En public

MISE EN SCÈNE

Ogres

de Yann Verburgh
L'équipe de Ogres © Geoffrey Fages

L'équipe de Ogres © Geoffrey Fages

du 22 septembre au 7 octobre 2017

mise en scène Eugen Jebeleanu

avec Gautier BoxebeldClémence LaboureauRadouan LeflahiUgo LéonardClaire Puygrenier
..........

mardis et mercredis à 19h
jeudis et vendredis à 20h
samedis à 20h
..........

Ogres propose un voyage au cœur de l’homophobie, aujourd'hui dans le monde. De la France à la Russie, de l'Ouganda à l'Iran – en passant par la Bulgarie, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Grèce, le Brésil, la Roumanie, la Corée du Sud, les Pays-Bas – ce texte dresse un état des lieux d'une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement, qui existe sous toutes sortes de formes et dont toutes les formes provoquent douleurs et souffrances. 

En savoir plus...

Temps fort

Festival du Jamais Lu-Paris

3ème édition

du vendredi 20 au dimanche 22 octobre 2017

LES METTEURS EN SCÈNE
Claude PoissantMarie CharleboisMarie-Josée BastienGeoffrey Gaquère

LES AUTEURS
Lucie Depauw, Vincent FarasseNathanaël FrérotKevin Keiss, David Paquet

LA TROUPE
Jean-Edouard Bodziak, Émilie Incerti-Formentini, Manon KneuséGeoffrey DahmMarie-Sohna CondéBaptiste RelatDelphine MeillandHubert Lemire 
et deux apprentis comédiens de l'École d'Asnières – ESCA

 

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 17 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre entre des auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils sont rejoints par des metteurs en scène venus du Québec qui, en projetant leurs encres fraîches sur la tribune, rajoutent à cette urgence de parler haut. Autour d’eux, une fougueuse troupe d’acteurs s’empare des textes et les profère d’un geste chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.

En savoir plus...

MISE EN VOIX

John Doe ( I need a hero )

Lucie Depauw

Vendredi 20 octobre à 20h

Un pavillon idéal / Un couple / Idéal /

un soir / Lui rentre du travail / Elle attend / a gardé le nourrisson /

la discussion dérape / dispute / rancœur / chacun rumine sa journée /

entre « baby blues » et « burn out » /

le lendemain matin à l'aube des gendarmes sonnent pour une perquisition...

 

C'est l'histoire d'un couple en crise, d'une traversée du désert....


Dans le cadre de

En savoir plus...

LECTURE-RENCONTRE

Traversée d’une écriture québécoise

David Paquet

Samedi 21 octobre à 16h

Il n’y en a pas deux comme lui. De son esprit finement tordu s’éjectent des personnages-météores inattendus. Des flammèches, des fulgurances, des furies. De leurs tragédies, il tire un rire franc, loin du ricanement. De leurs névroses, il fait des triomphes. Car derrière ses figures flamboyantes se cachent des êtres qui tremblent et qui nous ressemblent. Auteur québécois déjà largement reconnu sur la scène internationale, David Paquet vient ici partager quelques extraits de sa production théâtrale, dont vont se saisir dix jeunes acteurs gourmands.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

Que nos vies (aient l’air d’un film parfait)

de Nathanaël Frérot

Samedi 21 octobre à 20h

J’aimerais dire. Te dire à toi. 

Ou t’écrire. 

Tu n’es pas là et c’est toujours à toi que je parle. 

Je t’écris depuis un endroit

D’une zone sensible aléatoire. 

On y parle d’endroits

D’un théâtre des opérations à venir

De territoires aux contours mouvants

avec des frontières tracées à main levée

Un croquis de maisons, de soleil ou de nuages avec des chemins et des bonhommes

Un schéma technique très précis exécuté avec de très gros feutres. 

 

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

La Traductrice

de Vincent Farasse

Dimanche 22 octobre à 16h

- Suzanne est morte, à l’angle de la rue Lecourbe et de la rue Cambronne.

- Je sais.

- C’est un drôle d’endroit pour mourir, non ?

 

Un homme reçoit un coup de téléphone, qui le somme de se rendre immédiatement à l’hôpital : sa femme vient de mourir, renversée par une moto.

Quelques mois plus tard, une question l’obsède : sa femme est morte à l’angle de la rue Lecourbe et de la rue Cambronne, en plein après-midi. Leur appartement, son travail, étaient à l’autre bout de Paris. Que pouvait-elle bien faire dans ce quartier ?


Dans le cadre de

En savoir plus...

CABARET LITTÉRAIRE

PING-PONG

Nouveau cabaret poétique et politique

Dimanche 22 octobre à 18h

L’espace public est saturé d’opinions, d’ondes et d’infos. Six auteurs de fiction - trois Québécois, trois Français - vont utiliser leur outil de prédilection, les mots, pour se renvoyer la balle et remettre un peu d’ordre dans ce chaos. Ou pourquoi pas pour y rajouter un brin de pagaille et secouer le convenu - ce serait plutôt ça leur inclination. D’un continent à un autre, vous entendrez ici l’écho d’une vaste conversation poétique, politique et sans doute philosophico-ludique.

 

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

SPECTACLE

C'est la vie

avec le Festival d'automne
© Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

du 30 octobre au 7 novembre 2017

texte et conception Mohamed El Khatib 

avec Fanny Catel, Daniel Kenigsberg

.....

mardis et mercredis à 19h

lundi, jeudi et vendredi à 20h

samedi à 20h

.....

C’est la vie est une démonstration d’amour inconditionnel.

C’est la vie c’est ce qu’il reste quand vous avez perdu l’essentiel.

C’est la vie est une expérience intime, esthétique et politique.

En savoir plus...

Spectacle

5 auteurs / 5 semaines / 5 créations

du 24 septembre au 25 octobre 2014

de Stéphane Bouquet, Robert Cantarella, Nicolas Doutey, Liliane Giraudon, Noëlle Renaude
Metteur en scène Robert Cantarella
Assistant à la mise en scène François-Xavier Rouyer
Scénographie Elodie Dauguet
Son Alexandre Meyer
Générique Rebecca Meyer 
Lumière Philippe Gladieux

Avec Stéphane Bouquet, Robert Cantarella, Charlotte Clamens, Rodolphe Congé, Orphée de Corbière, Michel Corvin, Nicolas Doutey, Cécile Fišera, Julien Lacroix, Sabine Macher, Nicolas Maury, Frédéric Moulin, Noëlle Renaude, François-Xavier Rouyer, Emilien Tessier et des invités surprise

Notre Faust, série diabolique en 5 épisodes, élaboré par un ensemble d’artistes réunis autour de Robert Cantarella, met en scène un Faust fondamentalement contemporain aux prises avec les problèmes de société les plus actuels, imprégné des enjeux de notre époque. Comment interroger le mythe ? Quel pacte Faust passerait-il aujourd’hui, dans une société en proie à des désirs qu’il s’agit d’assouvir au plus vite pour faciliter la consommation de tout ? Avec quel Méphisto ?

Partant du constat que les grands mythes sont pris en charge par les séries télévisées, l’équipe a élaboré un projet d’écriture "à plusieurs" fondé sur les codes du feuilleton. Les cinq épisodes d’une heure environ de Notre Faust, construits sur une pluralité d’axes narratifs, de temporalités et de lieux, sont habités par des personnages récurrents. Comme il se doit, chaque épisode débute par un rappel des précédents et se termine sur une question en suspens. Comment continuer ?

Les modalités du travail suivent également celles que l’on applique dans les séries : écriture des épisodes en amont, puis rythme frénétique dans la réalisation au plateau. Chaque semaine, un épisode nouveau est présenté - répété en journée la semaine précédente - et une intégrale aura lieu à la fin de la cinquième semaine.

 

Un rêve de théâtre par Robert Cantarella
Notre Faust a été un rêve de théâtre; même si je ne sais pas la formule d’accomplissement d’un rêve et surtout s’il faut avoir envie qu’un rêve devienne autre chose. Je voulais modifier les usages de la durée au théâtre. Je pensais (passé inutile: je pense) que les conditions de la production sont les sources de toutes les dispositions de la création à venir. Autrement dit: - montre moi ta production et je te “dirai” le spectacle. Par exemple: en jouant avec la durée de la répétition la combustion d'une idée et sa transformation en décision de scène deviennent des variantes physiques. Le temps qu'il faut pour qu'une invention (une idée non encore accomplie) prenne une consistance est un paramètre qui va dessiner la production à venir. La transformation nécessite un écart ou un intervalle pour sortir du lit commun de la prévision (un saut hors de la rainure de l'habitude). Ce pas de côté est une affaire de durée, de modification des données, qui va in-déterminer un ensemble de personnes, par exemple ceux qui travaillent pour un projet de théâtre comme Notre Faust. Et les in-déterminés sont mal-vus. Dans notre cas, "Notre Faust", faire de l'urgence, au moment de la répétition théâtrale, une obligation à se décider au plus vite, à créer une sensation de vertige, et donc de griserie, d'appel d'air, à savoir, l'impossible recours à la maturation. Une priorité à la première idée, qui nous rapproche d'un jeu grave et joyeux en même temps, dont les règles auraient été de passer à côté du jugement, par dessus le marché des évaluations, sans souci des cotations.

Coproduction Cie R&C - Théâtre Ouvert
Avec le soutien de la Région Ile-de-France, de la DRAC Haute-Normandie dans le cadre de la résidence de la Cie R&C à la Scène Nationale Evreux-Louviers, de la Ménagerie de verre dans le cadre du Studiolab 
Une première étape de travail a eu lieu à la Ménagerie de verre dans le cadre d’Etrange cargo 2013

Liens


Nicolas Maury - Rodolphe Congé © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury - Rodolphe Congé © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury - Michel Corvin © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury - Michel Corvin © Christophe Raynaud de Lage

Rodolphe Congé - Nicolas Maury © Christophe Raynaud de Lage

Rodolphe Congé - Nicolas Maury © Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury ©Christophe Raynaud de Lage

Nicolas Maury ©Christophe Raynaud de Lage



Tous les épisodes :
1h20
24 au 27 septembre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
55 minutes
1er au 4 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
55 minutes
8 au 11 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)

Un funérarium en province/ un revenant/une homélie biscornue/ un silence

1h
15 au 18 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
1h15
22 au 24 octobre à 20h
Tarif A (22€ - 6€)
25 octobre à 15h
Tarif spécial
50 € / 40 € avec la Carte TO