Coupes budgétaires : déclaration commune de la branche du spectacle vivant public

Par ailleurs

Lors d’une réunion le 13 mars, toutes les organisations syndicales des salariés et des employeurs du secteur du spectacle vivant ont uni leurs voix. Ensemble, nous avons vigoureusement dénoncé les mesures d’austérité prévues, qui mettent en péril nos missions essentielles.
Nous sommes déterminés à défendre nos droits et à préserver l’avenir de notre secteur, et plus largement l’avenir des services publics. Nous resterons mobilisés et déterminés dans notre lutte pour faire entendre nos revendications et préserver le dynamisme et la diversité culturelle de notre pays

3 revendications urgentes pour la survie de notre secteur :

  • Renoncement aux coupes budgétaires de 100 millions annoncées sur la création
  • Refinancement du service public de la culture, des équipes artistiques et des lieux indépendants.
  • Mobilisation du ministère de la culture en faveur de la sauvegarde du régime de l’intermittence du spectacle.

Lire l’intégralité de la déclaration commune ICI

 

 

Écrivez, envoyez : appel à écritures pour le Prix RFI Théâtre 2024

Par ailleurs

Depuis dix ans, le Prix RFI Théâtre a permis à une dizaine d’auteurs et d’autrices de rencontrer une plus grande audience, dans leurs pays respectifs, mais aussi à l’international. L’aventure continue avec cette 11e édition.  L’appel à écritures de RFI est lancé depuis le lundi 25 mars.

Pour postuler les candidat.es ont cinq semaines pour inventer, affiner, peaufiner, ajuster leur texte et l’envoyer avant la date limite du samedi 27 avril 2024, à minuit.

L’an dernier, le Camerounais Éric Delphin Kwégoué l’a emporté avec À cœur ouvert qui sera lu au Festival d’Avignon dans le cycle de lectures de RFI Ça va, ça va le monde ! et créé au Festival des Zébrures d’automne à Limoges en septembre. Qui lui succèdera ?  Homme ? Femme ? D’Afrique, du Proche-Orient, des Caraïbes, de l’océan Indien ? Les jeux sont ouverts et le jury de septembre sera seul à en décider.

EN SAVOIR+

Le « Prix Théâtre RFI » est organisé en partenariat avec la SACD, l’Institut français, l’Institut français du Sénégal à Saint Louis, les Francophonies – Des écritures à la scène, Théâtre Ouvert – CentreNational des dramaturgies contemporaines, et le Centre Dramatique National de Normandie-Rouen.

La Flèche d’Or hors les murs

Par ailleurs

Fermée exceptionnellement en février et mars, la Flèche d’Or s’exporte à Théâtre Ouvert le temps d’une soirée, à l’occasion du spectacle Soeurs

Trois autrices de théâtre, Marine Bachelot Nguyen, Penda Diouf et Karima El Kharraze, lisent trois textes qui partent sur les traces de leurs ancêtres et ascendant.es. Elles déploient des traversées épiques et intimes convoquant le Viêtnam, le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou le Maroc – autant de pays liés à la France et son histoire coloniale.

Rendez-vous le jeudi 14 mars à 19h. 
Infos détaillées et billetterie sur le site de la Flèche d’Or

©Hélène Harder

Appel à textes – 9e festival du Jamais Lu Paris

Par ailleurs

L’APPEL À TEXTES DU 9E FESTIVAL DU JAMAIS LU PARIS EST OFFICIELLEMENT LANCÉ ! 

Au Jamais Lu Paris, depuis 2015, on flaire les écritures nouvelles dans une joyeuse humeur franco-québécoise. Les plus belles têtes de la jeune garde dramaturgique du Québec et de la France s’accostent et se coudoient pour faire éclore des textes inédits. Tout juste écrit, sitôt proféré : on vient au festival pour voir apparaître le récit multiplié de son époque sur un tréteau fédérateur. Pour écouter qui raconte maintenant.

LA 9e ÉDITION SE TIENDRA DU 25 AU 27 OCTOBRE 2024

Comme à chaque année, quatre metteur·ses en scène québécois·es viendront à la rencontre de quatre auteur·ices français·es. Durant une semaine, ils et elles se côtoieront dans la création pour mettre les écrits à l’épreuve du plateau pour la toute première fois, jusqu’à leur mise en voix par une fervente troupe d’interprètes.

Nous recherchons ici des textes en pleine construction, encore jamais lus ailleurs. Proposez-nous un manuscrit théâtral en cours, qu’il soit à l’étape d’idée, de premier jet ou de version complète. Nous tenterons d’y flairer l’urgence, l’impatience et l’acuité de nommer l’ici-maintenant.

Pour faire partie de l’aventure, vous avez jusqu’au 17 mars pour déposer votre projet, via ce formulaire

Plus d’informations sur le site du Jamais lu
Redécouvrez les textes et l’équipe de la 8ème édition du festival qui s’est tenue du 3 au 5 novembre 2023.

©Joseph Banderet

« Le Prix de l’or » sur les routes de France !

Par ailleurs

Après le succès remporté l’année dernière à Théâtre Ouvert, Le Prix de l’or part en tournée ! De janvier à juin, la pièce écrite et mise en scène par Eugen Jebeleanu sera jouée dans plusieurs villes de France, avant d’être repris à Théâtre Ouvert du 10 au 22 juin. 

Récit intime et politique inspiré de la propre expérience de l’auteur en Roumanie, Le Prix de l’or explore l’univers de la danse sportive à l’âge de l’enfance et de l’adolescence, la découverte de la sexualité, la peur de l’échec, le deuil du père et l’effort pour gagner l’amour des parents. Ce manifeste offre une expérience de libération du corps et de l’esprit, dans la cadence des rythmes kitsch et glam des dix danses règlementaires.

Plusieurs rendez-vous pour découvrir la pièce : 

Et pour en savoir plus sur le spectacle, c’est par ici

Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines est producteur délégué du Prix de l’or
©Christophe Raynaud de Lage

Éric Delphin Kwégoué lauréat du Prix Théâtre RFI 2023

Par ailleurs

Le « Prix Théâtre RFI » 2023 a été décerné à l’auteur camerounais Éric Delphin Kwégoué pour sa pièce À cœur ouvert.

Il a été remis le dimanche 24 septembre à Limoges dans le cadre du festival « Les Francophonies – Des écritures à la scène », dont RFI est partenaire. Le jury* présidé cette année par le comédien franco-sénégalais Adama Diop, a salué « une pièce osée, moderne, connectée au monde d’aujourd’hui dans une forme presque cinématographique aux allures de polar. Avec une grande vitalité d’écriture, le texte aborde de plein fouet la question de la corruption, le combat pour la démocratie, la liberté de la presse et le rôle des réseaux sociaux. En donnant une image moderne de l’Afrique, Eric Delphin Kwégoué invente un théâtre susceptible d’interpeller ses contemporains pour renouer avec cet art de la scène ».

À cœur ouvert raconte le déroulement d’une prise d’otages. Un commando s’introduit dans la maison d’un journaliste et menace sa femme et ses enfants pour obtenir des documents compromettants pour le pouvoir. Une fable contemporaine écrite comme un thriller qui dépeint une société en proie aux multiples crises, sociales et politiques.

Né en 1977 à Bana, dans l’ouest du Cameroun, Eric Delphin Kwégoué a déjà écrit une vingtaine de pièces, parmi lesquelles Lez-Zanimal lue au festival d’Avignon en 2023 dans le cadre du cycle de lecture Ça va, Ça va le monde !, organisé par RFI. Il a également écrit Taxiwoman, Igonshua, La ménopause du quotidien, Autopsie d’une poubelle ou encore Jamais sans eux, texte récompensé par le Prix des Inédits d’Afrique et d’Outremer en 2017. Éric Delphin Kwégoué est aujourd’hui un acteur important de la vie culturelle et artistique de son pays et assure la direction artistique du Festival Compto’Art54.

À cœur ouvert fera l’ouverture en juillet 2024 de la 12 ème édition du cycle de lectures Ça va, ça va le monde ! organisé au Festival d’Avignon par RFI, et sera ensuite diffusé sur les antennes de la radio.

*Le jury 2023, présidé par Adama Diop, était composé de : Virginie Andriamirado (présidente de l’Institut des Afriques), Alexandra Badea (autrice et metteuse en scène), Catherine Blondeau (directrice du Grand T), Brigitte Buc, (vice-présidente de la SACD pour la commission théâtre), Kossi Efoui (écrivain), Hassane Kassi Kouyaté (directeur Des Francophonies – Des écritures à la scène), Muriel Maalouf (journaliste RFI), Caroline Marcilhac (directrice de Théâtre Ouvert), Gaëlle Massicot Bitty (responsable du Pôle Artistes et Professionnels de l’Institut français), Estelle Savasta (autrice et metteuse en scène, associée au CDN de Normandie Rouen), et Johanna Silberstein (directrice de la maison Maria Casarès)

Créé en 2014, le « Prix Théâtre RFI » a pour objectif de promouvoir la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud et de favoriser le développement de carrière de jeunes auteurs écrivant en français. RFI et ses partenaires offrent ainsi au lauréat un soutien professionnel et une exposition médiatique à travers : une résidence de création scénique sur le texte lauréat au Centre Dramatique National de Normandie-Rouen; une lecture au Festival Les Zébrures du printemps / Les Francophonies-Des écritures à la scène ; une dotation financière attribuée par la SACD ; une participation financière et un accompagnement de l’Institut français aux résidences d’écriture ; un accompagnement dramaturgique par Théâtre Ouvert ; une résidence à la Villa Ndar, à Saint-Louis du Sénégal.

 

 

©Pascale Gely

VIDÉO : Hommage à Lucien Attoun à Avignon

Par ailleurs

Découvrez en vidéo l’hommage à Lucien Attoun à la Chapelle des Pénitents Blancs à Avignon cet été

LA DEMANDE D’EMPLOI, de Michel Vinaver

Avec Hinda Abdelaoui, Emmanuelle Lafon, Stanislas Nordey, Laurent Poitrenaux
La lecture sera précédée d’un témoignage de Joëlle Gayot, ancienne collaboratrice de Lucien Attoun à Théâtre Ouvert et France Culture.

Lucien Attoun et Micheline Attoun ont inauguré en 1971 la chapelle des Pénitents Blancs à l’invitation de Jean Vilar. Ce fut un acte fondateur pour Théâtre Ouvert qui souhaite, à l’occasion de cet hommage, y présenter l’un des premiers textes inédits qu’ils ont proposé à l’époque.

Cette pièce, qui n’a rien perdu de son actualité, traite de la manière dont un directeur des ventes, chômeur depuis trois mois, perdu dans sa sphère familiale et sociale, cherche un nouvel emploi. En même temps qu’il se plie à des questionnaires réglés comme des machines infernales et aux manœuvres d’un chasseur de têtes, il affronte sa fille « gauchisante » et sa femme, qui supporte mal la perte d’un cadre de vie sécurisant. Sa solitude est accentuée par la juxtaposition de ces voix discordantes.

PRODUCTION Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines, Festival d’Avignon.
La pièce est éditée par L’ARCHE Éditeur.

 

Gaëlle Bien-Aimé lauréate du Prix RFI Théâtre 2022

Par ailleurs
  • Partir ou Pâtir, Cyril Juvenil Assomo (Cameroun)
  • Port-au-Prince et sa douce nuit, Gaëlle Bien-Aimé (Haïti)
  • Ne t’étonne pas si ma lettre sent le sel, Jocelyn Danga Motty (République démocratique du Congo)
  • Je reviendrai avec le vent, Basma El Euchi (Tunisie)
  • Une femme à coudre, Sandra Élong (Cameroun)
  • Les ombres sauvages, Djevens Fransaint (Haïti)
  • Le Lac, Djo Kazadi Ngeleka (République démocratique du Congo)
  • Aomby, Gad Bensalem (Madagascar)
  • Collatéral, Fatoumata Sy (Côte-d’Ivoire)
  • Les mangeurs de cuivre, Bibatanko (République démocratique du Congo)
  • Bizarroïde, Jean-Paul Tooh-Tooh (Bénin)