En public

Festival

Festival du Jamais Lu-Paris

4ème édition

26, 27, 28 octobre 2018

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 17 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils sont rejoints par des metteurs en scène venus du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé.

En savoir plus...

Festival

Focus à Théâtre Ouvert F.T.O#5

du 22 au 30 novembre 2017

SPECTACLE / MISES EN VOIX / MISES EN ESPACE / PERFORMANCES

Cette 5ème édition fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le temps présent. Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

.........

avec notamment Mawusi Agbedjidji, Rémy Barché, Éric Chevillard, Collectif biriken (Melis Tezkan & Okan Urun), Nicolas Doutey, Alain Françon, Bérangère Jannelle, Joël Jouanneau, Joël Maillard, Stanislas Nordey, Azilis Tanneau, Catherine Umbdenstock, Dorothée Zumstein

.........

TARIF UNIQUE
5 € / 3 €
entrée libre avec la Carte TO

En savoir plus...

Puisqu'il faudra bien qu'on s'aime

de Yann Verburgh

Jeudi 28 septembre 2017 à 18h

55 min
STUDIO
Entrée libre sur réservation

Texte et jeu Yann Verburgh  Mise en scène Eugen Jebeleanu 
Création sonore Rémi Billardon
 

Rapport d'enquête
Durée : 55 mn, le temps d'un cours au collège   Un auteur nous livre son carnet de route après 3 jours d'immersion dans un collège, à la rencontre des élèves et des salariés de l'établissement.Comment trouve-t-on sa place ? Comment l'aimerait-on ? Quelles similitudes entre la salle de classe et le «monde des adultes», dans un pays où la liberté s'effrite au nom de la sécurité, où l'ostracisme s'institutionnalise au nom de l'économie, où la solidarité semble vouloir s'écrire au passé ? Et si l'on avait le pouvoir de réécrire les règles du jeu ? Le collège Gérard Philipe (Paris 18ème), classé REP (réseau d'éducation prioritaire), a accueilli Yann Verburgh, en mai 2016, sur le temps du Festival les Hauts Parleurs, pour 3 jours d'immersion. De la salle des profs au bureau de la proviseure, en passant par le réfectoire, le CDI et les casiers du gymnase, le recueil des rêves, des préoccupations et des témoignages des élèves et des salariés de l'établissement sur les questions de solidarité et d'exclusion, d'amour et de violence.

 

Carte blanche à l'auteur donnée par le collectif À Mots Découverts lors du Festival Les Hauts Parleurs #2, au Grand Parquet – en partenariat avec le collège Gérard Philipe (Paris 18ème) et avec le soutien du collectif La Bande à Léon

Avec le soutien de Théâtre Ouvert