En public

Festival

Focus à Théâtre Ouvert

F.T.O#4

La quatrième édition du festival fait entendre des textes pour la plupart inédits d'une douzaine d'auteurs français et étrangers.

avec notamment
Huda Abderhamane, Benoît Bradel, Nathalie Fillion, Claudine Galea, Olivia Grandville, Eugen Jebeleanu, Barbara Métais-Chastanier, Hala Moughanie, Nathalie Quintane, Florian Pautasso, David Léon,
Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, Olivier Veillon, Tanguy Viel, Olivier Werner, Elise Wilk

En savoir plus...

Témoignages, débats, lectures

Soirée de lancement du 3ème numéro de Parages

avec le Théâtre National de Strasbourg

Lundi 4 décembre 2017 à 19h30

Cette soirée sera l'occasion de discuter de la place de l'écriture contemporaine dans le champ du théâtre public, et surtout de donner la parole aux auteurs de la nouvelle génération.

Témoignages, débats et lectures rythmeront la soirée.

En présence de Simon DIARD, Nicolas DOUTEY, Aurore JACOB, Philippe MINYANA, Stanislas NORDEY,
Noëlle RENAUDE, Frédéric VOSSIER

En savoir plus...

Spectacle

5 auteurs / 5 semaines / 5 créations

du 24 septembre au 25 octobre 2014

de Stéphane Bouquet, Robert Cantarella, Nicolas Doutey, Liliane Giraudon, Noëlle Renaude
Metteur en scène Robert Cantarella
Assistant à la mise en scène François-Xavier Rouyer
Scénographie Elodie Dauguet
Son Alexandre Meyer
Générique Rebecca Meyer 
Lumière Philippe Gladieux

Avec Stéphane Bouquet, Robert Cantarella, Charlotte Clamens, Rodolphe Congé, Orphée de Corbière, Michel Corvin, Nicolas Doutey, Cécile Fišera, Julien Lacroix, Sabine Macher, Nicolas Maury, Frédéric Moulin, Noëlle Renaude, François-Xavier Rouyer, Emilien Tessier et des invités surprise

Notre Faust, série diabolique en 5 épisodes, élaboré par un ensemble d’artistes réunis autour de Robert Cantarella, met en scène un Faust fondamentalement contemporain aux prises avec les problèmes de société les plus actuels, imprégné des enjeux de notre époque. Comment interroger le mythe ? Quel pacte Faust passerait-il aujourd’hui, dans une société en proie à des désirs qu’il s’agit d’assouvir au plus vite pour faciliter la consommation de tout ? Avec quel Méphisto ?

Partant du constat que les grands mythes sont pris en charge par les séries télévisées, l’équipe a élaboré un projet d’écriture "à plusieurs" fondé sur les codes du feuilleton. Les cinq épisodes d’une heure environ de Notre Faust, construits sur une pluralité d’axes narratifs, de temporalités et de lieux, sont habités par des personnages récurrents. Comme il se doit, chaque épisode débute par un rappel des précédents et se termine sur une question en suspens. Comment continuer ?

Les modalités du travail suivent également celles que l’on applique dans les séries : écriture des épisodes en amont, puis rythme frénétique dans la réalisation au plateau. Chaque semaine, un épisode nouveau est présenté - répété en journée la semaine précédente - et une intégrale aura lieu à la fin de la cinquième semaine.

 

Un rêve de théâtre par Robert Cantarella
Notre Faust a été un rêve de théâtre; même si je ne sais pas la formule d’accomplissement d’un rêve et surtout s’il faut avoir envie qu’un rêve devienne autre chose. Je voulais modifier les usages de la durée au théâtre. Je pensais (passé inutile: je pense) que les conditions de la production sont les sources de toutes les dispositions de la création à venir. Autrement dit: - montre moi ta production et je te “dirai” le spectacle. Par exemple: en jouant avec la durée de la répétition la combustion d'une idée et sa transformation en décision de scène deviennent des variantes physiques. Le temps qu'il faut pour qu'une invention (une idée non encore accomplie) prenne une consistance est un paramètre qui va dessiner la production à venir. La transformation nécessite un écart ou un intervalle pour sortir du lit commun de la prévision (un saut hors de la rainure de l'habitude). Ce pas de côté est une affaire de durée, de modification des données, qui va in-déterminer un ensemble de personnes, par exemple ceux qui travaillent pour un projet de théâtre comme Notre Faust. Et les in-déterminés sont mal-vus. Dans notre cas, "Notre Faust", faire de l'urgence, au moment de la répétition théâtrale, une obligation à se décider au plus vite, à créer une sensation de vertige, et donc de griserie, d'appel d'air, à savoir, l'impossible recours à la maturation. Une priorité à la première idée, qui nous rapproche d'un jeu grave et joyeux en même temps, dont les règles auraient été de passer à côté du jugement, par dessus le marché des évaluations, sans souci des cotations.

Coproduction Cie R&C - Théâtre Ouvert
Avec le soutien de la Région Ile-de-France, de la DRAC Haute-Normandie dans le cadre de la résidence de la Cie R&C à la Scène Nationale Evreux-Louviers, de la Ménagerie de verre dans le cadre du Studiolab 
Une première étape de travail a eu lieu à la Ménagerie de verre dans le cadre d’Etrange cargo 2013

Liens


Nicolas Maury - Rodolphe Congé © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury - Rodolphe Congé © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury - Michel Corvin © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury - Michel Corvin © Christophe Raynaud de Lage

Rodolphe Congé - Nicolas Maury © Christophe Raynaud de Lage

Rodolphe Congé - Nicolas Maury © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury ©Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury ©Christophe Raynaud de Lage



Tous les épisodes :
1h20
24 au 27 septembre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
55 minutes
1er au 4 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
55 minutes
8 au 11 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)

Un funérarium en province/ un revenant/une homélie biscornue/ un silence

1h
15 au 18 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
1h15
22 au 24 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
25 octobre à 15h
Tarif spécial
50 € / 40 € avec la Carte TO