À sa sortie en 2017, elle rejoint le Théatre Dijon Bourgogne en contrat professionnel où elle interprète le rôle de Lisette dans Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux, sous la direction de Benoît Lambert et le rôle de Mia, dans le texte Inoxydables de Julie Menard mis en scène par Maëlle Poesy. Elle collabore avec Ann Guillaume pour le film I CAN SWIM HOME, avec Clément Schneider pour le court métrage La dernière douane et rejoint en 2020 la compagnie Du jour au lendemain pour la création de La dispute, sous la direction d’Agnès Regolo.

En 2021, elle crée avec le collectif Station 24 et sous la direction artistique de Marie Levy le spectacle Le corps des autres, d’après le livre éponyme d’Ivan Jablonka et le documentaire de Delphine Seyrig Sois belle et tais-toi.

 

Maj 09/05/22

Marion Verstraten

Formée au conservatoire national de région de Poitiers, Marion Verstraten intègre la promotion 4 de l’Académie théâtrale du théâtre de l’Union en 2003. Elle joue notamment dans les créations de Michel Didym et Pierre Pradinas. 

En parallèle de ses activités avec la compagnie Jakart qu’elle co-fonde en 2005, elle travaille avec plusieurs compagnies du Limousin comme La Poursuite, la compagnie du Désordre, le Théâtre en Diagonale et la compagnie du Dagor.

Elle travaille régulièrement à la Mousson d’Été. En 2011 et 2012, elle se consacre aux créations du collectif Jakart avec Villégiatures de Goldoni et l’adaptation du roman de Cortazar Les Autonautes de la Cosmoroute, joué au théâtre de la Colline. En 2013, elle collabore avec David Lescot dans Les Jeunes au théâtre de la Ville, et aussi pour la première version du texte Buffles avec Edouard Signolet à Théâtre Ouvert. Elle poursuit ensuite sa collaboration avec des metteur·se·s en scène comme David Lescot, Laurent Hatat, Alice Laloy et Cécile Backes. 

 

Maj 06/05/22

Rémi Mesnard

Après des études littéraires, Rémi Mesnard se forme au conservatoire du 19ème arrondissement de Paris dans la classe d’art dramatique d’Émilie Anna Maillet. Il intègre ensuite l’ERCARM, où il travaille notamment avec Anne Alvaro, Baptiste Amann, Catherine Germain, Maëlle Poésy, Olivier Letellier, Émilie Le Roux.

Au théâtre, il collabore avec différentes compagnies, notamment Le Vaisseau, avec lequel il participe à la création du Cabaret des Oiseaux, de Clara Chrétien, une forme in-situ prévue pour jouer dans des lieux en ruines à l’été 2023. Il prête également sa voix au spectacle Nel Mezzo, de Félix Loizillon. 

Au cinéma, il joue dans différents courts-métrages, notamment Noée dans la tempête de Mathilde Chavanne et Sans-Sommeil de Maëlle Poesy. Il est aussi  l’affiche du fil de Jean-Christophe Meurisse Oranges sanguines, sélectionné au festival de Cannes hors-compétition. 

 

Maj 06/05/22

Caroline Menon-Bertheux

Caroline Menon-Bertheux intègre l’école du TNS à Strasbourg en 2011. Elle travaille par la suite avec Frédérique Mingant, Sacha Todorov, David Lescot, Tommy Milliot, Thomas Pondevie, Charles Chauvet et Maxime Kurvers.

 

Maj 06/05/22

 

Lisa Kramarz

Lisa Kramarz se forme au métier de comédienne au Cours Florent. Elle participe au Prix Olga Horstig 2014 et travaille ensuite pour la télévision et le théâtre sous la direction de Thomas Condemine, Philippe Calvario et Pénélope Biessy.

En 2017, elle intègre la promotion 27 de l’ERACM où elle poursuit sa formation en travaillant notamment sous la direction de François Cervantes et Gérard Watkins.

À sa sortie d’école, elle co-fonde la compagnie L’Engrenage, et joue notamment dans les créations de Baptiste Amann (Amours Premiers) et Clément Bondu (Les Étrangers). 

 

Maj 06/05/22

Suzanne Jeanjean

En 2014, en commence une formation aux Ateliers du Sudden puis au Studio de Formation Théâtrale à Vitry-sur-Seine. Elle intègre l’ERACM en 2018 où elle travaille notamment sous la direction de Baptiste Amann, Maelle Poésy, Anne Alvaro, Émilie Le Roux, Catherine Germain.

À l’été 2021, elle crée avec Antonin Totot le feuilleton Chroniques Terriennes sous la direction de Renaud-Marie Leblanc dans le cadre du festival Avant le soir à Marseille.

Lors de la saison 2021-2022, elle joue notamment dans Cardamone de Daniel Danis, mis en scène par Émilie Le Roux, et Gloire sur la terre de Linda McLean, mis en scène par Maëlle Poésy (un spectacle itinérant joué dans les lycées de la région Bourgogne).

 

Maj 06/05/22

Julien Geffroy

Parallèlement à une licence de physique-chimie, il suit une première formation théâtrale au conservatoire du Val Maubuée à Noisiel

En 2008, il entre à l’école d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg. Il y travaille avec Laurence Mayor, Jean-François Lapallus et Anne Fischer, Jean-Pierre Vincent, Bruno Meyssat, Claude Régy, Anne Cornu et Vincent Rouche, Gildas Milin, Krystian Lupa.
Il participe à deux ateliers d’élèves Et la nuit sera calme et Rien n’aura eu lieu mis en scène par Amélie Enon.

Depuis 2011, il poursuit son travail au sein du collectif Notre Cairn et de la compagnie Les Irréguliers. Il travaille également avec d’autres metteur·se·s en scène dont Pauline Ringeade, Nöel Casale, Vincent Rouche, Stéphane Braunschweig, Maxime Kurvers, Marie Josée Malis et Nicolas Mouzet Tagawa.

En 2021, il rejoint l’équipe de Baptiste Amann et L’ANNEXE pour la création de Salle des Fêtes

 

Maj 06/05/22

Olivier Brunhes

Compagnon d’apprentissage de Joël Pommerat, avec lequel il fonde une première trupe pour jouer dans la rue, il rejoint la compagnie de Laurent Terzieff avec laquelle il travaillera comme acteur pendant seize ans (1984/2000). Durant cette période, il joue aussi sous la direction d’Antoine Bourseiller, Bertrand Tavernier, Ariane Mnouchkine, Jean-Pierre Mocky, Serge Moati, Jean Marais (entre autres) et pour la télévision. Il réalise aussi deux films : Laurent Terzieff et compagnie, un documentaire de 26mn (1995) et un court métrage Du boulot (1996).

Dans les années 2000, il fonde L’improbable troupe de L’art Éclair afin de créer des spectacles dans les marges avec des personnes atteintes d’un handicap mental, des SDF et en milieu carcéral. Il publie ses premiers textes de théâtre avant de publier des nouvelles, un roman, des articles et des scénarri.

Mises en scène : Week-end de rêve, Aziou Liquid, Clichy des émeutes, Rêve d’A, Fracas, Paroles du dedans, L’ombre du soleil, Tout l’univers

Il est lauréat du Prix Senghor du premier roman et du Prix des lycéen·ne·s en apprentissage de la Région Île-de-France 2014 pour La nuit du chien.
Du Prix diversité culturelle 2016 pour Paroles du dedans et son travail en milieu carcéral.
Du Parcours d’auteur·rice du Centre National du Cinéma en 2021.
Il enseigne le théâtre à la Sorbonne nouvelle depuis 2011.

 

Maj 06/05/22

Etienne Jaumet

Etienne Jaumet commence sa carrière de musicien dans les années 90 avec Flop et toute l’équipe des Disques Bien et le groupe Married Monk. Mais c’est en devenant « l’homme The John Cage Project Revisited avec Etienne Jaumet 5 aux synthés analogiques » de Zombie Zombie qu’il se révèle.

Avec Cosmic Neman (également batteur de Herman Dune), Zombie Zombie sort deux albums influencés autant par le krautrock experimental des années 70s que l’avant-garde newyorkaise à la Suicide et enchaine des dizaines de concerts dans le monde ; Rough Trade nomme leur « A Land for Renegades » disque de l’année.

Le premier album solo d’Etienne, « Night Music », (Versatile 2009), est mixé par Carl Craig et apporte à Etienne la consécration. Etienne a déjà mis en transe des dizaines de scènes européennes de Cork à Riga. Depuis « Night Music », Etienne a enregistré, joué ou remixé en solo ou avec Zombie Zombie, Emmanuelle Parrenin, Richard Pinhas, Turzi, The Big Cruch Theory, Alan Howarth, Sonny Simmons, Versatile Noise Troopers (Gilb’R, I:Cube, Joakim & Etienne Jaumet), Danton Eeprom, Ilhan Ersahin, François and The Atlas Mountains, Luke Abbott, Discodeine, ARP, Man & Man, Yuksek, …

 

Maj 9/02/22