Amandine Doistau

Amandine Doistau commence l’art dramatique au Conservatoire du 19ème arrondissement de Paris avec Émilie-Anna Maillet et Éric Frey.

En 2019, elle passe son CET au Conservatoire Hector-Berlioz et collabore avec des artistes tels que Alexandre Del Perugia ou Nadia Vadori Gauthier. En parallèle du Conservatoire, elle participe à des courts métrages avec l’association 1000 Visages et obtient un master de littérature comparée à la Sorbonne. Elle obtient également un bon niveau en chant lyrique, danse contemporaine et pratique le Kung-Fu en haut niveau. Aujourd’hui, elle est apprentie à l’ESCA (école supérieure des comédiens par l’alternance).

Tout au long de sa formation artistique, elle donne des cours de théâtre en partenariat avec la DAC dans des écoles du 19ème arrondissement et au lycée Le Corbusier à Aubervilliers.

En 2020, elle joue le rôle de Joy dans Electronic City de Falk Richter au théâtre de l’Aquarium dans une mise en scène de François Rancillac. En 2021 (jusqu’en 2023), elle joue dans Paranoid Paul de Simon Diard mis en scène par Luc Cerrutti au Théâtre de Chelles, puis aux Plateaux Sauvages. En 2022, elle joue le rôle de la reine Margot dans Massacre à Paris de Marlowe mis en scène par Jean-François Auguste à l’Oratoire du Louvre.

 

©ESCA

Maj 21/09/22

Léna Bokobza-Brunet

Née en 1996, Léna Bokobza-Brunet est comédienne, chanteuse, danseuse, autrice et metteuse en scène.

Elle entre au Cours Florent en 2014 et fait ensuite un crochet au Studio d’Asnières en 2016. Aujourd’hui elle est apprentie à l’ESCA (École Supérieure des Comédiens par l’Alternance), promotion 2023. Elle a commencé sa formation de chant en 2010, et pratique la danse depuis ses 7 ans ; elle a commencé la danse « Heels » en 2021.

Elle écrit et co-met en scène sa première pièce HARO en 2016, qui se joue au Funambule Montmartre en 2017 puis au Festival des Planches Fêlées en 2018. Elle y joue le rôle de Orphée. Elle est ensuite à l’origine de PLATOLOVE une adaptation de Platonov d’Anton Tchekhov qui se joue en 2018 à La Bellevilloise, au Bus Palladium, au Cirque Électrique. Elle participe au Festival OFF d’Avignon 2019. Elle met en scène et joue le rôle de Sophie.
Entre 2019 et 2021, elle dirige la création collectivON A GAVÉ LES OIESet y joue le rôle de Lila. En janvier 2020, elle joue dans CHEKHOV FAST & FURIOUS du Collectif SUPERAMAS au Théâtre Monfort.

Elle participe au Festival Court mais pas Vite 2019 au Théâtre Les Déchargeurs avec une version courte de sa pièce LE GOÛT DU SANG DANS LA BOUCHE qu’elle écrit, met en scène et dans laquelle elle joue. La pièce remporte le Prix du Public. La version longue, créée en 2020, se joue au Festival La Mascarade puis aux Déchargeurs (2021). Elle joue ensuite dans ROMÉO & JULIETTE de Shakespeare, mis en scène par Paul Desveaux au Théâtre Montansier et au Studio l ESCA.

En 2021, elle participe au Festival du Jamais Lu à Théâtre Ouvert dans la pièceL’ENTREPÔTde Gabrielle Chapdelaine, mise en voix par Jean-François Auguste ; elle joue également dans J’EMPÊCHE, PEUR DU CHAT, QUE MON MOINEAU NE SORTE de Violaine Schwartz, mis en scène par Marceau Deschamps-Ségura aux Déchargeurs et dans LES ENFANTS DE MARS, une pièce de Damien Sobieraff au Studio l ESCA.

En 2022 elle joue le rôle de Catherine de Médicis dans MASSACRE À PARIS de Marlowe, mis en scène par Jean-François Auguste à l’Oratoire du Louvre et à la Comédie de Reims. En novembre 2022, elle met en scène et joue dans OUSSAMA, CE HÉROS de Dennis Kelly, carte blanche au Studio l ESCA. 

 

©ESCA

Maj 21/09/22

Sohan Prague

Sohan Pague est comédien, formé aux Conservatoires d’art dramatique de Paris 12ème et 9ème, et à l’École de cinéma (CinéFabrique). Il a tourné dans différents courts-métrages (Mauvais genre, Cherchez le garçon…) et séries (Skam, saisons 6, 7, 8 et 9). Il fait également du doublage, dont la voix française du personnage principal du jeu vidéo « Tell me why » de DontNod, Tyler. Il a également fait des lectures de textes pour le podcast « Quouïr ». Il fait aussi du slam et de la chanson depuis plusieurs années.

 
©Thibault Grabherr
 
Maj 21/09/22

Mathias Bentahar

Mathias Bentahar débute sa formation de comédien à Acting International de 2010 à 2012.

Il participe ensuite à un stage de l’ARIA en Corse où il suit notamment les interventions de Nadine Darmon. En 2014, il intègre le Studio de Formation théâtrale de Vitry-sur-Seine puis rejoint l’École Supérieure d’Art Dramatique de la ville de Paris (ESAD) sous la direction de Serge Tranvouez en tant qu’élève de la promotion 2017. Il y suit entre autres les classes de Laurent Sauvage, Christiane Jatahy, Julie Deliquet, Cyril Teste, Wajdi Mouawad, Igor Mendjisky ou encore Thierry Thieu Niang, avec qui il a continué de travailler au TGP.

Au sortir de l’ESAD en 2017, il rencontre Amine Adjina et Émilie Prévosteau (cie du Double) avec qui il crée Arthur et Ibrahim, qui tournera en France pendant plus de trois ans. Il continue de travailler avec eux sur leur création Histoire(s) de France (2021). 

Il collabore en parallèle avec plusieurs autres compagnies : Les Méridiens, O’Brother, Des Ils et des Elles et Midi Minuit – Guillaume Vincent. 

 

 

©Yvan Loiseau

Maj 1/09/22

Aurélia Lüscher

Aurélia Lüscher s’inscrit en 2008 au Conservatoire de Musique de Genève en filière art dramatique. De 2012 à 2015, elle intègre l’École de la Comédie de Saint-Étienne.

Avec la compagnie le désordre des choses qu’elle co-fonde en 2014 avec l’auteur Guillaume Cayet, iels créent en 2015 Les Immobiles au théâtre du Verso Saint-Étienne, en 2017 B.A.B.A.R (le transparent noir) à la Maison des Arts du Léman et en 2021 La Comparution, en production déléguée avec la Comédie de Valence, à la Comédie de Clermont. Toujours avec la compagnie, elle joue dans les lycées avec Innocent.e.s mis en scène par Fleur Sulmont et met en scène Neuf mouvements pour une cavale en 2019, co-produit par la Comédie de Clermont-Ferrand – scène nationale et le Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon. 

Elle fonde également le Collectif Marthe implanté à Saint-Étienne, avec Marie-Ange Gagnaux, Clara Bonnet et Itto Medhaoui. Avec Le Monde Renversé, le collectif est accompagné par Prémisses Production pour trois années et pour une résidence au Théâtre de la Cité Internationale à Paris. Leur seconde création Tiens ta garde voit le jour en mars 2020 à la Comédie de Saint-Étienne. Elles créent en 2022 Rembobiner, une petite forme autour de la réalisatrice suisse Carole Roussopoulos.

 

©DR

Maj 1/09/22

Julia Cash

Danseuse et comédienne, Julia Cash est diplômée de l’ESCA. Entre 2018 et 2019, elle a fait partie de la Jeune troupe des comédiens du CDN de Montluçon sous la direction de Carole Thibaut. Elle a travaillé avec Pauline Huriet pour Je le ferai hier, prix du Jury du Festival Court mais pas vite et à la Cartoucherie de Vincennes dans L’Avare mis en scène par Tigran Mekhitarian. Plus récemment, elle se produit au Théâtre de Vanves dans une mise en scène de Thomas Quillardet, L’Histoire du Rock, aux Déchargeurs dans Je voudrais crever mis en scène par Ambre Dubrulle, puis avec Aksel Carrez dans Les Enfants du Soleil à Anis-Gras.

 

©Gilles Erard

Maj 1/09/22

Adrien Rouyard

Originaire de Haute-Savoie, Adrien Rouyard intègre le Cours Florent à l’âge de 20 ans. Il y suit les enseignements de Laurence Côte, Antonia Malinova, Jerzy Klesyk et Jean-Pierre Garnier. Au cours de sa troisième année de formation, il est admis à la Classe Libre, promotion XXXVI.

Il intègre l’École du Nord en 2015 où il travaille avec Christophe Rauck, Cécile Garcia Fogel, Jean-Pierre Garnier, Alain Françon, Guillaume Vincent, Thomas Quillardet, Lorraine de Sagazan, Maguy Marin… Dès sa sortie de l’École du Nord, il joue – avec toute sa promotion lilloise – dans Le Pays Lointain (Un Arrangement) mis en scène par Christophe Rauck présenté au Festival In d’Avignon 2018.

À l’automne 2018, il joue de nouveau sous la direction de Christophe Rauck dans Ben oui mais enfin bon écrit par Rémi De Vos. Pour la saison 2019/2020 on le retrouve dans De l’ombre aux étoiles de Jonathan Châtel et dans la Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier, spectacle toujours en tournée. En 2021 il joue dans Droit de Visite (hors les murs du Théâtre National de La Colline), spectacle écrit et conçu par Alexandra Badea et dirigé par Madalina Constantin. En 2022, retour au Festival In d’Avignon pour Richard II, mis en scène par Christophe Rauck.

 

 

©Maya Zardi

Maj 1/09/22

Garance Durand-Caminos

Garance Durand-Caminos est une comédienne franco- argentine. Après avoir pratiqué le théâtre au conservatoire du 5ème arrondissement à Paris pendant 4 ans, elle intègre ensuite la section interprétation dramatique de l’INSAS dont elle sort diplômée d’un Master en 2020. Garance y joue notamment sous la direction d’Isabelle Pousseur dans La Révolution I / fin de Louis de Joël Pommerat, et celle d’Olivier Boudon dans Antoine et Cléopâtre (spectacle de fin d’études, octobre 2020). Elle participe aux projets Jardiland, paradis perdue et L’art de la fugue/L’art de la guerre de Jean-Gabriel Vidal (2017 et 2018), et Lo stupro / Corps de Médéa Anselin, qui a été présenté au festival XS (Théâtre National, Bruxelles) en mars 2020.

Garance pratique le violon à un niveau avancé, le chant ainsi que la danse classique et contemporaine, et elle se forme à la biomécanique avec Marie Shmaevich depuis 2018 : autant de disciplines qui nourrissent et enrichissent son travail de comédienne. Elle rejoint l’équipe des comédien·ne·s permanent·e·s du Théâtre du Préau à Vire la saison prochaine.

Maj 10/06/22

Baptiste Mayoraz

Baptiste Mayoraz entame à l’âge de 5 ans des études de violon puis de théâtre au conservatoire de Sion, explorant nombre de styles musicaux et acquérant en autodidacte une bonne maîtrise de plusieurs instruments. Il réalise et interprète les musiques originales du Cercle de Craie Caucasien de Brecht (2014), du Guillaume Tell de René Zahnd par la Compagnie Marin et Nova Malacuria (2015), de Dracula (2017) ainsi que de Don Quichotte (2019), tous deux pour Nova Malacuria. Il interprète la musique de Van Gogh, Si près de la Nuit, avec la Cie Hussard de Minuit (2018), créé à Sion et tourné en Suisse Romande. Il découvre le monde de la marionnette au sein de la Cie Héros Fourbus et collabore en tant que musicien et marionnettiste à la reprise de Tiempos (2018) et à la création de Dream (2018).

Il se forme au chant lyrique aux conservatoires de Sion et de Fribourg. On a notamment pu le découvrir en Ajax Ier dans La Belle Hélène (2018) avec Ouverture Opéra et on pourra l’entendre en Jésus dans la Johannes-Passion (2020) mise en espace par l’Ensemble Vocal de Saint-Maurice sous la direction de Charles Barbier.

Sa recherche artistique et personnelle le mène à découvrir la dramathérapie, l’utilisation des outils du théâtre à des fins psychothérapeutiques. Il est actuellement en formation à l’Institut dramatherapie.ch, à Saint-Gall. La jonction de ses activités de comédien et de dramathérapeute l’amène à collaborer avec la compagnie CATATAC, notamment dans Alice revisited (2019), co-produit par le théâtre de VIDY-Lausanne et le TLH-Sierre. Il est actuellement comédien permanent au Préau CDN de Vire et à notamment joué dans la pièce Au-delà du premier kilomètre écrit et mis en scène par Adrien Cornaggia et Julie Ménard.

 

Maj 10/06/22

Léopoldine Hummel

Léopoldine Hummel a fait des études de musicologie, de piano et de chant lyrique. Elle pratique une multitude d’instruments, dont le piano, l’accordéon, la flûte traversière, la fuyara (flûte slovaque), la contrebassine et la wash-board (planche à laver musicale). Diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Comédie Saint-Etienne, elle joue depuis 2009 sous la direction de : Rémy Barché, Gilles Bouillon, Chloé Brugnon, Guillaume Dujardin, Gilles Granouillet, Clémence Gross, Damien Houssier, Charly Marti, Raphaël Patout, José Pliya, Jean- Michel Potiron, Simon Vincent.

Elle est par ailleurs comédienne permanente du Festival des Nuits de Joux et du Festival des Caves, dirigés par la compagnie Mala Noche.

Elle écrit la musique de pièces de théâtre. Depuis 2010, elle chante sous le nom de LÉOPOLDINE HH. Son premier album « Blumen im Topf » est sorti en 2016, il a remporté le coup de cœur de l’académie Charles Cros ainsi que le Prix Moustaki 2017.

En 2018-19 elle joue dans La Chambre Désaccordée de Marc Lainé et dans On voudrait revivre d’après Gérard Manset, mise en scène Chloé Brugnon. Elle poursuit sa collaboration avec Marc Lainé autour de sa pièce Nosztalgia Express et vient de sortir son deuxième album composé à partir de textes de Gildas Milin : Là, lumière particulière.

 

Maj 10/06/22