Aurore Jacob

Aurore Jacob est née à Strasbourg en 1983. Elle obtient un Master de théâtre à la Sorbonne en 2008 puis troque la théorie pour le plateau et s’intéresse à la matière du mot et à l’espace de la langue pour interroger le regard et notre rapport au réel. Sa première pièce Sans L, est créée par Gilda Cavazza (Théâtre Actuel et Public de Strasbourg, 2009) avec le Compagnie Terre de plumes.

Depuis, elle a participé à plusieurs projets de pièces et de performance et a notamment écrit Au bout du couloir à droite, (Bourse du CnT – Edition Théâtre Ouvert/Tapuscrit, 2014) qui a été mise en espace par Olivia Grandville (création Théâtre Ouvert, Focus FTO #1, novembre 2014 – reprise lors des Rencontres d’été à la Chartreuse, juillet 2015) et Souvenirs au bord de mère, mis en voix par Sophia von Gosen (Théâtre Ouvert, 2015).

En 2015, Aurore Jacob a également bénéficié d’une résidence à la Chartreuse, où elle se consacre à Sur/exposition et Seuls les vivants peuvent mourir (Edition Théâtre Ouvert/Tapuscrit, 2015) ainsi qu’au CED-WB où elle écrit Le Sens de l’escargot.

Dans Seuls les vivants peuvent mourir, pièce mise en voix par Madeleine Louarn dans le Focus, FTO #2 (Théâtre Ouvert, novembre 2015), elle poursuit la déconstruction d’une parole qui trébuche et tente de se redéfinir.

Aurore Jacob souhaite également bousculer ses habitudes d’auteur en répondant à des commandes ou en écrivant avec le plateau comme avec sa pièce Le malheur des uns ne fait pas le bonheur (Le Lavoir Public – Festival En Acte(s), novembre 2015).

L’importance de la transmission est essentielle à ses yeux, que ce soit avec un groupe d’autres artistes, comme avec le collectif Traverse en octobre 2015 à la Chartreuse ,où elle a encadrée des étudiants de l’ESAD, qu’à titre individuel par le croisement et le dialogue autour de son travail d’auteur avec les nouvelles générations d’acteurs, de dramaturges et de metteur en scène.
Dans le cadre des séminaires de Théâtre Ouvert avec le CNSAD et l’Ecole du Nord, elle a été invitée à venir parler de son travail d’écriture.

En février 2015, à l’issue du séminaire de Théâtre Ouvert du Master 2 « Mise en scène et dramaturgie » de l’université Paris 10 / Nanterre-La Défense, Souvenirs au bord de mère est mis en voix par Sophia Von Gosen, en présence de l’auteure. lors d’une Exploration et mises en voix de textes les 26 et 27 février 2015 à Théâtre Ouvert.

En février 2016, Aurore Jacob participera à un atelier de deux semaines avec Olivia Grandville, auprès des élèves du CNSAD, autour de son texte Sur/exposition, avec une représentation de fin d’atelier à Théâtre Ouvert programmée pour mars 2016.

Suite à une commande de Vincent Goethals, Aurore Jacob écrit un texte pour le week-end des Rencontres Auteurs / Amateurs et encadre la lecture de ce texte en juillet 2016 au Théâtre du Peuple de Bussang. Le texte sera publié par Lansman Editeur.

Aurore Jacob est aussi membre des Ecrivains Associés du Théâtre.

…………….

After obtaining her Master’s degree in theatre from the Sorbonne, Aurore swapped theory for the stage. She has written twelve plays, some of them published by Théâtre Ouvert, Lansman, Koinè and En Acte(s).

She likes to shake up her writing habits by writing directly on stage, as she did for the F3 project, now in production, and for which she has been working with Solenn Denis and Julie Menard within the context of laboratory work for alternative societies for Oh ! le Collectif de la surprise, scheduled for 2017.