Biographies

Biographie

Das Plateau

Das Plateau développe une écriture scénique totale qui confronte théâtre, littérature, musique, danse et cinéma.

Si les derniers projets de la compagnie prenaient pour point de départ les textes de Jacques Albert (publiés aux Editions Théâtrales), Das Plateau part aujourd’hui à la rencontre d’autres écritures parmi lesquelles celles de Pablo Gisbert, de Marie Darrieussecq ou de Pauline Peyrade.

Das Plateau développe une écriture scénique totale qui confronte théâtre, littérature, musique, danse et cinéma.

Si les derniers projets de la compagnie prenaient pour point de départ les textes de Jacques Albert (publiés aux Editions Théâtrales), Das Plateau part aujourd’hui à la rencontre d’autres écritures parmi lesquelles celles de Pablo Gisbert, de Marie Darrieussecq ou de Pauline Peyrade.

Les spectacles du collectif cherchent à mettre à jour, au delà du discours, le dessous des choses, ce qui ne peut se dire, ce qui ne peut s'articuler, ce qui dans la complexité de notre monde ne peut ni se dissoudre, ni se résoudre. La beauté qu'ils tentent de mettre en œuvre sur le plateau est tout le contraire d'un académisme, elle porte à la fois la marque de la violence du monde et la possibilité d'un espoir.

Accordant une importance cruciale à la sensibilisation aux formes contemporaines et à la formation de jeunes artistes, Das Plateau construit un enseignement de la mise en scène et de la création dans différentes écoles supérieures d'art dramatique (La Manufacture à Lausanne, l'ENSATT à Lyon, l'ESAD à Paris) et développe actuellement un pôle de soutien actif à l’émergence de très jeunes metteur-e-s en scène sous la forme de compagnonnages, de stages ou en tant que consultant artistique.

Enfin, Das Plateau poursuit son implication et sa recherche cinématographique grâce à la mise en place d’un pôle cinéma et à la création d’une société de production autonome «Egalité Production», en cours de structuration.

Das Plateau est artiste associé au Carreau du Temple, fait partie du collectif artistique de la Comédie de Reims, est accueilli en résidence au Pôle Culturel d’Alfortville et membre du collectif de compagnies 360 qui cherche de nouvelles formes de collaborations et organise son festival tous les deux ans en Ile-de-France.

 

Lire la suite...

Biographie

Jacques Albert

Jacques Albert © DR

Jacques Albert © DR

Jacques Albert est auteur dramatique et danseur.
Ses pièces SIG Sauer Pro, Le Bon chemin et Día de mucho, víspera de nada sont publiées aux éditions Théâtrales (mars 2012).

Jacques Albert est auteur dramatique et danseur.
Ses pièces SIG Sauer Pro, Le Bon Chemin et Día de mucho, víspera de nada sont publiées aux éditions Théâtrales (mars 2012).

Sur la saison 2013-14, il est en résidence d’écrivain au théâtre de Vanves avec le Conseil Général d’Ile-de-France et il écrit en parallèle un long métrage de fiction, Hélène au Midi. En janvier, Das Plateau crée Court les Prairies au Théâtre de Vanves, un récit sur la jeunesse et la maladie. Il participe également aux cycles de formation dispensés par le collectif aux élèves du Master de mise en scène de la Manufacture à Lausanne ainsi qu’aux élèves auteurs en troisième année de l’ENSATT et donne des ateliers d’écriture à deux classes du lycée professionnel L. Dardenne à Vanves.
Das Plateau a également travaillé sur Notre Printemps, adaptation pour la scène et pour l'image d'une nouvelle écrite pour les Impromptus du festival Actoral. Le spectacle a été créé en mars 2012 au CDN de Gennevilliers.

Entre 2009 et 2011, Das Plateau crée successivement Le Bon Chemin, SIG Sauer Pro et Día de mucho, víspera de nada. Ces différents projets sont présentés, entre autres, à La Ménagerie de Verre à Paris, au Théâtre national de Strasbourg dans le cadre de Premières, pour les soirées Nomades de la Fondation Cartier, au Théâtre Garonne à Toulouse et les TJCC au CDN de Gennevilliers, à Mains d'Œuvres et à Montévidéo pour Actoral.

Jacques Albert a été invité à participer à l'Atelier Opéra en Création du Festival d'Aix-en-Provence en 2009 et à SKITE-2010, laboratoire international de création dirigé par Jean-Marc Adolphe. 

Dieu t'aime, sa première pièce, est publiée à l'Harmattan (2006), et SIG Sauer Pro a été traduite puis publiée en Allemand dans la recueil Scène 12, Neue französische Theaterstücke (dir. Barbara Engelhart). SIG Sauer Pro a également été mise en lecture à la Mousson d'été, à la Colline et au Lieu Unique (Actoral), au Théâtre du Rond-Point et radiodiffusée sur France Culture.

Lire la suite...

Biographie

Patricia Allio

 © Chill Okubo

© Chill Okubo

Patricia Allio est née en Bretagne, où elle étudie et enseigne la philosophie jusqu'en 2005, année où elle démissionne pour se consacrer uniquement à l'écriture et à la mise en scène.

Patricia Allio est née en Bretagne, où elle étudie et enseigne la philosophie jusqu'en 2005, année où elle démissionne pour se consacrer uniquement à l'écriture et à la mise en scène.

En 2000, elle fonde l'association labri (Intervention et recherche dans le brut dans l'art et la langue). Dans ce cadre, elle mène des recherches, publie des articles dans des revues ou catalogues, et dirige plusieurs événements en Bretagne et à Paris, tels que l'exposition "L'art brut à l'abri", des performances sur les écrits bruts, et la première édition du Festival de films amateurs sur les sites d'art brut "Univers ordinaire de gens ordinaires" à Paris à la Halle St Pierre. A cette même période, elle écrit aussi sa première pièce Canimente et écrit pour la scène des textes pour enfants, dont le conte La même maison et la pièce Dessous de tables.

En 2004, c'est à partir des écrits bruts de Samuel Daiber qu'elle réalise sa première mise en scène, sx.rx.rx, à la Fondation Cartier, qui sera développée au TNB dans le cadre du Festival Mettre en Scène, puis à Bruxelles au KunstenFestivaldesarts en 2006. Cette même année, elle organise une exposition et publie L’art brut déplacé aux Editions Apogée, monographie consacrée à l'artiste brut Jean Grard. Puis, lauréate de la villa Médicis hors les murs, elle part à New York pour faire des recherches autour de Kathy Acker, dont elle adapte très librement pour la scène le roman Blood and guts in high school. Cette aventure donnera lieu à la performance Life is but a dream créée à la Fondation Cartier en 2007, puis le spectacle life is but a dream I présenté à Paris, en Italie et à Montréal, et enfin, Le sang des rêves, créé à Modène, puis au TNB, dans le cadre du Festival Mettre en Scène/Programme européen Prospéro.

En 2008, elle écrit et met en scène Habiter au Festival Corps de textes (Edition européenne). Le spectacle est ensuite présenté en Italie et au Portugal, le texte est alors publié en 2008, en version bilingue aux Editions Christophe Chomant. Cette même année, elle s'associe avec Eléonore Weber autour de Symptôme et proposition.

Lire la suite...

Biographie

Baptiste Amann

Baptiste Amann © DR

Baptiste Amann © DR

Baptiste Amann s’est formé à l’ERAC (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes) de 2004 à 2007.

Baptiste Amann est né à Avignon en 1986.  De 2004 à 2007 il suit une formation d’acteur à l’ERAC (École régionale d’acteurs de Cannes). Sensibilisé à l’écriture contemporaine par les auteurs-metteurs en scène avec lesquels il travaille à la sortie de l’école (Hubert Colas, Daniel Danis, David Lescot…), il développe, en parallèle de son activité d’acteur, sa propre démarche d’écriture.

Il est auteur associé à la Comédie de Reims depuis 2015.

En 2010, il co-fonde avec Solal Bouloudnine, Victor Lenoble et Olivier Veillon, l’Outil, une plate-forme de production qui réunit les travaux personnels de chacun. Il est un membre actif de l’IRMAR (Institut des Recherches Menant À Rien).

En 2013, il écrit Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…), premier volet de la trilogie Des territoires, qui reçoit la bourse d’encouragement du CnT.
En novembre 2014, il met en voix ce texte présenté au Focus à Théâtre Ouvert, FTO#1.
En décembre, la pièce est enregistrée en public à Théâtre Ouvert, pour La Radio sur un Plateau, et diffusée sur France Culture.

En 2015, il écrit Les Fondamentaux, à la demande du metteur en scène Rémy Barché pour le spectacle de sortie des élèves de l’école de la Comédie de Reims. Le spectacle est repris en novembre, pendant le Focus à Théâtre Ouvert FTO#2, puis à la Comédie de Reims.

Sur commande du théâtre de La Colline, il écrit DETER’, une forme courte à destination des lycées, créée en novembre à Paris dans une mise en scène de Rémy Barché.

En novembre, Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…) est publiée en Tapuscrit.

En janvier 2016, il crée Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…)  au Glob Théâtre à Bordeaux, puis à Théâtre Ouvert et à la Comédie de Reims. Le spectacle est repris en tournée au Merlan, scène nationale de Marseille, au Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine et au Centquatre-Paris.

En mai, Rémy Barché met en voix, à Théâtre Ouvert, son texte La Truite lors du Focus FTO≠3. Le spectacle est créé à la Comédie de Reims en mars 2017 et sera repris à Théâtre Ouvert en mars 2018.

En 2017, il reçoit le prix Bernard-Marie Koltès des lycéens, initié par le Théâtre national de Strasbourg pour sa pièce Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…) et l’Aide à la création d’Artcena pour le second volet de sa trilogie Des territoires (… D’une prison l’autre…).

En mai, il mène un premier chantier sur ce texte à Théâtre Ouvert dans le cadre d’une EPAT (École pratique des auteurs de théâtre). Le spectacle est créé en septembre 2017 au Merlan, scène nationale de Marseille, dans le cadre du Festival Actoral, puis à Paris en novembre au Théâtre de la Bastille, dans le cadre du Festival d’Automne.

Il sera, à partir de 2018, artiste associé au Merlan, scène nationale de Marseille.

.........

He was born in Avignon in 1986. From 2004 to 2007 he attended actor's training course at ERAC (Cannes Regional Acting School).

He has been Associate Author with The Comédie de Reims since 2015.

In 2010, with Solal Bouloudnine, Victor Lenoble and Olivier Veillon, he co-founded "The Tool", a production platform which collates the personal works of each.

He is an active member of the IRMAR artistic collective (Institut of Research Leading to Nothing).

In 2013, he wrote Des Territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…) first part of the Des Territoires trilogy which won a grant from Centre National du Théâtre.

In November 2014, a first reading was presented at Focus in Théâtre Ouvert, FTO#1 and, in December, this play was recorded in public and broadcast on France Culture.

In 2015, he wrote Les Fondamentaux, at the request of the theatre director Rémy Barché, for the end-ofstudies performance of the Ecole de la Comédie of Reims' students. The performance was staged again in November during the Focus at Théâtre Ouvert (FTO#2) and then at The Comédie of Reims.

Commissionned by Le Théâtre de la Colline, he wrote "DETER", a short version aimed at high schools in November in Paris and directed by Rémy Barché.

In November, Des Territoires (Nous sifflerons la Marseillaise...) was published in Tapuscrit.In January of 2016, he staged Les Territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…) at The Globe Theatre in Bordeaux, Théâtre Ouvert and at La Comédie of Reims. The performance toured at the Merlan, the National Theatre of Marseille, and the National Theatre of Bordeaux in Aquitaine, and at the Centquatre in Paris.

In May, his work La Truite was staged by Rémy Barché, at Théâtre Ouvert during the Focus (FTO≠3). The production was created at the Comédie of Reims in march 2017 and will be performed again at Théâtre Ouvert in march of 2018.

In 2017, for his play Des Territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…) he received the Bernard-Marie Koltès prize initiated by the National Theatre of Strasbourg awarded by high school students, and the Production’s grant from The Centre National du Théâtre (ARTCENA) for the second part of his trilogy, Les Territoires (…D’une prison l’autre…).

In May, he directed the first staging of that work at Théâtre Ouvert under the aegis of EPAT (Ecole Pratique des Auteurs de Théâtre). The production was staged in September of 2017 at the Merlan, during the Actoral Festival, and then in Paris in November at the Théâtre de la Bastille, during the Autumn Festival.

Starting in 2018, he will be an associate artist at the Merlan, National Theatre of Marseille.

 

Lire la suite...

Biographie

Julie André

Julie André © Sara-Laure Estragnat

Julie André © Sara-Laure Estragnat

De conservatoires à l’Ecole du Studio d’Asnières en passant par l’école du Rond-Point, Julie André se forme au théâtre et à la danse. Au sein de la Compagnie du Studio Théâtre, elle est dirigée par Jean-Louis Martin-Barbaz, Hervé van der Meulen et Jean-Marc Hoolbeq, dans, entre autres, La Cuisine de Wesker, Le Triomphe de l’amour de Marivaux et Le Chien du jardiner de Lope de Vega.

De conservatoires à l’Ecole du Studio d’Asnières en passant par l’école du Rond-Point, Julie André se forme au théâtre et à la danse. Au sein de la Compagnie du Studio Théâtre, elle est dirigée par Jean-Louis Martin-Barbaz, Hervé van der Meulen et Jean-Marc Hoolbeq, dans, entre autres, La Cuisine de Wesker, Le Triomphe de l’amour de Marivaux et Le Chien du jardiner de Lope de Vega.


Elle participe aussi à trois créations de Catherine Verlaguet, dont Chacun son dû et L’œuf et la poule mis en scène par Bénédicte Guichardon. Elle joue dans La Douleur de la cartographe de Chris Lee mis en scène par Camille Chamoux et dans Notre besoin de consolation est impossible à rassasier mis en scène par Jean-Claude Amyl. Elle interprète le rôle d’Anna Petrovna dans Ivanov mis en scène par Philippe Adrien. Dernièrement, elle joue dans L’Oiseau Bleu et dans L’embranchement de Mugby, deux spectacles adaptés et mis en scène par le Collectif Quatre ailes, dans Lancelot du Lac mis en scène par Quentin Defalt, et dans Top Girls de Caryl Churchill mis en scène par Aurélie Van den Daele.

Elle travaille aussi avec le Collectif In vitro sous la direction de Julie Deliquet. On peut la voir dans Derniers remords avant l’oubli de Jean-Luc Lagarce, dans La Noce de Brecht, dans Nous sommes seuls maintenant et dans la dernière création du collectif Catherine et Christian.

Lire la suite...

Biographie

Agnès Aokky

Dj résidente au Rosa Bonheur sur Seine et squattant divers clubs parisiens, Agnès Aokky aiguise sa culture musicale chez radio Nova depuis 8 ans. Outre trois saisons de grand mix week-end, elle a aussi drivé le World Wide de Gilles Peterson dont l'éclectisme sonore est à son firmament. En parallèle, elle explore le sons avec ses propres créations comme un track feat. Mathieu Boogaerts (playlisté sur Nova & Piiaf) et de futures productions en cours.

Dj résidente au Rosa Bonheur sur Seine et squattant divers clubs parisiens, Agnès Aokky aiguise sa culture musicale chez radio Nova depuis 8 ans. Outre trois saisons de grand mix week-end, elle a aussi drivé le World Wide de Gilles Peterson dont l'éclectisme sonore est à son firmament. En parallèle, elle explore le sons avec ses propres créations comme un track feat. Mathieu Boogaerts (playlisté sur Nova & Piiaf) et de futures productions en cours.

Lire la suite...

Biographie

Caroline Arrouas

Caroline grandit en Autriche où elle travaille tout d’abord comme chanteuse au Burgtheater. Arrivée en France, elle intègre l’école du Théâtre National de Strasbourg.

 

Caroline grandit en Autriche où elle travaille tout d’abord comme chanteuse au Burgtheater. Arrivée en France, elle intègre l’école du Théâtre National de Strasbourg.

 

Depuis sa sortie, elle a joué notamment dans Cris et Chuchotements, d’après Ingmar Bergman, mise en scène de Rémy Barché, dans Agammemnon de Rodrigo García, mise en scène de Jean-Michel Guérin, dans Une nuit dans la montagne de Christophe Pellet, mise en scène de Jacques David, dans Promenades de Noëlle Renaude, mise en scène de Marie Rémond et dans Andromaque de Racine, mise en scène de Caroline Guiéla Nguyen.

 

En 2010 elle joue au Théâtre de la Cité Internationale de Paris et en tournée L’Affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche, mise en scène de Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma et Ariane à Naxos de Georg Benda au Théâtre musical de Besançon, mise en scène d’Alexandra Rübner. Elle reprend ensuite Andromaque à Moscou, Saint-Denis de la Réunion et au Luxembourg. Elle est Maggy dans Le Dindon de Feydeau, dans une mise en scène de Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête à Paris et en tournée.

En 2011, elle crée Se souvenir de Violetta d’après La dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils à la Comédie de Valence dans une mise en scène de Caroline Guiéla Nguyen, joue dans Athalie de Racine mis en scène par Alexandra Rübner au Grand T de Nantes et dans René l’énervé,

opéra bouffe et tumultueux, texte et mise en scène de Jean-Michel Ribes.

 

En 2012 elle joue dans Dostoïevski-trip de Vladimir Sorokine, mise en scène de David Lejard-Ruffet et dans Purgatoire à Ingolstadt de Marieluise Fleisser, mise en scène de Maëlle Poesy.

 

En 2013, elle joue dans Théâtre sans animaux, texte et mise en scène de Jean-Michel Ribes.

 

Elle joue dans Candide mise en scène par Maëlle Poesy en tournée puis à la cité internationale et dans GirlNextDoor, soirée musicale, de Caroline Guiéla Nguyen en 2014. Elle joue également dans la création Le système pour devenir invisible de et mis en scène par Guillermo Pisani au théâtre de Vanves puis au CDN de Caen et au théâtre de Belleville. En 2015-16 elle retravaille avec Maëlle Poesy dans Ceux qui errent ne se trompent pas crée à Chalon-sur-Saône puis au Festival d'Avignon. Elle retrouve ensuite Guillermo Pisani pour un portrait de Pierre Bourdieu ainsi que Caroline Guiéla Nguyen sur le projet Saigon.

Lire la suite...

Biographie

Dan Artus

Né en 1974, diplômé du Théâtre National de Bretagne, Dan Artus a travaillé en Ukraine et en Hongrie sous la direction de Dimitri Lazorko. De retour en France, il rencontre Irène Bonnaud qui le met en scène dans différents spectacles dont Tracteur de Heiner Müller, Music-hall 56 de John Osborne (2006), Le Prince travesti de Marivaux (2008) et La Charrue et les Étoiles de Sean O’Casey (2009).

Né en 1974, diplômé du Théâtre National de Bretagne, Dan Artus a travaillé en Ukraine et en Hongrie sous la direction de Dimitri Lazorko. De retour en France, il rencontre Irène Bonnaud qui le met en scène dans différents spectacles dont Tracteur de Heiner Müller, Music-hall 56 de John Osborne (2006), Le Prince travesti de Marivaux (2008) et La Charrue et les Étoiles de Sean O’Casey (2009).

Il travaille également avec Xavier Deranlot, Guillaume Delaveau, Jacques Nichet et Vincent Macaigne (Requiem, Requiem3, Idiot !, Ce qu’il restera de nous).

A la Colline, il joue dans Yukonstyle sous la direction de Célie Pauthe (2013).

En 2014, il rejoint la compagnie Le Beau Danger pour la création d’un texte de Magali Mougel, Erwin Motor, Dévotion. Il a participé à la dernière création de Caroline Guiela Nguyen à la Comédie de Valence : Le Chagrin, en 2015.

 

Lire la suite...

Biographie

Jean-François Auguste

Jean-François Auguste © DR

Jean-François Auguste © DR

Metteur en scène, comédien et directeur artistique de la compagnie For Happy People & Co créée en 2007, Jean-François Auguste est diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (Promotion 2000).

Metteur en scène, comédien et directeur artistique de la compagnie For Happy People & Co créée en 2007, Jean-François Auguste est diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (Promotion 2000). Avec sa compagnie, il a mis en scène notamment La fille d’après la bande dessinée de Christophe Blain et Barbara Carlotti (création en 2014 au Festival Pulp à la Ferme du Buisson Scène Nationale de Marne-la-Vallée et ARTE, reprise au Théâtre de la Cité Internationale en novembre 2014) ; La Tragédie du vengeur de Thomas Middleton (création en 2012 au Quai Nouveau Théâtre d’Angers Centre Dramatique National ) ; Ciel ouvert à Gettysburg de Frédéric Vossier à Théâtre Ouvert en 2012 ; Norman Bates est-il ? de Marc Lainé (création en 2010 Festival Étrange Cargo à La Ménagerie de Verre).

Il collabore également avec la performeuse Miss Sulfuric et met en scène Le Sulfureux cabaret de Miss Sulfuric, créé en 2013 au Centre d’Art de Neuchâtel/Suisse ; ainsi qu'avec Mathilda May sur son spectacle Open Space (Théâtre Jean Vilar de Suresnes, Théâtre du Rond-Point).

 

 

Lire la suite...

Biographie

Alexandra Badea

Alexandra Badea ©Liova Jedlicki

Alexandra Badea ©Liova Jedlicki

Née en 1980, Alexandra Badea est auteure, metteure en scène et scénariste.

Née en 1980 Alexandra Badea est auteure, metteure en scène et réalisatrice. Ses premiers textes Mode d'emploi, Contrôle d'identité et Burnout sont publiés en septembre 2009 chez l'Arche Editeur.
Mode d’emploi a été primé aux Journées des Auteurs de Théâtre de Lyon.
Burnout a été crée en mars 2013 au CDN de Reims dans la mise en scène de Jonathan Michel.
Le texte est traduit en portugais et crée à l'Institut Français de Lisbonne.
Elle a crée ses propres textes Contrôle d'identité et Mode d'emploi au Tarmac à Paris.

En octobre 2012 elle publie un deuxième livre Pulvérisés chez l'Arche Editeur. Le texte a été crée au Théâtre National de Strasbourg et au CDN d'Aubervilliers par Jacques Nichet et Aurélia Guillet et a été mis en voix à France Culture par Alexandre Plank. Une deuxième mise en scène a été présentée par Frédéric Fisbach au Festival des Francophonies de Limoges.
Le texte traduit en allemand est sélectionné au Festival Theatertreffen de Berlin et joué la saison suivante à Hanovre, à Graz et à Aarau (Suisse).

Son premier roman Zone d'amour prioritaire est paru en février 2014 chez l'Arche Editeur.
Il a fait l'objet d'une adaptation et d'une représentation au Festival d'Avignon 2013 dans la mise en scène de Frédéric Fisbach.

Son premier scénario Solitudes est réalisé par Liova Jedlicki en décembre 2011, sélectionné au Festival de Clermont Ferand et diffusé sur France 2. Le film remporte le prix d'interprétation féminine, la mention de la presse et la mention du jury au Festival de Clermont Ferand ainsi que le Prix du Jury et Prix du Jury Jeune au Festival d'Ales et le Grand Prix au Festival International de Barcelone.

Elle a été auteure associé dans la saison 2010-2011 au Théâtre Théo Argence de Saint Priest et en 2011-2012 à Mains d’œuvre dans le cadre du dispositif de résidences d’auteurs de la région Ile de France où elle a écrit le texte Je te regarde.
En septembre 2012 elle est partie au Japon pour une résidence d'écriture dans le cadre du projet "Partir en écriture" du Théâtre de la Tête Noire de Saran où elle a écrit le texte La terre tremble.

En 2013 elle écrit le texte Europe connexion, suite à une commande de France Culture. Le texte a été diffusé sur France Culture en septembre dans le cadre de l'émission Micro fictions. En 2014 elle participe au projet Binôme (art et sciences) où elle écrit le texte Extrémophile.

Son troisième recueil de pièces : Je te regarde, Europe connexion, Extrémophile est paru à l’Arche en mai 2015. Elle est lauréate du Centre National du Livre et de Centre National du Théâtre pour l'écriture du texte Breaking the news qui sera crée prochainement à la Comédie de Reims.

Alexandra Badea réalise aussi une série de performances d’écriture en direct Mondes, présentés à Théâtre Ouvert et au Festival de Correspondance de Grignan et adaptée et diffusée à France Culture.

Au cinéma elle réalise deux courts métrages 24 heures et Le monde qui nous perd.

Alexandra Badea est lauréate du Grand Prix de la Littérature Dramatique 2013.

.........

Alexandra Badea is a writer, theatre director and filmmaker. Although Romanian born, Badea has been living and working in France since 2003 and, consequently, writes in French. She’s had seven plays and one novel published with Arche Editeur Publisher and translated into several European languages. Her plays have been produced in National Theatres in France and across Europe and a few have even been adapted for the radio. She’s had a number of international collaborations: Controle d’identité (Identity control) was a co-production between France, Romania and Burkina Faso, Je te regarde (I’m watching you) was French-German co-production and Europe Connexion, a French-Taiwanese creation. Her play Pulvérisés (Pulverised) was awarded with the Grand Prix de la littérature dramatique by the Theatre National Center in France and has been mounted in France, United Kingdom, Belgium, Germany, Greece, Austria and Switzerland.

As a director she’s staged a number of performances in theatres in both France and Romania and directed two short films. Alexandra has had several residencies in Japan, Congo, Russia, Germany, Canada and been awarded several grants for writing by the Theatre National Center, the Book National Center, the Ministry of Culture or the Region Ile de France.

 

In 2018 she will present two new production at the National Theatre La Colline from Paris.

Alexandra Badea is an author and director, dual nationality Romanian and French. Some of her plays are translated and performed in Europe.

 

Her writing is directly linked to current affairs and the realities of the world. Her characters are human beings, they are persecutors and victims of a kind of modern slavery. She gracefully links intimacy, socialism and politics ; she questions the different effects of globalisation, the media, liberalism, through restrained but strong language which depicts the modernity of our world and proves herself to be someone who understands the zeitgeist.

Lire la suite...

Biographie

Hakim Bah

 Hakim Bah © DR

Hakim Bah © DR

Hakim Bah est né en 1987 en Guinée.

Certaines de ses pièces ont été lues ou créées en France, en Belgique, aux États-Unis et en Afrique. Il a reçu de nombreux prix et bourses. 

Convulsions a obtenu le Prix Théâtre RFI 2016. La pièce est éditée dans la collection Tapuscrit/Théâtre Ouvert et a été mise en espace par Frédéric Fisbach à Théâtre Ouvert en novembre 2016 et juin 2017.

Hakim Bah est né en 1987 en Guinée.

Certaines de ses pièces ont été lues ou créées en France, en Belgique, aux États-Unis et en Afrique. Il a reçu de nombreux prix et bourses. 

Convulsions a obtenu le Prix Théâtre RFI 2016. La pièce est éditée dans la collection Tapuscrit/Théâtre Ouvert et a été mise en espace par Frédéric Fisbach à Théâtre Ouvert en novembre 2016 et juin 2017.

Lire la suite...

Biographie

Quentin Baillot

Quentin Baillot © DR

Quentin Baillot © DR

Il a été formé à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art Technique du Théâtre (Rue blanche) puis au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique . Il montera notamment la pièce Platonov de Tchekhov avec Aurélien Recoing.
Il joue, notamment, sous la direction de Jean-Luc Tardieu, Michèle Foucher, Gilles Bouillon, Jacques Nichet, Michel Didym, David Géry ...

Il a été formé à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art Technique du Théâtre (Rue blanche) puis au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique . Il montera notamment la pièce Platonov de Tchekhov avec Aurélien Recoing.
Il joue, notamment, sous la direction de Jean-Luc Tardieu, Michèle Foucher, Gilles Bouillon, Jacques Nichet, Michel Didym, David Géry ...

Parallèlement, il travaille au cinéma : La Boîte, de Claude Zidi,  Bienvenue Chez Les Rozes, de Francis Palluau, Il y a longtemps que je t'aime de Philippe Claudel; Arrêtez-moi là, de Gilles Bannier.
Il tourne également pour le télévision, il apparaît notamment dans la série Maison Close, tient le rôle principal de Paradis Criminel de Serge Meynard, avant de rejoindre la série loufoque Lazy Company où il incarne Hitler.

Lire la suite...

Biographie

Marie-Josée Bastien

Marie-Josée Bastien © Rolline Laporte

Marie-Josée Bastien © Rolline Laporte

Marie-Josée Bastien est une metteuse en scène, comédienne et autrice. Elle est directrice artistique du Théâtre Niveau Parking à Québec depuis 2016.
Elle enseigne depuis 1997 au Conservatoire d'art dramatique de Québec ainsi que dans les différentes écoles d'acteurs de la province.
Elle fut également directrice artistique du théâtre Les Enfants terribles.

Marie-Josée Bastien est une metteuse en scène, comédienne et autrice. Elle est directrice artistique du Théâtre Niveau Parking à Québec depuis 2016.
Elle enseigne depuis 1997 au Conservatoire d'art dramatique de Québec ainsi que dans les différentes écoles d'acteurs de la province.
Elle fut également directrice artistique du théâtre Les Enfants terribles.
Interprète dans plus d'une cinquantaine de créations et productions théâtrales sur les différentes scènes du Québec et de l'Europe, elle a joué dans un répertoire allant de Wajdi Mouawad à Pirandello, de Margaret Edson à Yasmina Reza, tout en participant à plusieurs créations collectives de sa compagnie.
Metteuse en scène d'une trentaine de spectacles, on lui doit entre autres Act of god (écrit en collaboration avec Michel Nadeau), On achève bien les chevaux (tiré du roman de Horace McCoy), ou encore Macbeth de Shakespeare.
Elle est aussi l'autrice d'une quinzaine d'oeuvres dont certaines ont fait l'objet de tournées internationales, telles que Éclats et autres libertés ou La librairie.

Marie-Josée Bastien a reçu plusieurs prix et nominations aussi bien pour son jeu, ses talentsdramaturgiques que ses mises en scène.

Lire la suite...

Biographie

Laura Bazalgette

 

Laura Bazalgette suit tout d’abord les cours du Conservatoire national de région de Bordeaux, puis intègre l’École Florent en 2003. Elle se forme auprès des metteurs en scène Frédéric Maragnani, Christophe Huysman, Sandrine Lanno en tant qu’assistante. Son travail est recentré sur la mise en scène, la vidéo, les installations.

 

Laura Bazalgette suit tout d’abord les cours du Conservatoire national de région de Bordeaux, puis intègre l’École Florent en 2003. Elle se forme auprès des metteurs en scène Frédéric Maragnani, Christophe Huysman, Sandrine Lanno en tant qu’assistante. Son travail est recentré sur la mise en scène, la vidéo, les installations.

Elle met en scène Outrage au public de Peter Handke (2005), Le Fils de Jon Fosse (2007), Atteintes à sa vie de Martin Crimp (2010). Elle crée la compagnie Fond Vert (2012) pour concevoir et mettre en scène ses créations dont les multiples influences puisent dans les arts plastiques, le cinéma, la littérature… Elle met en scène en février 2013 Séries, performance à partir de poèmes de F. van Dixhoorn, création à La Manufacture Atlantique à Bordeaux, puis conçoit la même année un work in progress, Solaris Project à l’invitation de l’Atelier international du Grand Paris…

Vidéaste, elle réalise Intérieur d’après le texte de Maurice Maeterlinck, vidéo sélectionnée aux Rencontres Internationales Paris-Berlin-Madrid 2013, présentée au Palais de Tokyo (Paris, décembre 2012), et Haus der Kulturen der Welt (Berlin, juin 2013). REM, installation-vidéo est présentée à la Manufacture Atlantique à Bordeaux en octobre 2013 ; en décembre 2014, elle y met en scène Bedford Park… 

Lire la suite...

Biographie

Marc Beaudin

Marc Beaudin © Véronique Framery-Salles

Marc Beaudin © Véronique Framery-Salles

Formé entre Montréal et la France, il se consacre tant au travail d’acteur qu’à la mise en scène. Depuis son arrivée dans l’Hexagone, il a mis en scène Les soleils pâles de Marc-Antoine Cyr en coproduction avec le théâtre de la Commune- CDN d’Aubervilliers. Il a joué entre autre dans Fratrie du même auteur, mis en scène de Didier Girauldon en plus d’être l’un des Capitaines des pompiers de la Cantatrice chauve au Théâtre de la Huchette.

 

Formé entre Montréal, la France et l’Italie, il explore le monde tant par le voyage que par le théâtre.
Membre de la troupe de Pol Pelletier, il partage ensuite son temps entre le jeu, la mise en scène et les plateaux de doublage.
Il a été dirigé à Montréal et en tournée par Téo Spychalski, Peter Batakliev et Reynald Robinson, entre autres. En Suisse, il fut d’une création de Stéphane Jacques à Genève. Il vient ensuite parfaire sa formation à la mise en scène à Paris où il obtient un Master pro mise en scène et dramaturgie de l’Université Paris-Ouest Nanterre-la Défense. Durant sa formation, il côtoie Philippe Adrien, David Lescot, Jean Jourdeuil et Philippe Minyana, entre autres, et il met en scène plusieurs auteurs (Marivaux, Lagarce, Brecht, Beckett). Il termine en présentant une maquette de son adaptation d’Océan Mer, roman d’Alessandro Baricco.

En 2010, il est l’assistant de Jacques Allaire sur Les habits neufs de l’empereur au Studio-Théâtre de la Comédie-Française avant d’assister Didier Girauldon comme directeur du théâtre universitaire de Tours.
Il crée à Paris la Compagnie Épaulé-Jeté pour travailler essentiellement avec les auteurs vivants.
Il met alors en scène Les soleils pâles de Marc-Antoine Cyr en coproduction avec La Commune-CDN d’Aubervilliers. Il produira ensuite Holiday Inn- Nuits d’accalmie de Sonia Ristic.

 Parallèlement à son parcours de metteur en scène, Marc Beaudin poursuit sa carrière d’acteur et fait partie de la troupe du Théâtre de la Huchette où il tient le rôle du Capitaine des pompiers dans la Cantatrice chauve.
Il tient le rôle de Jules dans Fratrie de Marc-Antoine Cyr mis en scène de Didier Girauldon en tournée en France et au Canada.

Lire la suite...

Biographie

François Bégaudeau

François Bégaudeau © C.Helie

François Bégaudeau © C.Helie

François Bégaudeau, né en 1971 est romancier, essayiste, chroniqueur, scénariste.
Ses textes sont parus notamment aux éditions Verticales, Alma, Grasset, Gallimard, Bréal, Théâtre Ouvert.

François Bégaudeau est né en 1971 en Vendée. Il a publié sept romans depuis 2003 aux éditions Verticales : Jouer juste, Dans la diagonale, Entre les murs (prix France Culture-Télérama 2006), Fin de l’histoire, Vers la douceur, La blessure la vraie, Deux singes ou ma vie politique.

Théâtre Ouvert a publié deux de ses pièces : Le Problème (tapuscrit n°119) et Le Foie (tapuscrit n°125) et Entre les murs (théâtre-récit).

Chez d’autres éditeurs, il est également l’auteur d’une fiction biographique, Un démocrate, Mick Jagger (Folio), d’un recueil de nouvelles, Au début (Alma), de deux pièces de théâtre et de divers essais : Une année en France (avec Oliver Rohe & Arno Bertina, Gallimard), Antimanuel de littérature (Bréal), Parce que cela nous plaît (avec Joy Sorman, Larousse) et un portrait d’infirmière Le moindre mal (coll. «Raconter la vie», Seuil).
Il est aussi critique littéraire et de cinéma, notamment dans le magazine Transfuge.

Lire la suite...

Biographie

Stéphanie Béghain

Stéphanie Béghain a suivi une formation d'actrice à Toulouse et à Paris au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Elle poursuit son apprentissage depuis 20 ans au sein de collectifs, d'institutions et de compagnies de théâtre en pratiquant la tragédie, la danse, l'enseignement. Lectrice et actrice au Théâtre National de la Colline entre 1999 et 2008, elle a été interprète notamment dans les spectacles d'Alain Françon.

Stéphanie Béghain a suivi une formation d'actrice à Toulouse et à Paris au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Elle poursuit son apprentissage depuis 20 ans au sein de collectifs, d'institutions et de compagnies de théâtre en pratiquant la tragédie, la danse, l'enseignement. Lectrice et actrice au Théâtre National de la Colline entre 1999 et 2008, elle a été interprète notamment dans les spectacles d'Alain Françon. Elle a crée avec Joris Lacoste 9 lyriques pour actrice et caisse claire et participe à la création de la pièce Purgatoire. Elle a  co-réalisé, avec Olivier Nourisson, Hodinos, médailliste anatomanisé à la Villa Gillet à Lyon, puis x=us avec le Collectif B/N.
Elle joue entre 2007 et 2009 dans la compagnie de Gwenaël Morin (Les Justes d'Albert Camus, Lorenzaccio daprès la pièce d'Alfred de Musset). Depuis dix ans, elle réalise des lectures à haute voix avec les patients et soignants d'un hôpital de jour, et participe au collectif Encore heureux... Elle lit régulièrement dans des bibliothèques, librairies, hôpitaux, théâtres, musées, radios, des textes de théâtre ou non. Elle participe à la fabrication du film Salaud d'argent avec le groupe Faulkner au sein de la Coordination des Intermittents et Précaires. Travaille avec Isabelle Gressier et Olivier Derousseau, à la Fonderie au Mans et au Studio Théâtre de Vitry pour la pièce Et la terre se transmet comme la langue, poème de Mahmoud Darwich et une maison. Elle a récemment joué dans Les Aveugles de Maurice Maeterlinck mis en scène par Daniel Jeanneteau.

Lire la suite...

Biographie

Sylvain Bélanger

© Ulysse del Drago

© Ulysse del Drago

Sylvain Bélanger est né en 1972, à Montréal. Il a été diplômé de l’École nationale de théâtre en 1997, où il enseigne depuis 2008. En 2012, il est nommé à la direction du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Tant au Théâtre du Grand Jour qu’au Théâtre Aux Écuries, deux théâtres dont il est cofondateur, son instinct et sa sensibilité en ont fait une personnalité incontournable du paysage théâtral québécois.

Sylvain Bélanger est né en 1972, à Montréal. Il a été diplômé de l’École nationale de théâtre en 1997, où il enseigne depuis 2008. En 2012, il est nommé à la direction du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Tant au Théâtre du Grand Jour qu’au Théâtre Aux Écuries, deux théâtres dont il est cofondateur, son instinct et sa sensibilité en ont fait une personnalité incontournable du paysage théâtral québécois.
Il est notamment reconnu pour ses mises en scène de Cette fille-là de Joan MacLeod, Moi chien créole de Bernard Lagier, accueillie entre autres à la Comédie Française, Félicité d' Olivier Choinière, Yellow Moon de David Greig, Les mutants (idée originale de Sylvain Bélanger et Sophie Cadieux), L’enclos de l’éléphant d'Étienne Lepage), Billy (les jours de hurlement) de Fabien Cloutier ou encore Comment s’occuper de bébé de Dennis Kelly, J’accuse d'Annick Lefebvre et Unité modèle de Guillaume Corbeil.
Ses spectacles ont été acclamés tant par le milieu théâtral que par la critique. Sa reconnaissance l’a mené à collaborer avec le Centre d’essai des auteurs dramatiques (CEAD) et le Conseil des arts du Canada comme jury, à siéger au Conseil d’administration du Conseil québécois du théâtre ou encore sur des comités du Conseil des arts de Montréal et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Lire la suite...

Biographie

Pauline Belle

Pauline Belle © DR

Pauline Belle © DR

 

Pauline Belle suit les cours du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2013) dans les classes de Dominique Valadié et Philippe Duclos.

 

Pauline Belle suit les cours du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2013) dans les classes de Dominique Valadié et Philippe Duclos.

Elle joue sous la direction de Robert Cantarella, Violentes femmes ; Anne-Laure Liégeois, Macbeth ; Stéphanie Tesson, Alice et les merveilles ; François-Xavier Rouyer, Nuit ; Sylvain Martin, L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer ; Nathalie Grauwin, Le Bourgeon ; Vincent Morieux, Belle des eaux ; Richard Arselin, Le Malade imaginaire… Elle a constitué sa propre compagnie, La Multinationale.

 

 

Lire la suite...

Biographie

Etienne Bianco

Etienne Bianco©DR

Etienne Bianco©DR

Après des études de cinéma à l’ESRA-Paris, il se forme au conservatoire du Xe arrondissement de Paris avant de continuer à l’École Supérieure des Comédiens en Alternance (ex-CFA du Studio d’Asnières).

Après des études de cinéma à l’ESRA-Paris, il se forme au conservatoire du Xe arrondissement de Paris avant de continuer à l’École Supérieure des Comédiens en Alternance (ex-CFA du Studio d’Asnières).
Il y travaille notamment avec Yves Bombay, Nathalie Fillion, Gilles David, Jean-Louis Martin-Barbaz.
En 2015, Il joue dans Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare mis en scène par Hervé van der Meulen notamment au festival d’Anjou, au festival de Sarlat et au théâtre Montansier, et interprète Annenkov dans Cela s’appelle la tendresse, une adaptation des Justes de Camus mise en scène par Bertrand de Roffignac et jouée à l’Amour, lieu artistique alternatif et au festival Ecoles des Passages, à Metz.
 
Il participe à une lecture de textes québécois à la première édition à Paris du Festival Jamais Lu, à Théâtre Ouvert. En 2016, on le voit dans le cabaret À table ! au Cirque Fratellini et au Studio-Théâtre d’Asnières où il officie en tant que comédien et auteur d’un des textes du spectacle.
Il participe à la création du Festival Keranno dans les Côtes d’Armor, avec la compagnie La Guilde, il y joue Les Fourberies de Scapin dans une mise en scène de Jean Joudé. Avec cette même troupe il participe à la création collective Le PCR, librement inspiré du conte du Petit Chaperon rouge. Il a également joué Dans la jungle des villes de Brecht au Studio-Théâtre d’Asnières.
Il a écrit son seul-en-scène humoristique et poétique Marin : blaguons sérieusement qu’il a joué dans plusieurs théâtres à Paris et en province.
 

 

Lire la suite...

Biographie

Thomas Blanchard

Thomas Blanchard © DR

Thomas Blanchard © DR

Thomas Blanchard est formé au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (promotion 2001) dans la classe de Jacques Lassalle puis celle de Daniel Mesguich.
Il travaille sous la direction de Phillipe Adrien, Jacques Lassalle, Jacques Weber, Christian Colin, Christophe Rauck, Jean-Louis Benoît…

Pensionnaire de la Comédie Française (juin 2006 - juin 2007), Marcel Bozonnet le dirige dans Tartuffe de Molière, Muriel Mayette dans Retour au désert, de Bernard-Marie Koltès, Jacques Lassalle dans Il Campielo, de Carlo Goldoni.

Thomas Blanchard est formé au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris (promotion 2001) dans la classe de Jacques Lassalle puis celle de Daniel Mesguich.
Il travaille sous la direction de Phillipe Adrien, Jacques Lassalle, Jacques Weber, Christian Colin, Christophe Rauck, Jean-Louis Benoît…

Pensionnaire de la Comédie Française (juin 2006 - juin 2007), Marcel Bozonnet le dirige dans Tartuffe de Molière, Muriel Mayette dans Retour au désert, de Bernard-Marie Koltès, Jacques Lassalle dans Il Campielo, de Carlo Goldoni.

Il quitte la Comédie Française, joue dans Les Provinciales, de Blaise Pascal, mise en scène Bruno Bayen ; Phèdre, de Sénèque, mise en scène Julie Recoing ; Les Retrouvailles d’Arthur Adamov, mise en espace Gabriel Garran ;  Cœur ardent d’Ostrovski, mise en scène Christophe Rauck… 

Au cinéma, il a tourné, entre autres, avec Noémie Lvovsky : La vie ne me fait pas peur, Bertrand Bonello : Le Pornographe, François Armanet : La bande du Drugstore, Alain Guiraudie  : Pas de repos pour les braves, Emmanuel Bourdieu : Les amitiés maléfiques, Mikhaël Hers : Memory Lane, Ulrich Köhler : La maladie du sommeil, Sébastien Betbeder dans 2 Automnes 3 Hivers.
A la télévision il a travaillé notamment avec Claude Chabrol dans Le Fauteuil Hanté.

Lire la suite...

Biographie

Jean-Edouard Bodziak

Jean-Edouard Bodziak © DR

Jean-Edouard Bodziak © DR

Il sort en 2001 de l'école du TNS où il a travaillé notamment sous la direction d'Arpad Schilling, Lukas Hemleb et Stéphane Braunschweig. Il commence son parcours professionnel dans le théâtre sous la direction d'Isabelle Janier, Julie Brochen, Christophe Lemaître ou encore Philippe Calvario.                                                                                                                                                                    

Il sort en 2001 de l'école du TNS où il a travaillé notamment sous la direction d'Arpad Schilling, Lukas Hemleb et Stéphane Braunschweig. Il commence son parcours professionnel dans le théâtre sous la direction d'Isabelle Janier, Julie Brochen, Christophe Lemaître ou encore Philippe Calvario.                                                                                                                                                                    

En parallèle de son travail d'acteur il développe un travail de recherche sur le jeu masqué qui l'amène vers d'autres univers comme le cirque où il met en scène de jeunes artistes durant quatre années consécutives pour des projets à l'international. Puis c'est le cinéma avec la rencontre de Jalil Lespert avec lequel il travaille depuis dix ans comme directeur d'acteurs mais aussi comme acteur dans ses films. Notamment dans YSL où il interprète  Bernard Buffet.
Il joue également pour la télévision dans Au service de la France sur Arte ou il tient l'un des rôles principaux.

Lire la suite...

Biographie

Stéphane Bonnard

Stéphane Bonnard

Stéphane Bonnard

Stéphane Bonnard est le co-fondateur du groupe artistique d’interventions urbaines : KompleXKapharnaüM. Il s’appuie sur un contexte : une ville, un quartier, une place des rencontres, des personnes croisées là, pour scénariser, écrire, mettre en scène en pleine rue.Il collabore avec des vidéastes, des dessinateurs, des compositeurs, des scénographes.
L’environnement urbain impose un rythme, une énergie du mot dans son écriture.

Stéphane Bonnard est le co-fondateur du groupe artistique d’interventions urbaines : KompleXKapharnaüM. Il s’appuie sur un contexte : une ville, un quartier, une place des rencontres, des personnes croisées là, pour scénariser, écrire, mettre en scène en pleine rue.Il collabore avec des vidéastes, des dessinateurs, des compositeurs, des scénographes.
L’environnement urbain impose un rythme, une énergie du mot dans son écriture.
En 2009, il écrit ‘25’, son premier texte dit « décontextualisé ». Sur une proposition de Hubert Colas, celui-ci est mis en lecture par Eric Didry dans le cadre du festival Actoral 2011 (avec Vincent Guédon, Gaël Baron et Manuel Courcin). Sylvie Mongin Algan offre une autre opportunité au texte dans le cadre de la programmation 2011/2012 du NTH8 (Lyon). Pierre Tallaron et Géraldine Berger proposent alors une seconde forme de lecture.

Lire la suite...

Biographie

Maya Boquet

Maya Boquet © DR

Maya Boquet © DR

Maya Boquet travaille le continuum entre la fiction et le documentaire. Elle collecte des faits divers, des récits ou des témoignages qu’elle traite selon les différents médiums qu’elle pratique comme la radio, le théâtre ou l’écriture. Elle tente de définir un langage propre à chacun de ces médiums et cherche à la fois leur porosité et les transferts esthétiques qu’ils peuvent subir.

Maya Boquet travaille le continuum entre la fiction et le documentaire. Elle collecte des faits divers, des récits ou des témoignages qu’elle traite selon les différents médiums qu’elle pratique comme la radio, le théâtre ou l’écriture. Elle tente de définir un langage propre à chacun de ces médiums et cherche à la fois leur porosité et les transferts esthétiques qu’ils peuvent subir. Elle a produit des fictions radiophoniques pour France Culture et Radio Campus Paris, mener des enquêtes sonores avec la complicité de la plasticienne Ingrid Cogne et de la SCAM, mis en scène des spectacles fait de fragments de réel ou fictifs, ou encore collaboré avec différents artistes en tant que dramaturge (Emilie Rousset, Renaud Diligent, Gérard Watkins), conceptrice de bandes sons pour le spectacle vivant (Thibaud Croisy) ou comme assistante à la mise en scène (David Lescot, Mathieu Bertholet).
 
Depuis 2013, elle a co-fondé avec Lenka Luptakova, le groupe franco-belge Radio Femmes Fatales qui produit et joue des pièces radiophoniques en live sur scène et retransmises en simultané sur des radios locales. 
 

Réalisations radiophoniques

-Le jus de la nuit de David Sillanoli, Production Fictions France Culture, décembre 2014

-Gender Dysphoria de Solenn Denis, Production Fictions France Culture, octobre 2014

-Lenka Nehanebna de Maya Boquet, Coréalisation Alexandre Plank et Maya Boquet, Production Fictions France Culture, juin 2013

-Ex magic boy de Jean-Marie Piemme, Réalisation Alexandre Plank, montage sonore Maya Boquet, Production Fictions France Culture, septembre 2012

 

Ecritures radiophoniques

-Armes à feu de Maya Boquet, Réalisation Jacques Taroni, Production Fictions France Inter, février 2014

-Une étrange aventure de Jo Preston, de Maya Boquet, Radio U à Brest, février 2013

-Le bistrot du coin de Maya Boquet, Bourse Brouillon d’un rêve sonore de la SCAM, janvier 2012

 

Mises en scènes

-Anatomie d'une enquête, de Maya Boquet, Production DRAC Île-de-France et le 104, mai 2013

-Une étrange aventure de Jo Preston, de Maya Boquet, SN du Quartz à Brest, février 2013

-Médéaland de Sarah Stridberg, Mise en espace à Théâtre Ouvert, décembre 2012

-Concert a la carte, de Franz Xaver Kroetz, Production Naxos Bobine, juin 2009

 

Dramaturgies

-L’épreuve de Marivaux, mise en scène Renaud Diligent, CDN de Dijon, mai 2014

-Lost replay, texte et mise en scène de Gérard Watkins, Théâtre de la Bastille Paris, 2013.

-Haute-Autriche, de F.X. Kroetz, mise en scène Renaud Diligent, CDN de Dijon, mai 2012

 

Performances de Radio Femmes Fatales

-No Woman No Crime, Fond d’Aide à la Création Radiophonique de Belgique. En cours.

-Give Me Fiction, Festival Brouillage, Paris, avril 2014

-Clitoris Is Not A Bottom, Palais de Tokyo « 50 ans de France Culture », septembre 2013

-Lenka Nehanebna de Maya Boquet, Théâtre de la Loge, octobre 2010

 

 

 

Lire la suite...

Biographie

Ulysse Bosshard

Ulysse Bosshard © DR

Ulysse Bosshard © DR

Artiste au parcours atypique, il se destine d’abord aux sciences et passe deux ans à l’armée.
Il commence sa formation théâtrale au Conservatoire de Strasbourg où il rencontre le chorégraphe Jean-François Duroure avec qui il nourrit des affinités artistiques. Il intègre ensuite l’école du Théâtre du Nord (Lille) sous la direction de Stuart Seide puis de Christophe Rauck. De ces rencontres, il retient particulièrement Cyril Teste du collectif MxM pour le jeu caméra et Lucie Berelowitch autour de l’improvisation. 

Artiste au parcours atypique, il se destine d’abord aux sciences et passe deux ans à l’armée.
Il commence sa formation théâtrale au Conservatoire de Strasbourg où il rencontre le chorégraphe Jean-François Duroure avec qui il nourrit des affinités artistiques. Il intègre ensuite l’école du Théâtre du Nord (Lille) sous la direction de Stuart Seide puis de Christophe Rauck. De ces rencontres, il retient particulièrement Cyril Teste du collectif MxM pour le jeu caméra et Lucie Berelowitch autour de l’improvisation. 

Lire la suite...

Biographie

Nicolas Bouchaud

Nicolas Bouchaud

Nicolas Bouchaud

Nicolas Bouchaud est comédien depuis 1991. Il travaille d’abord sous les directions d'Étienne Pommeret, Philippe Honoré… puis rencontre Didier-Georges Gabily qui l’engage pour les représentations de Des cercueils de zinc. Suivent Enfonçures, Gibiers du temps, Dom Juan / Chimères et autres bestioles. Il joue également avec Yann Joël Collin dans Homme pour homme et l’Enfant d’éléphant de Bertolt Brecht, Henri IV (1e et 2e parties) de Shakespeare ; Claudine Hunault Trois nôs Irlandais de W.-B.

Nicolas Bouchaud est comédien depuis 1991. Il travaille d’abord sous les directions d'Étienne Pommeret, Philippe Honoré… puis rencontre Didier-Georges Gabily qui l’engage pour les représentations de Des cercueils de zinc. Suivent Enfonçures, Gibiers du temps, Dom Juan / Chimères et autres bestioles. Il joue également avec Yann Joël Collin dans Homme pour homme et l’Enfant d’éléphant de Bertolt Brecht, Henri IV (1e et 2e parties) de Shakespeare ; Claudine Hunault Trois nôs Irlandais de W.-B. Yeats ; Hubert Colas, Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht ; Bernard Sobel, l’Otage de Paul Claudel ; Rodrigo Garcia, Roi Lear, Borges + Goya ; Théâtre Dromesko, l’Utopie fatigue les escargots ; Christophe Perton, le Belvédère d’Odon von Horvath…
Jean-François Sivadier l’a dirigé dans : l'Impromptu Noli me tangere, la Folle journée ou le Mariage de Figaro de Beaumarchais, la Vie de Galilée de Bertolt Brecht, Italienne scène et orchestre, la Mort de Danton de Georg Büchner, le Roi Lear de Shakespeare, La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau créée au TNB en 2009, Noli me tangere de Jean-François Sivadier, création au TNB en 2011, Le Misanthrope de Molière, créé au TNB en 2013.
Il joue et co-met en scène Partage de Midi de Paul Claudel, en compagnie de Gaël Baron, Valérie Dréville, Jean-François Sivadier, Charlotte Clamens à la Carrière de Boulbon pour le Festival d’Avignon en 2008. Il crée en 2011 au Festival d’Avignon, Mademoiselle Julie de Strindberg mise en scène Frédéric Fisbach avec Juliette Binoche. Il adapte et joue La loi du marcheur (entretien avec Serge Daney) mise en scène d’Eric Didry en 2010 au Théâtre du Rond Point et en tournée ; il met en scène Deux Labiche de moins pour le Festival d’Automne en octobre 2012 ; il joue dans Projet Luciole de Nicolas Truong au Festival d’Avignon et en tournée ; il adapte et joue Un métier idéal, d’après John Berger et Jean Mohr, mise en scène d’Eric Didry en 2013 à la Comédie de Clermont-Ferrand, au Théâtre du Rond Point et en tournée . Au cinéma, il a tourné pour Jacques Rivette Ne touchez pas à la hache, pour Edouard Niermans, La marquise des ombres, Pierre Salvadori Dans la cour, Jean Denizot La Belle Vie…

Lire la suite...

Biographie

Solal Bouloudnine

Après des études à l'ERAC (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes), Solal Bouloudnine est aujourd'hui comédien.

Après des études à l'ERAC (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes), Solal Bouloudnine est aujourd'hui comédien.
Il a joué sous la direction de Jean-Pierre Vincent, Gilles Bouillon, Anne Alvaro, Arnaud Pirault, Alexis Moati, Alexandra Tobelaim, Dante Desarthe, Jean-Christophe Meuriss, L’IRMAR...
Il est l'un des cofondateurs de l'Outil, association qui recouvre les projets personnels de chacun de ses fondateurs, Baptiste Amann, Victor Lenoble, Olivier Veillon et lui-même .
En parallèle de ses activités théâtrales il travaille en tant que monteur et réalise des courts- métrages.

Lire la suite...

Biographie

Stéphane Bouquet

Stéphane Bouquet est écrivain, scénariste et critique de cinéma français né à Paris en 1968.

Stéphane Bouquet est écrivain, scénariste et critique de cinéma français né à Paris en 1968.

Après des études en économie de la culture et sociologie, Stéphane Bouquet se consacre à l’écriture comme poète, critique et scénariste. Il est l’auteur de Nos amériques, Un Peuple, Le Mot Frère, Un Monde existe, Dans l’année de cet âge publiés aux éditions Champ Vallon.

Il a animé avec Laurent Goumarre l'émission Studio Danse sur France Culture et il a été critique littéraire pour Libération et collaborateur auprès du Monde.

Il traduit des ouvrages de poésie américaine. Il a écrit plusieurs livres sur le cinéma, Clint fucking Eastwood, Beate avec Claire Denis, Gus Van Sant, S.M. Eisenstein, Il Vangelo secondo Matteo, une étude sur un film de Pier Paolo Pasolini.

Il est l’auteur de scénarii, notamment pour les réalisateurs Sébastien Lifschitz, Patric Chiha, Yann Dedet, Valérie Mréjen. Il est aussi dramaturge et interprète de pièces chorégraphiques, entre autres avec Mathilde Monnier. Il a occupé les fonctions de directeur du programme pédagogique « Danse et Cinéma» à l’Ecole de danse contemporaine du Centre Chorégraphique National de Montpellier, E.xe.r.ce.


Stéphane Bouquet a été pensionnaire à la Villa Médicis (Rome) en 2003-2004.

Lire la suite...

Biographie

Gautier Boxebeld

Gautier Boxebeld © DR

Gautier Boxebeld © DR

Diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Paris, Gautier Boxebeld s'oriente vers le théâtre en 2009 suite à sa participation aux Rencontres Internationales de Théâtre de Haute-Corse dirigées par Robin Renucci. Il poursuit sa formation d'acteur à l'EDT 91 et participe régulièrement à des stages aux côtés de Thomas Ostermeier, Ivica Buljan, Stanislas Nordey, Yves-Noël Genod, Philippe Adrien...

Diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Paris, Gautier Boxebeld s'oriente vers le théâtre en 2009 suite à sa participation aux Rencontres Internationales de Théâtre de Haute-Corse dirigées par Robin Renucci. Il poursuit sa formation d'acteur à l'EDT 91 et participe régulièrement à des stages aux côtés de Thomas Ostermeier, Ivica Buljan, Stanislas Nordey, Yves-Noël Genod, Philippe Adrien...

Depuis 2011, il a travaillé sous la direction de  Eugen Jebeleanu, Hala Gohsn, Ivica Buljan, Bruno Bonjean, John Adams, Antoine Caubet, Mathieu Touzé le collectif NOSE et le collectif Oh!.

Il est également assistant à la mise en scène de Nicolas Kerszenbaum sur les créations de la compagnie Franchement, tu.

Au cinéma, il a tourné récemment pour Cyprien Vial dans Bébé Tigre.

Lire la suite...

Biographie

Sébastien Brebel

Sébastien Brebel © DR

Sébastien Brebel © DR

Sébastien Brebel, né en 1971, a publié trois romans et des nouvelles chez P.O.L.
Il vit et travaille à Nantes.

Sébastien Brebel, né en 1971, a publié trois romans et des nouvelles chez P.O.L.
Il vit et travaille à Nantes.

Lire la suite...

Biographie

Clément Bresson

Clément Bresson

Clément Bresson

Il a suivi les formations de la Comédie de Reims, puis du Théâtre National de Strasbourg  (promotion 2007). Il joue sous la direction de Stéphane Braunschweig dans Tartuffe, de Molière créé au Théâtre National de Strasbourg et repris à l’Odéon (2008), puis dans La Cerisaie, d'Anton Tchekhov mise en scène par Alain Françon au Théâtre national de la Colline (2009).

Il a suivi les formations de la Comédie de Reims, puis du Théâtre National de Strasbourg  (promotion 2007). Il joue sous la direction de Stéphane Braunschweig dans Tartuffe, de Molière créé au Théâtre National de Strasbourg et repris à l’Odéon (2008), puis dans La Cerisaie, d'Anton Tchekhov mise en scène par Alain Françon au Théâtre national de la Colline (2009).
L’année suivante, il travaille avec Nicolas Bigards dans les saisons 1 & 2 de Hello America à la MC93, puis avec René Loyon qui le met en scène dans Soudain, l’été dernier, de Tennessee Williams au Théâtre de la Tempête et aux Célestins-Théâtre de Lyon. Il joue ensuite dans Les Trois Soeurs, d'Anton Tchékhov monté Jean-Philippe Vidal (2010).La saison suivante, il travaille avec René Loyon qui le met en scène Don Juan, spectacle nominé aux Molières (2011).
Il a écrit et joué avec Marie Rémond et Sébastien Pouderoux le spectacle André, créé en 2012 à Vidy-Lausanne. Dernièrement, il a joué au  Théâtre de la Colline dans une mise en scène de Roger Vontobel, Dans la jungle des villes, de Bertolt Brecht et dans Le Prince de Hombourg, de Heinrich von Kleist, mis en scène par Giorgo Barberio Corsetti(présenté dans la cour d'honneur au Festival d'Avignon 2014).

Lire la suite...

Biographie

Alexia Bürger

Alexia Bürger ©Ulysse del Drago

Alexia Bürger ©Ulysse del Drago

Alexia Bürger oeuvre depuis plus de dix ans sur la scène théâtrale montréalaise en tant qu'interprète et metteure en scène. Elle collabore souvent avec Olivier Choinière. Depuis 2013, Alexia Bürger est artiste-résidente au Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal.

Alexia Bürger oeuvre depuis plus de dix ans sur la scène théâtrale montréalaise en tant qu'interprète et metteure en scène. Elle a assuré la direction de Showdown, en collaboration avec la chorégraphe Lin Sneling (Théâtre La Chapelle, 2006), de Nous sommes faits (Les Biches pensives, Cinémathèque québécoise, 2010), de Je ne m'appartiens plus, en collaboration avec Sophie Cadieux (Espace GO, 2012).
Elle a aussi signé, avec Olivier Choinière, les mises en scène de Chante avec moi (création Espace Libre, reprises au Festival TransAmériques 2012, au Centre national des arts d'Ottawa et au Théâtre du Trident à Québec) et de Polyglotte (création Festival TransAmeriques 2015, Théâtre aux Écuries).
Elle a co-signé le texte et la mise en scène d'Alfred (Théâtre d'Aujourd'hui) avec Emmanuel Schwartz et travaille actuellement avec lui à l'adaptation cinématographique de la pièce (réalisation Anaïs Barbeau-Lavalette et André Turpin, Productions Micro_Scope).
Comme comédienne, elle a participé à la création des oeuvres d'auteurs tels que Fanny Britt (Enquête sur le Pire, Théâtre Debout), Marc-Antoine Cyr (Les Flaques, Théâtre Bouches Décousues/ PPS Danse), d'Olivier Choinière (Bienvenue à…, Les Secours arriveront bientôt, ARGGL) ou de Jacques Laroche (King Lear Contre Attaque/Les Productions Préhistoriques).
En tant qu'interprète ou metteure en scène, elle a participé à plus d'une trentaine de lectures publiques (Maisons de la Culture, Festival du Jamais lu, Dramaturgies en Dialogue, Semaine de lecture du CEAD, Correspondances d'Eastman et Festival d'Avignon…).
Depuis 2013, Alexia Bürger est artiste-résidente au Théâtre d’Aujourd’hui.

Lire la suite...

Biographie

Pedro Cabanas

Pedro Cabanas -® Isabelle Planche  - DR. association Perspective Nevski

Pedro Cabanas -® Isabelle Planche - DR. association Perspective Nevski

Né en Espagne, diplomé du Conservatoire Royal de Mons (1er prix), il poursuit sa formation au Conservatoire Royal de Liége.

Né en Espagne, diplomé du Conservatoire Royal de Mons (1er prix), il poursuit sa formation au Conservatoire Royal de Liége.
Il joue au théâtre depuis une quinzaine d’années entre la Belgique et la France.
Il collabore entre autre avec Isabelle Pousseur, Anne Théron, Paul Camus, Virginie Strub, Caroline Logiou, Guillemette Laurent…
Au cinéma, il joue dans les longs-métrages De leur vivant de Geraldine Doignon, Une place sur la terre de Fabienne Godet, La guerre des ondes de Laurent Jaoui … et dans les courts-métrages L’Amérique du sud de Marjolaine Grandjean, Lili attend de Vania Leturq, Dans le noir de Catherine Libert …
En mars 2015, il jouera Enfonçures de Didier-Georges Gabily, mise en scène par Caroline Logiou, création au Théâtre La Balsamine (Bruxelles).

Lire la suite...

Biographie

Sophie Cadieux

Sophie Cadieux © Maude Chauvin

Sophie Cadieux © Maude Chauvin

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2001, Sophie Cadieux s’implique "à fond" dans le milieu théâtral montréalais. Au cours d’une résidence de trois ans à l’Espace GO, la comédienne y a posé un regard sur son rôle d’artiste, sur sa vie de femme et sur la trace qu’elle laisse à travers les traces des autres sur elle.

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2001, Sophie Cadieux s’implique "à fond" dans le milieu théâtral montréalais. Au cours d’une résidence de trois ans à l’Espace GO, la comédienne y a posé un regard sur son rôle d’artiste, sur sa vie de femme et sur la trace qu’elle laisse à travers les traces des autres sur elle. Elle a exploré entre autres les univers singuliers de Martin Faucher dans Blanche-Neige & la belle au bois dormant, celui de Marie Brassard avec la pièce La fureur de ce que je pense, et finalement avec le texte de Virginia Woolf intitulé Au lit avec Virginia.
Plus récemment, elle fait partie de la distribution de La ville mis en scène de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin.

En mars 2014, elle a signée sa première mise en scène avec un texte de Guillaume Corbeil : Tu iras la chercher, présentée lors de l’édition 2015 du FTA.

Au cinéma, elle a fait partie notamment de la distribution de La vallée des larmes de Maryanne Zéhil, de Funkytown de Daniel Roby, de Tromper le silence de Julie Hivon et Jaloux de Patrick Demers. 

Sophie Cadieux est cofondatrice du Théâtre de la Banquette arrière avec le comédien Éric Paulhus. Ils ont produit les spectacles à succès Fête sauvage, mis en scène par Claude Poissant et Les mutants, mis en scène par Sylvain Bélanger.

Lire la suite...

Biographie

Olivier Cadiot

Olivier Cadiot © Jean-Luc Guérin- P.O.L

Olivier Cadiot © Jean-Luc Guérin- P.O.L

Olivier Cadiot a publié en 1988 aux éditions P.O.L un premier livre de poésie L’Art poétic’.
Depuis 1993, il a entrepris une longue série de romans centrés sur le même personnage.

Olivier Cadiot a publié en 1988 aux éditions P.O.L un premier livre de poésie L’Art poétic’.
Depuis 1993, il a entrepris une longue série de romans centrés sur le même personnage qui débute par Futur, ancien, fugitif jusqu'au Mage en été en 2010, en passant par Le Colonel des Zouaves, Retour définitif et durable de l’être aimé, Fairy queen et Un nid pour quoi faire. La plupart de ses livres sont adaptés pour la scène par Ludovic Lagarde.
Il a dirigé la Revue de littérature générale avec Pierre Alferi. Il travaille régulièrement avec des musiciens, et particulièrement avec Rodolphe Burger avec qui il vient de signer un troisième disque Psychopharmaka. Il se produit dans de nombreux concerts et lectures publiques. Il participe au chantier de la Bible 2001 en traduisant les Psaumes et le Cantique des Cantiques. Il a également traduit Rainald Goetz, Gertrude Stein et récemment Les Revenants d'Ibsen pour la dernière mise en scène de Thomas Ostermeier.
En 2010, il était l'artiste associé du Festival d'Avignon avec Chistoph Marthaler.

Lire la suite...

Biographie

Océane Cairaty

Océane Cairaty © DR

Océane Cairaty © DR

Née à La Réunion, c’est à l’âge de 15 ans qu’Océane arrive à Lyon, recrutée par L’Olympique Lyonnais pour entamer un sport-études Football. Pendant 5 ans, elle vit son rêve : joue en D1, est même sélectionnée en équipe de France des moins de 21 ans. Peu à peu son désir s’essouffle et elle glisse vers le théâtre qu’elle découvre par hasard lors d’un cours d’improvisation.
À 20 ans, elle monte à Paris pour apprendre le métier de comédienne, s’inscrit à l’Acting International.
Elle intègre ensuite le Conservatoire du 18e arrondissement sous la direction de Jean-Luc Galmiche.

Née à La Réunion, c’est à l’âge de 15 ans qu’Océane arrive à Lyon, recrutée par L’Olympique Lyonnais pour entamer un sport-études Football. Pendant 5 ans, elle vit son rêve : joue en D1, est même sélectionnée en équipe de France des moins de 21 ans. Peu à peu son désir s’essouffle et elle glisse vers le théâtre qu’elle découvre par hasard lors d’un cours d’improvisation.
À 20 ans, elle monte à Paris pour apprendre le métier de comédienne, s’inscrit à l’Acting International.
Elle intègre ensuite le Conservatoire du 18e arrondissement sous la direction de Jean-Luc Galmiche.
En 2015, elle joue au Théâtre 13 Les Belles Perdues de Gilles Forestier, et au théâtre du Funambule Front Familial, une comédie satirique d’Alexandre Kollatos sur la famille Le Pen, dans laquelle elle incarnait Marine.

Lire la suite...

Biographie

Robert Cantarella

Robert Cantarella est né à Marseille, il y suit une formation aux Beaux-Arts puis devient ensuite élève d'Antoine Vitez à l'Ecole du Théâtre National de Chaillot.

Robert Cantarella est né à Marseille. Il y suit une formation aux Beaux-Arts puis devient ensuite élève d'Antoine Vitez à l'Ecole du Théâtre National de Chaillot.
Il fonde en 1983 le Théâtre du Quai de la Gare, crée, en 1985, la Compagnie des Ours avec la volonté de faire découvrir ou redécouvrir les auteurs du XXe siècle.
En 1987, la création d'Inventaires de Philippe Minyana, à Nouvelles Scènes (Dijon) marque le début d'une amitié et d'un compagnonnage avec l’auteur, dont Robert Cantarella monte successivement Les Petits Aquariums (1989), Les Guerriers (1991), Drames Brefs 1 (1996), Anne-Laure et les fantômes (1999), Pièces (2001), Ça va (2005). Ensemble, ils cosignent la mise en scène du Sang chaud de la terre de Christophe Huysman.
Depuis 1989, Robert Cantarella a mis en scène des pièces aussi bien classiques que contemporaines, notamment Le Voyage d'Henry Bernstein, Divertissements touristiques de Noëlle Renaude, Sourire des mondes souterrains de Lars Nören, Le Siège de Numance de Cervantès (Festival d'Avignon, 2012), J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce, Sa Maison d'été de Jane Bowles, Oncle Vania de Tchekhov, Hamlet de William Shakespeare, Le Chemin de Damas d'August Strindberg et Hyppolite de Robert Garnier pour le Festival d’Avignon 2007.
Depuis 1993, Robert Cantarella exerce également une activité régulière de formation tant en France qu’à l’étranger notamment à Berlin, Cannes, Avignon, Rabat, Lausanne ainsi qu’à la FEMIS à Paris.
En 1997, il est co-auteur avec Jean-Pierre Han, du manifeste Pour une formation à la mise en scène (Ed. Entre/Vues).
Il crée en 1999 l'Association Théâtres Écritures ayant pour objet la réalisation et la publication d'une revue intitulée Frictions, pour favoriser la réflexion et la recherche dans le domaine du spectacle. Par ailleurs, il collabore régulièrement à des revues littéraires, théoriques ou poétiques comme Vertigo, Lignes, Fusée, Communication, Frictions, If.
Il est nommé directeur du Centre dramatique national de Dijon en juillet 2000.
Il publie en 2004 sa première œuvre de fiction : Le Chalet aux éditions Lignes dirigées par Michel Surya et réalise en 2005 un premier documentaire Carrosserie.
De décembre 2005 à mars 2010, il a été co-directeur du CentQuatre à Paris, avec Frédéric Fisbach, un lieu de résidence d’artistes à l’emplacement des anciennes pompes funèbres de Paris.
Aujourd’hui, il continue de commander des nouveaux textes, à Christophe Honoré, Philippe Minyana et Noëlle Renaude et est lui-même l’auteur de performance comme Faire le Gilles sur les cours de Gilles Deleuze.

Lire la suite...

Biographie

Jonathan Capdevielle

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris. Après des études de théâtre à Tarbes entre 1993 et 1996, il intègre l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette.

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes en France et vit à Paris. Après des études de théâtre à Tarbes entre 1993 et 1996, il intègre l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette.

Il a participé à plusieurs créations, dont, entres autres : Personnage à réactiver, œuvre de Pierre Joseph (1994), Performance, avec Claude Wampler (1999), Mickey la Torche, de Natacha de Pontcharra, traduction Taoufik Jebali, mise en scène Lotfi Achour, Tunis, (2000), Les Parieurs et Blonde Unfuckingbelievable Blond, mise en scène Marielle Pinsard (2002), Le Golem, mise en scène David Girondin Moab (2004), Le groupe St Augustin, Le Dispariteur, Monsieur Villovitch, Hamlet et Marseille Massacre (atelier de création radiophonique - France Culture), mise en scène d’Yves-Noël Genod (2004-2010), Bodies in the cellar, mise en scène de Vincent Thomasset (Mars 2013).
Au cinéma, il interprète le rôle de Nicolas dans le film Boys like us, réalisé par Patrick Chiha (sortie prévue au printemps 2014).

Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète dans toutes ses pièces. Dans celles réalisées par Étienne Bideau Rey et Gisèle Vienne : Splendid’s, de Jean Genet, Showroomdummies (création 2001 et re-écriture 2009) et Stéréotypie, et dans celles mises en scène par Gisèle Vienne I Apologize, Une belle enfant blonde / A young, beautiful blonde girl, Kindertotenlieder, Jerk, pièce radiophonique, Jerk, solo pour un marionnettiste, Éternelle idole et This is how you will disappear (création 2010).
Gisèle Vienne, Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle ont publié en 2011 un livre et un CD : Jerk / À TRAVERS LEURS LARMES aux éditions DISVOIR dans la série ZagZig en deux éditions, française et anglaise.

En septembre 2006, il crée avec Guillaume Marie We are accidents waiting to happen au Palais de Tokyo puis en 2007 la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de la création de la pièce Adishatz/Adieu (création 2009).
En novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au Centre National de la Danse - Pantin. En août 2012, sur une invitation du festival far° - festival des arts vivants de Nyon (Suisse) il propose Spring Rolle, un projet in situ avec deux interprètes, Jean-Luc Verna et Marlène Saldana.

Lire la suite...

Biographie

Barbara Carlotti

Barbara Carlotti © Mathieu Zazzo

Barbara Carlotti © Mathieu Zazzo

Auteure, compositeure et interprète, Barbara Carlotti est une artiste pluridisciplinaire.

Auteure, compositeure et interprète, Barbara Carlotti est une artiste pluridisciplinaire, offrant des concerts atypiques et spectacles à la croisée des arts comme Nébuleuse Dandy, où se déploie son goût de la littérature, Sur le sable chaud, entre concert installation balnéaire et chorégraphie ou encore Rock and Roll Lies, une performance inédite sur le mythe du Rock and Roll.

En outre, elle collabore régulièrement avec des chorégraphes comme Julie Desprairies, des artistes de chansons Philippe Katerine, Dominique A, Bertrand Burgalat, JP Nataf, Michel Delpech ou Patrick Watson, des écrivains Mathieu Riboulet et Arnaud Cathrine, des vidéastes et plasticiens telle que Cécile Paris, ou encore des cinéastes comme Serge Bozon, Axelle Ropert et Arnold Pasquier.

 

Lire la suite...

Biographie

Alexandre Castres

Alexandre Castres

Alexandre Castres

Alexandre Castres se forme successivement au Conservatoire National de Danse de Nantes, au Conservatoire de Musique et de Danse de la Rochelle et à l’Acting Studio de Lyon.

Alexandre Castres se forme successivement au Conservatoire National de Danse de Nantes, au Conservatoire de Musique et de Danse de la Rochelle et à l’Acting Studio de Lyon.
Sa double formation ainsi que son goût pour la vidéo le conduisent à travailler comme danseur, comédien et vidéaste. Il collabore notamment avec la compagnie de danse contemporaine L’Esquisse, les chorégraphes Joëlle Bouvier et Régis Obadia au CNDC d’Angers, Dominique Petit, Samir Akika, la compagnie DCA Philippe Découflé et, entre 2001 et 2006, Pina Bausch au Tanztheater de Wuppertal.

Parallèlement, il chorégraphie ses propres pièces et réalise quatre films, dont un long-métrage.

Lire la suite...

Biographie

Guillaume Cayet

Guillaume Cayet © Aurelia Luscher

Guillaume Cayet © Aurelia Luscher

Guillaume Cayet termine l’ENSATT en 2015. Son texte Les Immobiles a été lauréat des Journées des Auteurs de Lyon (en 2014) et a été publié en janvier 2015 aux éditions Théâtrales. Il est membre de la Compagnie Le Désordre Des choses avec qui il crée sa pièce Les Immobiles et prépare actuellement une thèse sous la direction d’Olivier Neveux.

Guillaume Cayet, né en 1990, à Nancy, intègre en 2012 le département Écrivains dramaturges de l’ENSATT sous la direction d’Enzo Cormann et Mathieu Bertholet.
En 2014, il publie Couarail chez Lansman dans le cadre d'une commande d’écriture pour le Week-End des auteurs du Théâtre Du Peuple.

Son texte Les Immobiles a été lauréat des Journées des Auteurs de Lyon (en 2014) et a été publié en janvier 2015 aux Editions Théâtrales, ainsi qu’un autre de ses textes Proposition de rachat.
Il reçoit l’aide au Compagnonnage pour la saison 2015-2016 pour son travail dans la région lorraine avec la metteuse en scène Julia Vidit.
En mai 2015, il participe au dispositif En Actes avec la publication de son texte De l’autre côté du massif mis en scène par Clément Carabédian.

En Automne 2015, il sera en résidence à la Chartreuse pour l’écriture d’un texte autour de la Révolution russe avec le metteur en scène Jules Audry.
Il est membre de la Compagnie Le Désordre Des choses avec qui il crée sa pièce Les Immobiles et prépare actuellement une thèse sous la direction d’Olivier Neveux.


Lire la suite...

Biographie

Luc Cerutti

Luc Cerutti

Luc Cerutti

Luc Cerutti est diplômé du Conservatoire National Supérieur D’art Dramatique de Bordeaux en 2005. Il y suit également les cours de danse contemporaine.

Luc Cerutti est diplômé du Conservatoire National Supérieur D’art Dramatique de Bordeaux en 2005. Il y suit également les cours de danse contemporaine. Pour son diplôme de fin d’études, il joue dans Des Tulipes de Noëlle Renaude mis en scène par Jean-Marie Broucaret. Dès lors, il travaille principalement sur des formes contemporaines et fréquente régulièrement l’univers théâtral de Noëlle Renaude.
En 2007, Il est mis en scène par Julie Sermon dans Ceux qui partent à l’aventure de Noëlle Renaude.
En 2008, il est Néron dans Octavie de Sénèque, mis en scène par Romain Blanchard et joue dans Vénus de Lolita Monga mis en scène par Frédéric Maragnani, création au centre dramatique de l’océan indien. En 2009, il joue dans Bord de mer chorégraphie de Daniel Larrieu (Centre Chorégraphique du Havre), dans Madame If reçoit de Philippe Minyana et dans Bon, Saint-Cloud de Noëlle Renaude mis en scène par Crystal Shepherd-Cross et dans La Promenade de Noëlle Renaude mis en voix par Frédéric Maragnani.
En 2010, il joue dans Plage de Virginie Barreteau mis en scène par Frédéric Maragnani et interprète le rôle de Julius dans Le Temps et la Chambre de Botho Strauss mis en scène par Marie-Christine Mazzola En 2011, il joue dans Sous les Arbres de Philippe Minyana, mise en scène Frédéric Maragnani qui se jouera au Théâtre de la Ville et à Théâtre Ouvert, dans Vues d’ici de Noëlle Renaude mise en scène Noëlle Renaude et Frédéric Maragnani (Festival de Blaye) et dans Baroufs de Carlo Goldoni mis en scène par Frédéric Maragnani (TOP).
En 2012, il interprète Marc-Antoine dans une adaptation du Jules César de Shakespeare mise en scène par Marion Lécrivain, et dans Moi, Michèle Mercier 52 ans morte, mis en scène par Crystal Shepherd-Cross.
En 2013, il joue dans le spectacle SÉRIES adapté des poèmes de F. Van Dixhoorn, mis en scène par Laura Bazalgette avec qui il travaille actuellement à l’écriture et à la création de Bedford Park qui se jouera en décembre 2014 à la Manufacture Atlantique à Bordeaux dans le cadre du festival NOVART.
En 2014, Il est Claude Cobain dans la comédie musiculte Airnadette, il interprète Léo dans un moyen-métrage de Gilles Tillet Le Stratagème et travaille à la création de La Mastication des morts de Patrick Kermann mis en scène par Grégory Faive qui se jouera à Grenoble à la rentrée 2015.

Lire la suite...

Biographie

Clara Chabalier

Clara Chabalier © DR

Clara Chabalier © DR

Formée à l'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes, elle intègre en 2012 le deuxième cycle du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique.

Elle joue notamment sous la direction de Jean-François Peyret (Re:Walden), Romeo Castellucci (Four Season's Restaurant), Pauline Bourse (Voyage au Bout de la Nuit), César Vayssié (Un Film Evènement)...

Elle créée en 2009 la compagnie les ex-citants, qui devient en 2015 la compagnie Pétrole, en hommage au livre inachevé de Pier Paolo Pasolini.

Formée à l'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes, elle intègre en 2012 le deuxième cycle du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique.

Elle joue notamment sous la direction de Jean-François Peyret (Re:Walden), Romeo Castellucci (Four Season's Restaurant), Pauline Bourse (Voyage au Bout de la Nuit), César Vayssié (Un Film Evènement)...

Elle créée en 2009 la compagnie les ex-citants, qui devient en 2015 la compagnie Pétrole, en hommage au livre inachevé de Pier Paolo Pasolini.

Sa première création, Calderón de Pier Paolo Pasolini, a été programmée notamment au Festival Théâtre en Mai (CDN Dijon-Bourgogne). Elle créée ensuite Autoportrait en se basant sur les démarches photographiques de Cindy Sherman, Robert Mapplethorpe, Francesca Woodman et Edouard Levé (Théâtre de Vanves, Théâtre les Ateliers – Lyon). Une performance dérivée de ce spectacle est présentée à Ancone (Italie) pour la Biennale des Jeunes Créateurs d'Europe et de Méditerranée.
Elle est invitée à intervenir dans des écoles d'acteurs : l'EDT91 (Par les villages de Peter Handke, 2012) et l'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes (Effleurement d'Asja Srnec Todorovic, 2014).
Elle travaille avec des amateurs en partenariat avec le Théâtre de la Cité Internationale et le Théâtre des Amandiers - Nanterre.

Elle réalise également des performances, des installations sonores et des documentaires radiophoniques.

Lire la suite...

Biographie

Stéphanie Chaillou

Stéphanie Chaillou vit et travaille à Paris.
Entre 2008 et 2011, elle publie aux Editions isabelle sauvage trois ouvrages de poésie contemporaine, Quelque chose se passe, Un léger défaut d’articulation et La question du centre ; en 2015, son premier roman L’homme incertain paraît chez Alma éditeur. Sélectionné pour le prix Première de la RTBF ainsi que dans la rentrée littéraire de la Fnac, L’homme incertain est adapté au théâtre par le metteur en scène Julien Gosselin, sous le titre Le père.

Stéphanie Chaillou vit et travaille à Paris.
Entre 2008 et 2011, elle publie aux Editions isabelle sauvage trois ouvrages de poésie contemporaine, Quelque chose se passe, Un léger défaut d’articulation et La question du centre ; en 2015, son premier roman L’homme incertain paraît chez Alma éditeur. Sélectionné pour le prix Première de la RTBF ainsi que dans la rentrée littéraire de la Fnac, L’homme incertain est adapté au théâtre par le metteur en scène Julien Gosselin, sous le titre Le père.

Alice ou le choix des armes est son deuxième roman. 

Lire la suite...

Biographie

Marie Charlebois

Marie Charlebois © Andréanne Gauthier

Marie Charlebois © Andréanne Gauthier

Femme de scène et de création, Marie Charlebois a su, au gré des années, se forger une place unique dans le milieu culturel québécois, que ce soit en tant que comédienne ou metteuse en scène. Elle est cofondatrice du regroupement Les Éternels pigistes, pour lesquels elle a signé la mise en scène de cinq spectacles en plus d’y tenir des rôles, et dont la dernière création a été présentée au Théâtre du Nouveau Monde en novembre 2016.

Femme de scène et de création, Marie Charlebois a su, au gré des années, se forger une place unique dans le milieu culturel québécois, que ce soit en tant que comédienne ou metteuse en scène. Elle est cofondatrice du regroupement Les Éternels pigistes, pour lesquels elle a signé la mise en scène de cinq spectacles en plus d’y tenir des rôles, et dont la dernière création a été présentée au Théâtre du Nouveau Monde en novembre 2016.

Elle signe plusieurs mises en scènes par ailleurs, dont la pièce Un souper d’adieu pour les productions Juste pour Rire, et Attends-moi, une production de La Manufacture.
Elle a fait partie de la distribution d’une vingtaine de pièces, dont Pig de Simon Boulerice (Gagnante du prix d’interprétation au Gala des Cochons D’or 2014 pour son rôle de Simone), Beaver de Claudia Day (Théâtre La Licorne), Les jumeaux vénitiens de Goldoni (Théâtre St-Denis) et Bousille et les justes de Gratien Gélinas (Théâtre du Rideau Vert).

Lire la suite...

Biographie

Mohammad Charmshir

Mohammad Charmshir est un auteur dramatique né en 1960 à Téhéran.
Diplômé de la faculté des Beaux-Arts de Téhéran, il enseigne l’écriture théâtrale dans plusieurs universités et écoles d’art en Iran. Il collabore régulièrement avec des troupes de théâtre comme auteur et dramaturge. Écrivain prolifique, une partie de sa production littéraire est traduite en anglais, en allemand et en français et plusieurs de ses pièces ont déjà été présentées en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France, en Italie, en Inde et aux États-Unis.

Mohammad Charmshir est un auteur dramatique né en 1960 à Téhéran.
Diplômé de la faculté des Beaux-Arts de Téhéran, il enseigne l’écriture théâtrale dans plusieurs universités et écoles d’art en Iran. Il collabore régulièrement avec des troupes de théâtre comme auteur et dramaturge. Écrivain prolifique, une partie de sa production littéraire est traduite en anglais, en allemand et en français et plusieurs de ses pièces ont déjà été présentées en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France, en Italie, en Inde et aux États-Unis.
Il est incontestablement l’auteur de théâtre le plus joué aujourd’hui en Iran.

 

Lire la suite...

Biographie

Eric Charon

Eric Charon © Sabine Bouffelle

Eric Charon © Sabine Bouffelle

Formé à l’école du studio-théâtre d’Asnières, il travaille sous la direction de Jean-Louis Martin Barbaz, Hervé van der Meulen ou encore Edmond Tamiz. Il croise ailleurs les routes de Pierre Spivakoff, Jean-Claude Penchenat, Mario Gonzalez, Victor Costa Andrès, Hubert Colas…

Formé à l’école du studio-théâtre d’Asnières, il travaille sous la direction de Jean-Louis Martin Barbaz, Hervé van der Meulen ou encore Edmond Tamiz. Il croise ailleurs les routes de Pierre Spivakoff, Jean-Claude Penchenat, Mario Gonzalez, Victor Costa Andrès, Hubert Colas…
En 2000, il intègre pour deux ans l’école internationale jacques Lecoq. Après avoir travaillé aux créations de Lionel Gonzalez (Ruzzante, Molière, Ghelderode), ou encore du Groupe 3.5.81 et Patrick Simon (Le Ventre des philosophes de Michel Onfray), il se tourne principalement depuis une dizaine d'années vers la création collective et les écritures de plateau, il rejoint le groupe "D’ores et déjà" et Sylvain Creuzevault pour Visage de feu de Marius von Mayenburg, Foetus, Baal de Bertolt Brecht à l’Odéon, Le Père tralalère, et Notre Terreur au Théâtre de la Colline.
Depuis 2009, il travaille en parallèle avec Julie Deliquet et le Collectif In vitro, il joue dans Derniers remords avant l’oubli, Nous sommes seuls maintenant, et dans la nouvelle création Catherine et Christian.

Lire la suite...

Biographie

Anne-James Chaton

L’écriture poétique d’Anne-James Chaton se développe en collaboration avec d’autres artistes de la scène, du rock à la musique électronique, du théâtre à la danse.

L’écriture poétique d’Anne-James Chaton se développe en collaboration avec d’autres artistes de la scène, du rock à la musique électronique, du théâtre à la danse.
Il travaille notamment avec le groupe hollandais The Ex et publie deux albums, Le Journaliste (2008) et Transfer (2013), avec le guitariste anglais Andy Moor.
En 2008, il crée la pièce Napoli, Napoli avec le metteur en scène Benoît Bradel. Par la suite, il crée le trio Décade, avec Andy Moor et Alva Noto, les pièces Black Monodie, avec la metteuse en scène et interprète Phia Ménard, pour Les Sujets à Vif de la 64e édition du Festival d’Avignon, et Le cas Gage, ou les aventures de Phinéas en Amérique avec le chorégraphe Sylvain Prunenec, au Festival Uzès Danse 2013.
Il entame aujourd’hui une collaboration avec le chanteur Nosfell et Phia Ménard autour du projet ICÔNES. Ses travaux plastiques, puisés dans ses matériaux d’écritures, ont fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives en France et à l’étranger.

Lire la suite...

Biographie

Sonia Chiambretto

Sonia Chiambretto © Patrick Laffont

Sonia Chiambretto © Patrick Laffont

Ses textes sont publiés aux éditions Actes-Sud Papiers et Grmx éditions. Elle fait également de nombreuses lectures performances. Membre du comité de rédaction de la revue de poésie Grumeaux (Édition Nous), elle publie dans des revues de poésie : Nioques, Action poétique, Espace(s)…

Sonia Chiambretto est une des voix nouvelles qui marque la littérature contemporaine par l'originalité formelle de son écriture et la force et l'engagement de son propos. 
Son travail d'écriture consiste à multiplier les points de vue en mixant textes de création, témoignages et documents d'archives pour façonner une langue brute et musicale.

Ses textes sont publiés chez Actes Sud-Papiers (Chto, interdit aux moins de quinze ans, Mon képi blanc, Douze sœurs slovaques, Zone Éducation Prioritaire et Une petite randonnée (PR) et chez grmx éditions POLICES !

Son dernier texte ETAT CIVIL vient de paraître aux éditions Nous.  

Membre du comité de rédaction de la revue de poésie Grumeaux (éditions Nous), elle publie également dans des revues de poésie (If, Nioques, Action poétique, Espace(s)).

Elle est régulièrement sollicitée pour donner des lectures/performances autour de ses textes dans des théâtres ou musées d'art contemporain (Actoral à Marseille, Grand Palais à Paris, La Colline à Paris, Centre Pompidou-Paris et Metz, La Briqueterie à Vitry-sur-Seyne, la Bellone à Bruxelles, Musée d’art contemporain (Castello di Rivoli) à Turin  etc.).

 

Ses textes sont lus et montés en France (Festival d'Avignon, Biennale de Lyon,  Théâtre de la Ville - Paris, Théâtre de la Criée - Marseille, Théâtre National de Bretagne - Rennes, Festival La Mousson d'été ...) mais également en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Italie, en Serbie, etc, par des metteurs en scène et des chorégraphes comme Hubert Colas, Rachid Ouramdane, le collectif Ildi ! eldi, Michel Didym, Kitsou Dubois, Benoit Bradel, Michel Bernard.
Elle collabore actuellement pour une prochaine création avec le saxophoniste Raphaël Imbert.

Depuis 2011, elle enseigne dans un programme de Creative Writing à l'université d'Aix-Marseille.

 

 

Lire la suite...

Biographie

Charlotte Clamens

Charlotte Clamens entre à l’École de Chaillot sous la direction d’Antoine Vitez qui l’engage pour jouer dans Électre en 1986.
Elle travaille ensuite avec Laurent Pelly , Alain Françon, Marcel Bozonnet et Tilly, puis avec Jean-François Sivadier.

Charlotte Clamens entre à l’École de Chaillot sous la direction d’Antoine Vitez qui l’engage pour jouer dans Électre en 1986.
Elle travaille ensuite avec Laurent Pelly , Alain Françon, Marcel Bozonnet et Tilly, puis avec Jean-François Sivadier. Elle jouera dans Italienne avec orchestre, Noli me tangere et La Mort de Danton. Pédagogue, elle donne également des cours de jeu de l’acteur dans plusieurs écoles.
Au Festival d’Avignon, Charlotte Clamens a joué dans Henry IV de Shakespeare mis en scène par Yann-Joël Collin en 1999, Bérénice de Racine mis en scène par Lambert Wilson en 2001 et La Mort de Danton de Büchner mis en scène par Jean- François Sivadier en 2005. En 2008 elle retourne au Festival d’Avignon pour la 62ème édition et participe à la mise en scène collective de Partage de midi de Paul Claudel avec Valérie Dréville, Gaël Baron, Jean-François Sivadier et Nicolas Bouchaud. 

Lire la suite...

Biographie

Garance Clavel

Garance Clavel © Eva Truffaut

Garance Clavel © Eva Truffaut

Garance Clavel commence sa carrière dans deux courts métrages en 1993, 14 Juillet,  de Marie Tikova et Tombés du Ciel,  de Shaïne Cassim.

Garance Clavel commence sa carrière dans deux courts métrages en 1993, 14 Juillet,  de Marie Tikova et Tombés du Ciel,  de Shaïne Cassim.

En 1996, elle tient le rôle principal dans Chacun cherche son chat, de Cédric Klapisch . Elle obtient pour ce dernier deux nominations en 1997  au César du meilleur espoir féminin et au prix Michel-Simon.
Au cinéma, elle a travaillé à plusieurs reprises sous la direction de Guillaume Nicloux : Une affaire privée, Holiday, La Religieuse et de Pierre Salvadori : Après vous, Dans la cour ...

Au théâtre, elle a notamment joué dans Après la répétition, d'Igmar Bergman mis en scène par Louis-Do de Lencquesaing; Phèdre, de Racine sous la direction de Luc Bondy et La Promise, de et par Xavier Durringer. 

Depuis 2013, elle fait régulièrement des lectures sur France Culture : Lettre aux morts, de Michael Guinzburg, Les treize morts d’Albert Ayler1, Gaza, D’ici là, de Frank Smith, La Coquille, de Mustapha Khalifé, Participe Présent, d'Oscarine Bosquet, L'Annulaire de Yōko Ogawa ...

Lire la suite...

Biographie

Benjamin Collier

Benjamin Collier © DR

Benjamin Collier © DR

Formé au piano et à la guitare électrique, Benjamin Collier valide une licence d’histoire avant de se tourner vers les techniques de production musicale assistées par ordinateur.
Durant les années 90, il officie comme guitariste au sein de nombreux groupes dans des registres rock, dub ou électro, puis s’initie à la musique indienne et au sitar lors de plusieurs séminaires menés par Daniel Shell.

Formé au piano et à la guitare électrique, Benjamin Collier valide une licence d’histoire avant de se tourner vers les techniques de production musicale assistées par ordinateur.
Durant les années 90, il officie comme guitariste au sein de nombreux groupes dans des registres rock, dub ou électro, puis s’initie à la musique indienne et au sitar lors de plusieurs séminaires menés par Daniel Shell.

Des collaborations avec Rhys Chatam, Dj DNA (Urban Dance Squad), Neil Perch (Zion Train), Erik Truffaz ou le groupe burkinabé Faso Kombat, nourrissent une démarche artistique fondée sur la transcendance des genres pré-établis, en même temps qu’une volonté de concilier avant-garde et courants actuels dans un langage neuf.

Inspirées d’ambiances urbaines, de post-rock, de musique contemporaine et d’électro, ses compositions instrumentales puisent dans les arcanes des grandes musiques à guitares du siècle passé, tout en s’inscrivant dans le continuum des musiques électroniques du siècle nouveau.

Il partage aujourd’hui son temps entre la composition pour les arts performatifs et transdisciplinaires (Matthieu Hocquemiller, Arnaud Anckaert...), et la conduite de projets personnels (set solo, Overlow…).

Lire la suite...

Biographie

Paola Comis

Paola Comis © DR

Paola Comis © DR

Paola Comis est issue de la promotion 1994 de l’Ecole du Théâtre National de Bretagne. Elle est l'un des membres fondateurs du Théâtre des Lucioles, avec lequel, elle joue entre 1995 et 2000 dans Preparadise Sorry Now de Rainer Werner Fassbinder, mise en scène de Pierre Maillet ; Le Poids du monde, un journal de Peter Handke mise en scène de Pierre  Maillet et Laurent Javaloyes : Comme ça, texte et mise en scène de Laurent Javaloyes, La Maison des morts de Philippe Minyana mise en scène de Laurent Javaloyes .

Paola Comis est issue de la promotion 1994 de l’Ecole du Théâtre National de Bretagne. Elle est l'un des membres fondateurs du Théâtre des Lucioles, avec lequel, elle joue entre 1995 et 2000 dans Preparadise Sorry Now de Rainer Werner Fassbinder, mise en scène de Pierre Maillet ; Le Poids du monde, un journal de Peter Handke mise en scène de Pierre  Maillet et Laurent Javaloyes : Comme ça, texte et mise en scène de Laurent Javaloyes, La Maison des morts de Philippe Minyana mise en scène de Laurent Javaloyes . Ainsi que dans Cabaret lucioles mise en scène du collectif.

En 2000, elle fonde avec Theo Hakola sa Compagnie, Coupes de Colère.
Elle joue dans La Chanson du Zorro andalou de Theo Hakola ,mise en scène par l'auteur et Pierre Maillet, puis collabore et joue dans Une dizaine de morts à partir M. Ondaatje, lecture en musique de Theo Hakola. En 2003, ils recréent ensemble Ellen Foster ( un monologue dont elle signe l’adaptation) d’après le roman de Kaye Gibbons, Depuis 2005, elle collabore avec Sandrine Lanno ; ensemble elles créent Ces bottes sont faites pour marcher (2007), Où nagent les grands-mères? (2009), Muable et Incertain (2012) , S’abandonner, dit -elle (2012), elles vont créer à L’Echangeur - mars 2015 - Si tu n’aimes pas ta vie, range ta chambre
Par ailleurs, elle a travaillé avec Marc François (Cinna et La mort de Pompée de Pierre Corneille), Bernard Lotti (Don Juan revient de Guerre d’Odon Von Horváth et Quai d’embarquement de R. Viviani), Patrick Haggiag (Le Chant des Chants), Antonia Buresi (Manque de Sarah Kane), Olivier Maltinti (Sonetto per Ninetto d’après Pier Paolo Pasolini).

Elle danse dans Vanno, vengono et Landscape de Nathalie Béasse. En 2004 elle rencontre la chorégraphe Raffaella Giordano avec qui elle travaille toujours : Cuocere il Mondo (2007)  et tourne encore dans Quore.

Au cinéma, Elle joue notamment dans Parc d’Arnaud Despallière, L’autre de M. Bernard et P.Trividic, L’Adversaire de Nicole Garcia, Le temps retrouvé de Raoul Ruiz, A mort la mort de Romain Goupil, Paris de Raymond Depardon et MEL’ange de Laurence Côte (Talents Cannes 2003).

Parallèlement, elle dirige aussi des ateliers entres autres à la centrale des femmes à Rennes, en lycée agricole, en cité à Nevers et à Nantes, à l’Université de Nanterre, au studio de Formation Théâtrale à Ivry, au lycée de Salins les Bains (préparation au bac), workshop à Beyrouth dans le cadre des Sydewalks de la Zoukak teater Company, et avec des personnes en déficience mentale, des adolescent aveugles et malentendants.

Lire la suite...

Biographie

Marie-Sohna Condé

Marie-Sohna Condé © agence Elizabeth Simpson

Marie-Sohna Condé © agence Elizabeth Simpson

Après des études en Histoire de l’Art, elle choisit l’ENSATT pour sa formation de comédienne. Elle joue alors dans de nombreux projets notamment Ce soir on improvise, mise en scène d’Adel Hakim (1997), Infernal de Pierre Pradinas (1998), Grand ménage de Fadhel Jaibi (1998), Voix de filles de Sabrina Delarue (1999), L’île des esclaves mise en scène par E. Daumas (2001), Les histoires d’Edgar de Xavier Marchand (2005), La parenthèse de sang de Jean Paul Delore (2006), Les nègres de Jean Genet mis en scène par E. Daumas. Elle a mis en scène Concessions en 2004.

Après des études en Histoire de l’Art, elle choisit l’ENSATT pour sa formation de comédienne. Elle joue alors dans de nombreux projets notamment Ce soir on improvise, mise en scène d’Adel Hakim (1997), Infernal de Pierre Pradinas (1998), Grand ménage de Fadhel Jaibi (1998), Voix de filles de Sabrina Delarue (1999), L’île des esclaves mise en scène par E. Daumas (2001), Les histoires d’Edgar de Xavier Marchand (2005), La parenthèse de sang de Jean Paul Delore (2006), Les nègres de Jean Genet mis en scène par E. Daumas. Elle a mis en scène Concessions en 2004. Elle a travaillé sous la direction de Pascale Henry dans Thérèse en mille morceaux (2008), une adaptation du roman de Lyonel Trouillot, dans Far Away de Caryl Churchill (2010), À Demain (2013) dans Ce qui n’a pas de nom (2015) et Dans Les Yeux Du Ciel (2016). Récemment, elle a joué dans Phèdre de Sénèque, mis en scène par Elisabeth Chailloux au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez et dans Les temps modernes adapté des Mandarins de Simone de Beauvoir mis en scène par Morganne Heches. En 2015, Marie-Sohna est collaboratrice artistique de Nasser Djemaï pour la re-création d'Une étoile pour Noël à la MC2 : Grenoble et a mis en scène Fragments d’après des textes de Marilyn Monroe, interprété par Caroline Ducey. Pour le cinéma, elle joue dans La Femme du cosmonaute de Jacques Monnet et Les Migrations de Vladimir de Milka Assaf (1997), Zanzibar de Didier Bénureau (1998), Le Pacte du silence de Graham Guit (2003), Je ne suis pas là pour être aimé de Stéphane Brizé (2005), Mutants de David Morley (2005).  En 2010 elle joue dans Toi, moi, les autres d’Audrey Estrougo ou encore Contre Toi de Lola Doillon. En 2011 c’est Woddy Allen qui lui confie un rôle dans Minuit à Paris. La même année elle joue dans La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli puis l’année suivante dans 30° Couleur de Lucien Jean-Baptiste. Elle retrouve Audrey Estrougo, en 2014, pour son film Une Histoire Banale puis à nouveau en 2016 pour La Taularde et dans la série Arte Héroïnes, pour laquelle elle reçoit une mention spéciale d’interprétation, qu’elle partage avec les autres actrices, au Festival de Luchon.

Lire la suite...

Biographie

Rodolphe Congé

Après une formation au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, où il joue notamment sous la direction de Klaus Michael Grüber, Les Géants de la montagne de Luigi Pirandello et de Jacques Lassalle, il joue sous la direction d’Alain Françon, Stuart Seide, Gildas Milin, Étienne Pommeret, Frédéric Maragnani, Christophe Perton, Frédérique Plain...

 

Rodolphe Congé est né en 1972. Il commence par suivre une formation de musicien en conservatoire, avant de changer de salle et de s’essayer à l’art dramatique. Il poursuit ensuite sa formation au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris où il joue sous la direction de Klaus Michael Grüber (Les Géants de la montagne de Pirandello), Jacques Lassalle, Stuart Seide…

Au théâtre, il travaille notamment sous la direction d’Alain Françon (Café d’Edward Bond, Visage de feu de Marius von Mayenburg, Mais aussi autre chose de Christine Angot), Stuart Seide (Moonlight d’Harold Pinter), Jean Baptiste Sastre (Tamerlan), Joris Lacoste (Purgatoire), Gildas Milin (Machine sans cible, Toboggan), Frédéric Maragnani, Philippe Minyana, Yves Beaunesne, Etienne Pommeret, Gilles Bouillon… Au cinéma, il travaille avec les réalisateurs Pierre Schoeller (Les Anonymes), Siegrid Alnoy (Elle est des nôtres, Nos Familles, Miroir mon amour), François Duperyon (La Chambre des officiers), Benoît Jacquot, Lisa Azuelos, Éric Heumann, Cyril Brody…

Il a mis en scène Elle est là de Nathalie Sarraute et La Joie imprévue de Marivaux. Il travaille comme dramaturge et acteur à la création d’un spectacle pour le festival d’automne 2011 (Le Vrai Spectacle) avec Joris Lacoste, il joue en 2013-2015 Le Canard sauvage sous la direction de Stéphane Braunschweig créé au Théâtre National de la Colline, et joue en 2014-2015 Notre Faust sous la direction de Robert Cantarella à Théâtre Ouvert.

Il intervient également à la Manufacture (Haute École de Théâtre de Suisse Romande, Lausanne).

Lire la suite...

Biographie

Maxime Contrepois

Né en 1988, il suit des études en philosophie, cinéma et théâtre (il est spécialiste du théâtre de Matthias Langhoff) et est assistant à la mise en scène auprès d’Irène Bonnaud (2008), Jacques Nichet (2009), Benoît Lambert (2010-2011), Matthias Langhoff (2013) et Marcial Di Fonzo Bo (2014 et 2015).

Il s’occupe pendant 16 mois, entre septembre 2011 et décembre 2012, des écritures et de la dramaturgie pour le secrétariat général de la Comédie de Reims.

 

Né en 1988, il suit des études en philosophie, cinéma et théâtre (il est spécialiste du théâtre de Matthias Langhoff) et est assistant à la mise en scène auprès d’Irène Bonnaud (2008), Jacques Nichet (2009), Benoît Lambert (2010-2011), Matthias Langhoff (2013) et Marcial Di Fonzo Bo (2014 et 2015).


Il s’occupe pendant 16 mois, entre septembre 2011 et décembre 2012, des écritures et de la dramaturgie pour le secrétariat général de la Comédie de Reims.

 

Parallèlement à son activité d’assistanat, il fabrique ses propres objets et, la maquette de sa première création, Erwin Motor, Dévotion, de Magali Mougel, est présentée dans le festival « Péril Jeune », à Confluences (Paris – novembre 2014) puis à La Loge (Paris – avril 2016).

Cette oeuvre a été Lauréate 2014 du Prix Jeunes Talents Côte-d’Or – Création Contemporaine du Conseil Général.

 

En janvier 2016, dans le cadre de l’Aide au compagnonnage du Ministère de la Culture et de la Communication-DGCA, il assiste Jean-François Sivadier pour la création de Don Juan.

Anticorps, initié dans ce même cadre, est coproduit par Théâtre Ouvert  la Comédie de Caen et le Théâtre National de Bretagne où le spectacle sera créé, dans le cadre du festival "Mettre en Scène" en novembre 2016.

Lire la suite...

Biographie

Michel Corvin

Michel Corvin

Michel Corvin

Michel Corvin est un universitaire français, spécialiste du théâtre du XXe siècle, qui a enseigné à l'université de la Sorbonne nouvelle.
Il est l'auteur et le coordonnateur de nombreux ouvrages, principalement sur le thème du théâtre.

Spécialiste du théâtre du XXe siècle, enseignant à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris-III de nombreuses années, il en est aujourd’hui professeur honoraire.
Il écrit sur le mouvement Dada, le surréalisme et les avant-gardes d’avant et d’après guerre. Il est également le coordonnateur et l’auteur de nombreux ouvrages sur le thème du théâtre. On lui doit notamment Le Théâtre nouveau en France (PUF, Que sais-je, 1963), Le Théâtre nouveau à l’étranger (PUF, Que sais-je, 1964), Dictionnaire encyclopédique du théâtre, dont il est le coordonateur (1991), Dictionnaire encyclopédique du théâtre à travers le monde (Bordas, 2008) ou Marchons ensemble, Novarina ! (Les Solitaires intempestifs, 2012), des écrits sur Kleist, Antonin Artaud, Georges Feydeau, Jean Genet, Roland Dubillard.

Lire la suite...

Biographie

Fred Costa

Fred Costa -® Thomas Ungravity - DR. association Perspective Nevski

Fred Costa -® Thomas Ungravity - DR. association Perspective Nevski

Formé aux Beaux Arts puis à l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris, Fred Costa choisit la musique et commence à jouer du saxophone à l’âge de 24 ans.

Formé aux Beaux Arts puis à l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris, Fred Costa choisit la musique et commence à jouer du saxophone à l’âge de 24 ans.
Avec les musiciens du groupe Loupideloupe, il découvre la scène et collabore avec la chorégraphe Odile Duboc, le plasticien Daniel Buren et la conteuse Muriel Bloch.
Il forme ensuite avec Alexandre Meyer et Frédéric Minière le trio Les Trois 8 avec lequel il compose de nombreuses musiques de scène (Robert Cantarella, Michel Deutsch….).
Aujourd’hui il s’intéresse plus particulièrement à la mise en espace de la musique. Il développe actuellement avec l’ingénieur du son/musicien Samuel Pajand le duo d’improvisateurs Complexité faible et se produit en concert. Composition et interprétation de la musique de Giselle/Rosière, solo chorégraphique de Satchie Noro (création à Brétigny sur Orge). Composition et interprétation de la musique de La permanence des choses, texte et mise en scène de Sandrine Roche (création au 3BisF à Aix-en-Provence). Conception avec Satchie Noro et Frédéric Nauczyciel de Mémoire Clause, événement pluridisciplinaire autour des anciennes usines de graines Clause. Composition et interprétation de la musique d’Avis de messe marionnettiste, drame burlesque pour marionnettes de Luc Laporte d’après des textes d’Antonin Artaud. Composition et interprétation de la musique d’Excédent de poids, insignifiant : amorphe de W. Schwab, mise en scène par Julien Lacroix (création au Théâtre de Vanves). Composition et interprétation de la musique de Qui suis -je maintenant ?, épisode 3 du collectif Foucault 71 (création au Théâtre de l’Aquarium). Composition et interprétation de la musique des Absents, solo chorégraphique de Satchie Noro (création au Théâtre Paris Vilette).

Lire la suite...

Biographie

Marc-Antoine Cyr

Marc-Antoine Cyr naît à Montréal en 1977. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2000, il voyage et promène ses écrits entre le Québec et la France. Il signe une quinzaine de textes dramatiques, tant pour le grand public que pour les enfants. Parmi ses textes créés à la scène au Québec, mentionnons Le fils de l’autre, Les oiseaux du mercredi, Les flaques, Cinéma maison, Les soleils pâles, Je voudrais crever. Son travail a été soutenu à deux reprises par le Centre National du Livre.

Marc-Antoine Cyr naît à Montréal en 1977. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2000, il voyage et promène ses écrits entre le Québec et la France. Il signe une quinzaine de textes dramatiques, tant pour le grand public que pour les enfants. Parmi ses textes créés à la scène au Québec, mentionnons Le fils de l’autre, Les oiseaux du mercredi, Les flaques, Cinéma maison, Les soleils pâles, Je voudrais crever. Son travail a été soutenu à deux reprises par le Centre National du Livre. Triplement distingué par le Centre National du Théâtre, il obtient l’Aide à la création en 2009 pour sa pièce Quand tu seras un homme, puis à nouveau en 2011 pour Fratrie,  et enfin en 2012 pour Les soleils pâles. Parmi ses textes produits en France, mentionnons la double création de Fratrie par deux compagnies différentes (Jabberwock et Didascalies & Co.), puis Les soleils pâles, Prends soin (take care) et bientôt Les paratonnerres, Je reviendrai de nuit te parler dans les herbes (en coécriture avec Gustave Akakpo) et Doe (cette chose-là) prévues pour 2015-2016. En plus d’être l’auteur associé du metteur en scène Didier Girauldon, il poursuit des compagnonnages avec les metteurs en scène Marc Beaudin, Renaud-Marie Leblanc et Pierre Vincent. Marc-Antoine Cyr a été accueilli en résidence à Limoges, Strasbourg, Villepinte, St-Antoine l’Abbaye, Grenoble, Quimper, Mexico et Beyrouth. Ses textes sont publiés en France aux éditions Quartett. Il a cofondé en 2014 le club d’auteurs ACMÉ (Appuyés Contre un Mur qui s’Écroule) avec Clémence Weill, Solenn Denis, Aurianne Abécassis et Jérémie Fabre.

Lire la suite...

Biographie

Valérie Dablemont

Valérie Dablemont © DR

Valérie Dablemont © DR

Depuis plus de quinze ans, Valérie Dablemont a notamment travaillé au théâtre sous le direction de Vincent Goethals ( L’Opéra de quat' sous, de Bertolt Brecht et Kurt Weill ; Catalina in fine de Fabrice Melquiot ;  Le Ventre de la baleine de Stanislas Cotton) ; Agathe Alexis (L'ami des nègres de George Tabori, Huis-clos de Jean-Paul Sartre, La chasse aux Rats de Peter Turini) ; Ghislaine Drahy ( La Place royale de Corneille ) ;  Daniel Mesguich (Ann Boleyn de Nicoidsky) ;  Valérie Fievet ( 14/18 RévolutionS DeS Fémi

Depuis plus de quinze ans, Valérie Dablemont a notamment travaillé au théâtre sous le direction de Vincent Goethals ( L’Opéra de quat' sous, de Bertolt Brecht et Kurt Weill ; Catalina in fine de Fabrice Melquiot ;  Le Ventre de la baleine de Stanislas Cotton) ; Agathe Alexis (L'ami des nègres de George Tabori, Huis-clos de Jean-Paul Sartre, La chasse aux Rats de Peter Turini) ; Ghislaine Drahy ( La Place royale de Corneille ) ;  Daniel Mesguich (Ann Boleyn de Nicoidsky) ;  Valérie Fievet ( 14/18 RévolutionS DeS FémininS, Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux, Mamie Ouate de Joël Jouanneau). Elle a également signée la mise en scène d’un "seul en scène"  : Une autre voix solitaire de Svetlana Alexievitch.

Au cinéma et à la télévision, elle a notamment travaillé avec Franck Apprédéris, Philoméne Esposito, Alain Schwarstein, Christian Vincent ....

Lire la suite...

Biographie

Geoffrey Dahm

Geoffrey Dahm © Béa Cruveiller

Geoffrey Dahm © Béa Cruveiller

Formé aux Cours Florent ainsi qu’au CFA des comédiens à Asnières (ESCA) il signe, en 2012 sa première mise de scène de L’Éveil du Printemps de Frank Wedekind.

Formé aux Cours Florent ainsi qu’au CFA des comédiens à Asnières (ESCA) il signe, en 2012 sa première mise de scène de L’Éveil du Printemps de Frank Wedekind. Par la suite, il travaille en tant qu'acteur avec, Nicolas Briançon (Roméo et Juliette), Ema Drouin (À Quoi rêve Peter?), Jean-Louis Martin Barbaz (Mariages), d’Hervé van der Meulen  (Beaucoup de bruit pour rien), Frédéric Andrau (Intégral dans ma peau), Yann Reuzeau (De l’ambition) ainsi que Mani Soleymanlou (Trois au TGP, au Théâtre national de Chaillot et au Tarmac). Il met en espace les lectures de Recracher/ Vomir de Marilyn Mattei et du Principe d’Archimède de Josep Maria Miro. En 2014 il est sélectionné pour l’atelier Ier Acte initié par Stanislas Nordey au Théâtre National de la Colline. En 2015, il travaille sous la direction de Jean-François Sivadier au Festival d’Automne (Talents Adami, Portrait de famille), puis au Festival IN d’Avignon pour Paroles d’acteurs. La même année, il travaille avec Pascal Rambert à la Biennale de Venise. Puis en 2017, après avoir été finaliste du concours d’écriture Matteo Latino par l’EU Collective Plays, son texte R.O.U.G.E est sélectionné par les EAT pour une maquette qui sera présentée durant la saison 2017_2018 du Théâtre 13, ainsi que Mathilde (ou comment sauver sa peau).

Lire la suite...

Biographie

Caroline Darchen

Caroline Darchen © DR

Caroline Darchen © DR

Formation à l’École du Studio d’Asnières avec Jean-Louis Martin-Barbaz et à l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq.

Formation à l’École du Studio d’Asnières avec Jean-Louis Martin-Barbaz et à l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq.

Au théâtre, elle joue dans les mises en scène de Sylvain Creuzevault (Le père tralalère, création collective d’ores et déjà), elle-même (Les Simone, Entre chien et loup), Damien Mongin (A memoria perduda), Jeanne Candel (Le Goût du Faux et autres Chansons, Nous brûlons, Some kind of monster), Bénédicte Guichardon ( Les Vilains Petits, l'Oeuf et la Poule), Antoine Cegarra (Léonce et Léna de Georg Büchner), Thomas Quillardet (Le Repas de Valère Novarina et Villégiature de Goldoni), Julie Deliquet (Amorphe, La noce de B.Brecht), , Karine Tabet (Auschwitz et après... une connaissance inutile de Charlotte Delbo, Mort accidentelle d’un anarchiste de Dario Fo), Lionel Gonzalez (Le Médecin malgré lui de Molière, Escurial de Michel de Ghelderode, Sganarelle ou le cocu imaginaire de Molière).

Au cinéma, elle a tourné dans Les Bienheureux de Damien Mongin et 17 filles de Delphine Coulin et Muriel Coulin.

Lire la suite...

Biographie

Marie Darrieussecq

Marie Darrieussecq, écrivaine et psychanalyste, est née le 3 janvier 1969 à Bayonne et reste attachée au pays basque de son enfance. Après des études de lettres, elle enseigne à Lille avant de se consacrer à l’écriture. En 1988 elle reçoit le prix du jeune écrivain de langue française pour la nouvelle La Randonneuse.
En 1996, son premier roman Truismes, qui raconte l’histoire d’une esthéticienne qui se transforme progressivement en truie, est un immense succès médiatique. Roman provocant, plein d’humour ce récit évoque La métamorphose de Franz Kafka.

Marie Darrieussecq, écrivaine et psychanalyste, est née le 3 janvier 1969 à Bayonne et reste attachée au pays basque de son enfance. Après des études de lettres, elle enseigne à Lille avant de se consacrer à l’écriture. En 1988 elle reçoit le prix du jeune écrivain de langue française pour la nouvelle La Randonneuse.
En 1996, son premier roman Truismes, qui raconte l’histoire d’une esthéticienne qui se transforme progressivement en truie, est un immense succès médiatique. Roman provocant, plein d’humour ce récit évoque La métamorphose de Franz Kafka.

L’écriture de Marie Darrieussecq s’attache à décrire le corps et ses sensations. La relation mère-fille, cruelle le plus souvent, les limites de l’identité, l’errance, la solitude, la présence de fantômes sont des thèmes fréquents dans ses romans. Le bébé est quant à lui directement autobiographique.

Prix Médicis 2013 pour son dernier roman Il faut beaucoup aimer les hommes, elle collabore à des magazines d’art contemporain en France et en Grande-Bretagne.

Son oeuvre est traduite dans de nombreux pays, et plusieurs de ses romans ont été mis en scène au théâtre.

Lire la suite...

Biographie

Sébastien David

Sébastien David © Jérémie Battaglia

Sébastien David © Jérémie Battaglia

Diplômé de l’École nationale de théâtre en interprétation en 2006, Sébastien David est aussi auteur et metteur en scène. Comme auteur, on lui doit T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen, spectacle qui lui a valu plusieurs prix. Son deuxième texte, Les morb(y) des, est présenté au Théâtre du Quat’Sous en mars 2013, puis en lecture publique à la Comédie-Française à Paris (où il remporte le coup de coeur du public), puis encore en lecture à La Mousson d’été.

Diplômé de l’École nationale de théâtre en interprétation en 2006, Sébastien David est aussi auteur et metteur en scène.
Comme acteur, on a pu le voir dans une quinzaine de productions théâtrales dont Chambre(s) de Pascal Chevarie (mise en scène Eric Jean) au Théâtre de Quat’Sous, Ce samedi il pleuvait d’Annick Lefebvre ( mise en scène Marc Beaupré) aux Écuries et Les cendres bleues de Jean-Paul Daoust (mise en scène Philippe Cyr) au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui.
Comme auteur, on lui doit T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen, spectacle qui lui a valu en 2011 le prix du meilleur texte original au Gala des Cochons d’or ainsi que le Prix auteur dramatique Banque Laurentienne du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui.
Son deuxième texte, Les morb(y)des, est présenté au Théâtre de Quat’Sous en mars 2013, en lecture publique à la Comédie-Française (où il remporte le coup de cœur du public) et à La Mousson d’été en Lorraine. Il bénéficie également d’une résidence d’artiste au Théâtre de Quat’Sous depuis 2012 où il s’adonne à plusieurs projets de création ainsi qu’une résidence chez Bluff, compagnie de théâtre pour public adolescent, pour laquelle il créera son texte Les Haut-Parleurs à l’automne 2015.
Par ailleurs, il assure la direction générale et artistique de sa compagnie de théâtre, La Bataille, dont la dernière production, Scratch de Charlotte Corbeil-Coleman, a eu lieu à La Petite Licorne en avril 2014.
Il enseigne aussi de façon régulière et passionnée à l’École nationale de théâtre du Canada.

Lire la suite...

Biographie

Emmanuelle  Debeusscher

Emmanuelle  Debeusscher © DR

Emmanuelle  Debeusscher © DR

Elle a été l'assistante de Gilone Brun et de Julien Bureau. Elle conçoit et réalise les décors pour la plupart des créations de Julien Bouffier. Elle  a  également  travaillé comme scénographe-constructrice  avec  les  met­teurs en scène et chorégraphes Marc Baylet, Hélène Cathala, Fabrice Ramalingom, Yann  Lheureux, Frédéric Borie et Lonely  Circus.

Depuis  2010, elle travaille en collaboration avec Hélène  Soulié. Elle  conçoit et réalise les espaces des  différents projets de créations de la metteuse en scène (Cairn, Eyolf, Un batman dans ta tête).

Elle a été l'assistante de Gilone Brun et de Julien Bureau. Elle conçoit et réalise les décors pour la plupart des créations de Julien Bouffier. Elle  a  également  travaillé comme scénographe-constructrice  avec  les  met­teurs en scène et chorégraphes Marc Baylet, Hélène Cathala, Fabrice Ramalingom, Yann  Lheureux, Frédéric Borie et Lonely  Circus.

Depuis  2010, elle travaille en collaboration avec Hélène  Soulié. Elle  conçoit et réalise les espaces des  différents projets de créations de la metteuse en scène (Cairn, Eyolf, Un batman dans ta tête).

Elle intervient également en tant que consultante à l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs  et  enseigne la scénographie à l’Université  Paul-Valéry - Montpellier  III.

Récemment, elle a participé à l’élaboration d’une pièce en trois dimensions du peintre André Cervera et à la   mise en espace de l’exposition de Guillaume Robert, vidéaste-­plasticien.

Lire la suite...

Biographie

Gaspard Delanoë

Gaspard Delanoë © Pepita Wald

Gaspard Delanoë © Pepita Wald

Gaspard Delanoë est un performeur né en 1968.

Gaspard Delanoë est un performeur né en 1968.
Il est le fondateur de plusieurs collectifs d’artistes évoluant dans le domaine des arts plastiques : Musée Igor Balut (1994), KGB (1999), Chez Robert, électrons libres (2000). Il est également l’auteur de trois recueils aux éditions In Libris : Autoportrait du chaman en érection (2003), Précisions à propos du concept de pipe-minute (2005) et Road repair avec l’atelier Julien Martial. Il réalise de nombreuses performances et installations principalement dans des musées, centres d’art, rues, squats et poubelles.

Il est l’auteur, avec Gaëlle Bourges, de la performance I Have a Dream, et co-auteur de Je Baise les Yeux. Performeur dans Le Verrou, de Gaëlle Bourges. Avec Yalda Younes, il crée Je suis Venue (festival d'Avignon 2012) et Là,Callas (Montpellier Danse 2013). A noter également les performances présentées, toujours avec Yalda Younes, Le Discours d'Entrée dans la Veste et Problème Technique (Rencontres D'Averroes, Marseille 2013). Avec le metteur en scène Benoît Bradel, il initie le projet Je Te Souviens, lecture de textes de Perec, Brainard et Pagès dont la création a eu lieu en avril 2015.

En 2009, il publie Le Secret de l'urinoir de Marcel Duchamp révélé au monde, aux éditions Julien Martial. Gaspard Delanoë s’est d’autre part présenté aux élections européennes de 2014 sur la liste « L’Europe de Marrakech à Istanbul » du P.F.T. (Parti Faire un Tour), aux élections présidentielles de 2012 où il a échoué à récolter les 500 signatures (354 signatures). En 2014, il a été candidat aux municipales à Paris.

Lire la suite...

Biographie

Claire Delaporte

Claire Delaporte © T. Caron

Claire Delaporte © T. Caron

Claire Delaporte a été formée à l’école du Théâtre National de Strasbourg.
Elle a travaillé au théâtre avec Georges Arperghis, Omar Porras, Luca Ronconi.

Claire Delaporte a été formée à l’école du Théâtre National de Strasbourg.
Elle a travaillé au théâtre avec Georges Arperghis, Omar Porras, Luca Ronconi. Elle a joué dans plusieurs pièces mises en scènes par Hubert Colas, 4.48 Psychosis de Sarah Kane, Hamlet de Shakespeare, Sans faim et Sans faim 2, CHTO Interdit aux moins de 15 ans de Sonia Chiambretto. Elle a travaillé également avec Yan Duyvendack pour la performance Please Continue (Hamlet), et a récemment intégré le collectif des “Chiens de Navarre” pour sa prochaine création.
A la radio, elle participe pour France Culture à plusieurs fictions radiophoniques sous la direction de Jacques Taroni, Blandine Masson et Marguerite Gateau.

Lire la suite...

Biographie

Simon Delétang

Simon Delétang © DR

Simon Delétang © DR

Simon Delétang a 37 ans, il est metteur en scène et comédien. Il débute par une Licence en études théâtrales à lʼUniversité Paris III Censier. Il fait ensuite partie de la 61ème promotion de lʼENSATT dont il sort en 2002 (il y met en scène La Chair est triste, hélas..., et Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès) puis intègre ensuite lʼUnité nomade de mise en scène du Conservatoire National Supérieur dʼArt Dramatique entre 2005 et 2007.

Simon Delétang a 37 ans, il est metteur en scène et comédien. Il débute par une Licence en études théâtrales à lʼUniversité Paris III Censier. Il fait ensuite partie de la 61ème promotion de lʼENSATT dont il sort en 2002 (il y met en scène La Chair est triste, hélas..., et Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès) puis intègre ensuite lʼUnité nomade de mise en scène du Conservatoire National Supérieur dʼArt Dramatique entre 2005 et 2007.

Directeur du Théâtre Les Ateliers à Lyon de 2008 à 2012, il a mis en scène Le Guide du Démocrate dʼaprès Eric Arlix et Jean-Charles Massera, Chef dʼoeuvre de Christian Lollike, Angoisse cosmique de Christian Lollike, Le 20 Novembre de Lars Norén, For ever Müller, dʼaprès lʼoeuvre et les entretiens accordés par Heiner Müller (2009), Froid de Lars Norén (2009), On est les champions de Marc Becker (2008), Ou je tue le monde ou le monde me tue, Shopping and Fucking de Mark Ravenhill (2006), Petit camp dʼaprès Pierre Mérot (2005), Woyzeck de Georg Büchner (2003), Fairy Queen dʼaprès Olivier Cadiot (2002)…

De 2009 à 2012, Simon Delétang est membre du Collectif artistique de la Comédie de Reims CDN. Il y a mis en scène Manque de Sarah Kane ainsi que (der) Misanthrope dʼaprès Molière, Goethe et Bataille.

En tant que comédien, il a joué dans les spectacles de Ludovic Lagarde, Claudia Stavisky, Michel Raskine, Richard Brunel, Philippe Delaigue, France Rousselle, Eric Vautrin, Paulo Correia et Eric Massé.

Il a aussi réalisé de nombreuses mises en espace parmi lesquelles : Electronic City de Falk Richter (2003), Notre pain quotidien de Gesine Danckwart (2004), Le Poil pubien de Wilfrid Happel (2006), Le Test de Lukas Bärfuss (2007), ADN de Denys Kelly (2009), Le 20 novembre de Lars Norén (2009), Rose is a rose is a rose is a rose de Ivana Sajko, Les Mains fortes de Marco Calvani (Actoral, 2010), 9 petites filles de Sandrine Roche (Huset Teater,Copenhague, 2011), Seule(s) de Julien Gaillard (Théâtre Ouvert, 2012).

Il intervient régulièrement dans les écoles supérieures dʼart dramatique (ENSATT, Ecole du Théâtre National de Bretagne, Ecole de la Comédie de Saint-Etienne) ainsi quʼau Conservatoire national de région de Lyon, dont il fut le parrain de la promotion 2010-2013.

En 2015 il a créé un Fils de notre temps d'après Ödön Von Horvath aux Célestins-Théâtre de Lyon avec sa compagnie Kiss my kunst.

Lire la suite...

Biographie

Julie Deliquet

Julie Deliquet © B. Cruveiller

Julie Deliquet © B. Cruveiller

À l’issue de sa formation au Conservatoire de Montpellier puis à l’École du Studio Théâtre d’Asnières, elle poursuit sa formation pendant deux ans à l’École Internationale Jacques Lecoq.

À l’issue de sa formation au Conservatoire de Montpellier puis à l’École du Studio Théâtre d’Asnières, elle poursuit sa formation pendant deux ans à l’École Internationale Jacques Lecoq.

Elle crée le Collectif In Vitro en 2009 et présente Derniers Remords avant l’oubli de Jean-Luc Lagarce (2e volet du Triptyque “Des années 70 à nos jours”) dans le cadre du concours "Jeunes metteurs en scène du Théâtre 13", elle y reçoit le prix du public.

En 2011, elle crée La Noce de Brecht (1er volet), au Théâtre de Vanves présenté en 2013 au 104 dans le cadre du festival Impatience.

En 2013 elle crée Nous sommes seuls maintenant, création collective (3e volet). Le Triptyque a été repris au Théâtre de la Ville et au TGP dans le cadre du Festival d’Automne, en 2014.
Le collectif est Artiste associé au TGP-CDN de Saint-Denis depuis janvier 2014 où il a créé sa dernière création collective Catherine et Christian (fin de partie) en septembre 2015.

Lire la suite...

Biographie

Solenn Denis

Solenn Denis © William Trillaud

Solenn Denis © William Trillaud

Solenn Denis prend cette décision : comme on décide de rentrer dans les ordres, elle fera de sa vie des drames. Autrice, comédienne, metteuse en scène, bidouilleuse, tous les moyens seront bons : corps, mots, photos, vidéos, whisky, cadavres exquis, sons, pour raconter ses histoires.

Après un bac théâtre où son professeur communiste à moustaches lui aura dit « Toi tu seras une grande», Solenn Denis rentre aux Cours Florent et obtient une licence de cinéma. Les corps des autres sur la scène mettent en lumière comme ça trépigne comme ça crie à l’intérieur, sous sa peau les mots. Alors, quand elle n’a pas de pain sur les planches, elle se met à écrire du théâtre, façonne des mots pour la chair.
Adoubée par Koffi Kwahulé qui lui dit «Mets-toi ça dans le crâne tu es une auteure », elle prend cette décision : comme on décide de rentrer dans les ordres, elle fera de sa vie des drames. Et tous les moyens sont bons.Corps, mots, photos, vidéos, whisky, cadavres exquis, sons, pour raconter ses histoires.

En quelques dates...
2015 : Résidence à La Chartreuse Bourse de la DGCA compagnonnage auteure/metteur en scène avec la Cie Des Docks Commande de texte et création pour le CDR du Préau (Normandie)
2014 : Création de SStockholm par le Collectif Denisyak (Glob Théatre de Bordeaux)
Création de Sandre par le Collectif Denisyak (Glob Théâtre de Bordeaux)
Publication de Sandre chez Lansman
Publication de Heils Angel aux Editions Moires (Recueil Microclimats 2.0)
2013 : Lauréate Beaumarchais SACD Théâtre pour Sandre
Lauréate Journées de Lyon des auteurs pour Sandre Lauréate Beaumarchais SACD / France Culture pour la pièce radiophonique Gender Dysphoria
Publication de Valse lente à L'avant Scène Théâtre (Recueil De bruits et de fureurs)
Création du Collectif Denisyak, pépinière de la Cie du Soleil Bleu
2012 : Lauréate Prix Godot pour SStockholm
Résidence à La Chartreuse Publication de SStockolm chez Lansman
Publication de Humains chez Lansman
Commande de texte pour le "Paris des femmes" au théâtre des Mathurins (Edition 2013)
2011 : Lauréate du CNT pour SStockholm

Lire la suite...

Biographie

Lucie Depauw

Lucie Depauw © DR

Lucie Depauw © DR

Lucie Depauw, née en 1978, écrit parallèlement pour le cinéma et pour le théâtre.
Elle réalise des films documentaires et travaille pour la télévision. Auteure de nouvelles, c’est cependant dans l’écriture théâtrale qu’elle se reconnaît par la possibilité de créer des univers singuliers, produisant des passerelles entre image, matière, corps dans l’espace et le temps, tout en privilégiant la puissance de la langue.

Lucie Depauw, née en 1978, écrit parallèlement pour le cinéma et pour le théâtre.
Elle réalise des films documentaires et travaille pour la télévision. Auteure de nouvelles, c’est cependant dans l’écriture théâtrale qu’elle se reconnaît par la possibilité de créer des univers singuliers, produisant des passerelles entre image, matière, corps dans l’espace et le temps, tout en privilégiant la puissance de la langue.
Elle reçoit pour ses textes des bourses d'écriture del'association Beaumarchais-SACD (Dancefloor memories en 2009, Carcasses exquises en 2005), des aides à la création du Centre National du Théâtre (Hymen en 2011, Lilli/HEINER en 2012 et  S.A.S, Théâtre d'opérations et suites cinq étoiles en 2013 (également soutenu par une bourse d'écriture du Centre National du Livre).

Elle est lauréate des journées d'auteurs de Lyon en 2011 (Dancefloor memories). Certains textes sont édités (Editions Solitaires Intempestifs, Editions Koinè, ETGSO) et traduits (en allemand Dancefloor memories et Lilli/HEINER; en serbe Hymen, en italien Lilli/HEINER et en anglais Dancefloor memories).

......

Lucie Depauw was born in 1978.

She pursued studies in film and broadcasting, and has worked as an assistant director in the field for the past ten years.

She has been awarded writing grants for her plays from Association Beaumarchais-SACD: Dancefloor memories in 2009, Carcasses exquises in 2005; productions grants from the Centre National du Théâtre for HymeN in 2011, Lilli/ HEINER in 2012, Sas, Théâtre d’opérations et suites cinq étoiles in 2013 (also awarded a writing grant from the Centre National du Livre.)

She was a prize-winner at the Journées d’auteurs de Lyon in 2011 for Dancefloor memories.

Some of her plays have been published (by Editions Solitaires intempestifs, Editions Koinè, ETGSO) and translated (Dancefloormemories and Lilli/HEINER into German and italian, HymeN into Serbian, and Dancefloormemories into English).

Dancefloormemories opened at the Studio Théâtre de la Comédie Française in 2015, staged by Hervé Van Der Meulen. and also by Didier Lastère ( théatre de l'éphémère in the fall of 2016)

Lilli/HEINER was staged by Brit Bartkoviak in the fall of 2014 at the Staatstheater de Mainz.

It was also staged as a radio play by Cédric Aussir on France Culture.

It will be also staged at the théâtre des Célestins in the fall of 2017 by Cécile Auxire-Marmouget / Christian Taponard.

Lire la suite...

Biographie

Simon Diard

Simon Diard © DR

Simon Diard © DR

Simon Diard est né à Rennes en 1982.

Simon Diard est né à Rennes en 1982.

Entre 2012 et 2014, il écrit Comme un zeppelin en flammes dans son vol de retour.
Cette pièce fragmentaire est à l’origine de deux spectacles, de performances de l’auteur et d’une fiction radiophonique réalisée par Marguerite Gateau pour France Culture.

En novembre 2014 La Fusillade sur une plage d’Allemagne est publiée en Tapuscrit.
Écrite dans le cadre du programme régional de résidences en Ile-de-France, cette pièce a été nominée au Grand Prix de Littérature dramatique 2015.

En décembre 2015, elle est mise en espace à Théâtre Ouvert par Marc Lainé, avec Uysse Bosshard, Bénédicte Cerutti, Jonathan Genet, Mathieu Genet et Olivier Werner.
Le spectacle sera créé en janvier 2018 par Marc Lainé à Théâtre Ouvert puis au Théâtre National de Strasbourg.

En 2016, il entame l’écriture de son cycle Wunderkind.

Paranoid Paul (You Stupid Little Dreamer) est sa seconde pièce publiée.

Lire la suite...

Biographie

Eric Didry

Il se forme auprès de Claude Régy, comme assistant et comme lecteur.

Eric Didry est metteur en scène, acteur, et vit à Paris.
Il se forme auprès de Claude Régy, comme assistant et comme lecteur. Il travaille également comme collaborateur artistique de Pascal Rambert.
À partir de 1993, il devient créateur de ses propres spectacles. Il cherche à élargir le champ théâtral en créant de nouvelles dramaturgies. Il travaille principalement sur la prise de parole.
Il met en scène Boltanski / Interview d'après une émission de France Culture «Le bon plaisir de Christian Boltanski par Jean Daive». Il créé Récits / Reconstitutions, spectacle de récits improvisés, au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis en 1998.
En 2002, il met en scène Non ora, non qui adapté d'un récit de Erri De Luca.
Il présente Compositions, nouvelle étape de son travail sur les récits improvisés en 2009.
En 2010, il met en scène La loi du marcheur, entretiens avec Serge Daney avec Nicolas Bouchaud.
Il créé avec Thierry Collet Qui-Vive un spectacle avec trois magiciens en 2012.
En 2013, toujours avec Nicolas Bouchaud, il créé Un métier idéal adapté du livre de John Berger. Les spectacles La loi du marcheur et Un métier idéal seront repris en alternance au Carreau du Temple en avril 2015.
La pédagogie tient une place importante dans son activité artistique. Depuis de nombreuses années, il organise des sessions de travail avec des acteurs. Il est intervenu à plusieurs reprises à l'École du Théâtre National de Strasbourg et intervient régulièrement à l'École du Théâtre National de Bretagne dont il est membre du conseil pédagogique. Il anime régulièrement en France et à l’étranger des ateliers de récits improvisés où il réunit des acteurs et des danseurs.

Lire la suite...

Biographie

Nicolas Doutey

Nicolas Doutey © DR

Nicolas Doutey © DR

Né en 1982, Nicolas Doutey écrit du théâtre depuis 2002.

Né en 1982, Nicolas Doutey écrit du théâtre depuis 2002. Théâtre et Amitié a été écrite en 2007, Matins et Déplacements en 2008 et Faces ou L’Incroyable matin en 2012.

Certaines de ses pièces sont publiées en revue ([avant-poste], If). Je pars deux fois et Jour sont publiées dans la collection Tapuscrit de Théâtre Ouvert en 2013.

En 2011, Alain Françon met en espace Je pars deux fois et Jour à Théâtre Ouvert (avec Rodolphe Congé, Baptiste Guiton, Laëtitia Spigarelli) ; l’année suivante ces pièces sont enregistrées en public à Théâtre Ouvert et diffusées sur France Culture (réalisation Baptiste Guiton et Alexandre Plank ; avec Rodolphe Congé, Laëtitia Spigarelli, Stanislas Stanic).

Sa pièce Théâtre et Amitié est mise en espace par Marc Lainé au théâtre Joliette-Minoterie dans le cadre du festival Actoral à Marseille en 2013 (avec Geoffrey Carey, Pierre Maillet).

Il participe, avec Stéphane Bouquet, Robert Cantarella, Liliane Giraudon et Noëlle Renaude, à l’écriture de la série théâtrale Notre Faust, mise en scène par Robert Cantarella, en 2014, à Théâtre Ouvert.

Je pars deux fois est traduite en tchèque et mise en scène à Prague par Linda Dušková en 2015 (avec Hedvika Řezáčová, Antonín Týmal).

L’Incroyable Matin et Jour sont créées par Rodolphe Congé en septembre 2015 à Théâtre Ouvert (avec Pauline Belle, Rodolphe Congé, Pierre-Félix Gravière, Laëtitia Spigarelli, Gaëtan Vourc’h).

Il est l’auteur d’une thèse intitulée Une idée beckettienne de scène (2012). Depuis 2008, il codirige avec Denis Guénoun la collection « Expériences philosophiques » aux éditions Les Solitaires Intempestifs. Il a, dans ce cadre, contribué entre autres à l’ouvrage collectif Philosophie de la scène (2010) et dirigé la publication des Notes de Beckett sur Geulincx (2012).

Cofondateur en 2002 de la revue de création artistique et littéraire [avant-poste], il y a  publié des traductions de pièces de Gertrude Stein, et réalisé des entretiens avec Jon Fosse, Noëlle Renaude, Michael Snow, Grand Magasin.

Il assiste Alain Françon pour plusieurs de ses mises en scène (travail sur des textes de Tchekhov, Beckett, Bond, Vinaver, Handke).

Parallèlement à cela, après avoir enseigné à Paris-Sorbonne et à l’Université de Montréal, il anime des ateliers d’écriture et de dramaturgie à Sciences-Po (Paris), à l’ENSATT (Lyon) et à la Manufacture (Haute École de Théâtre de Suisse Romande, Lausanne).

Nicolas Doutey travaille actuellement à la composition d’une pièce pour laquelle il a obtenu une aide à l’écriture du Centre National du Livre.

 

Lire la suite...

Biographie

Marika Dreistadt

Marika Dreistadt est née à Tarbes et vit maintenant en Suisse. Elle a suivi des études en Histoire de l’art et en archéologie, ainsi qu’une première formation d’acteur : bac option théâtre où elle rencontre Jonathan Capdevielle, et cours Florent, stage sous la direction d’Ariane Mnouchkine.

Marika Dreistadt est née à Tarbes et vit maintenant en Suisse. Elle a suivi des études en Histoire de l’art et en archéologie, ainsi qu’une première formation d’acteur : bac option théâtre où elle rencontre Jonathan Capdevielle, et cours Florent, stage sous la direction d’Ariane Mnouchkine. Elle rejoint ensuite la première promotion de la Manufacture HETSR à Lausanne et obtient son diplôme en 2006. Puis elle intègre la compagnie du Théâtre des Osses sous la direction de Gisèle Sallin et joue pendant 5 ans dans des pièces du répertoire classique (L’Orestie, Les femmes savantes, Les Bas fonds...).
Parallèlement elle s’intéresse à l’écriture contemporaine et co fonde le Collectif Division. Au sein de ce collectif, elle participe à l’élaboration des projets des pièces écrites et mises en scène par Julien Mages pour lesquelles elle est également interprète (créations au Théâtre de Vidy, à l’Arsenic et au 2.21 à Lausanne). Au cinéma, elle travaille avec de jeunes réalisateurs (Thibault de Chateauvieux, Marie Elsa Sgualdo, Shirin Mashayekh...) dans des films en compétition aux festivals de Locarno, Soleure, Cabourg.
Elle est actuellement en création avec la jeune auteure et metteure en scène Coline Ladetto. Elle prépare également une tournée en Suisse et en Belgique avec le spectacle L’embrasement, mis en scène par Anne Bisang.

Lire la suite...

Biographie

Jonathan Drillet

Jonathan Drillet est metteur en scène et comédien. Il a déjà travaillé avec Jonathan Capdevielle sur deux spectacles (Adishatz-Adieu et La Coupe Bruce).

Jonathan Drillet est metteur en scène et comédien. Il a déjà travaillé avec Jonathan Capdevielle sur deux spectacles (Adishatz-Adieu et La Coupe Bruce). 
Il a évolué dans des univers toujours très différents les uns des autres, danse, théâtre public et privé, radio, télévision, arts visuels, travaillant aussi bien avec Ryan Kelly et Brennan Gerard que Raimund Hoghe, Alexis Fichet ou bien encore Jean Marie Besset, Vanessa Le Mat, ou Christophe Honoré...
Depuis 2008 il écrit et met en scène ses propres spectacles avec Marlène Saldana, dont Dormir Sommeil Profond, L'Aube d'une Odyssée (créé au CDN de Gennevilliers), ou plus récemment Fuyons sous la spirale de l'escalier profond (créé à la Menagerie de Verre).
Il se produit également avec Marlène Saldana, entourés de François Chaignaud, Pauline Jambet et Sexy Sushi, dans le spectacle d'un artiste plasticien, Théo Mercier Du futur faisons table rase.

Lire la suite...

Biographie

Marcelle Dubois

Suite à des études en Lettres-Art dramatique au Cégep Lionel- Groulx et en Création littéraire à l’UQAM, Marcelle Dubois fonde sa compagnie de théâtre les Porteuses d’Aromates en 2000. C’est sous cette enseigne qu’en tant qu’auteure/metteure en scène elle signe En vie de femmes (2000) et Condamnée à aimer la vie (2003). Son texte, Amour et Protubérances, fable pour bouffons, mis en scène par Jacques Laroche, fut produit à Premier Acte à Québec et à La Petite Licorne à Montréal en 2004-2005.

Suite à des études en Lettres-Art dramatique au Cégep Lionel- Groulx et en Création littéraire à l’UQAM, Marcelle Dubois fonde sa compagnie de théâtre les Porteuses d’Aromates en 2000. C’est sous cette enseigne qu’en tant qu’auteure/metteure en scène elle signe En vie de femmes (2000) et Condamnée à aimer la vie (2003). Son texte, Amour et Protubérances, fable pour bouffons, mis en scène par Jacques Laroche, fut produit à Premier Acte à Québec et à La Petite Licorne à Montréal en 2004-2005. Jam Pack, quant à lui est présenté au Théâtre d’Aujourd’hui en novembre 2008.

Son dernier texte, Œuvre de destruction a été lu au Festival du Jamais Lu en 2007, puis au Centre Georges Pompidou en France en 2008. Elle écrit également pour le jeune public : Le dragon de bois, présenté à la 20e semaine de la dramaturgie du CEAD, et La Ville en rouge, présenté à la Rencontre Théâtre ado de mars 2009. À l’été 2008 elle jouit d’une résidence de trois mois pour débuter l’écriture de son nouveau texte, Bercail, à la Maison des Auteurs des Francophonies en Limousin en France. Co-fondatrice du Festival du Jamais Lu, elle en assure la direction artistique et générale depuis dix ans. Elle participe également à la réalisation de Carte Premières, un outil de promotion desservant la relève théâtrale.

Dans une vision plus militante, Marcelle Dubois à été membre du conseil d’administration de l’Association des Compagnies de Théâtre de 2007 à 2010 et s’est impliquée au sein du comité directeur des États Généraux du théâtre tenus par le Conseil Québécois du Théâtre à l’automne 2007.
(mis à jour en 2017)

Lire la suite...

Biographie

Jérémie Edery

Il commence le théâtre à l’âge de 14 ans dans un cours en banlieue parisienne à Clamart puis à Châtillon. Il entre ensuite en stage chez Dubbing Brothers où il fait ses débuts en tant qu’acteur dans la post-synchronisation. Après avoir obtenu son baccalauréat, il décide de se former au métier d’acteur. Il intègre l’école Claude Mathieu, d’où il obtient on diplôme en 2013.

Il commence le théâtre à l’âge de 14 ans dans un cours en banlieue parisienne à Clamart puis à Châtillon. Il entre ensuite en stage chez Dubbing Brothers où il fait ses débuts en tant qu’acteur dans la post-synchronisation. Après avoir obtenu son baccalauréat, il décide de se former au métier d’acteur. Il intègre l’école Claude Mathieu, d’où il obtient on diplôme en 2013. Il poursuit ensuite sa formation à l’école du Studio théâtre d’Asnières où il joue sous la direction de Christophe Lemaitre, puis à l’ESCA (École supérieure des comédiens par alternance), ce qui lui donne l’opportunité de jouer au Théâtre du Soleil dans De l’ambition mis en scène par Yann Reuzeau et au Théâtre de la Porte St-Martin dans Irma la douce mis en scène par Nicolas Briançon.
En 2016, il fait ses débuts au cinéma dans 
Dieu merci aux côtés de Baptiste Lecaplain et Lucien Jean-Baptiste. 

Lire la suite...

Biographie

Hiba El Aflahi

Hiba grandit en région parisienne. Après des études de langues, elle entre au cours Florent en 2011. Bilingue en anglais, elle suit la formation Acting in English avec Isabelle Duperray.
Elle participe aux ateliers Ier acte et travaille sous la direction de Valérie Dreville, Jean François Sivadier, Nicolas Bouchaud, Emmanuelle Huynh et Stanislas Nordey. Elle intègre l'ESCA, l'École Supérieure des Comédiens par l'Alternance en 2015. Elle suit en parallèle un stage au Théâtre National de Strasbourg sous la direction de Samuel Achache et Sarah Le Picard.

Hiba grandit en région parisienne. Après des études de langues, elle entre au cours Florent en 2011. Bilingue en anglais, elle suit la formation Acting in English avec Isabelle Duperray.
Elle participe aux ateliers Ier acte et travaille sous la direction de Valérie Dreville, Jean François Sivadier, Nicolas Bouchaud, Emmanuelle Huynh et Stanislas Nordey. Elle intègre l'ESCA, l'École Supérieure des Comédiens par l'Alternance en 2015. Elle suit en parallèle un stage au Théâtre National de Strasbourg sous la direction de Samuel Achache et Sarah Le Picard.

En 2015, elle joue au Théâtre National de la Colline Paroles de poètes dans une mise en scène de Stanislas Nordey. En 2016, elle joue dans Le Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos au Théâtre Montansier à Versailles mis en scène par Hervé Van Der Meulen.
En 2017, elle interprète le rôle de Lenah dans Taisez vous où je tire de Metie Navajo mis en scène par Cécile Arthus, au Nest CDN de Thionville, au Théâtre Du Préau CDN de Vire ainsi qu'au CDN de Lorient.
Enfin, elle participe au festival Inter-École et joue dans Lac de Pascal Rambert sous la direction de Marie-Sophie Ferdane au Théâtre de l'Aquarium en Juin 2017.

Lire la suite...

Biographie

Mohamed El Khatib

© Fonds de dotation Porosus/Anthony ANCIAUX

© Fonds de dotation Porosus/Anthony ANCIAUX

Il n’a pas été l’assistant de Wajdi Mouawad. A intitulé son dernier texte Tous les tchétchènes sont pas des menteurs. A vécu à Mexico. Réalise des courts-métrages. Attend impatiemment d’être victime de discrimination positive. S’astreint à confronter le théâtre à d’autres médiums (cinéma, installations, journaux) et à observer le produit de ces frictions.

Il n’a pas été l’assistant de Wajdi Mouawad. A intitulé son dernier texte Tous les tchétchènes sont pas des menteurs. A vécu à Mexico. Réalise des courts-métrages. Attend impatiemment d’être victime de discrimination positive. S’astreint à confronter le théâtre à d’autres médiums (cinéma, installations, journaux) et à observer le produit de ces frictions. Après des études de Lettres, un passage au CADAC (Centre d’Art Dramatique de Mexico) et une thèse de sociologie sur « la critique dans la presse française », il co-fonde en 2008 le collectif Zirlib autour d’un postulat simple : l’esthétique n’est pas dépourvue de sens politique. Il a entamé avec À l’abri de rien une réflexion sur la notion de deuil, et cela pour les 15 prochaines années.

Depuis 2011, Mohamed El Khatib est accompagné par L’L - lieu de recherche et d’accompagnement (Bruxelles). Il y développe une recherche autour des écritures de l’intime et tente d’en explorer, jusqu’à épuisement, différents modes d’exposition anti-spectaculaires.

En 2014- 2015, il est artiste associé au Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre.

Lire la suite...

Biographie

Jérémie Fabre

Jérémie Fabre©L’invention de moi

Jérémie Fabre©L’invention de moi

Jérémie Fabre est né en 1982. Il a grandit dans la campagne aveyronnaise, où il ne reste rien aujourd’hui de ce qu'il a connu enfant, sinon des églises vides et des agriculteurs ruinés.

Jérémie Fabre est né en 1982. Il a grandit dans la campagne aveyronnaise, où il ne reste rien aujourd’hui de ce qu'il a connu enfant, sinon des églises vides et des agriculteurs ruinés.

Depuis 2009, il développe une démarche d’écriture qui s’articule autour d’un corpus de textes autofictifs : L’invention de Moi, qui comprend une trilogie théâtrale (Chroniques de Mur-de-Barrez / Les Canards / T.R.O.R.S), plusieurs textes courts (les satellites), et plusieurs « suppléments »(Enterrer les chiens est le troisième). Il y mêle des questionnements intimes à des réflexions métaphysiques, et à des problématiques politiques. Il est également membre fondateur d’ACMÉ, un club d’auteurs cool et trentenaires.

 

En 2015, après de multiples expériences autant réjouissantes que fatigantes, il créée  L’invention de moi / module autonome de production, un outil au service de la création de ses textes, pensé comme une tentative pour échapper au système institutionnel de production, et dégager des marges d’autonomie. 

 

Dans le même mouvement, il ouvre en 2016 le LIEU COMMUN, un espace alternatif d'inventions et de pensée, dans une ancienne menuiserie inoccupée, à Vire, dans le Calvados.

 

Lire la suite...

Biographie

Vincent Farasse

Vincent Farasse © DR

Vincent Farasse © DR

Formé à l’ENSATT, Vincent Farasse, est auteur, metteur en scène, et comédien. Il met en scène Mishima, Maeterlinck, Kateb Yacine, ainsi que ses propres textes, publiés pour la plupart aux éditions Actes sud-Papiers.

Il écrit et met en scène Passage de la comète (ed. Actes sud, création Studio-Théâtre de Vitry), Mon Oncle est reporter (ed. Actes sud, Théâtre de l’Echangeur), Métropole (ed. Actes sud, Prix des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, Théâtre de la Virgule, Tourcoing).

 

Formé à l’ENSATT, Vincent Farasse, est auteur, metteur en scène, et comédien. Il met en scène Mishima, Maeterlinck, Kateb Yacine, ainsi que ses propres textes, publiés pour la plupart aux éditions Actes sud-Papiers.

Il écrit et met en scène Passage de la comète (ed. Actes sud, création Studio-Théâtre de Vitry), Mon Oncle est reporter (ed. Actes sud, Théâtre de l’Echangeur), Métropole (ed. Actes sud, Prix des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, Théâtre de la Virgule, Tourcoing).

 

Sa pièce, Une douleur aux cervicales, a été mise en scène par Pauline Sales et jouée à la Comédie de Saint-Etienne et au Préau, CDN de Vire.

 

Cette saison, il mettra en scène Un Incident (ed. Actes sud), qui sera créé en novembre 2017 au Préau, CDN de Vire et en tournée.

Lire la suite...

Biographie

Martin Faucher

Martin Faucher © Maude Chauvin

Martin Faucher © Maude Chauvin

Depuis près de trente ans comme metteur en scène, Martin Faucher secoue les textes classiques autant qu’il porte haut les dramaturgies contemporaines québécoises et étrangères, de Racine à Claudel, de Carole Fréchette à Sarah Berthiaume. Il dirige depuis 2015 le FTA, le Festival TransAmériques à Montréal.

Ayant complété en 1982 sa formation de comédien au Cégep de St-Hyacinthe, Martin Faucher signe sa première mise en scène en 1988 avec son collage de l’œuvre de Réjean Ducharme, À quelle heure on meurt?.

Il signe depuis plus de quarante mises en scène d’œuvres issues tant du répertoire classique que du répertoire contemporain. C’est ainsi qu’il a signé les mises en scène de : L’asile de la pureté de Claude Gauvreau, Du vent entre les dents de Emmanuelle Jimenez, Les quatre morts de MarieLes sept jours de Simon Labrosse et Le collier d’Hélène de Carole Fréchette, Musique pour Rainer Maria Rilke de Sébastien Harrisson, Les mains bleues de Larry Tremblay, L’affaire Dumouchon de Lise Vaillancourt, Pierrette Pan, ministre de l’enfance et des produits dérivés et La bonne femme de Jasmine Dubé, Mille-feuilles de Pierre-Michel Tremblay, La terre est trop courte Violette Leduc de Jovette Marchessault. Il a également, mis en scène des textes de Jon Marans, Sarah Ruhl, Elfriede Jelinek, Frédéric Sonntag, Morris Panych, Charles Ludlam, Martin McDonaugh, Edward Thomas, Edward Albee, Paul Claudel, Corneille, Molière et Racine. S’intéressant au langage du corps et à la danse contemporaine, Martin Faucher a dansé pour les chorégraphes Daniel Léveillé, Harold Réhaume et Catherine Tardif.

Fortement impliqué dans sa communauté, Martin Faucher a siégé au conseil d’administration de la Fondation du Centre des auteurs dramatiques de 1994 à 2008 et a présidé le Conseil québécois du théâtre de 2005 à 2009. Martin Faucher est depuis 2014 directeur artistique du Festival TransAmériques de Montréal (FTA).

Lire la suite...

Biographie

Gaël Faye

Gaël Faye est auteur compositeur interprète franco-rwandais. Autant influencé par la culture hip hop que les littératures créoles.

Gaël Faye est auteur compositeur interprète franco-rwandais. Autant influencé par la culture hip hop que les littératures créoles.
En 2010 il sort un album avec le groupe Milk Coffee & Sugar puis en 2013 paraît sur le label Motown son premier album solo intitulé « Pili Pili sur un Croissant au Beurre » enregistré entre Bujumbura où il a grandi et Paris où il vit. Enregistré entre Paris et Bujumbura, il s’agit d’un album réalisé par Guillaume Poncelet et entièrement acoustique (28 musiciens). Il se nourrit d’influences musicales plurielles : du rap bien sur, teinté de soul et de jazz parfois, du semba (voyage entre Cap Vert et Angola), de la rumba congolaise, du sebène…
Il prépare actuellement son second album solo et son premier roman paraîtra en 2016 aux éditions Grasset.

Lire la suite...

Biographie

Aurélien Feng

Aurélien Feng © DR

Aurélien Feng © DR

Aurélien Feng est actuellement élève au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris.

Aurélien Feng est actuellement élève au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris.

Au théâtre, il est dirigé par de nombreux metteurs en scène de renom : Stanislas Nordey, Stéphane Braunschweig, Pascal Rambert, Étienne Pommeret, Pierre Maillet, Anne Monfort, Blandine Savetier, Mathieu Touzé, Caroline Guiela Nguyen, Georges Lavaudant, Robert Cantarella …
Il travaille avec Zabou Breitman, Robin Renucci, Dominique Frot, Giulia Dussollier, Flore Lefebvre Des Noettes, Annie Mercier, Chloé Rejon, Nicolas Maury sur différentes scènes telles que La Comédie Française, Le Théâtre National de Strasbourg, La Cartoucherie de Vincennes, Le Théâtre du Rond-Point, Le Colombier, La Scène Nationale d’Essonne, Le Théâtre National de la Colline, Théâtre Ouvert, Le Théâtre de Gennevilliers, Théâtre Ouvert…

Il écrit sa première pièce Mon Polymonde sur le polyhandicap (prix du Concours du Rond-Point en écriture et mise en scène) grâce à laquelle il est Lauréat de La Fondation de France 2015. Il y met en scène notamment Sophie Mihran et Marie-Catherine Conti.

En 2016, La Fondation de France lui propose de rejoindre la Cité des Arts, la même année, il reçoit le prix de la Meilleure Interprétation masculine pour son rôle dans Un Garçon d’Italie, mis en scène par Mathieu Touzé au Festival Rideau Rouge à Théâtre Ouvert (mis en scène par Mathieu Touzé, qui a remporté trois prix).

En parallèle, il multiplie les expériences à l’écran, il tient le rôle d’Alizée, un transsexuel dans la WebSérie Les Garçons de Chambre sur Dailymotion (Sélection officielle du Festival International de WebSérie – Prix de Meilleure réalisation) et tourne différents courts métrages FEMIS.

A 10 ans, il est sélectionné dans la troupe de Carine Reggiani pour jouer pendant deux ans dans un de ces spectacles, puis il entre au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Orsay où il suit des enseignements en théâtre, danse et flûte traversière.
Son Bac L, option danse en poche, il intègre l’Ecole Départementale de Théâtre d’Essonne EDT91 dont il sort Diplômé d’Etudes Théâtrales et du Certificat d’Enseignement Professionnel Initial de Théâtre.

Lire la suite...

Biographie

Claire Fercak

Claire Fercak © Thierry Rateau

Claire Fercak © Thierry Rateau

Claire Fercak, née en 1982, vit et travaille à Paris.

Claire Fercak, née en 1982, vit et travaille à Paris. Elle est l’auteur d’un premier récit sous l’influence de Sylvia Plath, Rideau de verre (Verticales, 2007 ; J’ai lu, 2010), d’une fiction sur le groupe de rock The Smashing Pumpkins, Tarantula Box Set (Le Mot et le reste, 2008), a coécrit Chants magnétiques avec le chanteur Billy Corgan (Léo Scheer, coll. Laureli, 2010), et également pour la jeunesse, Louga et la maison imaginaire et Les aventures de Louga. De l’autre côté du monde (L'École des loisirs, 2011 et 2012), avant de mûrir un deuxième roman : Histoires naturelles de l'oubli (à paraître aux éditions Verticales en janvier 2015).

Lire la suite...

Biographie

Christophe Fiat

Christophe Fiat © DR

Christophe Fiat © DR

Christophe Fiat est écrivain, dramaturge. Il est membre du groupe rock, POETRY.

Christophe Fiat est écrivain, dramaturge. Il est membre du groupe rock, POETRY.
Il a été en 2009 intervenant à l’école de comédiens du Théâtre national de Bretagne, alors dirigée par Stanislas Nordey. En 2010, il a été auteur associé au Théâtre de Gennevilliers (T2G) où il a créé Films de Monstres Japonais et L’Indestructible Madame Richard Wagner, repris en 2011 au Festival d’Avignon. Il a publié une douzaine de livres dont  Stephen King forever (Seuil, 2008), Retour d’Iwaki (Gallimard, 2011), Cosima, femme électrique (Editions Philippe Rey, 2013) et La Comtesse (Naïve Editions, 2014).

Il a adapté ses livres dans des pièces radiophoniques, des poèmes sonores, des performances artistiques et des pièces de théâtre. Il a écrit une dizaine de pièces radiophoniques diffusées sur France Culture dont Sur les traces de Godzilla (réalisation, Jacques Taroni) et Stephen King on the radio (réalisation, Laure Egoroff).

Il a présenté ses premières pièces et performances dans divers festivals (Festival Sans Dessus Dessous, festival actOral et Festival d’Avignon).

Il a collaboré avec de nombreux artistes dont Thomas Hirschhorn et présente des live lors d’expositions, comme ce fut le cas en février dernier au Palais de Tokyo sur une invitation du Centre national des Arts Plastiques.

Lire la suite...

Biographie

Marthe Fieschi

Marthe Fieschi termine actuellement sa formation au CFA des comédiens d'Asnières.

Marthe Fieschi termine actuellement sa formation au CFA des comédiens d'Asnières.

Après un baccalauréat option théâtre au lycée Victor Hugo (où elle travaille notamment avec Michel Vinaver ou Célie Pauthe, et participe à des lectures au théâtre de la Ville, au théâtre de l'Odéon, au théâtre des Abbesses et au théâtre de la Cité internationale sour la direction de Marion Ferry) , elle suit une formation d'art dramatique au conservatoire du XVème arrondissement de Paris, puis à l'école du studio théâtre d'Asnières (ou elle travaille notamment avec Yveline Hamon, Jean-Louis Martin Barbaz, Jean-Marc Hoolbecq...).

Elle obtient ensuite une licence de lettres modernes à l'université Paris VII, et devient apprentie au CFA des comédiens d'Asnières.
Elle joue notamment dans le Roméo et Juliette de Nicolas Briançon au théâtre de la porte Saint-Martin et au festival d'Anjou, participe à de nombreuses lectures (entre autres Ubu roi au théâtre de Poche-Montparnasse sous la direction d'Hervé van der Meulen), et incarne le rôle du jeune Pip dans l'adaptation de Marjorie Nakache des Grandes espérances de Dickens au studio théâtre de Stains, au festival d'Avignon (à la chapelle du Verbe incarné), et au théâtre Montansier de Versailles.

Lire la suite...

Biographie

Nathalie Fillion

Nathalie Fillion© DR

Nathalie Fillion© DR

Auteure, metteuse en scène, actrice de formation, pédagogue (ESCA-Asnières et Ecole du Nord), elle met en scène ses textes, explorant des formes et des formats divers. Polyglotte, musicienne, voyageuse, elle collabore régulièrement avec des musiciens et des chorégraphes. Ses textes sont traduits en plusieurs langues, présentés et joués en Allemagne, Etats Unis, Russie, Italie, Arménie, et au Québec, où elle a tissé de nombreux liens artistiques.

Auteure, metteuse en scène, actrice de formation, pédagogue (ESCA-Asnières et Ecole du Nord), elle met en scène ses textes, explorant des formes et des formats divers. Polyglotte, musicienne, voyageuse, elle collabore régulièrement avec des musiciens et des chorégraphes. Ses textes sont traduits en plusieurs langues, présentés et joués en Allemagne, Etats Unis, Russie, Italie, Arménie, et au Québec, où elle a tissé de nombreux liens artistiques.

Mise en scène depuis 2004 : Alex Legrand (l’Harmattan), tragi-comédie, jouée 100 fois et saluée par la critique, Pling, conte musical (Bonhomme Vert), A l’Ouest (Actes Sud-Papiers) comédie épique, Sacré Printemps ! concert théâtral, Leçon de Choses pièce burlesque pour salle de classe, Must go on (Lansman), pièce à danser, créée à L'usine C à Montréal en 2016, au Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, à la Cartoucherie de Vincennes - Atelier de Paris, dans le cadre du Festival des Ecoles du Théâtre Public.

En 2007 la Comédie Française lui commande une pièce courte, Les Descendants (Avant-scène théâtre) dont la poursuite donnera À l’Ouest, créé en 2012 aux théâtre des Célestins de Lyon et à Paris au théâtre du Rond-Point.

Sa pièce Spirit, a bénéficié du soutien du Royal Court Theatre de Londres, d’une résidence à la Chartreuse, a été présentée à Montréal au Festival Jamais Lu 2015 et sera créée dans la saison 2017/2018.

Elle créera Plus grand que moi en mars 2017 au Théâtre de l'Union, Centre Dramatique du Limousin, avec le soutien de à La Chartreuse.

Elle est artiste coopératrice au Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, membre de La Coopérative d’Écriture, et intervenante à l'Université de la Mousson d'été depuis 2012. Boursière du CNL en 1999, son travail est régulièrement soutenu par le CNT, la SACD, la DRAC Ile de France, et la Chartreuse (CNES). En 2010, A l'Ouest est sélectionné par le bureau des lecteurs de la Comédie Française et reçoit le Prix de la Fondation Barrière 2011. En juillet 2016, elle est nommée Chevalière des Arts et Lettres.

.................

Nathalie Fillion is a Paris-based writer and director. She began her career as a performer, having trained at Théâtre Gô Paris. She began to write for the theatre, alongside performing, in the mid-1990s.

Her breakout play was Alex Legrand, which toured around France in a production directed by Fillion, playing over 100 performances to critical acclaim. Following on from this, the most prestigious of France’s National Theatres, La Comédie Française, commissioned a short play, Les descendants, which has been translated into Romanian and Italian and staged in Rome.

Her play, A l’Ouest, was co-produced by, amongst other organizations, the Théâtre des Célestins de Lyon and Théâtre du Rond Point, in Paris; it toured, in 2012-13, to these and other theatres around France. A l’Ouest is translated into several languages, premiered in Germany in 2014 (directed by Mathias Faltz) and was read in in Montreal, and in San Francisco’s Des Voix Festival, in 2012, in an English-language version titled Out There.

A polyglot, musician and traveler, she collaborates with musicians and choreographers, exploring different forms in her productions. Her libretto Lady Godiva, Opéra pour un flipper had a stage reading in the Festival d'Avignon In (2006) and was performed in the Amphitheater of the Opéra Bastille.

Pling, a musical tale, was staged with 50 musicians and singers (2008), Sacré Printemps ! a theatrical concert premiered at the Centquatre in Paris (2013), is still on tour, as well as Leçon de choses, a burlesque play for classrooms,

In 2016, she directed along with a choregrapher a production of her play, Must Go On, with the students of the École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin; performed in Montréal’s Usine C, in Limoges, and in Paris, at l’Atelier Carolyn Carlson – Cartoucherie de Vincennes.

Her shorter play Plus grand que moi was premiere in March 2017 and performed in La Chartreuse during the Festival d’Avignon 2017.

Her latest full-length play is Spirit: comédie occulte du 21ème siècle has received support from the Chartreuse and the Royal Court Theatre in London. Fillion will direct the world premiere production of Spirit in January 2018.

She has been invited to Quebec frequently. Her plays have been translated into several languages, presented and performed in Russia, the USA, Quebec, Italy, Germany and Armenia.

She is a collaborating artist with the Théâtre de L’Union, CDN du Limousin and founding member of La Coopérative d’Ecriture.

She teaches in two national drama schools : l’ESCA d’Asnières and l’Ecole du Nord, as well as at the Summer University of La Mousson d’été.

Fillion’s writing is an attempt, she says to “put into play a multiplicity of points of view around the same question. I try to let the complexity of the world and its inhabitants emerge. . . . I lie in wait for the epic in a time without heroes and struggle with the way women are represented. Dialogue, polyphony, entanglement impose themselves, and any number of theatricalities inhabit each play, as any number ofrealities inhabit this world.”

In July 2016 Nathalie Fillion was named a Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres by the Ministère de la Culture of France.

Lire la suite...

Biographie

Frédéric Fisbach

Après une formation de comédien au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Frédéric Fisbach accompagne les premières années de l’aventure de la compagnie de Stanislas Nordey jusqu’au Théâtre Nanterre-Amandiers.

Après une formation de comédien au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Frédéric Fisbach accompagne les premières années de l’aventure de la compagnie de Stanislas Nordey jusqu’au Théâtre Nanterre-Amandiers. Il crée sa première mise en scène en 1992 au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Les Aventures d’Abou et Maïmouna dans la lune d’après Bernard-Marie Koltès. À la suite de ce spectacle il fonde sa compagnie l’Ensemble Atopique et devient artiste associé de la Scène Nationale d’Aubusson.
En 1994, il monte L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel, avant de s’intéresser à Maïakowsky, Kafka, Racine, Corneille et à Strindberg.

Lauréat de la villa Medicis hors les murs en 1999, il séjourne au Japon, découvre les arts traditionnels de la scène et rencontre l’auteur dramatique Oriza Hirata, dont il mettra en scène Tokyo Notes et Gens de Séoul.
De 2000 à 2002, il est artiste associé au Quartz de Brest, il crée Les Paravents de Jean Genet avec la compagnie de marionnettistes traditionnels japonais Youkiza et Bérénice de Racine avec le chorégraphe Bernardo Montet.

Il est ensuite nommé directeur du Studio-Théâtre de Vitry en 2002 puis est codirecteur avec Robert Canterella du Centquatre, à Paris, de 2006 à 2009.

Artiste associé du Festival d’Avignon en 2007, il propose pour la Cour d’honneur une installation, performance de trois jours et trois nuits où il convie le public à des conférences, ateliers de pratiques théâtrales et à la représentation de Les Feuillets d’Hypnos de René Char. Il présente aussi Les Paravents de Jean Genet. Au Festival d’Avignon 2011, il monte Mademoiselle Julie d’August Strindberg avec notamment Juliette Binoche. En 2013, il y met en jeu Corps... d’après le roman d’Alexandra Badea.
En novembre 2013, il a mis en scène Elisabeth ou l'Equité d'Eric Reinhardt au théâtre du Rond-Point.

Il met en scène des opéras, contemporains ou classiques, Forever Valley en 2000, suivi par Kyrielle du sentiment des choses, Agrippina, et Shadowtime. Il est également interprète de 2005 à 2012 dans Hippolyte de Robert Garnier, Phèdre de Racine, en 2009, et dans Images latentes en 2010.
Il réalise un long métrage en 2007, La Pluie des prunes qui reçoit le Prix du meilleur film au Festival du film de Genève.

 

Lire la suite...

Biographie

Maurice Fouilhé

Maurice Fouilhé © DR

Maurice Fouilhé © DR

Maurice  Fouilhé  a  commencé à travaillé pour le théâtre aux  côtés  de  Jacques  Nichet  et  Marie  Nicolas. Parallèlement, il a développé des "fidélités créatives" avec différentes compagnies dont la Compagnie EXIT (Hélène  Soulié) et la Compagnie des Hommes (Didier  Ruiz).
Il travaille également à des projets d'éclairage architectural et urbain (muséographie, ouvrages d’art, quartiers, bâtis) et s’attache à proposer des illuminations en accord avec l'environnement et le développement durable.

Maurice  Fouilhé  a  commencé à travaillé pour le théâtre aux  côtés  de  Jacques  Nichet  et  Marie  Nicolas. Parallèlement, il a développé des "fidélités créatives" avec différentes compagnies dont la Compagnie EXIT (Hélène  Soulié) et la Compagnie des Hommes (Didier  Ruiz). Il travaille également à des projets d'éclairage architectural et urbain (muséographie, ouvrages d’art, quartiers, bâtis) et s’attache à proposer des illuminations en accord avec l'environnement et le développement durable.

Lire la suite...

Biographie

Nathanaël Frérot

Après un passage par l’Université (philo/socio, puis histoire) c’est au Théâtre du Jour d'Agen qu’il poursuit sa formation auprès de Pierre Debauche et Robert Angebaud.
Il s’installe en Basse-Normandie où il collabore avec de nombreuses compagnies (Dodeka, Chantier 21, L’invention de moi, Amavada...), aventures au long cours, souvent liées à l’implantation de lieux de spectacles. L’envie d’expérimenter le pousse vers des chantiers de création radiophonique, des travaux performatifs et pluridisciplinaires et des créations chorégraphiques. 

Après un passage par l’Université (philo/socio, puis histoire) c’est au Théâtre du Jour d'Agen qu’il poursuit sa formation auprès de Pierre Debauche et Robert Angebaud.
Il s’installe en Basse-Normandie où il collabore avec de nombreuses compagnies (Dodeka, Chantier 21, L’invention de moi, Amavada...), aventures au long cours, souvent liées à l’implantation de lieux de spectacles. 
L’envie d’expérimenter le pousse vers des chantiers de création radiophonique, des travaux performatifs et pluridisciplinaires et des créations chorégraphiques. 
Il affirme depuis quelques années une démarche d’écriture, théâtrale ou littéraire, explorant protocoles et configurations : écriture seule, collective, au plateau, en immersion sur des temps courts… 

Lire la suite...

Biographie

Julien Gaillard

Julien Gaillard ©Alessandra Laneve

Julien Gaillard ©Alessandra Laneve

Né en 1978, Julien Gaillard est auteur, acteur et metteur en scène. Il a travaillé, entre autres, aux côtés de Christian Boltanski, Franck Krawcyk, Karl Naegelen et Éloi Recoing.

Né en 1978, Julien Gaillard est auteur, acteur et metteur en scène. Il a travaillé, entre autres, aux côtés de Christian Boltanski, Franck Krawcyk, Karl Naegelen et Éloi Recoing. En 2008, il fonde avec Margherita Trefoloni la compagnie l’oblio — di me.

Avant tout poète, il est à la recherche d’une dramaturgie du rythme, aussi bien dans ses textes que dans ses mises en scène. Son premier texte, Transits / Lacunes, a reçu l’aide d’encouragement du Centre National du Théâtre et a été créé en octobre 2011 par Anne Sicco.

En octobre 2012, il a été accueilli en résidence à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, ainsi qu’à Théâtre Ouvert où son texte, Seule(s) est mis en espace à l’issue d’une session de l'EPAT animée par Simon Delétang. En juin 2013, Seule(s) est mis en ondes sur France Culture (réalisation Laure Egoroff) dans le cadre de Radio sur un plateau ; enregistrement à Théâtre Ouvert, diffusion sur France Culture.
En mars 2014, il lit son texte Lili ou le vent sous la porte (éd. Quartett) au Théâtre de l’Échangeur, Bagnolet


 

Lire la suite...

Biographie

Geoffrey Gaquère

Geoffrey Gaquère © David Ospina

Geoffrey Gaquère © David Ospina

Geoffrey Gaquère est diplômé du Conservatoire d’Art Dramatique de Bruxelles (1996), et de l’École Nationale de Théâtre du Canada (2000). Comédien au théâtre, au cinéma et à la télévision, mais également metteur en scène, il cumule les projets et les collaborations fructueuses. Au théâtre, il joue sous la direction de Robert Bellefeuille dans La Dame aux camélias (TNM), Edmond Dantès et Le Comte de Monte-Cristo (Denise-Pelletier); il est de la distribution de Kean (TNM) dirigé par René-Daniel Dubois, et de L’Avare (TNM) par Alice Ronfard.

Geoffrey Gaquère est diplômé du Conservatoire d’Art Dramatique de Bruxelles (1996), et de l’École Nationale de Théâtre du Canada (2000). Comédien au théâtre, au cinéma et à la télévision, mais également metteur en scène, il cumule les projets et les collaborations fructueuses. Au théâtre, il joue sous la direction de Robert Bellefeuille dans La Dame aux camélias (TNM), Edmond Dantès et Le Comte de Monte-Cristo (Denise-Pelletier); il est de la distribution de Kean (TNM) dirigé par René-Daniel Dubois, et de L’Avare (TNM) par Alice Ronfard.
En 2008, on a pu le voir dans L’Énéide (Espace Libre), dans une mise en scène d’Olivier Kemeid, Élizabeth, Roi d’Angleterre (TNM) dirigé par René-Richard Cyr, puis dans Roland, création du Théâtre de la Pire Espèce présentée au Théâtre d’Aujourd’hui. Au printemps 2009, il occupa la scène du Théâtre Jean-Duceppe dans Amadeus, dirigé par René Richard Cyr. Il a mis en scène, entre autres,  Couche avec moi (c’est l’hiver) (Théâtre PàP, La Bordée) de Fanny Britt, ainsi que Les exilés de la lumière de Lise Vaillancourt (Espace Libre). Avec Hôtel Pacifique, toujours de Fanny Britt, il signe la première mise en scène de sa compagnie Théâtre Debout, fondée avec cette dernière et Johanne Haberlin. L’équipe récidive ensuite avec Enquête sur le pire (Salle Jean-Claude Germain). En 2011, il dirige Toxique, de Greg MacArthur. Il fait ses débuts à l’opéra comme metteur en scène avec La Veuve Joyeuse d’Offenbach en dirigeant l’Opéra OBQ de Laval en 2009, expérience qu’il renouvelle en 2010 avec La Vie Parisienne. En 2014, il ajoute une corde à son arc en prenant la direction artistique du théâtre Espace Libre à Montréal.

Lire la suite...

Biographie

Jonathan Genet

Jonathan Genet © Lucie Sassiat

Jonathan Genet © Lucie Sassiat

Jonathan Genet suit les cours de l'école du Théâtre du Seuil et du Studio théâtre d'Asnières avant d'intégrer la promotion 6 du Théâtre National de Bretagne.

Jonathan Genet suit les cours de l'école du Théâtre du Seuil et du Studio théâtre d'Asnières avant d'intégrer la promotion 6 du Théâtre National de Bretagne.
Il joue alors au théâtre sous la direction de Stanislas Nordey  dans 399 secondes de Fabrice Melquiot (présenté à Théâtre Ouvert) ; Sallinger de Koltès, mis en scène par Ivica Buljan ; Et homme et pas d'après le roman de Elio Vittorini adapté et conça par Bénédicte Le Lamer et Pascal Kirsch ; Vénus H de Suzan-Loris Parks mis en scène par Cristèle Alves Meira ; Météores de et par Mathieu Genet ; dans Lucrèce Borgia de Victor Hugo mis en scène par Lucie Berelowitsch.

il joue trois fois sous la direction de Christine Letailleur dans :  Le Banquet de Platon, Le château de Wetterstein de Frank Wedekind et Hinkemann de Ernst Toller.

Pour le cinéma, il tourne avec Nadine Lermite dans Les Chancelants, Nicolas Wadimoff dans Opération Libertad et plus récemment avec Andzrej Zulawski dans Cosmos.

Lire la suite...

Biographie

Céleste Germe

celestegerme®cfelicie-paurd

celestegerme®cfelicie-paurd

Céleste Germe est metteur en scène, réalisatrice, dramaturge et architecte.

Céleste Germe est metteur en scène, réalisatrice, dramaturge et architecte.
Après avoir obtenu une licence en Arts du Spectacle, elle poursuit des études d’architecture à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville où elle obtient son diplôme.
En tant qu’architecte, elle a travaillé au sein de l’agence Th1-Philippe Villien sur des projets d’aménagement urbain et de construction de bâtiments publics. 
Elle enseigne également pendant plusieurs années la théorie architecturale à des étudiants de licence de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville.
Au sein du collectif Das Plateau, elle réalise la mise en scène de créations qui associent théâtre, danse, musique et cinéma. Ces projets ont notamment été présentés sur France Culture, au Théâtre National de Strasbourg, au Centre Dramatique National de Gennevilliers, à La Comédie de Reims, au Théâtre Garonne à Toulouse dans le cadre des Soirées Nomades de la Fondation Cartier, à la Ménagerie de Verre à Paris, à Montévidéo dans le cadre du Festival Actoral à Marseille, au Théâtre de Vanves.
En 2011, elle réalise un premier court-métrage, Notre Printemps. Autonome, il sera intégré à la création théâtrale du même nom.
En tant que dramaturge, elle travaille aux côtés du chorégraphe Éric Minh Cuong Castaing de la compagnie Shonen et participe à la création de Kaiju en 2011, de lil’dragon en 2012, de School of Moon en 2015 (spectacles danse/art-numérique présentés notamment au Centre Chorégraphique National de La Rochelle, au Centquatre à Paris, au Centre des Arts à Enghien-les-Bains, au CDC de Toulouse et en Europe à Vienne, Lubjana, Cluj...).
Elle développe enfin avec Das Plateau, une activité de formation aux arts vivants dans différents lieux d’enseignement (Université de Paris-Sorbonne, La Manufacture de Lausanne, l’ENSATT à Lyon, l’ESAD à Paris…)

Lire la suite...

Biographie

Liliane Giraudon

Liliane Giraudon est une femme de lettres et poétesse française, née le 13 avril 1946. En sus de son travail d'écriture, elle pratique la lecture publique, le théâtre, la traduction...

Liliane Giraudon vit à Marseille. Son travail d’écriture, situé entre prose (la prose n’existe pas) et poème (un poème n’est jamais seul) semble une traversée des genres. Entre ce qu’elle nomme « littérature de combat » et « littérature de poubelle », ses livres, publiés pour l’essentiel aux éditions P.O.L dressent un spectre accidenté. A son travail de « revuiste » (Banana Split, Action Poétique, If, La gazette des jockeys camouflés...) s’ajoute une pratique de la lecture publique et de ce qu’elle appelle son « écriredessiner » : tracts, livres d’artiste, expositions, ateliers de traduction, feuilletons, vidéo, théâtre, radio (ACR et fictions France Culture), actions minuscules...

Publications récentes : Madame Himself, éditions P.O.L, La sphinge mange cru éditions Al Dante.

Lire la suite...

Biographie

Pablo Gisbert

Après des études de philosophie à la faculté de Valence, Pablo Gisbert a étudié le théâtre et la mise en scène à Madrid.

Après des études de philosophie à la faculté de Valence, Pablo Gisbert a étudié le théâtre et la mise en scène à Madrid.
En 2011, il est diplômé de l’Institut de Théâtre de Barcelone. La même année, il est finaliste pour le Prix National Marqués de Bradomín et gagne, en 2013, le Prix Sebastià Guasch à Barcelone pour son travail effectué, depuis 2005, avec la compagnie de danse La Veronal.
Pablo Gisbert se produit et présente ses pièces avec sa compagnie El Conde de Torrefiel – un projet scénique qui oscille entre théâtre et danse – dans différents lieux et festivals d’Espagne et d’Europe.

Lire la suite...

Biographie

Olivia Grandville

Olivia Grandville © DR

Olivia Grandville © DR

Olivia Grandville a été formée à l’École de danse de l’Opéra de Paris, en 1981 intègre le corps de ballet. De 1981-1988, elle traverse le répertoire (Balanchine, Limon, Cunningham...) et participe aux créations (Marin, Bagouet, Wilson...). Elle rejoint en 1989 la Compagnie Dominique Bagouet où elle sera l'interprète principale des ultimes créations du chorégraphe. C'est à cette époque qu'elle commence à s'investir dans la création de ses propres chorégraphies au sein de la compagnie La Spirale de Caroline.

Olivia Grandville a été formée à l’École de danse de l’Opéra de Paris, en 1981 intègre le corps de ballet. De 1981-1988, elle traverse le répertoire (Balanchine, Limon, Cunningham...) et participe aux créations (Marin, Bagouet, Wilson...). Elle rejoint en 1989 la Compagnie Dominique Bagouet où elle sera l'interprète principale des ultimes créations du chorégraphe. C'est à cette époque qu'elle commence à s'investir dans la création de ses propres chorégraphies au sein de la compagnie La Spirale de Caroline. Passionnée par la dimension polysémique de la danse et les correspondances entre verbe et geste, elle met en jeu une esthétique combinatoire qui place le corps au centre d’un réseau de relations avec les autres médias du spectacle vivant. Son attention à la qualité et au phrasé du mouvement participe de cette construction, en tant que langage poétique complexe et articulé. Après un premier travail sur des textes de Lewis Caroll, elle co-réalise avec Xavier Marchand en 1993 Le K de E autour de l’œuvre de Kurt Swchitters. Depuis elle a réalisé une vingtaine de projets (Instantané/ provisoire,Il nous faudra quand même un peu d’argent... j’ai fait des économies, Paris-Yerevan, Come out, Comment taire, My space...) tout en poursuivant une carrière d’interprète, notamment avec Vincent Dupont (Incantus) et Boris Charmatz (Flipbook, La Levée des conflits).
En 2010 elle crée Une semaine d’art en Avignon, commande du Festival d’Avignon. Dans la continuité d’un travail entamé en 2008 sur les partitions chorégraphiques lettristes, elle crée Le Cabaret discrépant en 2011, reprit notamment en 2013 à la Colline - théâtre national et au Lieu Unique (LU) à Nantes. En octobre 2013 elle est invitée au Festival actoral à Marseille, sur une proposition de Manuel Vallade, et y présente L'invité mystère. En décembre de cette même année, elle adapte au TU-Nantes, scène de recherche et de recherche contemporaine : Roman Photo de Boris Charmatz avec 24 danseurs amateurs nantais.
En février 2014, elle a créé Le grand jeu au TU-Nantes avant de présenter la pièce en mars 2014 à la Ménagerie de verre dans le cadre du Festival Etrange Cargo.

Lire la suite...

Biographie

Marc-Antoine Granier

Après une formation dans le domaine du son, Marc-Antoine Granier se tourne vers la création sonore, la radio et la musique électronique.
Autodidacte du sampling, la musique est d’abord pour lui une affaire de curiosité, de mélanges des genres et d’influences multiples : de la musique concrète jusqu’aux sphères électroniques. Bruits électriques, technos, fréquences sinueuses, mélodies rêveuses, la composition sonore et musicale doit être « personnelle, colorée et inventive ». 

Après une formation dans le domaine du son, Marc-Antoine Granier se tourne vers la création sonore, la radio et la musique électronique.
Autodidacte du sampling, la musique est d’abord pour lui une affaire de curiosité, de mélanges des genres et d’influences multiples : de la musique concrète jusqu’aux sphères électroniques. Bruits électriques, technos, fréquences sinueuses, mélodies rêveuses, la composition sonore et musicale doit être « personnelle, colorée et inventive ». 
Il met son savoir-faire au service de vidéastes, compagnies de danse ou pour des installations sonores. Parallèlement il développe des activités radiophoniques qui vont de la prise de son à la diffusion, où "écriture documentaire" et travail sonore s’entremêlent.
Il collabore et développe son travail avec la compagnie KompleXKapharnaüM depuis 2006.

Lire la suite...

Biographie

Hélène Gratet

Elle se forme au sein de classe professionnelle du CNR de Grenoble dirigée par Philippe Sire, et obtient son diplôme en 2005.  Pendant sa formation, elle a travaillé notamment avec Chantal Morel, Laurent Pelly, Stéphane Auvray Nauroy , Claude Degliame...

Elle se forme au sein de classe professionnelle du CNR de Grenoble dirigée par Philippe Sire, et obtient son diplôme en 2005.  Pendant sa formation, elle a travaillé notamment avec Chantal Morel, Laurent Pelly, Stéphane Auvray Nauroy , Claude Degliame...

Après avoir  joué régulièrement sous la direction de Thierry  Mennessier (La dispute de Marivaux, Elvire Jouvet 40, L'échange de  Paul Claudel , Ma dot spectacle musical, Calderon de Pasolini), elle rejoint en 2008  la compagnie L’ATELIER, dirigée par Benjamin Moreau (L'affaire de la rue de Lourcine de Labiche, Amphitryon de Kleist, Brand, une échappée …)

Elle a également travaillé avec Yvon Chaix, Grégory Faive, Alain Sionnaud, Bruno Thircuir, Jérémy Brunet, Guillaume Favroult, Jérémy Marchand…

En 2015, elle a joué sous la direction de Thierry Blanc (La ville d’a côté de Marius Ivaskevicius), et de la chorégraphe Adéli Motchan (Espace imaginaire).

En 2016, elle joue sous la direction d’Alain Klingler ( Je n’ai rien contre le réveillon d’Alain Klingler et Sophie Rockwell),  Magali Mougel (Penthy sur la bande ) puis de Gilles Arbona dans Presque Falstaff créé à la MC2 Grenoble.

 Elle chante dans Ma Tango (direction Sébastien Jaudon), et collabore régulièrement avec la pianiste Laurence Garcin, avec qui elle crée des spectacles mêlant musique et littérature ( Mon Album Schubert de Dominique Pagnier, depuis 2011, Les forêts de Ravel de Michel Bernard crée en 2015)

Elle s’initie à la mise en scène en assistant Jacques Vincey pour Il Campiello de Goldoni, puis crée Hotel Resort de Laura Tirandaz,  Peer Gynt - Fragments  d’après Ibsen et Le roulement de tambour d’Olivier Py.

Elle fait partie du comité de lecture du Troisième Bureau.

Ayant à cœur la transmission du théâtre, elle intervient dans des écoles, collèges et lycées              (notamment pour L’Hexagone de Meylan et la MC2 de Grenoble). 

Lire la suite...

Biographie

Pierre-Félix Gravière

Pierre-Félix Gravière se forme au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (promotion 2000) avec Jacques Lassalle et Dominique Valadié.

 

Il suit sa formation de comédien au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de Jacques Lassalle et Dominique Valadié (promotion 2000).
Il participe au Noyau de comédiens de Théâtre Ouvert (mises en voix et en espace de textes contemporains) avec Philippe Minyana, Anne-Marie ; Joël Jouanneau, Le Pays lointain de Jean-Luc Lagarce ; Jean-Paul Delore, Mélodies 6 d’Eugène Durif, Patrick Kermann, Sony Labou Tansi, Jean-Yves Picq et Natacha de Pontchara.
Il travaille avec Michel Didym dans Le Langue-à-langue des chiens de roche de Daniel Danis ; Robert Cantarella, Algérie 54 – 62 de Jean Magnan, Dynamo d’Eugène O’Neill, Les Travaux et les jours de Michel Vinaver ; Julien Fišera, Titus tartare d’Albert Ostermaier ; Alain Françon, Les Voisins de Michel Vinaver, e de Daniel Danis, Platonov et La Cerisaie d’Anton Tchekhov, Chaise d’Edward Bond, l’Hôtel du libre échange de Georges Feydeau au Théâtre de la Colline, puis dans Les Gens d’Edward Bond au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (2013-2014), Toujours la tempête de Peter Handke à l’Odéon Théâtre de l’Europe (Ateliers Berthier, 2015).

Lire la suite...

Biographie

Alexandre Guansé

Alexandre Guansé © DR

Alexandre Guansé © DR

Alexandre Guansé s’est formé au cours Jean-Laurent Cochet.
Passionné par Shakespeare, il a suivi régulièrement des stages Patsy Rodenburg à New York.

Alexandre Guansé s’est formé au cours Jean-Laurent Cochet.
Passionné par Shakespeare, il a suivi régulièrement des stages Patsy Rodenburg à New York.

Au théâtre, il travaille régulièrement sous la direction d’Arnaud Denis (Les Femmes Savantes et Les Fourberies de Scapin de Molière, La Cantatrice Chauve de Ionesco, L’Ingénu d'après le conte de Voltaire).
Il a également joué dans La Parisienne de Henry Becque mise en scène de Didier Long, Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset sous la direction de Catherine Brieux et dans  Les Fables de la Fontaine par Jean Laurent Cochet.

Talent Cannes Adami, on a pu le voir au cinéma dans Cloclo de Florent-Emilio Siri et dans Coco Chanel & Igor Stravinsky de Jan Kouen.
 

Lire la suite...

Biographie

Vincent Guédon

Vincent Guédon

Vincent Guédon

Il se forme au Théâtre Universitaire d'Angers et au Conservatoire d’Angers, avant de rejoindre les cours de Véronique Nordey ainsi que l’atelier de Didier-Georges Gabily. Il intègre ensuit  la deuxième promotion de L’École du Théâtre National de Bretagne.

Il se forme au Théâtre Universitaire d'Angers et au Conservatoire d’Angers, avant de rejoindre les cours de Véronique Nordey ainsi que l’atelier de Didier-Georges Gabily. Il intègre ensuit  la deuxième promotion de L’École du Théâtre National de Bretagne.
Depuis, il a notamment travaillé avec Hubert Colas, Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht ; Cédric Gourmelon, Haute-surveillance de Jean Genet, Dehors devant la porte de Wolfgang Borchert ; Stanislas Nordey, Violences - 1ère partie de Didier-Georges Gabily; Nadia Vonderheyden, Gibiers du temps de Didier-Georges Gabily…
Il participe au travail du collectif Humanus Gruppo basé à Saint-Jacques-de-la-Lande avec lequel il a joué dans la Conquête du Pôle Sud, de Manfred Karge sous la direction de Rachid Zanouda ( 2006).

Jean-François Sivadier l’a dirigé dans Noli me tangere 1 Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, Italienne avec Orchestre, La Mort de Danton de Georg Büchner, dans Le Roi Lear de William Shakespeare et dernièrement dans Le Misanthrope.

Au cinéma, il travaille avec Franck Henry et Mélanie Gerin (Les vacances de Juan, Le frère de José), ainsi que Sandrine Rinaldi (Cap Nord).

Lire la suite...

Biographie

Elitza Gueorguieva

Elitza Gueorguieva © DR

Elitza Gueorguieva © DR

Cinéaste, auteure, performeuse

Elitza Gueorguieva est cinéaste, performeuse et auteure de textes. Née à Sofia, elle vit et travaille depuis quinze ans à Paris.

Après des études de cinéma, elle travaille d’abord comme assistante de réalisation et cadreuse pour plusieurs sociétés de production, dont EuropaCorp, Archipel 35, Avenue B, Zadig Productions. Elle est l’auteure de deux documentaires de création, produits par Eugénie Michel Villette, Zadig Production / Les Films du Bilboquet.
Son dernier film Chaque mur est une porte, écrit en 2013 dans le cadre de l’Atelier Documentaire de la Fémis et soutenu par l’Institut Français et la SCAM, est actuellement en post-production.

Parallèlement à ses activités cinématographiques, elle pratique l’écriture littéraire et est diplômée d’un Master de Création Littéraire à l’Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis en 2015. Son premier roman paraîtra aux Éditions Verticales en septembre 2016.
Elle a également publié trois textes courts dans les revues Dyonisies (publication dans le cadre du festival Hors-Limite 2015), Jef Klak et Vue sur cour (recueil de textes sur la BNF).

Elle réalise régulièrement des performances textuelles pour divers lieux et événements scéniques, dont la Manifesta, organisée par Charles Pennequin et le Générateur (Nuit Blanche 2014 à Gentilly), Le Salon du 109, à l’invitation d’Antoine Boute et Madely Schott aux Ateliers Claus à Bruxelles et Vue sur Cour à la Maison de la Poésie (Carte Blanche du Master de Création littéraire, juin 2014). Elle est membre-fondatrice du collectif de performances chôSe (« Chômage et sexualité »).

                                                                                         

 

 

Lire la suite...

Biographie

Nidhal Guiga

Nidhal Guiga est née en 1975. Elle est docteure en linguistique et enseignante à l’université depuis 2002. Chroniqueuse à Radio Tunis Chaîne Internationale (2011-2012), elle mène en parallèle une carrière de comédienne et d’auteure dramatique.

Nidhal Guiga est née en 1975. 
Elle est docteure en linguistique et enseignante à l’université depuis 2002.
Chroniqueuse à Radio Tunis Chaîne Internationale (2011-2012), elle mène en parallèle une carrière de comédienne et d’auteure dramatique.
Elle écrit et met en scène
Une heure et demie après moi, en 2006, et en 2008 Selon Gagarine. Ces deux spectacles sont produits et joués au Théâtre National Tunisien.
En juin 2012, elle réalise sa première fiction, Mathilde B.

Lire la suite...

Biographie

Adeline Guillot

Née en 1984, diplômée du TNS en section jeu, elle y travaille sous la direction de Stéphane Braunschweig, Richard Brunel, Daniel Jeanneteau, Marie-Christine Soma, Arthur Nauzyciel ou Philippe Garrel. À l’école,  elle participe aux créations de Caroline Guiela Nguyen : Andromaque de Racine, Macbeth (inquiétudes) d’après Shakespeare et Heiner Müller et Anaïs Nin (tout doucement je referme la porte sur le monde).

Née en 1984, diplômée du TNS en section jeu, elle y travaille sous la direction de Stéphane Braunschweig, Richard Brunel, Daniel Jeanneteau, Marie-Christine Soma, Arthur Nauzyciel ou Philippe Garrel. À l’école,  elle participe aux créations de Caroline Guiela Nguyen : Andromaque de Racine, Macbeth (inquiétudes) d’après Shakespeare et Heiner Müller et Anaïs Nin (tout doucement je referme la porte sur le monde).

En 2009, elle joue sous la direction d’Irène Bonnaud dans La Charrue et les Étoiles de Sean O’Casey.
En 2010, elle joue dans L’Affaire de la rue de Lourcine, mis en scène par Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma.En 2011, dans Le Peuple d’Icare, mis en scène par Dan Artus. En 2011 elle joue dans Salle d’attente mis en scène par Kristian Lupa. En 2013, elle retrouve Irène Bonnaud qui crée Retour à Argos d’après Eschyle.

Elle participe en 2014 à la création de Peter Pan d’après James Matthew Barrie et en 2016 à celle de Sous l’armure de Catherine Anne mis en scène par Christian Duchange.

En 2014, elle rejoint la compagnie Le Beau Danger pour la création d’un texte de Magali Mougel, Erwin Motor, Dévotion.

Lire la suite...

Biographie

Pauline Guyonnet

Après une formation au cadre et à la lumière en BTS Audiovisuel, Pauline Guyonnet est reçue en 2005 à l’ENSATT.
Dans le cadre des ateliers-spectacle, elle travaille avec Philippe Delaigue, Guillaume Delaveau, Simon Deletang, Olivier Maurin, Christian Schiaretti, et elle crée les lumières pour Les Acteurs de Bonne Foi et L'Épreuve, de Marivaux, mis en scène par Marc Paquien.

Après une formation au cadre et à la lumière en BTS Audiovisuel, Pauline Guyonnet est reçue en 2005 à l’ENSATT.
Dans le cadre des ateliers-spectacle, elle travaille avec Philippe Delaigue, Guillaume Delaveau, Simon Deletang, Olivier Maurin, Christian Schiaretti, et elle crée les lumières pour Les Acteurs de Bonne Foi et L'Épreuve, de Marivaux, mis en scène par Marc Paquien.
C'est également à l'occasion d'un atelier qu'elle rencontre Marie-Christine Soma et fait plusieurs stages sous sa direction (Cher Ulysse, chorégraphié par Jean-Claude Gallota, Feux de Stramm mis en scène par Marie-Christine Soma et Daniel Jeanneteau). 
Depuis sa sortie de l'ENSATT en 2008, elle assure la régie des créations lumières de Marie- Christine Soma pour Et pourtant ce silence ne pouvait être vide, mis en scène par Michel Cerda, Le Cerceau de Victor Slavkine mis en scène par Laurent Gutman. Elle assure également la régie lumière pour La Compagnie Sirènes, dirigée par Jacques Vincey (Madame de Sade de Mishima, Les Bonnes de Genet, La Vie est un Rêve de Calderon, et L'ombre d'Andersen). Elle fut également l'assistante de Marie-Christine Soma lors de la création lumière de Désolé pour la Moquette, écrit et mis en scène par Bertrand Blier au Théâtre Antoine. Elle effectue également la régie lumière et vidéo pour la compagnie Cheek By Jowl dirigée par Declan Donnellan sur le spectacle Ubu Roi d'Alfred Jarry.
Elle suit particulièrement des metteurs en scène depuis quelques années tels que Marie-Pierre Besanger, artiste associée a La Maison des Métallos (Et cependant tout arrive de Philippe Ponty, Permafrost de Manuel Antonio Pereira), Charlotte Bucharles (Un jour en été de Jon Fosse, Rouge d'Igor Bucharles), et Josephine Serre depuis la création de Volatiles. Dernièrement elle a fait la création lumière du spectacle Je suis fait du bruit des autres pour le Collectif 2 temps 3 Mouvements.

Lire la suite...

Biographie

Lancelot Hamelin

©Cynthia Charpentreau

©Cynthia Charpentreau

Lancelot Hamelin est né en 1972. Il est dramaturge et romancier.

Lancelot Hamelin a 18 ans quand le FIS est élu en Algérie, et 23 ans quand les attentats de 1995 touchent Paris. Il décide de travailler sur les blessures de la guerre d'Algérie, qui déterminent à ses yeux la vie sociale française. Passionné par les rapports entre fiction et réalité, il écrit d'abord par le théâtre, littérature archaïque qui offre la plus grande liberté. Certains projets l'entraînent vers le roman, la série télé, le reportages et la bande dessinée. Depuis 5 ans, iI travaille sur la vie onirique, qui constitue un autre biais pour approcher le réel. Ses pièces sont éditées par Théâtre Ouvert et Quartett. Il a travaillé avec les metteurs en scène M. Bauer, E. Massé, C. Perton et P. Quesne.

Ses romans son publiés chez L'Arpenteur : Le Couvre-feu d'octobre, en 2012, et en août 2016 : A la crête des vagues. Il est associé au théâtre Nanterre-Amandiers, développe deux projets de BD avec Glénat, collabore à la revue Parages du TNS et fait partie de l'auteur collectif Petrol.


Depuis 2012, il mène un projet d'enquête onirique dans des grandes villes. De la Nouvelle Orléans, pendant les élections américaines, jusqu'à Nanterre, en passant par Paris, Marseille, Valence, Calais et jusqu'à Rome, il recueille des récits de rêve et de cauchemars. Dans la rue, à brûle-pourpoint, ou au cours d'ateliers d'écriture, il demande à ses contemporains : « as-tu rêvé cette nuit ? » et consigne leur récit - l'histoire d'un songe et l'histoire d'une personne - d'une rencontre et d'un endroit... De ce matériau insaisissable, il cherche à faire écriture. C'est un projet de non-fiction, qui explore les bassins de l'inconscient - intime et collectif.


.............

Lancelot Hamelin is an author (novels, essays, and plays). He lives and works in Paris. His plays are published by organisation such as Théâtre Ouvert (Alta Villa, 2007), Quartett, and Espace 34.

Theater Productions:
In 2007, French director Mathieu Bauer-Sentimental Bourreau directed Alta Villa at Theatre Ouvert; later, in 2010, the Comédie-Française presented A prologue for The Madness of Heracles… directed by Christophe Perton at Theatre Le Vieux Colombier.
In 2017, Alta Villa, translated into English by Christopher Campbell,  was presented at Traverse Theatre, Edinburgh, and then published by Oberon Books Ltd.
In July 2013, he participated as a playwright in the Lincoln Center Theater-Directors’ Lab, New York.

Hamelin’s novels, Le Couvre-feu d’octobre (2012),  À la crête des vagues (2016), are published by Editions Gallimard.

In October 2012, as a journalist, Hamelin covered the American presidential elections in Miami and New Orleans for the French weekly magazine Les Inrockuptibles.

Since 2012, he collects people’s dreams and nightmares: from New Orleans to Rome, with stops by French cities such as Nanterre, Paris, Lyons, Valence, Calais... In April 201, Les Inrockuptibles, published his reportage about people’s dreams during the French electoral period.

Lancelot Hamelin is a writer in residence at Théâtre Nanterre-Amandiers, directed by Philippe Quesne, and he is now pensionnaire (resident) of the prestigious Villa Medicis, Academy of France in Rome.
 

Lire la suite...

Biographie

Frédéric Hocké

Plasticien, il travaille l’image sous toutes ses formes : photographie, peinture, dessin, vidéo, animation, lumière, scénographie...
À coté d’un travail de recherche personnel principalement tourné vers la pratique photographique et l’installation, il travaille depuis de nombreuses années pour le spectacle vivant.
Il co-dirige la compagnie Sans Soucis et For Want Of A Better, collabore avec Habaquq, le Clair-obscur et anime avec Violaine de Cazenove un laboratoire en scénographie.

Plasticien, il travaille l’image sous toutes ses formes : photographie, peinture, dessin, vidéo, animation, lumière, scénographie...
À coté d’un travail de recherche personnel principalement tourné vers la pratique photographique et l’installation, il travaille depuis de nombreuses années pour le spectacle vivant.
Il co-dirige la compagnie Sans Soucis et For Want Of A Better, collabore avec Habaquq, le Clair-obscur et anime avec Violaine de Cazenove un laboratoire en scénographie.

Lire la suite...

Biographie

Johnny Hostile

Formation au conservatoire d'Angoulême.
Prix international décerné par l'Institut de Musique Électro-Acoustique de Bourges (IMEB) en 2004.
En résidence de création à Madrid en 2005.
Il signe avec la maison de disque Naïve en 2009 avec sa formation John and Jehn.
Il fonde le label POP NOIRE en 2011. Nominé au Mercury Price 2013 et Victoire de la Musique 2013. Réalise, co-écrit et collabore sur plusieurs albums pour Lescop, The Savages, Étienne Daho.
Il poursuit un travail comme auteur de musique de films avec la société de production Walter Film.

Formation au conservatoire d'Angoulême.
Prix international décerné par l'Institut de Musique Électro-Acoustique de Bourges (IMEB) en 2004.
En résidence de création à Madrid en 2005.
Il signe avec la maison de disque Naïve en 2009 avec sa formation John and Jehn.
Il fonde le label POP NOIRE en 2011. Nominé au Mercury Price 2013 et Victoire de la Musique 2013. Réalise, co-écrit et collabore sur plusieurs albums pour Lescop, The Savages, Étienne Daho.
Il poursuit un travail comme auteur de musique de films avec la société de production Walter Film.

Lire la suite...

Biographie

Émilie Incerti Formentini

© Elisabeth Arrechio

© Elisabeth Arrechio

Avant d’intégrer l’École du TNS en 1999, elle a suivi les formations de l’École du Rond-Point des Champs Élysées et de l’École de Chaillot.

Avant d’intégrer l’École du TNS en 1999, elle a suivi les formations de l’École du Rond-Point des Champs Élysées et de l’École de Chaillot. Elle travaille avec Abbes Zahmani et Michelle Marquais dans D’honorables canaillesSortie de l’École en 2002, elle intègre la troupe du TNS et joue dans La Famille Schroffenstein de Kleist, créée par Stéphane Braunschweig et sous la direction de Laurent Gutmann dans Nouvelles du Plateau S. de Oriza Hirata. Elle travaille ensuite avec Yann-Joël Collin dans Violences de Didier-Georges Gabily (2003), avec Hedi Tillette de Clermont Tonnerre dans Marcel B. (2004) et avec Manon Savary dans L’Illusion comique de Corneille (2006). En 2006, elle joue dans Nous, les héros et Histoire d’amour de Lagarce, mise en scène de Guillaume Vincent, et aussi dans L’Éveil du printemps. En mars 2009, elle rejoint le groupe Incognito pour Le Cabaret des utopies au Théâtre d’Aubervilliers. En octobre, elle joue dans Andréa et les Quatre Religions de Jean-Gabriel Nordmann, dans une mise en scène d’Enrico di Giovanni. Avec Guillaume Vincent, elle travaille en 2011 sur une adaptation du conte d’Andersen, Le Petit Claus et le Grand Claus, et en 2012 sur La Nuit tombe… créé pour la 66e édition du Festival d’Avignon.
En décembre 2015, elle joue dans L’Illusion comique de Corneille, mis en scène par Éric de Vigner au Théâtre de Lorient – Centre dramatique national de Bretagne. Elle retrouve Guillaume Vincent en 2012 pour Rendez-vous Gare de l'Est, puis en 2016 pour Songes et Métamorphoses.

Lire la suite...

Biographie

Aurore Jacob

Aurore Jacob © Alice Barbosa

Aurore Jacob © Alice Barbosa

Aurore Jacob est née à Strasbourg en 1983. Elle obtient un Master de théâtre à la Sorbonne en 2008 puis troque la théorie pour le plateau et s’intéresse à la matière du mot et à l’espace de la langue pour interroger le regard et notre rapport au réel. Sa première pièce Sans L, est créée par Gilda Cavazza (Théâtre Actuel et Public de Strasbourg, 2009) avec le Compagnie Terre de plumes.

Aurore Jacob est née à Strasbourg en 1983. Elle obtient un Master de théâtre à la Sorbonne en 2008 puis troque la théorie pour le plateau et s’intéresse à la matière du mot et à l’espace de la langue pour interroger le regard et notre rapport au réel. Sa première pièce Sans L, est créée par Gilda Cavazza (Théâtre Actuel et Public de Strasbourg, 2009) avec le Compagnie Terre de plumes.

Depuis, elle a participé à plusieurs projets de pièces et de performance et a notamment écrit Au bout du couloir à droite, (Bourse du CnT - Edition Théâtre Ouvert/Tapuscrit, 2014) qui a été mise en espace par Olivia Grandville (création Théâtre Ouvert, Focus FTO #1, novembre 2014 - reprise lors des Rencontres d’été à la Chartreuse, juillet 2015) et Souvenirs au bord de mère, mis en voix par Sophia von Gosen (Théâtre Ouvert, 2015).

En 2015, Aurore Jacob a également bénéficié d’une résidence à la Chartreuse, où elle se consacre à Sur/exposition et Seuls les vivants peuvent mourir (Edition Théâtre Ouvert/Tapuscrit, 2015) ainsi qu'au CED-WB où elle écrit Le Sens de l'escargot.

Dans Seuls les vivants peuvent mourir, pièce mise en voix par Madeleine Louarn dans le Focus, FTO #2 (Théâtre Ouvert, novembre 2015), elle poursuit la déconstruction d’une parole qui trébuche et tente de se redéfinir.

Aurore Jacob souhaite également bousculer ses habitudes d'auteur en répondant à des commandes ou en écrivant avec le plateau comme avec sa pièce Le malheur des uns ne fait pas le bonheur (Le Lavoir Public - Festival En Acte(s), novembre 2015).

L'importance de la transmission est essentielle à ses yeux, que ce soit avec un groupe d'autres artistes, comme avec le collectif Traverse en octobre 2015 à la Chartreuse ,où elle a encadrée des étudiants de l'ESAD, qu'à titre individuel par le croisement et le dialogue autour de son travail d'auteur avec les nouvelles générations d'acteurs, de dramaturges et de metteur en scène.
Dans le cadre des séminaires de Théâtre Ouvert avec le CNSAD et l'Ecole du Nord, elle a été invitée à venir parler de son travail d'écriture.

En  février 2015, à l'issue du séminaire de Théâtre Ouvert du Master 2 "Mise en scène et dramaturgie" de l'université Paris 10 / Nanterre-La Défense, Souvenirs au bord de mère est mis en voix par Sophia Von Gosen, en présence de l'auteure.  lors d'une Exploration et mises en voix de textes les 26 et 27 février 2015 à Théâtre Ouvert.

En février 2016, Aurore Jacob participera à un atelier de deux semaines avec Olivia Grandville, auprès des élèves du CNSAD, autour de son texte Sur/exposition, avec une représentation de fin d'atelier à Théâtre Ouvert programmée pour mars 2016.

Suite à une commande de Vincent Goethals, Aurore Jacob écrit un texte pour le week-end des Rencontres Auteurs / Amateurs et encadre la lecture de ce texte en juillet 2016 au Théâtre du Peuple de Bussang. Le texte sera publié par Lansman Editeur.

Aurore Jacob est aussi membre des Ecrivains Associés du Théâtre.

................

After obtaining her Master’s degree in theatre from the Sorbonne, Aurore swapped theory for the stage. She has written twelve plays, some of them published by Théâtre Ouvert, Lansman, Koinè and En Acte(s).

She likes to shake up her writing habits by writing directly on stage, as she did for the F3 project, now in production, and for which she has been working with Solenn Denis and Julie Menard within the context of laboratory work for alternative societies for Oh ! le Collectif de la surprise, scheduled for 2017.

Lire la suite...

Biographie

Julie Jacovella

Julie Jacovella © Kasia Kozinski

Julie Jacovella © Kasia Kozinski

Formée au Conservatoire du 19ème arrondissement de Paris par Danièle Girard et Michel Armin, Julie Jacovella intègre l’Ecole du Studio Théâtre d’Asnières en 2001.

Formée au Conservatoire du 19ème arrondissement de Paris par Danièle Girard et Michel Armin, Julie Jacovella intègre l’Ecole du Studio Théâtre d’Asnières en 2001.

Au théâtre elle joue dans les mises en scène de Michel Fagadau (La chatte sur un toit brûlant au Théâtre Marigny), Stéphane Douret (Le mandat au Théâtre 13), Lionnel Astier (Pouic-Pouic au Théâtre des Bouffes-Parisiens), Thomas Quillardet (Les quatre jumelles au Théâtre Agitakt , L’histoire du Rock par Raphaèle Bouchard au Théâtre Monfort et au Théâtre de la Passerelle-Scène Nationale des Alpes du Sud), Adrien Béal (Les voisins au Festival de Villeréal).

Elle prête sa voix notamment au programme économique Dr Cac sur France 5 et dernièrement au premier rôle du film d’animation Les enfants loups du réalisateur japonais Mamoru Hosoda.

Elle tourne sous la direction de Marina Déak (Les profondeurs) ,Virginie Lovisone ( Groland ), Maxime Potherat (Collectif 65), Benjamin Abitbol (Nouvelles trilogies Canal+).

Elle poursuit son travail en tant qu'assistante à la mise en scène et comédienne au sein du Collectif In Vitro sur La Noce, Nous sommes seuls maintenant et Catherine et Christian (Théâtre des Abbesses, Comédie de Valence-CDN, Théâtre Romain Rolland, Théâtre Gérard Philipe-CDN...).

Lire la suite...

Biographie

Pauline Jambet

Pauline Jambet © DR

Pauline Jambet © DR

En 2007, elle obtient son master de philosophie de l’Art à la Sorbonne puis intègre l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes où elle suit l’enseignement entre autres de Catherine Marnas, Gildas Milin, Nadia Vonderheyden et s’initie à diverses disciplines telles que le clown, la marionnette ou le krump.

En 2007, elle obtient son master de philosophie de l’Art à la Sorbonne puis intègre l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes où elle suit l’enseignement entre autres de Catherine Marnas, Gildas Milin, Nadia Vonderheyden et s’initie à diverses disciplines telles que le clown, la marionnette ou le krump.

Depuis la fin de son cursus en 2010, elle a joué dans J'ai 20 ans, qu’est-ce qui m’attend ? mise en scène par Cécile Backès à Théâtre Ouvert, avant de travailler comme comédienne et assistante à la mise en scène avec Catherine Marnas sur l’adaptation de Lignes de Faille (Théâtre de la Passerelle-Gap-, Théâtre National de Strasbourg...) et Cécile Backès sur Requiem.

En 2012, elle joue le Futur dans le spectacle de Théo Mercier, Du futur faisons table rase.
Elle participe aussi régulièrement à des fictions radiophoniques pour France Culture et France Inter, ainsi qu’à de nombreuses lectures (Paris en toutes Lettres, les Correspondances de Manosque, la Société des Gens De Lettres…).

Elle travaille avec Clara Chabalier sur les spectacles Autoportrait et Blasted [Anéantis].

Lire la suite...

Biographie

Florence Janas

Elle sort diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris en 2004.

Elle sort diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris en 2004.

Depuis sa sortie de l’école, elle a joué sous la direction de Christian Benedetti dans La Trilogie de Belgrade de Biljana Srlbanovic, dans  La Mouette, Oncle Vania et Les Trois Soeurs  de Tchekhov. Avec Jean-Baptiste Sastre elle joue dans Le Chapeau de paille d’Italie de Labiche, avec Philippe Adrien dans Ivanov et avec Dan Jemmet dans Les Précieuses ridicules de Molière, avec Christophe Fiat dans  L'Indestructible madame Richard Wagner , et avec Ludovic Lagarde pour  La Baraque de Ayat Faiez. Elle mène une collaboration artistique au long cours avec Guillaume Vincent, sur  La Double inconstance  de Marivaux, Nous, les héros  et Histoire d’amour  de Jean-Luc Lagarce, L'Eveil du Printemps de Frank Wedekind et dernièrement  La Nuit Tombe

Au cinéma, elle a joué dans Le Père Noël et la pizza, court métrage de Matthieu Amalric, dans L’Endroit idéal de Brigitte Sy, dans Aquabike de Jean-Baptiste Saurel. À la télévision, elle joue dans  Le Grand Charles  de Bernard Stora, dans Trepalium  réalisé par Vincent Lanoo.

Lire la suite...

Biographie

Eugen Jebeleanu

Eugen Jebeleanu est un acteur, metteur en scène, auteur, traducteur et chorégraphe roumain.

Eugen Jebeleanu est un acteur, metteur en scène, auteur, traducteur et chorégraphe roumain.
Il débute en 2005 comme acteur en Roumanie. En 2009, il joue sous la direction de Radu Afrim dans La Maladie de la Famille M. de Fausto Paravidino, au Théâtre de l'Odéon.

Après une licence en jeu au Conservatoire National d’Art Dramatique de Bucarest (UNATC), il poursuit ses études au Conservatoire National d'Art Dramatique de Paris en tant que stagiaire étranger.
En 2010, il fonde, avec le comédien et auteur Yann Verburgh, la Compagnie 28. Au sein de cette compagnie, il crée en tant que metteur en scène et auteur : Petites Fictions de Roumanie d'après Régis Jauffret, dontcrybaby (traduit en allemand et publié aux Editions Theater der Zeit en 2015), BLANC d'après Elizabeth Egloff, RETOX – la Roumanie est un pays occidental photocopié (texte sélectionné dans le Palmarès 2014 de Eurodram, réseau européen de traduction théâtrale), HOTEL d'après Wunschkonzert de Kroetz et Elle est un bon garçon.
Ses créations sont programmées dans une vingtaine de festivals en Roumanie, parmi lesquels le Festival Temps d'Images de Cluj et le Festival International de Théâtre de Sibiu.

Il poursuit sa formation au Master Professionnel Mise en scène et Dramaturgie à l’Université Paris X-Nanterre. Il collabore avec Frédéric Fisbach pour sa création au Festival d'Avignon de Corps et Pulvérisés, deux textes d'Alexandra Badea.

En 2015, il co-met en espace, Des idiots, nos héros de Moreau, à Théâtre Ouvert et il crée Alice de Yann Verburgh, spectacle jeune public, au Théâtre Gong de Sibiu, Roumanie.

Il est lauréat de l'appel à projet de la FATP 2016/2017 avec Ogres de Yann Verburgh et fait partie du Label Jeunes Textes en Liberté.

En 2016, il crée au Théâtre National de Sibiu, Roumanie, 20 Novembre de Lars Norén et il est invité par le Théâtre National de Stuttgart pour une création au printemps 2017.

Lire la suite...

Biographie

Nicolas Jorio

Nicolas Jorio © DR

Nicolas Jorio © DR

Nicolas Jorio est guitariste , il évolue dans de multiples formations à la croisée du rock expérimental et de l’électronique. Il a collaboré à de nombreux enregistrements, et s'est produit entre autres à Paris, Rome, Berlin, Vilnius, Mac/Val, festival City Sonic, La Route du rock, le Palais de Tokyo, le Confort Moderne, le feu CBGB’s.
Parallèlement à ses collaborations, il développe un travail d’improvisation en solo (projet Take) - très lié à son instrument électrique et au « traitement » de cette électricité.

Nicolas Jorio est guitariste , il évolue dans de multiples formations à la croisée du rock expérimental et de l’électronique. Il a collaboré à de nombreux enregistrements, et s'est produit entre autres à Paris, Rome, Berlin, Vilnius, Mac/Val, festival City Sonic, La Route du rock, le Palais de Tokyo, le Confort Moderne, le feu CBGB’s.
Parallèlement à ses collaborations, il développe un travail d’improvisation en solo (projet Take) - très lié à son instrument électrique et au « traitement » de cette électricité.

Il collabore avec des créateurs issus d’autres disciplines : plasticiens (Saadane Afif, François-Xavier Courrèges, Emmanuel Lagarrigue, David Evrard,Julien Sirjacq), ou écrivain (Régis Jauffret).

Il participe régulièrement, sur France Culture, à l’Atelier de Création Radiophonique, notamment dans les réalisations d’Alexandre Plank aux côtés de Quentin Sirjacq.

Il anime depuis deux ans une émission de webradio hebdomadaire, Cheval Radio.

Il développe actuellement un projet d’éditions de disques vinyles.

Depuis 2010, il signe l'ensemble des architectures sonores du collectif Zirlib.

Lire la suite...

Biographie

Pedro Kadivar

Né en 1967 en Iran, Pedro Kadivar arrive en France à l'âge de seize ans. Étudiant à l'Institut d'études théâtrales de l'Université de Paris III-Sorbonne nouvelle, il travaille dès 1988 comme assistant à la mise en scène dans différents théâtres parisiens et fait ses débuts de metteur en scène avec Avis de décès de Heiner Müller au Théâtre du Rond-Point.

Né en 1967 en Iran, Pedro Kadivar arrive en France à l'âge de seize ans. Étudiant à l'Institut d'études théâtrales de l'Université de Paris III-Sorbonne nouvelle, il travaille dès 1988 comme assistant à la mise en scène dans différents théâtres parisiens et fait ses débuts de metteur en scène avec Avis de décès de Heiner Müller au Théâtre du Rond-Point.
Au cours d’un voyage organisé à Berlin en 1992 pour un groupe de jeunes metteurs en scène, impressionné par sa rencontre avec Heiner Müller et par Berlin, Pedro Kadivar décide en 1996 de quitter Paris pour s'installer dans cette ville où il travaille comme assistant à la mise en scène au Deutsches Theater de Berlin et au Düsseldorfer Schauspielhaus à Düsseldorf.Il soutient en février 2002 à l'Université Humboldt de Berlin sa thèse qui sera publiée en France en 2004 sous le titre Marcel Proust ou Esthétique de l'entre-deux, aux éditions L'Harmattan.
En 2003, il met en scène à Berlin une version allemande de la pièce de Koltès Dans la solitude des champs de coton. Après vingt-et-un ans d'absence, il retourne en 2004 en Iran. Il dirige la même année une lecture-mise en espace de son texte Une très douce soirée au festival Frictions à Dijon. Il créé en 2006 au musée Pergame de Berlin sa Pièce d'automne-Un jour d'automne quelque part, dont la version originale française sera publiée en 2007 dans la revue Les temps modernes. Elle constitue le premier volet de sa Tétralogie de la migration qu'il écrira jusqu'en 2010. En 2007 il crée au musée Pergame de Berlin sa pièce Sprachlos (Vœu de silence). Le deuxième volet de sa Tétralogie de la migration, intitulé Pièce d'hiver-Une visite au musée, est lauréat de l'Aide à la création du CNT en 2008 et présentée par trois lectures-mise en espace différentes en 2008 et 2009 (CDN d'Orléans, Montévidéo à Marseille, TNP Villeurbanne). Le troisième volet, Pièce de printemps-Pays natal est présentée en lecture-mise en espace en 2011 au festival des Francophonies en Limousin et en avril 2012 à Budapest.
Artiste en résidence à l'Odéon-Théâtre de l'Europe pour une série de lectures et de performances (saison 2011-2012), boursier de la Maison des auteurs à Limoges (juillet-octobre 2012), Pedro Kadivar est invité en novembre 2014 au Festival Rencontres à l'échelle à Marseille pour la reprise de sa lecture-performance Abolition des frontières et une lecture d'un choix de fragments de sa nouvelle pièce.
La version intégrale du texte écrit pendant sa résidence à l'Odéon sera publiée en 2015 aux éditions Gallimard.

Lire la suite...

Biographie

Adrien Kanter

Adrien Kanter © DR

Adrien Kanter © DR

Adrien Kanter est un musicien autodidacte et éclectique qui débute la musique à 20 ans (guitare, trompette synthétiseurs). Aussi à l’aise en musique électronique, qu’en rock -improvisé ou non-  il a monté divers projets tels Trésors (électro), Le Réveil des Tropiques (psyché), Deux fois deux fois (folk), Testa Rossa (rock) ou encore Eddie135 (ambiant).

Adrien Kanter est un musicien autodidacte et éclectique qui débute la musique à 20 ans (guitare, trompette synthétiseurs). Aussi à l’aise en musique électronique, qu’en rock -improvisé ou non-  il a monté divers projets tels Trésors (électro), Le Réveil des Tropiques (psyché), Deux fois deux fois (folk), Testa Rossa (rock) ou encore Eddie135 (ambiant). Il collabore régulièrement avec des metteurs en scène de compagnies telles que Das Plateau, Si vous pouviez lécher mon coeur ou le Service des Urgences Poétiques.
Il compose des bandes-son pour le spectacle vivant (danse , théâtre), pour des fictions radiophoniques et pour le cinéma (il a notamment été primé en 2013 pour la musique de Mitclan, court-métrage d’Augustin Gimmel).

Lire la suite...

Biographie

Kevin Keiss

Né en 1983, Kevin a grandi à Barbès, à Paris. Passionné depuis son enfance par le théâtre et les langues anciennes, il se forme à l’école du Théâtre Nationale de Strasbourg dans la section dramaturgie (2008-2011) ainsi qu'en Lettres Classiques (Magistère ENS-Sorbonne).  Après un doctorat à Paris 7 sous la direction de Florence Dupont, il est spécialiste des « théâtres antiques » et professeur associé à l’université Bordeaux-Montaigne.

Né en 1983, Kevin a grandi à Barbès, à Paris. Passionné depuis son enfance par le théâtre et les langues anciennes, il se forme à l’école du Théâtre Nationale de Strasbourg dans la section dramaturgie (2008-2011) ainsi qu'en Lettres Classiques (Magistère ENS-Sorbonne).  Après un doctorat à Paris 7 sous la direction de Florence Dupont, il est spécialiste des « théâtres antiques » et professeur associé à l’université Bordeaux-Montaigne. Il donne des séminaires pratiques et théoriques dans différentes universités : Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Poitiers, Paris 7 Denis-Diderot, Princeton University. 
En tant qu’auteur et/ou dramaturge, il collabore avec de nombreuses équipes artistiques en France et à l’étranger notamment Maëlle Poésy, Élise Vigier et Les Lucioles,  Julie Bérès, Lucie Berelowitsch, Laëtitia Guédon, Jean-Pierre Vincent, Sarah Lecarpentier et la Cie Rêvages,  Kouhei Narumi au Nouveau Théâtre National de Tokyo au Japon, Louis Arène de la Comédie-Française, Alexandre Éthève, Charles Malet en Afrique du Sud, Renaud Triffaut, David Géry. 
Il est l’auteur de Troyennes les morts se moquent des beaux enterrements, d’après Euripide mes Laëtitia Guédon, Et la nuit sera calme librement inspiré des Brigands de Schiller (Théâtre de la Bastille) et Rien n’aura eu lieu, mes Amélie Énon et la Cie Les irréguliers. 
Avec Maëlle Poésy et la Cie Crossroad, il travaille comme dramaturge et auteur depuis 2011 : Purgatoire à Ingolstadt de M. Fleisser dont il réalise la traduction de l’allemand, Candide, Si c'est ça le meilleur des mondes, d’après Voltaire, réécriture Kevin Keiss et co-adaptation avec Maëlle, ensemble ils adaptent deux pièces courtes de Tchékhov, L’Ours et le Chant du cygne pour la Comédie-Française, mes de Maëlle Poésy. Ceux qui errent ne se trompent pas de Kevin Keiss en collaboration avec Maëlle Poésy qui signe la mis en scène. La pièce est écrite à la Chartreuse, Cnes, publiée aux éditions Actes Sud-Papiers (d’après La Lucidité de José Saramago), lauréate du CnT et programmée dans le cadre de la 70e édition du festival IN d’Avignon. 
Pour la jeunesse il écrit Love me tender qui traite de l’ennui et de la révolte d’un adolescent, commande du festival En Acte(s) mis en scène par Julie Guichard. Je vous jure que je peux le faire, mes Alexandre Éthève CDN de Sartrouville 2017. Rien ne se passe jamais comme prévu, mise en scène L. Bérélowitsch.  Il écrit  « 1967 » pour la revue Polka, mis en voix pour Radio Nova, Irrépressible pour la 7e édition Binôme (Avignon, Montréal, Carreau du Temple.) 
Il met en scène Portrait Stéphane Hessel au CDN de Caen (en tournée) et participe à la 2e Académie Totem(s) Théâtre Opéra Texte et Écriture Musicale à la Chartreuse, Cnes. 
En 2015 il co-fonde le collectif d’autrices et d’auteurs Traverse avec Adrien Cornaggia, Riad Ghami, Julie Ménard, Pauline Peyrade, Pauline Ribat et Yann Verburgh. Ensemble, ils organisent des évènements littéraires au Jeune Théâtre National, donnent des stages et écrivent la prochaine pièce du collectif d’acteurs bordelais Os’o : Pavillon Noir, qui sera créée au TnBA en janvier 2018. 

Lire la suite...

Biographie

Ryan Kernoa

Ryan Kernoa © James Brown

Ryan Kernoa © James Brown

Né en 1978 à Nantes.

Ryan Kernoa est le guitariste du groupe de rock noise Kourgane. Guitariste autodidacte et multi-facettes, il participe régulièrement à des projets de performances, de pièces dans le milieu du théâtre, de la danse contemporaine et de la poésie. 
Il collabore actuellement avec l'auteure Stéphanie Chaillou dans leur duo-performance Un léger défaut d'articulation ainsi qu'avec l'auteur Emmanuel Rabu au sein d'un duo voix enregistrée / guitare électrique.
Il est le compagnon et le partenaire de la saxophoniste Christine Abdelnour au sein de Split Second.

Né en 1978 à Nantes.

Ryan Kernoa est le guitariste du groupe de rock noise Kourgane. Guitariste autodidacte et multi-facettes, il participe régulièrement à des projets de performances, de pièces dans le milieu du théâtre, de la danse contemporaine et de la poésie. 
Il collabore actuellement avec l'auteure Stéphanie Chaillou dans leur duo-performance Un léger défaut d'articulation ainsi qu'avec l'auteur Emmanuel Rabu au sein d'un duo voix enregistrée / guitare électrique.
Il est le compagnon et le partenaire de la saxophoniste Christine Abdelnour au sein de Split Second.

Il développe un projet guitare et amplification avec le musicien et ingénieur du son Stephan Krieger du label amanitarecords. Il joue également un projet solo de guitare classique amplifiée paru sur le netlabel d'Istambul re:konstrukt.

Outre ses activités musicales, Ryan Kernoa est aussi administrateur et chargé de production dans le domaine de l'art contemporain et du spectacle vivant. Il a notamment coordonné le festival d'art contemporain ACCES(S) cultures électroniques à Pau pendant quatre années, co-dirigé la compagnie Ecrire Un Mouvement de Thierry Escarmant et été l'assistant de Marc Pérennès à l'association du 48.

Il est également le fondateur avec Christine Abdelnour de l'agence de sound design : IN-VISIBLE SOUND AGENCY, basée à Beyrouth.

Lire la suite...

Biographie

Robin Kobrynski

© Sébastien Moitrot

© Sébastien Moitrot

Robin Kobrynski est un artiste travaillant principalement le son et l’image : il crée de multiples performances audio-vidéo immersives et hypnotiques où il réalise de nouveaux espaces virtuels grâce -notamment- à la projection vidéo inversée accompagnée de sonorités puissantes et physiques.
Il est aussi graphiste, réalisateur et producteur. Il signe plusieurs courts métrages sur le label dont il est l’un des fondateurs, V-Atak (label créé en 2005 et dédié à l’édition d'œuvres audio-vidéo).

Robin Kobrynski est un artiste travaillant principalement le son et l’image : il crée de multiples performances audio-vidéo immersives et hypnotiques où il réalise de nouveaux espaces virtuels grâce -notamment- à la projection vidéo inversée accompagnée de sonorités puissantes et physiques.
Il est aussi graphiste, réalisateur et producteur. Il signe plusieurs courts métrages sur le label dont il est l’un des fondateurs, V-Atak (label créé en 2005 et dédié à l’édition d'œuvres audio-vidéo).

Robin Kobrynski a joué dans de multiples pays et dans des lieux hétéroclites tels : le musée d’art contemporain de Toronto, le Squat Milada à Prague, des salles de cinéma montréalaises, les usines désaffectées du Rockerill à Charleroi ou encore l'Harpa en Islande.

Il s’investit dans la culture du live visuel et musical et organise le festival Visionsonic en Île-de-France depuis maintenant quatre ans.

Graphiste, il réalise notamment l’affiche du festival Nemo 2012, et le "trailer" ainsi que les visuels du festival Visionsonic 2010. Il collabore avec différents artistes et réalise un film pour Julien Prévieux en 2012, puis une création vidéo pour le spectacle The Pyre de Gisèle Vienne.

En 2015, il intervient sur la scénographie des concerts de Koudlam et s'associe au collectif Das Plateau pour créer une scénographie lumineuse et futuriste pour la création  de Le début est comme une entaille

Lire la suite...

Biographie

Clémence Laboureau

Clémence Laboureau © DR

Clémence Laboureau © DR

Après une formation littéraire en Lettres Modernes et en Littératures Anglophones à l'université, elle suit une formation en art dramatique au CRR de Saint-Maur-des-fossés, au conservatoire du Centre à Paris et au CEPIT de Noisiel, à l'ENMDAD.

Elle est l'assistante dePhilippe Adrien, Jean-Louis Bauer, Jacques Vincey et Clément Poirée.

Après une formation littéraire en Lettres Modernes et en Littératures Anglophones à l'université, elle suit une formation en art dramatique au CRR de Saint-Maur-des-fossés, au conservatoire du Centre à Paris et au CEPIT de Noisiel, à l'ENMDAD.

Elle est l'assistante dePhilippe Adrien, Jean-Louis Bauer, Jacques Vincey et Clément Poirée.

Elle collabore régulièrement avec La Charmante compagnie sous la direction de  Marie-Christine Mazzola : Le temps et la chambre de Botho Strauss, Hiver de Jon Fosse, L'entre-deux de Marie-Christine Mazzola, Tu trembles de Bruno Allain et La bande de Niaismans : Nous étions assis sur le rivage du monde de José Pliya, Big shoot de Koffi Kwahulé mis en scène par Léonce-Henri NLend.

En 2015, elle travaille sur Colonies, performance théâtrale de et par Nadège Cathelineau - Compagnie Aorte; sur L'Atome, théâtre documentaire sur le nucléaire, écrit et mis en scène par Julien Avril - Compagnie Enascor et dans une adaptation de Jacques ou la soumission de Ionesco, écrite et mise en scène par Laura Mariani - Compagnie La Pièce Montée.

Lire la suite...

Biographie

Julien Lacroix

Julien Lacroix est metteur en scène, interprète, dramaturge.

Julien Lacroix est metteur en scène, interprète, dramaturge.
Au théâtre il travaille comme comédien avec Laurence Mayor, Florence Giorgetti, Jacques Vincey, Patrick Haggiag, François Wastiaux ...
Il joue dans les trois créations de Lazare : Passé je ne sais où qui revient et Au Pied du Mur sans Porte ainsi que Rabah Robert (crée au Festival Mettre en scène au TNB – Rennes puis en 2014 au T2G à Gennevilliers et en tournée).
Il est membre du collectif De Quark dont le spectacle La Fête de Spiro Scimone tourne toujours (l'Echangeur–Bagnolet, 104, Théâtre de Vanves …) et prépare une nouvelle création Barbecues en 2015.
Il danse pour Toméo Verges dans Anatomia Publica (2012-2013).
Il crée trois performances En vacance au Musée des Abattoirs à Toulouse ainsi que dernièrement Fassbinderologie avec le romancier Alban Lefranc (Festival Hors- limites, Correspondances de Manosque..) et Julian et Julien avec le comédien Julian Eggerickx au Palais de Tokyo en 2014.
Il performe aussi avec Tomeo Verges (French Chicken au Palais de Tokyo), Robert Cantarella (au 104, à la Nuit Blanche, à la Ménagerie de verre). Il met en scène au Théâtre de Vanves un texte de Werner Schwab Excédent de poids; insignifiant : amorphe.
Il collabore régulièrement aux mises en scène de Florence Giorgetti et Robert Cantarella (Faust à la ménagerie de verre en 2013 ) et dernièrement avec Yair Barelli au Cndc d'Angers.
Il joue au cinéma pour Nicolas Klotz, Renaud Cohen, Pierre Duculot, Eric Veniard, Jalil Lespert.

Lire la suite...

Biographie

Emmanuelle Lafon 

Emmanuelle Lafon s'est formée au CNSAD, elle a pour enseignants Catherine Hiegel, Philippe Garrel. Elle y rencontre Klaus Michael Grüber et Michel Piccoli avec A propos des Géants de la montagne, d'après Luigi Pirandello, repris au Festival Premio Europa 2001 de Taormina.

Emmanuelle Lafon s'est formée au CNSAD, elle a pour enseignants Catherine Hiegel, Philippe Garrel. Elle y rencontre Klaus Michael Grüber et Michel Piccoli avec A propos des Géants de la montagne, d'après Luigi Pirandello, repris au Festival Premio Europa 2001 de Taormina.

Au théâtre elle joue notamment avec Joris Lacoste (Parlement, Suite#1 ABC, Suite#2), Bruno Bayen (La femme qui tua les poissons d’après Clarice Lispector, Les névroses sexuelles de nos parents de Lukas Barfüss), Célie Pauthe (S'agite et se pavane d’Ingmar Bergman), Lucie Berelowitsch et Vladimir Pankov (Le Gars de Marina Tsvétaïéva), Bernard Sobel (Et qui pourrait tout raconter? d'après Guan Hanqing & Eschyle), Jean-Baptiste Sastre (Tamerlan de Christopher Marlowe), Aurélia Guillet (La maison brûlée d’August Strindberg), Madeleine Louarn (Petites tragédies d’Alexandre Pouchkine), Frédéric Fisbach (Tokyo Notes d’Oriza Hirata), Nazim Boudjenah, Eric Vigner, Hélène Babu, Nabil Elazan...

Elle co-fonde le Collectif F71 en 2004, avec Sabrina Baldassarra, Stéphanie Farison, Sara Louis, Lucie Nicolas, puis Lucie Valon. Réunies par un désir commun de repenser l'organisation du travail sur et autour du plateau, elles sont chacune auteur, metteur en scène, comédienne de leurs spectacles, et participent à leur production (Foucault 71, La prison, Qui suis-je maintenant ? Notre corps utopique).

Elle tourne des films avec Jean-Charles Massera (Ad Valorem Ratio, L’executive Woman Qui Déstresse), Patricia Mazuy (Saint-Cyr), Bénédicte Brunet (L'enchanteur), Philippe Garrel (Les amants réguliers), Marie Vermillard (Lila Lili) et pour les Talents Cannes 2004 avec Denise Chalem.

Son travail d’interprète, sensible aux rapports entre son, voix, texte et musique, l’amène à collaborer avec des artistes issus non seulement de la scène théâtrale, mais de la musique et des arts plastiques:, le collectif moscovite SounDrama, le groupe de musique improvisée Goat’s Notes, les compositeurs Georges Aperghis, Emmanuel Whitzthum (And, yet), les plasticiens Thierry Fournier (Conférences du dehors, Seul Richard d’après Richard II de Shakespeare) et Marie Husson (Au bord de terre), enfin le collectif de l'Encyclopédie de la parole, dont elle fait également partie.

Lire la suite...

Biographie

Ludovic Lagarde

Ludovic Lagarde © DR

Ludovic Lagarde © DR

Ludovic Lagarde, metteur en scène, est depuis 2009 à la direction de la Comédie de Reims, Centre dramatique national.
Metteur en scène de théâtre, il réalise également depuis 2001 des mises en scène d’opéra.

Ludovic Lagarde, metteur en scène, est depuis 2009 à la direction de la Comédie de Reims, Centre dramatique national.

C’est à la Comédie de Reims et au Théâtre Granit de Belfort qu’il réalise ses premières mises en scène.En 1993, il crée Soeurs et frères d’Olivier Cadiot. Depuis 1997, il a adapté et mis en scène plusieurs romans et textes de théâtre de l’auteur : Le Colonel des Zouaves (1997), Retour définitif et durable de l’être aimé (2002) et Fairy Queen (2004).
En 2008, il a mis en scène les opéras Roméo et Juliette de Pascal Dusapin à l’Opéra-Comique et Massacre de Wolfgang Mitterer au théâtre São João de Porto ainsi qu’au festival Musica à Strasbourg.
A la Comédie de Reims, Centre dramatique national, il crée en mars 2010 Doctor Faustus Lights the Lights de Gertrude Stein en compagnie du musicien Rodolphe Burger.
Au Festival d’Avignon 2010, il crée Un nid pour quoi faire et Un mage en été d’Olivier Cadiot.
En janvier 2012, Ludovic Lagarde présente à la Comédie de Reims l’intégrale du théâtre de Georg Büchner – Woyzeck, La Mort de Danton, Léonce et Léna – repris au Théâtre de la Ville en janvier 2013.
En mars 2013, il met en scène au Grand Théâtre du Luxembourg et à l’Opéra-Comique La Voix humaine d’après le livret de Jean Cocteau. Il crée Lear is in Town pour la 67ème édition du Festival d’Avignon, d’après Le Roi Lear de William Shakespeare, dans une traduction de Frédéric Boyer et Olivier Cadiot.
En 2014, il met en scène Le Regard du nageur, écrit et interprété par Christèle Tual, Quai ouest avec des comédiens grecs au Théâtre National de Grèce à Athènes et L’Avare avec Laurent Poitrenaux, les acteurs du Nouveau collectif et les élèves de la classe de la Comédie.
En décembre, à Théâtre Ouvert, il crée Futur, ancien, fugitif, roman d’Olivier Cadiot paru en 1993, avec Laurent Poitrenaux qui pilote un outil vidéo créé pour l’occasion par Cédric Scandella.
Pour le festival Reims Scènes d’Europe, Ludovic Lagarde créera La Baraque, texte commandé à l’auteur Aiat Fayez dans le cadre du projet TERRORisms de l’UTE, en février 2015.
Metteur en scène de théâtre, il réalise également depuis 2001 des mises en scène d’opéra.

Il mène aussi une importante activité de transmission et de pédagogie dans différentes écoles (école du Théâtre National de Strasbourg, Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes).

Lire la suite...

Biographie

Dominique Laidet

Dominique Laidet©DR

Dominique Laidet©DR

Il se forme au Conservatoire National de Région de Grenoble sous la direction de Louis Beyler et au CREFATS par Philippe Morier-Genoud.En 1979, il fonde le groupe Alertes avec Chantal Morel avec laquelle il collabore ensuite au Centre Dramatique National des Alpes CDNA jusqu'en 1994, participant à de nombreux spectacles en tournée en France ainsi que dans des festivals (Avignon, Festival d'automne…). Il travaille également sous la direction de nombreux metteurs en scène tels que Jean Vincent Brisa, Serge Papagalli, Yvon Chaix, Georges Lavaudant, Bruno Boeglin, Ariel Garcia-Valdès, Clothilde

Il se forme au Conservatoire National de Région de Grenoble sous la direction de Louis Beyler et au CREFATS par Philippe Morier-Genoud.
En 1979, il fonde le groupe Alertes avec Chantal Morel avec laquelle il collabore ensuite au Centre Dramatique National des Alpes CDNA jusqu'en 1994, participant à de nombreux spectacles en tournée en France ainsi que dans des festivals (Avignon, Festival d'automne…). 
Il travaille également sous la direction de nombreux metteurs en scène tels que Jean Vincent Brisa, Serge Papagalli, Yvon Chaix, Georges Lavaudant, Bruno Boeglin, Ariel Garcia-Valdès, Clothilde Aubrier, Moïse Touré, Dominique Pitoiset, Guy Delamotte, Dusan Sabo, Pascale Henry, Patrick Le Mauff, Jean-François Matignon, Enzo Cormann...

 

Récemment, il a travaillé sur des textes de René Char avec musiciens et danseuse dirigé par Antonio Placer, et sur un spectacle collectif avec Émile Le Roux et la compagnie des Veilleurs.

 

Il a mis en scène des textes de  Serge Valletti, Bernard Comment et Mohamed Ben'Guettaf.
Il participe à plusieurs comités de lecture de théâtre contemporain et est membre fondateur de Troisième Bureau et de son festival Regards Croisés.
Il participe à des actions de formation en France ou en Afrique en direction d'amateurs et de professionnels sur le théâtre ou la lecture à voix haute.
 
Il intervient depuis 12 ans à l'ENSATT dans le cadre du département d'écritures dramatiques dirigé par Enzo Cormann et Samuel Gallet.

Lire la suite...

Biographie

Marc Lainé

Marc Lainé est né en 1976.

Marc Lainé est né en 1976.
Il est diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs en 2000. Depuis, il travaille régulièrement pour le théâtre et l’opéra en tant que scénographe et assistant à la mise en scène. Il a notamment collaboré avec Richard Brunel pour les créations de Albert Herring à l’Opéra Comique, l’Elixir d’Amour à l’Opéra de Lille ou le Kaiser Von Atlantis pour l’Opéra de Lyon. Mais aussi avec Jacques Lassalle, Arnaud Meunier, Olivier Balazuc, Bruno Geslin, Pierre Maillet, Thierry Bedard, Christophe Perton, Frédérique Sonntag, Madeleine Louarn et Jean-François Auguste…

Depuis 2008, il met en scène ses propres spectacles. Avec l’auteur britannique Mike Kenny il crée deux spectacles : La Nuit Électrique, nommé aux Molières 2009 (catégorie meilleur spectacle jeune public) et Un Rêve Féroce (Théâtre du Rond Point 2009).

En 2010, il entame un cycle sur les grandes figures de la culture populaire : Norman Bates est-il ?, variation pirandellienne sur le personnage culte du film Psychose, créé dans le cadre du Festival Etrange Cargo de la Ménagerie de Verre ; Break Your Leg !, projet basé sur l’histoire vraie de deux patineuses américaines, Nancy Kerrigan et Tonya Harding et repris au Théâtre National de Chaillot en janvier 2012 ; Just For One Day ! qui propose à un groupe d’amateurs de tous âges et n’ayant jamais pratiqué le théâtre d’incarner sur scène des super-héros de leur invention et qui a été créé au CDDB – Théâtre de Lorient. Memories From The Missing Room, créé en 2012 est inspiré par l’album The Missing Room du groupe folk-rock Moriarty, avec le groupe sur scène. Le spectacle a été repris au Théâtre de la Bastille à la rentrée 2012. En octobre 2013, dans le cadre de l’événement Marseille Provence 2013, il a présenté une installation inspirée des « living libraries » (bibliothèques vivantes) et faisant entendre des témoignages de vies. Cette installation a pris la forme d’une micro-architecture circulaire accueillant douze petites chambres installées dans le hall du théâtre de la Criée où des témoins proposaient au public des entrevues d’une vingtaine de minutes. En mars 2014, Marc Lainé écrit et met en scène au CDDB – Théâtre de Lorient Spleenorama, pièce de théâtre musical et fantastique inspiré par la “Mythologie Rock”. La musique est composée et interprétée par l’auteur et compositeur Bertrand Belin. Ce spectacle a tourné dans toute la France, notamment accueilli au Théâtre de la Bastille en 2014.
En mars 2015, il crée Vanishing Point au Théâtre National de Chaillot qui est ensuité présenté à l’Espace Go de Montréal pendant un mois.
En septembre 2015, il crée au CDN de Haute-Normandie le spectacle itinérant Egarés qui reprend la thématique du road-trip.

Parallèlement à son activité théâtrale, Marc Lainé co-écrit et réalise avec Jean-François Auguste, Enjoy The Silence, une série pour le site de la Ferme du Buisson. Cette série a été récompensée par le Prix Reflet d’Or pour la meilleure série produite pour le Web du festival Cinéma tous écrans de Genève 2009.

Depuis 2009, Marc Lainé est metteur en scène associé au CDDB -Théâtre de Lorient et artiste associé au CDN de Haute-Normandie depuis 2014.

Lire la suite...

Biographie

Sandrine Lanno

Sandrine Lanno © DR

Sandrine Lanno © DR

Titulaire d'un troisième cycle universitaire en économie internationale et du développement, Sandrine Lanno se forme parallèlement à ses études au théâtre à l’École Florent et à l’Unité Nomade de Formation à la mise en scène au CNSAD où elle travaille auprès de Piotr Fomenko, Klaus-Michael Grüber et Alain Françon.

Titulaire d'un troisième cycle universitaire en économie internationale et du développement, Sandrine Lanno se forme parallèlement à ses études au théâtre à l’École Florent et à l’Unité Nomade de Formation à la mise en scène au CNSAD où elle travaille auprès de Piotr Fomenko, Klaus-Michael Grüber et Alain Françon.

En 1997, elle crée L’Indicible Compagnie et met en scène 7 pièces en un acte et 1 foirade, dramaticules de Samuel Beckett ; Les Charmilles de Jean-Michel Rabeux au Chapiteau du Raj’Ganawak à Saint-Denis ; Matériau Chimère d’après Chimères et autres bestioles de Didier-Georges Gabily au Théâtre de la Bastille ; Plus loin que loin de Zinnie Harris au Théâtre du Rond-Point ; Au loin un oiseau, Vieille terre et Le calmant de Samuel Beckett à la galerie Sabine Puget de Fox-Amphoux; La Thébaïde ou les frères ennemis de Jean Racine au CDN de Montreuil ; The Golden Vanity et autres histoires de marins de Benjamin Britten à l’Opéra de Lyon, au Théâtre de la Croix-Rousse et au Nouveau Théâtre de Montreuil ; Mais n’te promène donc pas toute nue de Feydeau au Théâtre de l’Etoile du Nord ; Shakespeare’s Sonnets avec Mélanie Menu et Theo Hakola et Cannibalisme Tenace d’après En guise de manifeste littéraire d’Aimé Césaire au Théâtre Koltès à Nanterre. Fin 2013, elle crée Perdues dans la lande de Joël Jouanneau avec sept femmes détenues du centre pénitentiaire sud francilien de Réau au théâtre de La Ferme du Buisson. En 2014, elle poursuit son travail en milieu carcéral à Réau et enregistre avec son équipe et 15 personnes détenues Tous ceux qui tombent de Samuel Beckett, l’enregistrement a été diffusée en présence de 80 personnes (personnes détenues et invités extérieurs) le 22 décembre 2014 dans le gymnase du centre pénitentiaire transformé en salle d'écoute pour l'occasion.

Depuis 2006, elle travaille avec Paola Comis, ensemble elles créent Ces bottes sont faites pour marcher et Où nagent les grands-mères?. Aux Nouvelles Subsistances à Lyon et à la MAC de Créteil ; Muable et Incertain à la MAC de Créteil, S’abandonner dit-elle au Festival 30’’30’ à la Manufacture Atlantique de Bordeaux, à La Faïencerie et au Zoukak Theater de Beyrouth (2014).
Leur prochain spectacle Si tu n’aimes pas ta vie range ta chambre sera crée au théâtre de l’Echangeur à Bagnolet en mars 2015. Depuis 2010 elle fait partie des metteurs en scène et acteurs associés au projet Binôme crée par Thibault Rossigneux (rencontre expérimentale Art & Sciences).

Aimant explorer théâtre et musique, elle collabore souvent à des mises en scène d’opéra notamment à l’Opéra de Lyon : auprès de François Girard (Le vol de Lindbergh, Les Sept Péchés Capitaux de Weill et Brecht, repris au Edinburgh International Festival, Emilie de Kaija Saariaho, Parsifal de Wagner repris au Met opéra de New-York), Grzegorz Jarzyna (Le Joueur de Prokofiev, L’enfant et les sortilèges de Ravel et Der Zwerg de Zemlinsky), David Marton (Capriccio de Strauss) et Christophe Honoré (Les dialogues des Carmélites de Poulenc).

Elle a également réalisé quatre fictions radiophoniques pour France Culture : Les séquestrés d’Altona de Jean-Paul Sartre, Plus loin que loin, Hiver et Crépuscule de Zinnie Harris.

Parallèlement à la mise en scène, elle dirige des ateliers au CDN de Besançon, au Conservatoire de Lyon et de Grenoble, à l’Opéra de Lyon, au JTN, à l’Université de Nanterre, au Studio de Formation Théâtrale, à l’Ecole Auvray-Nauroy, au cours Florent… et également dans le cadre de résidence, notamment à La Grande Halle de la Villette.

En 2014/2015 elle est artiste compagnon du théâtre de La Faïencerie de Creil.

Lire la suite...

Biographie

Jean-Christophe Laurier

Jean-Christophe Laurier © Sol Espeche

Jean-Christophe Laurier © Sol Espeche

Il a suivi les cours de comédie du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, de l’Ecole du Studio d’Asnières et de l’Ecole Internationale Jacques Lecoq.

Il a suivi les cours de comédie du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, de l’Ecole du Studio d’Asnières et de l’Ecole Internationale Jacques Lecoq.

Membre du collectif In Vitro, il crée La noce de B. Bertold Brecht, Nous sommes seuls maintenant, Catherine et Christian sous la direction de Julie Deliquet.
Il joue également dans Hinkemann de E. Toller mise en scène par Bruno Boëglin, Dom Juan de Molière, La Cuisine d’A. Wesker, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, Britannicus de Racine sous la direction de JL. Martin-Barbaz, Les Vagues de V. Woolf, Le Triomphe de l’amour de Marivaux, sous la direction d’H. Van der Meulen, Marie Stuart de Schiller, Le Cercle de craie Caucasien de B. Brecht sous la direction de F. Chappuis...

Il travaille aussi en collaboration avec de jeunes auteurs dont Julie Aminthe, M. Dilasser, Samuel Gallet, dans la production Grand Opéra dirigée par JP. Albizatti.
Passionné de performance théâtrale il intègre la compagnie Tamm Coat avec laquelle il joue notamment Movimento Parallelo à la Villa Medicis sous la direction de R. Yadan. Musicien et possédant un prix de clarinette, il interprète Don Giovanni et Les Noces de Figaro de Mozart sous la direction musicale de Jean Roudon.

Il participe aussi, en tant que comédien-chanteur à plusieurs cabarets et spectacles musicaux dont L’histoire du soldat de Charles Ferdinand Ramuz, La grande Duchesse de Gerolstein de Jacques Offenbach.

Il tourne également pour le cinéma dans Terre Battue de Stéphane Demoustier, la télévision dans des réalisations de Thierry Petit, Bertrand Van Effenterre, Frédéric Berthe, Stéphane Kappes.

Lire la suite...

Biographie

Laureline Le Bris-Cep

Laureline Le Bris-Cep © DR

Laureline Le Bris-Cep © DR

Laureline Le Bris-Cep se forme comme comédienne au CEPIT du Conservatoire de Cergy Pontoise, au conservatoire du 5e arrondissement de Paris puis à l’ERAC (promotion 2014). Elle y travaille notamment avec Nadia Vonderheyden (dramaturgies arabes contemporaines : Marseille et théâtre de l’Aquarium), Giorgio Barberio Corsetti (La famille Shroffenstein de Kleist, festival d’Avignon 2014).

Laureline Le Bris-Cep se forme comme comédienne au CEPIT du Conservatoire de Cergy Pontoise, au conservatoire du 5e arrondissement de Paris puis à l’ERAC (promotion 2014). Elle y travaille notamment avec Nadia Vonderheyden (dramaturgies arabes contemporaines : Marseille et théâtre de l’Aquarium), Giorgio Barberio Corsetti (La famille Shroffenstein de Kleist, festival d’Avignon 2014).

Elle joue dans des créations Catherine Marnas (N’enterrez pas trop vite Big Brother de Driss Ksikes), Laurent Gutmann (Zohar ou la Carte Mémoire), Cyril Teste (Ctrl-X de Pauline Peyrade, création avril 2016 au théâtre Poche).

Metteuse en scène, elle monte Reste(s), création produite par la Friche Belle de Mai à Marseille (tournée PACA 2015 et Théâtre de Vanves mai 2016).

Elle co-dirige le Collectif Le Grand Cerf Bleu où elle joue et co-met en scène Non c’est pas ça ! (Treplev variation), lauréat du prix du public du Festival Impatience.

Pourtant Personne n'est mort est son premier texte, finaliste des "Rencontres méditerranéennes des jeunes auteurs de théâtre" en 2012. 

 

 

Lire la suite...

Biographie

Alban Lefranc

Alban Lefranc © Tina Merandon

Alban Lefranc © Tina Merandon

Alban Lefranc a réinventé les vies de Nico (Vous n’étiez pas là ; Verticales, 2009), Fassbinder (Fassbinder, la mort en fanfare ; Rivages, 2012), Mohamed Ali (Le Ring invisible ; Verticales, 2013), Andreas Baader (Si les bou

Alban Lefranc a réinventé les vies de Nico (Vous n’étiez pas là ; Verticales, 2009), Fassbinder (Fassbinder, la mort en fanfare ; Rivages, 2012), Mohamed Ali (Le Ring invisible ; Verticales, 2013), Andreas Baader (Si les bouches se ferment, Verticales, 2014).
Ses livres ont été traduits en allemand et en italien.

Il écrit aussi pour la radio et le théâtre. La compagnie Le Menteur volontaire, emmenée par Laurent Brethome, lui a passé commande d’une pièce, La Mèche. Avec le collectif De Quark, il écrit les textes du projet Barbecues.

Il a travaillé avec Christoph Hochhäusler sur le scénario de son prochain film : Je t’ai vue sourire.

Lire la suite...

Biographie

Hubert Lemire

Hubert Lemire © Maxime Côté

Hubert Lemire © Maxime Côté

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Hubert Lemire se consacre presque exclusivement à la création théâtrale. On l’a vu dans plus d’une vingtaine de productions, tant pour le jeune que pour le grand public. Parmi ses rôles marquants, soulignons Dave dans Rouge Gueule (mis en scène par Claude Poissant), Mateo dans Je voudrais crever de Marc-Antoine Cyr, Louis dans À l’Ouest de Nathalie Fillion, ainsi que les rôles-titres de Pierre-Luc à Isaac à Jos de Cédric Landry et du Merveilleux voyage de Réal de Montréal de Rébecca Déraspe, un spectacle présenté plus de 200 fo

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Hubert Lemire se consacre presque exclusivement à la création théâtrale. On l’a vu dans plus d’une vingtaine de productions, tant pour le jeune que pour le grand public. Parmi ses rôles marquants, soulignons Dave dans Rouge Gueule (mis en scène par Claude Poissant), Mateo dans Je voudrais crever de Marc-Antoine Cyr, Louis dans À l’Ouest de Nathalie Fillion, ainsi que les rôles-titres de Pierre-Luc à Isaac à Jos de Cédric Landry et du Merveilleux voyage de Réal de Montréal de Rébecca Déraspe, un spectacle présenté plus de 200 fois ces dernières années.

Parallèlement à sa carrière d’acteur, il dirige le Théâtre DuBunker, qui sillonne le Québec et l’Europe francophone depuis 2013 avec Le NoShow, un happening théâtral qu’il cosigne en plus d’y jouer. Sa participation à cette édition du Jamais Lu Paris marque son cinquième engagement avec ce festival, qui fêtait ce printemps à Montréal son sweet sixteen. 

Lire la suite...

Biographie

David Léon

David Léon © DR

David Léon © DR

David Léon a suivi une formation de comédien aux conservatoires de Montpellier (ENSAD) et de Paris (CNSAD) où il a été formé par Ariel Garcia Valdès, Laurence Roy, Dominique Valadié et Catherine Hiegel.

David Léon a suivi une formation de comédien aux conservatoires de Montpellier (ENSAD) et de Paris (CNSAD) où il a été formé par Ariel Garcia Valdès, Laurence Roy, Dominique Valadié et Catherine Hiegel.
Il a joué notamment dans des mises en scène de Jean-Louis Martinelli (Les Sacrifiées, de Laurent Gaudé), Lukas Hemleb (Titus Andronicus) et Alain Françon (E, de Daniel Danis, puis Naître, de Edward Bond). Il a commencé à écrire au Conservatoire National Supérieur d¹Art Dramatique de Paris. Accompagné par Joël Jouanneau, il y a présenté son premier texte : Comme des frères.
Il est boursier du C.N.T en 2007 pour La robe bleue.

Il publie en 2011 une première pièce Un Batman dans ta tête, coup de coeur du comité de lecture du Panta Théatre, sélectionnée par le bureau des lecteurs de la Comédie-Française (2012) et par le comité de lecture du Théâtre de l'Ephémère. La pièce est mise en scène en 2014 par Hélène Soulié, interprété par Thomas Blanchard au CDN les Treize vents et au Théâtre La loge.
En septembre 2012, paraît Père et Fils.


En 2014, il publie une troisième pièce Sauver la peau (lauréate de la commission d'Aide à la création du Centre National du Théâtre 2014). Elle a été mise en voix à Théâtre Ouvert par Stanislas Nordey en février 2014 et est créée à Théâtre Ouvert en janvier 2015 par Hélène Soulié, interprétée par Manuel Vallade.

Son texte Un jour nous serons humains a été créé par Hélène Soulié lors des Sujets à Vifs 2014 ( SACD/ Festival d'Avignon) et a été mis en voix par Stanislas Nordey le 20 novembre 2014 à Théâtre Ouvert. Le texte est Lauréat des Journées de Lyon des auteurs de Théâtre 2014, et coup de coeur du comité de lecture du Théâtre de l'Ephémère.


Ses pièces sont publiées aux Editions Espaces 34.

Lire la suite...

Biographie

Ugo Léonard

Ugo Léonard © DR

Ugo Léonard © DR

Après un baccalauréat littéraire option théâtre et un BTS en gestion de production audiovisuelle (EICAR de la Plaine Saint-Denis), il obtient en 2013 un master II « Cinéma et Audiovisuel » à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Parallèlement à ses études universitaires, il suit des cours d’art dramatique des conservatoires des Ier et XIème arrondissement de Paris et y obtient son C.E.T. (Certificat d’Études Théâtrales). 

Après un baccalauréat littéraire option théâtre et un BTS en gestion de production audiovisuelle (EICAR de la Plaine Saint-Denis), il obtient en 2013 un master II « Cinéma et Audiovisuel » à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Parallèlement à ses études universitaires, il suit des cours d’art dramatique des conservatoires des Ier et XIème arrondissement de Paris et y obtient son C.E.T. (Certificat d’Études Théâtrales). 

Il joue dans Electronic city de Falk Richter mis en scène par Pierre Koestel et dans Roméo et Juliette de Shakespeare mis en scène par Jérémy Ridel.
En 2011, il intègre la Compagnie 28, compagnie de théâtre franco-roumaine, et joue dans différents projets culturels transfrontaliers, dont ISADORA-exposition théâtrale en France pour la Nuit des Musées et pour le festival de Théâtre Nou à Arad en Roumanie, Romulus-correct politically show à la Ferme du Bonheur à Nanterre et au Théâtre de Gennevilliers.

En 2015, il jouera dans Casimir et Caroline de Ödön von Horváth, mise en scène par Jérémy Ridel pour La compagnie Ensemble Esprits Libres . Il tourne dans de nombreux courts-métrages tel que Le Tabouret de Lilly Moussavi et pour la télévision dans différents sketchs pour Canal+.
Il réalise enfin son premier court-métrage en 2010 L’Envers du Décor.

Lire la suite...

Biographie

Maïka Louakairim

Maïka Louakairim©DR

Maïka Louakairim©DR

Après deux années en licence de Sociologie-Philosophie à la Sorbonne et une année de formation à l’école Le Sillon (dirigée Justine Mattioli et Christophe Meynet), elle intègre en 2012 l’école du Studio Théâtre d’Asnières puis le CFA des comédiens en 2014. Cette même année elle est inscrite au programme Ier acte, initié par Stanislas Nordey. Actuellement apprentie en 3ème année au CFA des Comédiens, structure dirigée par Hervé Van Der Meulen.

Après deux années en licence de Sociologie-Philosophie à la Sorbonne et une année de formation à l’école Le Sillon (dirigée Justine Mattioli et Christophe Meynet), elle intègre en 2012 l’école du Studio Théâtre d’Asnières puis le CFA des comédiens en 2014. Cette même année elle est inscrite au programme Ier acte, initié par Stanislas Nordey. Actuellement apprentie en 3ème année au CFA des Comédiens, structure dirigée par Hervé Van Der Meulen.
Durant son parcours, elle a eu l’occasion de travailler avec Jean-Louis Martin-Barbaz (Hamlet), Chantal Deruaz (Salina), Yveline Hamon (C’est pas nous! Tragédies ordinairesMiquette et sa mère, Les petites filles modèles), Grégoire Ingold (Youya), Pierre-Benoist Varoclier (Léviathan).

 

En 2016, elle participe à un cabaret en collaboration avec l’académie de cirque Fratellini, et en 2017 à Trois de Mani Soleymanlou à Chaillot, au TGP et au Tarmac.

 

Lire la suite...

Biographie

Madeleine Louarn

Madeleine Louarn © DR

Madeleine Louarn © DR

Madeleine Louarn est venue au théâtre par la pratique de la mise en scène avec des acteurs professionnels handicapés mentaux.
Ses orientations et ses choix sont, de façon décisive, déterminés par cette expérience.

Madeleine Louarn est venue au théâtre par la pratique de la mise en scène avec des acteurs professionnels handicapés mentaux.
Ses orientations et ses choix sont, de façon décisive, déterminés par cette expérience.
La singularité du parcours, son atypie propose une orientation ouverte, qui invite à chercher de nouveaux modes de jeu et de représentation. Les acteurs de Catalyse sont à l’endroit de la subversion dadaïste, sans idéologie à défendre, sans passé historique encombrant, sans préjugés sur l’art. Comme des effigies de l’acteur, Catalyse représente cet acteur substantif dont rêvait Beckett. Ils possèdent une intuition primitive du jeu.

Après Alice ou le monde des merveilles, Madeleine Louarn continue d’explorer les frontières de la scène, cherchant à saisir la poétique du surgissement de l’événement scénique.
Son attachement aux écritures contemporaines a été une constante de son travail et s'est traduit dernièrement par la mise en scène de En délicatesse de Christophe Pellet et l'adaptation de Les oiseaux d'Aristophane par Frédéric Vossier.

Frédéric Vossier travaille actuellement à l’écriture de la prochaine création de Madeleine Louarn : Ludwig, un roi sur la lune.

Lire la suite...

Biographie

Sabine Macher

Sabine Macher est née en Allemagne de l’Ouest pendant les années cinquante. Après une formation littéraire, elle se dirige vers la danse tout en poursuivant un travail d’écriture et de photographe.

Sabine Macher est née en Allemagne de l’Ouest pendant les années cinquante. Après une formation littéraire, elle se dirige vers la danse tout en poursuivant un travail d’écriture et de photographe. Comme interprète, elle a travaillé avec Georges Appaix, Geneviève Sorin, le groupe Dunes, Alain Michard, Laurent Pichaud, Thierry Baë, Mickaël Phelippeau, Éléonor Didier, Xavier Leroy.
Au théâtre, elle a joué sous la direction de Daniel Jeanneteau, Alain Fourneau.
Elle a publié une douzaine de livres chez plusieurs éditeurs.

Lire la suite...

Biographie

Jean-Paul Manganaro

Jean-Paul Manganaro © DR

Jean-Paul Manganaro © DR

Jean-Paul Manganaro est professeur émérite de littérature italienne contemporaine à l’Université de Lille III. Essayiste, il a publié aux Éditions Dramaturgie le volume collectif Carmelo Bene (1977) et Douze mois à Naples, Rêves d’un masque (1983). Pour les Éditions du Seuil, il a publié Le Baroque et l’IngénieurEssai sur l’écriture de C.E. Gadda (1994) et Italo Calvino, romancier et conteur (2000).

Jean-Paul Manganaro est professeur émérite de littérature italienne contemporaine à l’Université de Lille III. Essayiste, il a publié aux Éditions Dramaturgie le volume collectif Carmelo Bene (1977) et Douze mois à Naples, Rêves d’un masque (1983). Pour les Éditions du Seuil, il a publié Le Baroque et l’IngénieurEssai sur l’écriture de C.E. Gadda (1994) et Italo Calvino, romancier et conteur (2000).

Il a traduit plus de 160 romans et textes italiens contemporains, et pour les Éditions P.O.L les Œuvres complètes de Carmelo Bene (t. I, II, et III), et, pour ce même éditeur, il a publié François Tanguy et le Radeau, en 2008, Federico Fellini. Romance, en 2009, et Confusions de genres, en 2011.

En 2014, il a publié un drôle de livre de cuisine, Cul in air.

Lire la suite...

Biographie

Deborah Marique

Deborah Marique © DR

Deborah Marique © DR

Formée au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, notamment auprès de Dominique Valadié, Andjei Seweryn, Cécile Garcia Fogel, Nada Strancar, elle est diplômée en juin 2007.
Elle joue alors sous la direction de Gildas Milin ( Machine sans cible, L'Homme de Février), Didier Ruiz (La guerre n'a pas un visage de femme, de S. Alexievitch ), Ludovic Lagarde ( Variation sur Sarah Kane),Dominique Pitoiset (Qui a peur de Virginia Woolf, d'E. Albee).

Formée au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, notamment auprès de Dominique Valadié, Andjei Seweryn, Cécile Garcia Fogel, Nada Strancar, elle est diplômée en juin 2007.
Elle joue alors sous la direction de Gildas Milin ( Machine sans cible, L'Homme de Février), Didier Ruiz (La guerre n'a pas un visage de femme, de S. Alexievitch ), Ludovic Lagarde ( Variation sur Sarah Kane),Dominique Pitoiset (Qui a peur de Virginia Woolf, d'E. Albee).

Entre 2009 et 2013, elle intègre le collectif Artistique de la Comédie de Reims, et joue sous la direction d'Emilie Rousset (La Terreur du Boomerang, d'Anna Kawala), Simon Delétang (Manque, de Sarah Kane), Guillaume Vincent ( Le Bouc et Preparadise Sorry Now, de R.W Fassbinder), Thomas Ostermeier (La Pierre, de Mayenburg), Chloé Brugnon ( Une Nuit Arabe, de R. Schimmelpfennig, Music-Hall, de Jean-Luc Lagarce), Rémy Barché ( Les Boulingrins, de Courteline) et de Ludovic Lagarde ( Woyzeck, La mort de Danton, Léonce et Léna, de Georg Büchner).

Par la suite elle a joué dans la création d'Angelo Tyran de Padoue de Victor Hugo, mis en scène par Paulo Correa au Théâtre National de Nice, ainsi qu’avec la Compagnie pour Ainsi Dire dans Ils se marièrent et eurent beaucoup de Philippe Dorin, mise en scène par Sylviane Fortuny. Spectacle en tournée cette saison.
Actuellement, elle travaille sur la nouvelle création de Sylviane Fortuny et Philippe Dorin, Des Châteaux en Espagne, qui sera prochainement jouée au TGP de Saint-Denis.

Au cinéma, elle a aussi joué notamment dans Bientôt J'arrête de Léa Fazer (Talent Canne 2008), Malika s'est envolée de Jean-Paul Civeyrac, et L'âge de raison de Yann Samuel.

A Radio France, elle travaille avec différents réalisateurs tels que Marguerite Gateau, Etienne Vallès, Michel Sidoroff, Juliette Heymann ou Benjamin Abitan.

Lire la suite...

Biographie

Olivier Martinaud

Olivier Martinaud © DR

Olivier Martinaud © DR

Il sort en 2004 du Conservatoire national supérieur d’art dramatique où il a notamment pour professeurs Éric Ruf, Joël Jouanneau, Jean-Marie Patte, Philippe Garrel et Gérard Desarthe.

Comédien, il tourne à la télévision et au cinéma, joue au théâtre et enregistre des textes à la radio pour les émissions et les fictions de Radio France. À France Culture, il est aussi producteur de documentaires pour l’Atelier de création radiophonique et pour Sur les docks.

Il sort en 2004 du Conservatoire national supérieur d’art dramatique où il a notamment pour professeurs Éric Ruf, Joël Jouanneau, Jean-Marie Patte, Philippe Garrel et Gérard Desarthe.

Comédien, il tourne à la télévision et au cinéma, joue au théâtre et enregistre des textes à la radio pour les émissions et les fictions de Radio France. À France Culture, il est aussi producteur de documentaires pour l’Atelier de création radiophonique et pour Sur les docks.

En 2008, il met en scène imbécile, une comédie musicale d’Olivier Libaux, au Café de la Danse, aux Francofolies de La Rochelle et en tournée, avec Bertrand Belin, Barbara Carlotti, JP Nataf et Armelle Pioline.

Il crée à Paris « garçon pressé » et travaille sur les écritures de Federica Iacobelli, Dea Loher, Jon Fosse, Sonia Chiambretto et Frédéric Vossier.

Il met en espace en allemand Erich von Stroheim de Christophe Pellet, à Berlin et au Festival franco-allemand Primeurs.
Avec le dramaturge de la Schaubühne Nils Haarmann, il co-traduit trois pièces de Nis-Momme Stockmann, dont Si bleue, si bleue, la mer et Les Inquiets et les brutes, textes lauréats de l’aide à la création du Centre national du Théâtre. Du même auteur, il met en espace L’Homme qui mangea le monde au Festival NAVA (2012).

Il joue et met en scène Mes prix littéraires de Thomas Bernhard à la Loge (2012), au Lucernaire (2014) et en tournée. Il met en scène Les Inquiets et les brutes de Nis-Momme Stockmann, au Lucernaire (2015).

Il lit L’amour la gueule ouverte (hypothèses sur Maurice Pialat) d’Alban Lefranc à Théâtre Ouvert (2015).

Il sera sur scène avec Laurent Sauvage les 8 et 9 juin 2016 à La Passerelle (scène nationale de Saint Brieuc) dans Mes prix littéraires.

Lire la suite...

Biographie

Thomas Matalou

Après quatre ans d’étude au Cours Florent, il travaille avec Olivier Py au CDN d’Orléans ainsi qu’au théâtre de l’Odéon (les Vainqueurs, Trois contes de Grimm tournées dans toute la France) de 2003 à 2009.

Après quatre ans d’étude au Cours Florent, il travaille avec Olivier Py au CDN d’Orléans ainsi qu’au théâtre de l’Odéon (les Vainqueurs, Trois contes de Grimm tournées dans toute la France) de 2003 à 2009.

En 2008, il rejoint le collectif DRAO, il participe à la création de Nature morte dans un fossé de Fausto Paravidino au Théâtre 71 et en 2010 ils mettent en scène un texte de Petr Zelenka Petites histoires de la folie ordinaire au Théâtre de la Tempête puis en tournée.
En janvier 2010, il participe à la création du Vertige des animaux avant l’abattage de Dimitris Dimitriadis au théâtre de l’Odéon sous la direction de Caterina Gozzi. Il reprend le rôle de Titus dans Bérénice de Jean Racine, mis en scène par Laurent Brethome au Théâtre de la Croix Rousse, reprise dans toute la France jusqu’en 2014.
En janvier 2013, il participe au théâtre de l’Atalante dans de l’édition « Ce que nous fabriquons » de la cie RL, à la mise en espace d’Olivia Kryger, Les Juifs de Lessing, repris à la Maison des Métallos en septembre 2013.

Il joue Tréplev dans la Mouette de Tchékhov, sous la direction de Marie-Anne Gorbatchevsky, création en Midi-Pyrénées et en tournée dans la région (Toulouse, Rodez, Tarbes..).

Parallèlement, il travaille en tant qu’assistant et créateur sonore pour Olivier Balazuc la Crise commence où finit le langage d’Eric Chauvier, à la comédie de Valence et la Comédie de Saint-Etienne.

Pour la dernière création de Lucas Bonnifait, au Théâtre de Vanves et aux Tanneurs de Bruxelles, il fait la création de l’environnement sonore ainsi que le rôle du Spectre de Sophocle.
A l’Archipel, scène nationale de Perpignan, il joue le rôle de la Présence, dans Une chenille dans le cœur  de Stéphane Jauberti, sous la direction de Mariana Lézin de Troupuscule Théâtre. 
En mars 2016, il joue Soranzo dans Annabella (dommage qu’elle soit une putain) d'après John Ford mise en scène de Frédéric Jessua au Théâtre de la Tempête.

En tant que metteur en scène, il crée le collectif ADM, ayant pour volonté de mutualiser les démarches administratives, et met en scène un travail sur le texte de Gustave Akakpo A petites pierres au Tarmac, repris à la prison de Fresnes, au théâtre des Deux Sapins de Belfort, ainsi qu’à la première édition du festival « Impatience »et au théâtre de l’Etoile du Nord à Paris ainsi qu’à l’espace Jacques Brel d’ Aulnay sous bois.

Il met en place une proposition musicale/théâtre en lien d'après Lulu  de Frank Wedekind, Parce que l’amour est aussi un théâtre extraits de « Théâtre/Roman » de Louis Aragon, au théâtre de la Loge à Paris, et à l’automne 2013, création de Lulu, la boîte de Pandore, tragédie monstre, drame pour la lecture à l’Etoile du Nord, avec le soutien de la Drac Ile France, et les aides précieuses du théâtre Sylvia Monfort, du CDN de Montreuil, et du TNB, repris durant le festival Ardanthé, du théâtre de Vanves en 2015. 

Depuis 2011, en partenariat avec le théâtre de l’Odéon, la ville de Clichy, et la Drac Ile-de-France, il intervient sur le territoire des Hauts-de-Seine, avec une classe à horaires aménagés théâtre du collège Jean Macé ainsi qu’au Lycée Jeannine Manuel. Il intervient aussi en Seine-Saint-Denis en partenariat avec le TGP.

En 2016, il fonde et dirige le Festival Aux Alentours à l’Étoile du Nord.

Lire la suite...

Biographie

Marilyn Mattei

Marilyn Mattei © DR

Marilyn Mattei © DR

Marilyn Mattei est née à Gap en 1985. Après avoir obtenu son bac littéraire elle suit une formation théâtrale alternant théorie et pratique au sein de l’université de Provence à Aix-en-Provence.

Marilyn Mattei est née à Gap en 1985. Après avoir obtenu son bac littéraire elle suit une formation théâtrale alternant théorie et pratique au sein de l’université de Provence à Aix-en-Provence. Dans le cadre de ses études, elle a l’occasion de suivre en tant que stagiaire la production de Catherine Marnas sur Sainte Jeanne des abattoirs, de Brecht et travaille également en tant que comédienne dans plusieurs productions universitaires telles que Kroum l’Ectoplasme d’Hanok Levin (mise en scène de Xavier Marchand) et Plein air d’après Anton Tchekhov (mise en scène d’Agnès Regolo).
Elle a également joué dans des projets professionnels tels que Marat-Sade de Peter Weiss (Compagnie Souricière) et dans plusieurs spectacles destinés au jeune public au sein de la compagnie La Lyrone.

Après avoir validé un master dramaturgie écriture scénique sur l’écriture du drame familial sous la tutelle d’Olivier Saccomano, elle entre en 2011 à l’ENSATT en Écriture Dramatique. En 2012, à la suite d’une commande de Michel Didym pour La mousson d’hiver, Marilyn Mattei écrit Recracher/Vomir une pièce destinée aux adolescents. Se réjouissant de ce travail elle décide d’écrire deux autres pièces, formant ainsi un triptyque autour de l’adolescence, dont Les Mains froides et Toxic and The Avenger, toutes écrites à partir de faits divers.
Ces trois textes ont été lus à l'occasion de manifestations diverses : Mousson d'hiver 2013, ENSATT (2013/2014) Théâtre des Marroniers (2014), Studio d'Asnières (2014), Festival Les nuits de l'Enclave 2013, Théâtre de l'Aquarium (2014).
Elle obtient en novembre 2013 une bourse d'encouragement du CNT pour son texte Les Mains froides.
En 2013, Marilyn Mattei participe en tant qu’auteur à la deuxième production de l’ENSATT baptisée Grand ensemble dirigée par Philippe Delaigue. A cette occasion elle écrira cinq textes dont Un courant d’air dans le crâne qui sera repris quelques mois plus tard à L’ISAD (Institut Supérieur d'Art Dramatique de Tunis) de Tunis et aux Journées théâtrales de Carthage, sous la direction de Françoise Coupat avec sept jeunes comédiens de L'ISAD. 

Marilyn Mattei travail désormais en collaboration avec Françoise Coupat sur Les Plateaux/ France/Tunisie, et continue donc de travailler entre la France et la Tunisie sur le nouveau projet 2014/2015 Corps à corps : les amours de 20 à 30 ans . A cette occasion, elle dirige en duo (Mattei, Coupat) un atelier d'écriture pour le théâtre à l'ISAD de Tunis et poursuit cette expérience à la faculté de Lyon 1.
Elle reçoit également une commande pour le projet Corps à Corps ( pièces courtes pour jeunes acteurs Tunisiens),  actuellement en cours d'écriture, et qui sera joué en septembre 2015.

Lire la suite...

Biographie

Nicolas Maury

Nicolas Maury ©Christophe Raynaud de Lage / WikiSpectacle

Nicolas Maury ©Christophe Raynaud de Lage / WikiSpectacle

Il suit des études théâtrales au Conservatoire national de région de Bordeaux, avant de rejoindre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 2001.

Il suit des études théâtrales au Conservatoire national de région de Bordeaux, avant de rejoindre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 2001.
Depuis qu’il en est sorti, il a joué à plusieurs reprises sous la direction de Robert Cantarella, La maison des morts et Ça va de Philippe Minyana, La jalousie du barbouillé de Molière, Une belle journée de Noëlle Renaude ; Florence Giorgetti, Dormez je le veux de Georges Feydeau, Voilà et Les rêves de Margaret de Philippe Minyana; On ne saurait penser à tout d’Alfred de Musset, Suite de; de Frédéric Fisbach, Les feuillets d’Hypnos de René Char…
Il crée avec Noëlle Renaude un binôme auteur/acteur pour plusieurs projets dont Fouilles, L’enquête, Accidents, Correspondances à Théâtre Ouvert.
Il partage la scène avec la chanteuse Camille dans La dame de la mer d’Henrik Ibsen mis en scène par Claude Baqué; il joue dans Je peux/oui d’Yves-Noël Genod, Le Triomphe de l’amour de Marivaux mis en scène par Galin Stoev. Guillaume Vincent le dirige dans Histoire d’amour et Nous les héros de Jean-Luc Lagarce, L'Éveil du printemps de Wedekind, La nuit tombe de Guillaume Vincent.
Dans le cadre du Sujet à vif au Festival d’Avignon, il crée Son son (2013), et en 2014 il met en scène à la Ménagerie de verre 1979 - Soirée de Paris…

Lire la suite...

Biographie

Delphine Meilland

Delphine Meilland © DR

Delphine Meilland © DR

Née en 1991, Delphine Meilland a rêvé d’être professeur de français, journaliste, décoratrice d’intérieur, meneuse de revue au Moulin Rouge, wedding planner et chauffeur routière. Finalement, après un stage de 3ème très décevant, elle décide qu’elle deviendra comédienne.

Née en 1991, Delphine Meilland a rêvé d’être professeur de français, journaliste, décoratrice d’intérieur, meneuse de revue au Moulin Rouge, wedding planner et chauffeur routière. Finalement, après un stage de 3ème très décevant, elle décide qu’elle deviendra comédienne. En juin 2014, suite à sa sortie du Conservatoire d’Art Dramatique de Tours (où elle est formée par Philippe Lebas, Christine Joly, Didier Girauldon, Patrice Douchet, Jean-Pierre Baro), elle est repérée par Jacques Vincey, directeur du Centre Dramatique National de Tours, qui l’engage pendant deux ans et demi dans sa troupe de comédiens : le Jeune Théâtre en Région Centre. À cette occasion elle travaille sur plusieurs créations du CDN de Tours dont Vénus et Adonis de Vanasay Khamphommala, Yvonne, Princesse de Bourgogne et La Dispute, mis en scène par Jacques Vincey. Elle fait également la rencontre sur le plateau de Caroline Guiela N’Guyen. Toujours à Tours, elle fait actuellement partie du Poulpe, collectif d’acteurs dont elle est aussi la co-fondatrice. Elle crée par la même occasion sa propre compagnie, Doppelgänger, dont elle est la metteur en scène.

Lire la suite...

Biographie

Alexandre Michel

Alexandre Michel suit des cours de théâtre du Vélo Volé avec François Havan. En 2002, il rejoint la compagnie d’Ariane Mnouchkine, Le théâtre du Soleil, où il participe aux deux volets du Dernier Caravansérail : le fleuve Cruel et Origines et Destins. En 2006, il interprète les rôles d’Arnaud et du secouriste dans Les Ephémères. Plus récemment il a travaillé sous la direction de Jeremy Lippmann (L’affaire de la rue Lourcine).

Alexandre Michel suit des cours de théâtre du Vélo Volé avec François Havan. En 2002, il rejoint la compagnie d’Ariane Mnouchkine, Le théâtre du Soleil, où il participe aux deux volets du Dernier Caravansérail : le fleuve Cruel et Origines et Destins. En 2006, il interprète les rôles d’Arnaud et du secouriste dans Les Ephémères. Plus récemment il a travaillé sous la direction de Jeremy Lippmann (L’affaire de la rue Lourcine). Il travaille également avec Gwenaël Morin sur Introspection de Peter Handke, spectacle présenté au théâtre de la bastille et au palais de Tokyo. En 2012, il retravaille avec Gwenaël Morin un cycle Fassbinder au théâtre du Point du Jour de Lyon. En 2013, il est à la Colline-théâtre national dans Elle Brûle mis en scène par Caroline Guiela Nguyen, spectacle qui fait l'objet d'une longue tournée en 2014-2015.

Au cinéma, il a notamment travaillé sous la direction de  Jacques Audiard, Raoul Sangla, Deniz Gamze Ergüven, Emmanuelle Spadacenta, Gianni Amelio, Audun Nedrelid et il vient de terminer le tournage du prochain film de Rebecca Zlotowski.

Lire la suite...

Biographie

Guillaume Mika

Guillaume Mika©DR

Guillaume Mika©DR

Il intègre en 2008 l’ERAC (Ecole Régionale d'acteurs de Cannes) où il a comme intervenants Valérie Dréville, Charlotte Clamens, Nikolaus, Youri Pogrebnitchko, Hubert Colas ou encore Robert Cantarella.

Il y réalise quelques courts-métrages, ainsi que son premier long, Forme, présenté à Cannes Cinéphiles en 2011.

 

Il intègre en 2008 l’ERAC (Ecole Régionale d'acteurs de Cannes) où il a comme intervenants Valérie Dréville, Charlotte Clamens, Nikolaus, Youri Pogrebnitchko, Hubert Colas ou encore Robert Cantarella.

Il y réalise quelques courts-métrages, ainsi que son premier long, Forme, présenté à Cannes Cinéphiles en 2011.

 

 À sa sortie d’École, il travaille pendant un an à la Comédie-Française en tant qu’élève-comédien dans Amphitryon mise en scène de Jacques Vincey, La Trilogie de la Villégiature mise en scène d'Alain Françon et Le Mariage de Figaro mise en scène de Christophe Rauck…

Il y crée aussi sa première mise en scène, La Confession de Stavroguine d’après les Démons de Dostoïevski en 2012 qui devient la première création de la Cie des Trous dans la Tête, fondée à Hyères. La seconde sera La Ballade du Minotaure en 2017 à Marseille. 

 

Depuis 2012, il a été dirigé par Hubert Colas (Z.E.P), Betty Heurtebise (le Pays de Rien), Nikolaus (clown dans Chants Périlleux), Renaud-Marie Leblanc (Fratrie), Armel Veilhant (Si bleue, si bleue la mer), Frédéric Grosche (Ta Blessure est ce Monde Ardent) ou encore la Cie du Double (Dans la Chaleur du Foyer, Retrouvailles!).

 

En parallèle, il poursuit son travail de vidéaste : créations vidéos pour des spectacles mis en scène par Hervé Pierre (Ce Démon qui est en lui), Vincent Franchi (Femme Non-Rééducable, Europe Connexion), Cécile Morelle (Echafaudage), ou encore Et Pourquoi pas ? film de fiction mettant en scène des malades d’Alzheimer en 2015...

 

Lire la suite...

Biographie

Csaba Mikó

Csaba Mikó © DR

Csaba Mikó © DR

Csaba Mikó est un jeune auteur hongrois, il publie des livres pour enfants et des pièces de théâtre depuis 2000. Ses pièces ont déja été traduites en sept langues et jouées (en dehors de la Hongrie) dans plusieurs pays dont l'Allemagne, l'Autriche et la Roumanie.

Il travaille comme dramaturge pour plusieurs théâtres et écrit des scénarios de films également.
Ses travaux ont été couronnés par une vingtaine de prix et de bourses en Hongrie où il est considéré comme une figure majeure de la jeune génération.

Csaba Mikó est un jeune auteur hongrois, il publie des livres pour enfants et des pièces de théâtre depuis 2000. Ses pièces ont déja été traduites en sept langues et jouées (en dehors de la Hongrie) dans plusieurs pays dont l'Allemagne, l'Autriche et la Roumanie.

Il travaille comme dramaturge pour plusieurs théâtres et écrit des scénarios de films également.
Ses travaux ont été couronnés par une vingtaine de prix et de bourses en Hongrie où il est considéré comme une figure majeure de la jeune génération.

Lire la suite...

Biographie

Mathieu Montanier

Mathieu Montanier © DR

Mathieu Montanier © DR

Après sa formation à l’École de la Comédie de Saint-Etienne, Mathieu Montanier a travaillé comme comédien, depuis 2000, avec, entre autres, Anatoli Vassiliev (Les Trois Sœurs, en 2000), Frédéric Fisbach (Dors, mon petit enfant en 2001 et  Animal en 2005), Renaud Herbin et Julika Mayer ( Les grands poissons mangent les petits, en 2002), Éléonore Weber (Tu supposes un coin d’herb, en 2005 et Rendre une vie vivable n’a rien d’une question vaine en 2007), Garance Dor ( Nouvelle vague & rivages, en2008), Daniel Jeannetea

Après sa formation à l’École de la Comédie de Saint-Etienne, Mathieu Montanier a travaillé comme comédien, depuis 2000, avec, entre autres, Anatoli Vassiliev (Les Trois Sœurs, en 2000), Frédéric Fisbach (Dors, mon petit enfant en 2001 et  Animal en 2005), Renaud Herbin et Julika Mayer ( Les grands poissons mangent les petits, en 2002), Éléonore Weber (Tu supposes un coin d’herb, en 2005 et Rendre une vie vivable n’a rien d’une question vaine en 2007), Garance Dor ( Nouvelle vague & rivages, en2008), Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma (Feux en 2008), Allio-Weber (Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs en 2010), et Hubert Colas (Le livre d’or de Jan, en 2010;  Stop, ou tout est bruit pour qui a peur-2012 et  Face Au Mur, en 2014).
Il participe aux éditions du festival ActOral à Marseille 2010, 2011, 2012, et 2013 avec Hubert Colas et Isabelle Mouchard.
En 2004, il met en scène Revanche(s), de Kouam Tawa, créé et joué lors d’une tournée à Ouagadougou, Porto Novo, Niamey, Zinder et Agadez, dans le cadre de Pièces d’Identités, projet orchestré par Roland Fichet.

Au Festival d’Avignon 2013, à la carrière de Boulbon, il joue dans Shéda , de, par, et avec Dieudonné Niangouna.
En août 2013, il termine l’écriture de Fossa Felci , son premier roman.
Il participe aux éditions 2013 et 2014 du festival Mantsina-sur-scène à Brazzaville, aux côtés de Laetitia Ajanohun, Marie-Charlotte Biais, et Dieudonné Niangouna.

En 2014, il créé avec Isabelle Mouchard la compagnie TELEGRAM, dont le premier spectacle, « Primo Amore », de Letizia Russo, est créé à Théâtre Ouvert.

Lire la suite...

Biographie

Moreau

Moreau est né en 1971. Parallèlement à son travail de régisseur pour le spectacle vivant, il a écrit et mis en scène pour le théâtre et la radio.

Moreau est né en 1971. Parallèlement à son travail de régisseur pour le spectacle vivant, il a écrit et mis en scène pour le théâtre et la radio.
Il a écrit : La Croix St-Gilles (2002), réalisé pour France Culture par Blandine Masson ; Les Habitants (2003), publié aux éditions Théâtre Ouvert-Tapuscrit et mis en scène par Stanislas Nordey à Théâtre Ouvert en 2005 ; Maman est Folle (2005), mis en voix par Vivane Théophilidès à Théâtre Ouvert en 2005, publié la même année aux éditions Théâtre Ouvert-Tapuscrit, puis mis en espace par Michel Didym au Théâtre du Vieux-Colombier en 2008 ; Ertugrul, Ida et Roméo l’Abricot et Juliette la Reinette (2006), pièces jeunesse qu’il a lui-même mis en scène (2006) ; Faire, publié en 2007 également aux éditions Théâtre Ouvert-Tapuscrit, mis en espace par Stanislas Nordey à Théâtre Ouvert la même année et réalisé par Blandine Masson pour France Culture. La pièce a été mise en scène par l’auteur au Festival d’Avignon Off en 2010, puis reprise au Colombier à Bagnolet en 2012. 

Suivent : Calibre 38 dernière didascalie (2009), mis en scène par l’auteur en 2011 à La Générale à Paris ; De la Blessure, joué dans une performance de l’auteur au festival Crêpetown pour le Voyage à Nantes en 2012, puis repris aux Journées Igloo à Asnières en 2013 ; Et tu parleras de Beckett ; Et ce cri était un long cri qui ne s’arrêta jamais ; 1983 (2011-2012 ensemble de pièces qui constituent Des idiots nos héros, ouvrage paru en octobre 2013 aux éditions Théâtre Ouvert-Tapuscrit) ; 1983 a été réalisé en public à Théâtre Ouvert par Michel Sidoroff en octobre 2012, dans le cadre de « La radio sur un plateau », puis diffusé sur France Culture. Des Idiots Nos Héros a été lu au Théâtre du Vieux-Colombier en juin 2013 et présenté par la troupe de la Comédie-Française sous la direction de Jacques Allaire.
Il a écrit et performé L’Illétric (commande de Lectures&Lecteurs, 2013). Non a bénéficié d’une résidence au Centquatre-Paris et a été présenté au théâtre du Rond-Point en février 2014. Le texte sera publié aux éditions Quartett en janvier 2015.
Moreau a répondu à la commande de l’ESAD pour la création de fin d’études des élèves de 3e année, Nevers For Ever, mis en scène par Anne-Laure Liégeois au théâtre de l’Aquarium en juin 2014.
Il entretient une collaboration artistique avec l’auteure Carine Lacroix et organise les lectures du « Train de Vie », qui invitent à découvrir des auteurs vivants et leurs textes.
Il anime aussi des stages et des ateliers sur la « Littérature de scène » et « L’acteur régisseur ».

Lire la suite...

Biographie

Judith Morisseau

Diplômée de l’Ensatt de Lyon et du TNS (2002-2004) en section jeu, elle y travaille sous la direction de Stéphane Braunschweig, Gildas Milin, Claude Duparfait, Daniel Znyk.

Diplômée de l’Ensatt de Lyon et du TNS (2002-2004) en section jeu, elle y travaille sous la direction de Stéphane Braunschweig, Gildas Milin, Claude Duparfait, Daniel Znyk.

Au sortir de l’école, elle joue sous la direction de Judith Depaule (Qui ne travaille pas ne mange pas, Vous en rêvez Youri l’a fait en 2010, Les enfants de la terreur en 2014- 15), d’Aurélia Guillet (Penthesilée Paysage d’après Kleist et Müller en 2005 et Déjà là d’Arnaud Michniak en 2012), de Julie Brochen (Histoire vraie de La Périchole en 2007 et La Cerisaie de Tchekhov en 2010) et Célie Pauthe (Train de nuit pour Bolina de Nilo Cruz en 2011 et Aglavaine et Sélysette de Maeterlinck en 2014). Elle travaille avec Claude Duparfait, Caroline Guiela Nguyen et Christian Benedetti.

Elle est membre des collectifs Ultimo Round et Töl.

À la télévision, on a pu la voir en 2010 dans Le Reste du monde réalisé par Damien Odoul, et dans une adaptation de La Cerisaie (à partir du spectacle de Julie Brochen) réalisée par Alexandre Gavras.

Lire la suite...

Biographie

Isabelle Mouchard

© DR

© DR

Au théâtre, elle a travaillé sous la direction d’Hubert Colas pour des créations mais aussi pour des lectures et mises en espace.

Isabelle Mouchard a travaillé comme comédienne avec Hubert Colas (Gratte-Ciel, de Sonia Chiambretto, Face au Mur, de Martin Crimp, Hamlet, de Shakespeare, et Stop ou tout est bruit pour qui a peur, Le livre d'or de Jan, et Sans Faim, de Hubert Colas, ainsi que dans des mises en espace, entre autres Nouit, de Thomas Clerc, Dramuscules, de Thomas Bernhard, Guerre et Jeff Koons, de Rainald Goetz, La Brûlure, d’Hubert Colas, Lettre à M. le Directeur du centre canin portuaire, de Liliane Giraudon). 

Elle travaille également avec Frédéric Mauvignier (Calibre 38, de Frédéric Mauvignier), Julie Fonroget (Ce que Suzy mesure, de Magali Mougel), Julien Travaillé (La prisonnière Espagnole, de Julien Travaillé), Pierre Laneyrie et Thierry Raynaud (Une Petite randonnée, de Sonia Chiambretto), Mireille Herbstmeyer (Le Pays Lointain, de Jean-Luc Lagarce), et Rodrigo Garcia (Un nid douillet / performance). Elle met en scène avec Pierre Laneyrie, Importe qui, autour des écrits d’Alberto Giacometti, avec les élèves de l'ERAC, à la fondation Maeght.

Elle est assistante à la mise en scène sur Sans Faim, d’Hubert Colas, et Purifiés, de Sarah Kane, (mise en scène Hubert Colas), Comment Wang Fô fut sauvé, de Marguerite Yourcenar (mise en scène Laurence Janner).

Elle a animé différents ateliers dans les écoles et les lycées, pour le Théâtre National de Strasbourg, le Théâtre National de Bretagne, L’Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes, la Maison des Arts de Créteil et le Théâtre de Gennevilliers. Elle crée, avec le compositeur Zidane Boussouf, le collectif « Juste Derrière Pierre », au sein duquel elle met en scène et chorégraphie À chacun la sienne ou schizophrénie ma soeur et Mes hommages dommages.

En 2015, Isabelle Mouchard et Mathieu Montanier se constituent en compagnie TELEGRAM Cie et crééent à Théâtre Ouvert Primo amore (Premier amour) de Letizia Russo ainsi que deux mises en voix : Babel, de Letizia Russo et Je me marre#1 d'après Pamphlet contre la mort de Charles Pennequin. 
Cette dernière sera présentée en mise en espace le 19 novembre 2015 dans le cadre de F.T.O#2.  

Lire la suite...

Biographie

Magali Mougel

Née en 1982, elle a enseigné à l’Université de Strasbourg (département Arts du spectacle) et a animé des ateliers d’écriture, notamment au Théâtre National de Strasbourg (saison 2012-2013).

 

Auteure pour le théâtre, elle est membre du Troisième Bureau (Grenoble). En 2012, elle publie Erwin Motor, Dévotion aujourd’hui traduit dans plusieurs langues et, en 2013, un recueil de poèmes dramatiques sous le titre de

Née en 1982, elle a enseigné à l’Université de Strasbourg (département Arts du spectacle) et a animé des ateliers d’écriture, notamment au Théâtre National de Strasbourg (saison 2012-2013).

 

Auteure pour le théâtre, elle est membre du Troisième Bureau (Grenoble). En 2012, elle publie Erwin Motor, Dévotion aujourd’hui traduit dans plusieurs langues et, en 2013, un recueil de poèmes dramatiques sous le titre de

Guerillères ordinaires tous publiés aux Éditions Espaces 34.

 

Pour la saison 2014-2015, elle est artiste associée à la Comédie de l’Est (CDN de Colmar), au Fracas (CDN de Montluçon) et est en résidence d’écriture à la MC2 (Scène Nationale de Grenoble) avec le soutien du Centre national du livre.

Deux de ses pièces (Erwin Motor, Dévotion et Suzy Storck) ont été finalistes du Grand Prix de littérature dramatique en 2013 et en 2014.

 

En 2015-2016 elle écrit Coeur d’Acier pour Baptiste Guiton (Cie Théâtre Exalté, création Vénissieux automne 2015), Elle pas princesse Lui pas héros (Éd. Actes Sud) pour Johanny Bert (créé en  janvier 2016 au CDN Sartrouville) et Je ne veux plus pour Olivier Letellier (créé à Chaillot en février 2016).

Lire la suite...

Biographie

Frédéric Moulin

Frédéric Moulin ©Bruno Perroud

Frédéric Moulin ©Bruno Perroud

Frédéric Moulin suit sa formation de comédien au Théâtre de l’Iris de Villeurbanne dans la classe de Philippe Clément. Il travaille au théâtre avec Robert Cantarella, Philippe Clément, George Montillier, Karelle Prugnaud, Pierre Kuentz, Ester Cerruti.

Frédéric Moulin suit sa formation de comédien au Théâtre de l’Iris de Villeurbanne dans la classe de Philippe Clément. Il travaille au théâtre avec Robert Cantarella, Philippe Clément, George Montillier, Karelle Prugnaud, Pierre Kuentz, Ester Cerruti. Il interprète La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, L'Opérette Imaginaire de Valère Novarina ainsi que des textes d'Audiberti, Lope de Vega, Cocteau, Feydeau, Dario Fo. Au cinéma il joue dans La Cerise sur le gâteau de Laura Morante et La Rafle de Rose Bosch. Il met en scène plusieurs spectacles de théâtre-danse, Madame Jonas d’Elie-Georges Berreby, Mise au Banc (co-écrit avec Céline Champinot, travail sur le mobilier urbain anti-sdf), Ni une ni deux d’Eugène Durif, Désir Opus 12, L’Ours et Une demande en mariage d’Anton Tchékhov.

Lire la suite...

Biographie

Valérie Mréjen

Valérie Mréjen est née en 1969 à Paris. Issue d’une école d’art, elle s’intéresse dès ses débuts à différents moyens d’expressions pour mieux explorer les possibilités du langage.
Elle commence par éditer quelques livres d’artiste avant de tourner ses premières vidéos.
Ses travaux ont fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger, notamment au Jeu de Paume en 2008.

Valérie Mréjen est née en 1969 à Paris. Issue d’une école d’art, elle s’intéresse dès ses débuts à différents moyens d’expressions pour mieux explorer les possibilités du langage.
Elle commence par éditer quelques livres d’artiste avant de tourner ses premières vidéos.
Ses travaux ont fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger, notamment au Jeu de Paume en 2008.
Elle a réalisé plusieurs courts-métrages, des documentaires (Pork and Milk, 2004, Valvert, 2008) et un long métrage de fiction, En ville, co-réalisé avec Bertrand Schefer et sélectionné à la quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2011.

Elle a publié Mon grand-père, 1999, L’Agrume, 2001, Eau sauvage, 2004, aux éditions Allia, et Forêt noire, 2012, aux éditions P.O.L. 
En 2014 elle a mis en scène pour la première fois un spectacle tout public, Trois hommes verts, crée au Théâtre de Gennevilliers. Eau sauvage a été mis en scène en 2014 au CDN de Béthune par Julien Fisera.

En 2016 elle collabore avec Arthur Nauzyciel en adaptant L’Empire des lumières pour une création au théâtre national de Corée. 

Lire la suite...

Biographie

Éric Noël

Éric Noël © Pat Bélisle

Éric Noël © Pat Bélisle

Éric Noël a étudié la littérature avant de suivre le programme d'écriture dramatique de l'École Nationale de Théâtre du Canada – promotion 2009. Depuis, sa pièce Faire des enfants a remporté le prix Gratien-Gélinas 2010, elle a été créée à Montréal, au Théâtre de Quat’sous, en 2011, en plus d’être traduite et publiée en allemand.

Éric Noël a étudié la littérature avant de suivre le programme d'écriture dramatique de l'École Nationale de Théâtre du Canada – promotion 2009. Depuis, sa pièce Faire des enfants a remporté le prix Gratien-Gélinas 2010, elle a été créée à Montréal, au Théâtre de Quat’sous, en 2011, en plus d’être traduite et publiée en allemand. Éric Noël était d’ailleurs à Berlin pendant la majeure partie de 2011 où il a travaillé à l’adaptation pour le Québec de la pièce Hamlet ist Tot, du jeune auteur autrichien Ewald Palmetshofer, présentée au Théâtre Aux Écuries en 2012. Sa pièce pour enfants La mère, le père, le petit et le grand a été créée à Montréal en mai 2012. Il a interprété lui-même l’unique personnage de sa dernière pièce, Ces regards amoureux de garçons altérés, (Lauréat de l'aide à la création du CNT, printemps 2016) dans le cadre d’une lecture publique au Festival du Jamais Lu 2015. 

 

Lire la suite...

Biographie

Stanislas Nordey

Stanislas Nordey © Jean-Louis Fernandez

Stanislas Nordey © Jean-Louis Fernandez

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, acteur et pédagogue, Stanislas Nordey crée, joue, initie de très nombreux spectacles depuis 1991. Il met en scène principalement des textes d’auteurs contemporains tels que Gabily, Karge, Lagarce, Mouawad, Crimp, Handke…, revient à plusieurs reprises à Pasolini et collabore depuis quelques années avec l’auteur allemand Falk Richter.

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, acteur et pédagogue, Stanislas Nordey crée, joue, initie de très nombreux spectacles depuis 1991. Il met en scène principalement des textes d’auteurs contemporains tels que Gabily, Karge, Lagarce, Mouawad, Crimp, Handke…, revient à plusieurs reprises à Pasolini et collabore depuis quelques années avec l’auteur allemand Falk Richter.

En tant qu’acteur, il joue sous les directions notamment de Christine Letailleur, Anne Théron Wajdi Mouawad, Pascal Rambert, Anatoli Vassiliev et parfois dans ses propres spectacles, comme Affabulazione de Pasolini créé en mars 2015.

Tout au long de son parcours, il est associé à plusieurs théâtres : au Théâtre Nanterre-Amandiers dirigé alors par Jean-Pierre Vincent, à l’École et au Théâtre National de Bretagne, à La Colline-théâtre national et en 2013 au Festival d’Avignon. Avant cela, de 1998 à 2001, il codirige avec Valérie Lang le Théâtre Gérard Philipe, CDN de Saint-Denis et en septembre 2014, il est nommé directeur du Théâtre National de Strasbourg et de son Ecole où il engage un important travail en collaboration avec vingt artistes associés – auteurs, acteurs et metteurs en scène – à destination de publics habituellement éloignés du théâtre et dans le respect d’une parité artistique assumée.

L’intérêt qu’il a toujours porté pour les écritures contemporaines se retrouve dans le projet qu’il a conçu pour le TNS. En 2016, il crée Je suis Fassbinder, en duo avec l’auteur et metteur en scène allemand Falk Richter et en 2017 une pièce de Christophe Pellet, Erich von Stroheim.

Lire la suite...

Biographie

David Paquet

David Paquet est diplômé du programme d’écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 2006. Parmi ses pièces, on compte Porc-épic, 2h14, Appels Entrants Illimités, Les Grands-mères mortes (cosignée), Le Brasier, Histoires à plumes et à poils (cosignée) et Papiers Mâchés, un solo de stand-up poétique qu’il interprète lui-même.

David Paquet est diplômé du programme d’écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 2006. Parmi ses pièces, on compte Porc-épic, 2h14, Appels Entrants Illimités, Les Grands-mères mortes (cosignée), Le Brasier, Histoires à plumes et à poils (cosignée) et Papiers Mâchés, un solo de stand-up poétique qu’il interprète lui-même. Maintes fois primées (prix du Gouverneur général du Canada, prix Michel-Tremblay, prix Sony Labou Tansi, prix de l’association québécoise des critiques de théâtre, Cochon d’Or), ses œuvres ont été présentées dans plus d’une dizaine de pays en Europe et en Amérique du Nord. Artiste en résidence au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui de 2015 à 2017, il travaille actuellement à l’écriture d’une nouvelle pièce pour le Théâtre la Seizième de Vancouver.
(mis à jour en 2017)

Lire la suite...

Biographie

Augustin Passard

Après un bac L option Théâtre au Lycée Molière en 2010 ; une licence d’études théâtrales à La Sorbonne et une année au Cours Florent, Augustin intègre la 2ème année de l’école du Studio-Théâtre d’Asnières en 2012.

Après un bac L option Théâtre au Lycée Molière en 2010 ; une licence d’études théâtrales à La Sorbonne et une année au Cours Florent, Augustin intègre la 2ème année de l’école du Studio-Théâtre d’Asnières en 2012. Actuellement dans la promotion sortante du CFA des comédiens, structure dirigée par Hervé Van Der Meulen où il a pu rencontrer des intervenants tels qu’Agathe Alexis, Bruno Boulzaguet, Lionel Gonzales, Nathalie Fillion, Stéphanie Loïk, Anne Delbée, Yves Bombay, Christophe Reymond, il a eu l’occasion d’approcher des metteurs en scènes tels que Jean Louis Martin-Barbaz (La Résistible Ascension d’Arturo Ui), Hervé Van Der Meulen (Jeux de massacres, Beaucoup de Bruit pour rien) , Yveline Hamon (Penthésilée, Scènes de chasse en Bavière, Les petites Filles modèles), Grégoire Ingold (Foire d’empoignes), René Loyon (La Double inconstance).

Il s’est rendu à diverses reprises dans des stages interdisciplinaires comme L’Aria (Corse), Demain Le Printemps (Minsk), The Watermill Center (New-York) et a pu travailler avec notamment Robin Renucci et Robert Wilson.

Lire la suite...

Biographie

Conchita Paz

Conchita Paz -® Isabelle Planche  - DR. Association Perspective Nevski

Conchita Paz -® Isabelle Planche - DR. Association Perspective Nevski

Actrice d’origine espagnole, née en Suisse, elle vit depuis plus de 10 ans en Belgique.

Actrice d’origine espagnole, née en Suisse, elle vit depuis plus de 10 ans en Belgique.
Formée à l’Ecole Internationale de théâtre LASSAAD (Bruxelles) et lors de divers stages de théâtre et de danse notamment avec Françoise Bloch, Maya Bösch, Alexis Forestier, Carlotta Ikeda, Eimuntas Nekrosius, Isabelle Pousseur, Loïc Touzé... 
Au théâtre, elle collabore aux créations de Guillemette Laurent (Projet Ibsen), Sandrine Roche (Petites réductions absurdes et RAVIE), Galin Stoev (La vie est un rêve). 
Depuis 6 ans, elle travaille principalement avec la compagnie française Du Zieu, dirigée par Nathalie Garraud et Olivier Saccomano (Ursule d'Howard Barker, au théâtre de l’Odéon, Paris ; Victoria  de F. Jousserand, à la Friche de la Belle de Mai, Marseille). 
Elle est actuellement en tournée avec Othello, variation pour 3 acteurs d'Olivier Saccomano - spectacle joué au 68ème festival d'Avignon, en répétition de Soudain la nuit, prochain spectacle de la compagnie Du Zieu, et en résidence de création de RAVIE de Sandrine Roche.

Lire la suite...

Biographie

Charles Pennequin

Charles Pennequin est né le 15 novembre 1965.
Publication dans de nombreuses revues.
Performances et concerts dans la France entière et un petit peu à côté.
Vidéos à l’arrache. Écriture dans les blogs.
Dessins sans regarder. Improvisations au dictaphone, au microphone, dans sa voiture, dans certains TGV. Quelques cris le long des deux voies.
Petites chansons dans les carnets.
Poèmes délabrés en public.
Écriture sur les murs;
Charles Pennequin écrit depuis qu’il est né.

Charles Pennequin est né le 15 novembre 1965.
Publication dans de nombreuses revues.
Performances et concerts dans la France entière et un petit peu à côté.
Vidéos à l’arrache. Écriture dans les blogs.
Dessins sans regarder. Improvisations au dictaphone, au microphone, dans sa voiture, dans certains TGV. Quelques cris le long des deux voies.
Petites chansons dans les carnets.
Poèmes délabrés en public.
Écriture sur les murs;
Charles Pennequin écrit depuis qu’il est né.

Lire la suite...

Biographie

Marie-Eve Perron

© Andréanne Gauthier

© Andréanne Gauthier

 

 

Après l’obtention d’une Licence en Communication en 2001, elle entre au Conservatoire d’Art dramatique de Montréal, qu’elle termine en 2004.
Elle enchaîne ensuite les rôles au théâtre, notamment sous la direction de Frédéric Blanchette (Gestion de la Ressource Humaine, François Létourneau), Stanislas Nordey (Forces, d’August Stramm), Justine Heynemann (Le torticolis de la girafe, Carine Lacroix), Galin Stoev (Liliom de Ferenc Molnar) ainsi que l’auteur-metteur en scène Wajdi Mouawad (Forêts, Littoral, Le Sang des Promesses, Des Femmes).

Partageant sa vie entre le Québec et la France, elle incarne, à la télé française, le personnage de "Cathy-casses-couilles" dans l’adaptation française de la série québécoise Les invincibles. Elle cosigne également l’idée originale de la série-télé France Kbek, en plus d’y incarner le rôle principal féminin, rôle pour lequel on lui décernera le Prix de la Meilleure interprétation féminine au Festival SérieMania.
Au cinéma, elle est Fanny dans le film canadien-anglais What We Have réalisé par Maxime Desmons.

Artiste associée à la compagnie FILLE/DE/PERSONNE, elle signe l'écriture, l'interprétation et la mise en scène de deux spectacles solos : Marion Fait Maison (Prix « Coup de cœur », Festival Vue sur la Relève de Montréal ; Prix « Entrée en scène Loto-Québec », Ville de Montréal) et Gars, joués tout autant au Québec qu’en France. 

Lire la suite...

Biographie

Eric Pessan

Eric Pessan est né en 1970 à Bordeaux, il vit dans le vignoble nantais.
Il a publié des romans, des textes en collaboration avec des plasticiens, s’est occupé d’une revue d’art et de littérature (Eponyme). Il écrit également des fictions radiophoniques et du théâtre.

Bi(bli)ographie

Eric Pessan est né en 1970 à Bordeaux, il vit dans le vignoble nantais.
Il a publié des romans, des textes en collaboration avec des plasticiens, s’est occupé d’une revue d’art et de littérature (Eponyme). Il écrit également des fictions radiophoniques et du théâtre.
Il anime régulièrement des ateliers d’écriture et des rencontres littéraires.
Il est membre du comité de rédaction de la web revue « remue.net », de celui de la revue régionale « 303 » et de la revue « Espace(s) » du Centre National d’Etudes Spatiales.

roman : 
Le démon avance toujours en ligne droite, éditions Albin Michel (2015)
Muette, éditions Albin Michel (2013)
Incident de person
ne, éditions Albin Michel (2010) 
Cela n’arrivera jamais, éditions du Seuil, collection Fiction & Cie (2007) 
Une très très vilaine chose, éditions Robert Laffont (2006)
Les géocroiseurs, éditions de La Différence (2004)
Chambre avec gisant, éditions de La Différence (2002) 
L’effacement du monde, éditions de La Différence (2001) - Réédition en poche (collection Minos-2004) 

nouvelles :
Monde profond, éditions In-8 (2012)
Croiser les méduses, éditions In-8 (2011)
La nuit de la comète, éditions Cénomane (2009)

essai :
Ôter les masques, essai sur Shining de Stephen King, éditions Cécile Defaut (2012)

en collaboration avec des plasticiens :
La fille aux loups, en collaboration avec Frédéric Khodja, éditions du Chemin de fer (2014)
N, avec des photographies de Mikaël Lafontan, éditions des Inaperçus (2012)
La fête immobile, roman accompagné de 24 photographies d’Hervé Plumet, éditions Presque Lune (2010)
Un matin de grand silence, en collaboration avec Marc Desgrandchamps, éditions du Chemin de fer (2010)
Le livre parfait, en collaboration avec Pierrick Naud, éditions Circa 1924 (2009)
Ne bouge pas poupée, en collaboration avec Françoise Pétrovitch, CIAV (2010)
L’écorce et la chair, roman, éditions du Chemin de Fer, en collaboration avec Patricia Cartereau (2008) Sage comme une image, en collaboration avec Françoise Pétrovitch, co-édition Le temps qu'il fait / Pérégrines (2006)

jeunesse : 
Et les lumières dansaient dans le ciel (roman jeunesse), l’Ecole des Loisirs (2014)
Plus haut que les oiseaux (roman jeunesse), l’Ecole des Loisirs (2012)
Quelque chose de merveilleux et d’effrayant (avec des photographies de Quentin Bertoux, roman jeunesse), Thierry Magnier, collection Photo-roman (2012)

collectifs :
« Tombé dans le panneau», in Et à partir de là, catalogue d'exposition de Christine Crozat, éditions Fage (2010)
En compagnie de Nicole Caligaris, codirection du livre : Il me sera difficile de venir te voir (éditions Vents d’ailleurs), regroupant 26 correspondances littéraires sur les conséquences de la politique française d’immigration, (2008)
« À la faveur de la nuit », in Conversations avec Henri Michaux, éditions Cécile Defaut (2008)
« La Retraite à Miami », in Tout sera comme avant (dirigé par Dominique A), éditions Verticales (2004).

théâtre (publications) :
Cache-cache, Ecole des loisirs (2015)
Le syndrome Shéhérazade, éditions de l’Attente (2014)
Dépouilles, éditons de l’Attente (2012)
Les inaboutis, éditions Théâtre Ouvert - Tapuscrit (2011)
La grande décharge, éditions de l’Amandier (2011)
Tout doit disparaître, éditions Théâtre Ouvert - Tapuscrit (2010)

poésie :
Moi, je suis quand même passé, éditions Cousu Main (2010)
Interdiction absolue de toucher aux filles, même tombées à terre (avec Claude Favre), éditions Cousu Main (2011)

Lire la suite...

Biographie

Pauline Peyrade

Pauline Peyrade étudie la mise en scène à la Royal Academy of Dramatic Art (Londres) puis intègre le département Écriture Dramatique de l’ENSATT en 2012. La même année, elle crée la revue Le bruit du monde.
Elle est l’autrice de plusieurs textes, dont 0615, mis en ondes sur France Culture, et Vingt centimètres, lu à la Mousson d’hiver 2014 et au Théâtre National de Toulouse.

Pauline Peyrade étudie la mise en scène à la Royal Academy of Dramatic Art (Londres) puis intègre le département Écriture Dramatique de l’ENSATT en 2012. La même année, elle crée la revue Le bruit du monde.
Elle est l’autrice de plusieurs textes, dont 0615, mis en ondes sur France Culture, et Vingt centimètres, lu à la Mousson d’hiver 2014 et au Théâtre National de Toulouse.
En 2015, elle présente EST aux Sujets à Vif du Festival d’Avignon, avec Justine Berthillot. L’année suivante, elles fondent ensemble la #CiE, compagnie cirque/texte, dont la première création, POINGS, sera présentée au Festival SPRING 2018.

En 2016, elle publie aux Solitaires Intempestifs Ctrl-X, mis en scène par Cyril Teste, et Bois Impériaux, présenté à la Comédie-française, à Théâtre Ouvert et au Théâtre National de Strasbourg en 2016, et en cours de production par le collectif Das Plateau.

Autrice associée au CDN de Montluçon-Auvergne, dirigé par Carole Thibaut, et dramaturge de la saison 16-17 du Théâtre POCHE/GVE, dirigé par Mathieu Bertholet, elle enseigne par ailleurs au sein des départements d’écriture dramatique de l’ENSATT (Lyon) et de l’École du Nord (Lille). 

....................

Pauline Peyrade studied directing at RADA (London) and playwriting at ENSATT (Lyon). In 2014, she is laureate of the Cross Channel Theatre. Her play 0615 is translated by Alexander Zeldin and staged by Daniel Bailey at the Soho Theatre (London). Two of her texts are produced by France Culture (national radio); Ctrl-X is staged by Cyril Teste in 2016, Bois Impériaux received several rewards and will be staged by Das Plateau in 2018. She performs and directs her last play, Poings, together with a circus-maker and a composer for

the international circus festival SPRING 2018. Since 2016, she is associated to the Théâtre des Îlets (national theatre). She was the dramaturg of theatre POCHE /GVE (Geneva) in 2016-2017. She participated to Simon Stephen’s workshop in Sala Beckett (Barcelona) in 2014 and was a tutor for Interplay 2016 (Sweden). She teaches in the playwriting departments of ENSATT and Ecole du Nord (national schools). Her texts are published by the Solitaires Intempestifs.

Lire la suite...

Biographie

Patrick Pineau

Patrick Pineau

Patrick Pineau

Il a suivi la formation du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de Denise Bonal, Michel Bouquet et Jean-Pierre Vincent. En tant que comédien, il aborde tout aussi bien le répertoire classique d’Eschyle à Feydeau en passant par Marivaux, Calderón, Musset ou Labiche que les textes contemporains d’Eugène Durif, Mohamed Rouabhi, James Stock, Serge Valletti, Gérard Watkins, Irina Dalle dans des mises en scène de Michel Cerda, Éric Elmosnino, Jacques Nichet, Claire Lasne, Gérard Watkins, Irina Dalle ou Mohamed Rouabhi.

Il a suivi la formation du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de Denise Bonal, Michel Bouquet et Jean-Pierre Vincent. En tant que comédien, il aborde tout aussi bien le répertoire classique d’Eschyle à Feydeau en passant par Marivaux, Calderón, Musset ou Labiche que les textes contemporains d’Eugène Durif, Mohamed Rouabhi, James Stock, Serge Valletti, Gérard Watkins, Irina Dalle dans des mises en scène de Michel Cerda, Éric Elmosnino, Jacques Nichet, Claire Lasne, Gérard Watkins, Irina Dalle ou Mohamed Rouabhi.

En tant que comédien de la troupe de l’Odéon et sous la direction de Georges Lavaudant, il a joué dans Féroé, la nuit… de Michel Deutsch, Terra Incognita de Georges Lavaudant, Un Chapeau de paille d’Italie d’Eugène Labiche, Ajax/Philoctète d’après Sophocle, Tambours dans la nuit et La Noce chez les petits-bourgeois de Bertolt Brecht, L’Orestie d’Eschyle, Fanfares de Georges Lavaudant, Un Fil à la patte de Feydeau, La Mort de Danton de Georg Büchner, La Cerisaie d’Anton Tchekhov. En 2013, il interprète Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, sous la direction de Georges Lavaudant.

En tant que metteur en scène, il signe Conversations sur la Montagne d’Eugène Durif (1992), Discours de l’Indien rouge de Mahmoud Darwich (1994), Pygmée de Serge Sandor (1995), Monsieur Armand dit Garrincha de Serge Valletti (2001), Les Barbares de Maxime Gorki (2003), Tout ne doit pas mourir de Mohamed Rouabhi.
Dans la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon en juillet 2004, il crée Peer Gynt d’Henrik Ibsen. Puis, il met en scène Grain de sable d’Isabelle Vanier,  Des Arbres à abattre de Thomas Bernhard,  On est tous mortels un jour ou l’autre d’Eugène Durif et les courtes pièces d’Anton Tchekhov La Demande en mariage, Le Tragédien malgré lui, L’OursLes Trois Sœurs d’Anton Tchekhov. Il crée La Noce de Bertolt Brecht dans une nouvelle traduction de Magali Rigaill, présenté à la MC93 en janvier 2010.

Il met en œuvre un Festival avec le RayonVert à Saint-Valéry-en-Caux autour de lectures de textes de Flaubert et d’Annie Ernaux. À l’automne 2010, il créé Sale août de Serge Valletti. Puis en juillet 2011, Le suicidé de Nicolaï Erdman (création  pour la 65ème édition du Festival d’Avignon).

Il est artiste associé au Théâtre-Sénart

Au cinéma, il a tourné, entre autres, avec Eric Rochant, Francis Girod, Bruno Podalydès, Tony Marshall, Marie de Laubier et Nicole Garcia.

Lire la suite...

Biographie

Guillermo Pisani

Guillermo Pisani est auteur, metteur en scène, dramaturge et traducteur.
À travers ses derniers textes – mis en scène ou en espace par Marcial Di Fonzo Bo, Élise Vigier, Alain Françon et Adrien Béal – il affirme la recherche d’un théâtre qui aborde des questions d’aujourd’hui d’une manière plus ludique que discursive, mettant les acteurs au centre de la dramaturgie.

Il est publié par Théâtre Ouvert / Tapuscrits en 2008 pour Dépaysage. En tant que traducteur, il a notamment co-traduit avec Marcial Di Fonzo Bo le théâtre de Rafael Spregelburd (publié chez L’Arche Éditeur).

Guillermo Pisani est artiste associé à la Comédie de Caen-Centre dramatique national de Normandie depuis janvier 2015.

 

Né à Buenos Aires, Argentine, il vit et travaille à Paris depuis 2003. Il est auteur, metteur en scène, dramaturge et traducteur. Actuellement artiste associé à la Comédie de Caen – CDN de Normandie, il a fondé la Compagnie LSDI en 2013.

 

 

Pièces 

J'ai un nouveau projet, en cours d'écriture. Création en février 2018 à la Comédie de Caen - CDN de Normandie.

Le Système pour devenir invisible, Théâtre de Vanves, 2015.

Mexico, mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo et Elise Vigier,Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine, 2013.

Namuncura, mise en espace d’Alain Françon, Théâtre Ouvert, 2009.

Dépaysage, mise en voix d’Alain Françon, Théâtre Ouvert, 2008.

(Jean) Louis 9, mise en scène de Cécile Fraisse dans les rues de Pontoise, 2007.

La Nostalgie du martin-pêcheur, mise en espace d’Adrien Béal, Théâtre de Vanves/Espace Gazier, 2005.

Otra que Mea Culpa, mise en scène de Mariana Armelín et Mariana Rovito,

Théâtre Del Otro Lado, Buenos Aires, 2002.

 

Dépaysage est publiée chez Théâtre Ouvert / Tapuscrit.

 

En tant que dramaturge, il a accompagné des créations de Marcial Di Fonzo Bo, Elise Vigier, Pierre Maillet et Adrien Béal. 

 

Il a également collaboré comme auteur et dramaturge avec le chorégraphe espagnol Chevi Muraday.

 

Il traduit notamment le théâtre de Rafael Spregelburd : SPAM (à paraître chez L'Arche), Tout et Fin de l’Europe ; en collaboration avec Marcial Di Fonzo Bo : La Paranoïa, L’Entêtement et Lucide (publiées chez L’Arche), ainsi que La Estupidez/La Connerie et La Panique ; en collaboration avec Pierre Maillet : Bizarra, une saga théâtrale en dix pièces.

 

Ancien professeur auxiliaire de sociologie à l'Université de Buenos Aires et titulaire d’un master d’études théâtrales (Paris III-Sorbonne Nouvelle), il a publié plusieurs articles dans des revues et ouvrages spécialisés, en France, au Quebec et en Argentine. Il intervient également comme enseignant à l'Université de Caen et à l'ESAD à Paris.

 

Lire la suite...

Biographie

Samuel Pivo

Samuel Pivo © DR

Samuel Pivo © DR

Samuel Pivo vit et travaille principalement entre Paris, Lyon et Toulouse.
Il est très heureux d'avoir fait des études de géographie, puis il est passé par l’ENSATT dans le département d’écriture dramatique.
Il écrit poésie, roman et théâtre - il peint aussi. Je suis Elsa, HORLA(S), Vous serez voisins (avec Pauline Noblecourt), Ma Route (avec Marilyn Mattei), Titre Provisoire, Ventre et Grozny Panzani Paradis ont été portées à la scène.

Samuel Pivo vit et travaille principalement entre Paris, Lyon et Toulouse.
Il est très heureux d'avoir fait des études de géographie, puis il est passé par l’ENSATT dans le département d’écriture dramatique.
Il écrit poésie, roman et théâtre - il peint aussi. Je suis Elsa, HORLA(S), Vous serez voisins (avec Pauline Noblecourt), Ma Route (avec Marilyn Mattei), Titre Provisoire, Ventre et Grozny Panzani Paradis ont été portées à la scène.
Grozny Panzani Paradis est édité par EN ACTE(S).
Ma Route est traduite en chinois.
La Guerre de Belgique a reçue une bourse du CNT.
Il est cofondateur du collectif CRS (Coucou la Réalité Sociale) qui monte actuellement Avec les chiens.

Lire la suite...

Biographie

Alexandre Plank

Alexandre Plank © Elisabeth Carrechio

Alexandre Plank © Elisabeth Carrechio

Né en 1979, Alexandre Plank a étudié la philosophie à l'université du Bauhaus de Weimar et la dramaturgie à l'École supérieure du Théâtre national de Strasbourg.
Il travaille à France Culture depuis 2009. Il y produit et réalise des documentaires, des fictions et des ateliers sonores.
Également traducteur, il a traduit des œuvres de Michel Serres, Jacques Derrida, Paul Virilio, Bernard Stiegler et Marius von Mayenburg.
Depuis 2010 Alexandre Plank est membre de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques.

Né en 1979, Alexandre Plank a étudié la philosophie à l'université du Bauhaus de Weimar et la dramaturgie à l'École supérieure du Théâtre national de Strasbourg.
Il travaille à France Culture depuis 2009. Il y produit et réalise des documentaires, des fictions et des ateliers sonores.
Également traducteur, il a traduit des œuvres de Michel Serres, Jacques Derrida, Paul Virilio, Bernard Stiegler et Marius von Mayenburg.
Depuis 2010 Alexandre Plank est membre de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques.

Lire la suite...

Biographie

Grégo Pluym

Grégo Pluym©DR

Grégo Pluym©DR

Né en 1984 à Royan, Grégory Pluym a étudié l'Art Dramatique au Conservatoire de Tours dirigé par Philippe Lebas et Christine Joly de 2005 à 2009. Durant sa formation, il effectue différents stages avec notamment Alain Bézu, Etienne Pommeret et Fabrice Pruvost.

En 2013, il intègre le département d'écriture dramatique de l'ENSATT dirigé par Enzo Cormann et Mathieu Bertholet.

Depuis 2014, il anime des ateliers d'écriture à Lyon avec la compagnie Traversant 3 et intervient également au Conservatoire d'Orléans.

Né en 1984 à Royan, Grégory Pluym a étudié l'Art Dramatique au Conservatoire de Tours dirigé par Philippe Lebas et Christine Joly de 2005 à 2009. Durant sa formation, il effectue différents stages avec notamment Alain Bézu, Etienne Pommeret et Fabrice Pruvost.

En 2013, il intègre le département d'écriture dramatique de l'ENSATT dirigé par Enzo Cormann et Mathieu Bertholet.

Depuis 2014, il anime des ateliers d'écriture à Lyon avec la compagnie Traversant 3 et intervient également au Conservatoire d'Orléans.

En 2016, il est dramaturge pour la Compagnie des Grands Mâtins pour le spectacle Marx est mort et auprès de Christian Schiaretti pour la création Wilson chante Montand avec Lambert Wilson.

Sa première pièce Démêler la nuit est publiée aux éditions Quartett. 

Lire la suite...

Biographie

Claude Poissant

Claude Poissant © Maxime Leduc

Claude Poissant © Maxime Leduc

Directeur fondateur du Théâtre PÀP (Petit à Petit) depuis 1978, il prend les rênes du Théâtre Denise-Pelletier en 2014. Metteur en scène surtout, auteur souvent et comédien à l'occasion. Figure de proue du théâtre québécois depuis près de quarante ans. Découvreur, défricheur, défenseur de paroles.

Auteur, comédien et surtout metteur en scène réputé, Claude Poissant est le cofondateur du Théâtre PÀP (1978). Après avoir partagé pendant une douzaine d’années la direction de la compagnie avec René Richard Cyr et Marie-France Bruyère, il prend seul la direction du PÀP en 1999, avant d’inviter en 2007 le jeune metteur en scène Patrice Dubois à le joindre à la direction artistique. En 2014, un nouveau défi appelle Claude Poissant : tenir les rênes de la direction artistique du Théâtre Denise-Pelletier.

Toujours à la recherche de paroles fortes, il fouille dans toutes les dramaturgies pour faire connaître au public des pièces phares du théâtre d'ici et d'ailleurs. Parmi ses mises en scène marquantes, mentionnons au passage Le Traitement de Martin Crimp, Je voudrais me déposer la tête de Jonathan Harnois, Rouge Gueule d’Étienne Lepage, Tom à la Ferme de Michel Marc Bouchard, L’Hôtel des horizons de Reynald Robinson, Crime contre l’humanité et Le Goûteur de Geneviève Billette sans oublier Unity, mil neuf cent dix-huit de Kevin Kerr, dans une traduction de Paul Lefebvre. 

Récemment, Claude Poissant a signé les mises en scène de Bienveillance de Fanny Britt, Marie Tudor de Victor Hugo et Cinq visages pour Camille Brunelle de Guillaume Corbeil, pièce qui a tourné autant au Québec qu'à l'étranger.

Lire la suite...

Biographie

Laurent Poitrenaux

Laurent Poitrenaux

Laurent Poitrenaux

Laurent Poitrenaux a effectué la majeure partie de sa formation à l’École Théâtre en Actes dirigée par Lucien Marchal. Au théâtre, son parcours de comédien l’a amené à travailler avec différents metteurs en scènes.

Laurent Poitrenaux a effectué la majeure partie de sa formation à l’École Théâtre en Actes dirigée par Lucien Marchal.
Au théâtre, son parcours de comédien l’a amené à travailler avec différents metteurs en scènes tels que Christian Schiaretti, Thierry Bedart, Eric Vigner, Yves Beaunesne, Didier Galas ; Daniel Jeanneteau avec lequel il joua Iphigénie, et qu’il retrouvera bientôt pour un projet tiré de L’Illiade lors de la prochaine biennale de la danse à Lyon 2014 ; François Berreur avec lequel il créa entre autre Ébauche d’un portrait à Théâtre Ouvert et qui lui valut le prix du syndicat de la critique ; Arthur Nauzyciel avec qui il créa récemment Jan Karski au Festival d’Avignon 2011 et La Mouette au Festival d’Avignon 2012 dans la Cour d’Honneur ; Ludovic Lagarde avec lequel il travaille régulièrement depuis de nombreuses années, entre autre sur plusieurs adaptations de textes d’Olivier Cadiot, tels Le Colonel des Zouaves, Fairy Queen et plus récemment Le Mage en été créé au festival d’Avignon 2010.
Récemment il a joué, toujours avec Ludovic Lagarde, Une Trilogie Büchner présenté au Théâtre de la Ville et Lear is in Town créé au festival d’Avignon 2013 à la Carrière Boulbon.
Il jouera prochainement, sous sa direction, L’Avare de Molière.
Dernièrement, il a participé à la création de la dernière pièce de Philippe Minyana, mise en scène par Marcial Di Fonzo Bo, Une Femme au Théâtre de la Colline.
Au cinéma, il a travaillé avec Claude Mouriéras, Sigried Alnoy, Christine Dory, Patrick Mille, Gilles Bourdos, Christian Vincent, Sophie Fillières et plus récemment avec Agnès Jaoui dans Au bout du conte, Isabelle Czajka dans D’Amour et d’eau fraîche et La vie Domestique, et Mathieu Amalric dans La Chambre bleue.

Lire la suite...

Biographie

François Praud

François Praud © L.Elwood

François Praud © L.Elwood

Élève à l’ESTBA, il entre à la Comédie-Française en 2010 en qualité d’élève-comédien et participe à la création de L'Opéra de quat' sous (mise en scène Laurent Pelly).
Il travaille avec Alfredo Arrias, Jacques Allaire, Jérôme Deschamps, Catherine Hiegel et Marie-Sophie Ferdane. Pianiste, il présente en 2011 ses compositions au Théâtre du Vieux Colombier de la Comédie-Française.
Il intègre la troupe du Malandro où il joue dans L'Éveil du printemps (mise en scène Omar Porras), puis La Dame de la mer.

Élève à l’ESTBA, il entre à la Comédie-Française en 2010 en qualité d’élève-comédien et participe à la création de L'Opéra de quat' sous (mise en scène Laurent Pelly).
Il travaille avec Alfredo Arrias, Jacques Allaire, Jérôme Deschamps, Catherine Hiegel et Marie-Sophie Ferdane. Pianiste, il présente en 2011 ses compositions au Théâtre du Vieux Colombier de la Comédie-Française.
Il intègre la troupe du Malandro où il joue dans L'Éveil du printemps (mise en scène Omar Porras), puis La Dame de la mer.
Il est Léo dans Fratrie de Marc-Antoine Cyr, sous la direction de Didier Girauldon.
Il joue dans le téléfilm 15 jours ailleurs de Didier Bivelle.
Il participe à la création de la Cie Munstrum, avec laquelle il joue L'Ascension de Jipé.

Lire la suite...

Biographie

Claire Puygrenier

Claire Puygrenier © J.F. Mariotti

Claire Puygrenier © J.F. Mariotti

Claire Puygrenier a travaillé à plusieurs reprises sous la direction de René Loyon ; dans Tartuffe et Dom Juan de Molière, La Double inconstance de Marivaux, Antigone de Sophocle, Yerma de Federico García Lorca.

Claire Puygrenier a travaillé à plusieurs reprises sous la direction de René Loyon ; dans Tartuffe et Dom Juan de Molière, La Double inconstance de Marivaux, Antigone de Sophocle, Yerma de Federico García Lorca. Elle a joué des œuvres contemporaines (La bête dans la jungle d’Henry James adaptée par Marguerite Duras, Inspecteur La Guerre de Lise Martin, Preparadise Sorry Now de Rainer Werner Fassbinder, L’Opéra de la lune de Jacques Prévert, BMC d’Eugène Durif, Mademoiselle Marie d’Isabelle Habiague, Chez les Titch de Louis Calaferte, Vida y muerte del poeta Cervantes de Josef Szajna…) mises en scène par Yann Allégret, Josef Szajna, Jean-Louis Jacopin, Jose Manuel Cano Lopez, Arsenic cie...
Elle joue aux côtés de Dominique Boissel, Peter Bonke, Clément Bresson, Yedwart Ingey, Jacques Brücher, Igor Mendjinsky… en France (CDN de Nancy, d’Angers, de Rouen, au Théâtre du Nord, aux Célestins, aux Théâtre 14, Théâtre 95, au Théâtre Firmin Gémier/La Piscine, à La Maison de la Poésie, au Théâtre de l’Atalante…) en Espagne et en Afrique de l’Ouest.

Lire la suite...

Biographie

Victoria Quesnel

Victoria Quesnel © DR

Victoria Quesnel © DR

Après une formation au Conservatoire de Bordeaux, Victoria Quesnel intègre l'Ecole du Nord ( Lille).

Elle y travaille sous la direction de Stuart Seide, qui met en scène Quel est l'enfoiré qui a commencé le premier? de Dejan Dukowski dans lequel elle joue en 2009. Elle travaille ensuite avec Laurent Hatat dans Le Barbier de Seville ou La Précaution Inutile de Beaumarchais en 2010 puis Nanine de Voltaire en 2013.

Après une formation au Conservatoire de Bordeaux, Victoria Quesnel intègre l'Ecole du Nord ( Lille).

Elle y travaille sous la direction de Stuart Seide, qui met en scène Quel est l'enfoiré qui a commencé le premier? de Dejan Dukowski dans lequel elle joue en 2009. Elle travaille ensuite avec Laurent Hatat dans Le Barbier de Seville ou La Précaution Inutile de Beaumarchais en 2010 puis Nanine de Voltaire en 2013.

Depuis 2010, elle fait partie du collectif Si Vous Pouviez Lecher Mon Coeur avec qui elle crée Gênes 01 de Fausto Paravidino, Tristesse Animal Noir d'Anja Hilling puis Les Particules Elémentaires de Michel Houellebecq, mise en scène Julien Gosselin, crée au Festival d'Avignon 2013 et en tournée dans toute la France la saison suivante.

Elle travaille également avec Tiphaine Raffier qui la met en scène dans La Chanson en 2012 puis dans sa deuxième création, Dans le Nom, crée au Théatre du Nord dans le cadre du Festival Prémices, en mai 2014.

En juillet 2016 elle jouera 2666 de Roberto Bolano au Festival D'Avignon, mis en scène par Julien Gosselin.

Lire la suite...

Biographie

Nelson Rafaell-Madel

Nelson Rafaell-Madel©DR

Nelson Rafaell-Madel©DR

Nelson-Rafaell Madel se forme en Martinique notamment auprès de Yoshvani Médina, puis de Claude Buchvald à Paris.

Il a joué sous la direction de Yoshvani Médina, Claude Buchvald, Pierre Guillois, Naidra Ayadi, Marie Ballet, Evelyne Torroglosa, Sandrine Brunner, Paul Nguyen, Néry Catineau, Damien Dutrait, Stella Serfaty, Margaux Eskenazi.

Il a fondé la compagnie Théâtre des Deux Saisons en 2007.

Nelson-Rafaell Madel se forme en Martinique notamment auprès de Yoshvani Médina, puis de Claude Buchvald à Paris.


Il a joué sous la direction de Yoshvani Médina, Claude Buchvald, Pierre Guillois, Naidra Ayadi, Marie Ballet, Evelyne Torroglosa, Sandrine Brunner, Paul Nguyen, Néry Catineau, Damien Dutrait, Stella Serfaty, Margaux Eskenazi.


Il a fondé la compagnie Théâtre des Deux Saisons en 2007.

Il est metteur en scène de Minoé, d’Isabelle Richard Taillant (2010) ; P’tite Souillure de Koffi Kwahulé (2013) ; Nous étions assis sur le rivage du monde, de José Pliya (2014) ; Erzuli Dahomey, déesse de l'amour, de Jean-René Lemoine (2016).

Il a été assistant à la mise en scène de Claude Buchvald, Pierre Guillois, Marie Ballet, Naidra Ayadi, etc.

Il est également membre fondateur du collectif La Palmera.

Lire la suite...

Biographie

Tiphaine Raffier

Tiphaine Raffier © Pierre Martin

Tiphaine Raffier © Pierre Martin

Après une formation initiale à l’ENMAD de Noisiel (Val-de-Marne), où elle travaille notamment avec Jean-Michel Rabeux et Rodolphe Dana, et l’obtention d’une licence en Arts du spectacle, Tiphaine Raffier intègre l’Ecole du Nord (à Lille) en 2006.
Elle y travaille sous la direction de Stuart Seide.
Elle joue en 2010 dans Quel est l’enfoiré qui a commencé la premier ? de Dejan Dukowski mis en scène par Stuart Seide et Autoportrait, Autofiction, Autofilmage, mis en scène par Bruno Buffoli.

Après une formation initiale à l’ENMAD de Noisiel (Val-de-Marne), où elle travaille notamment avec Jean-Michel Rabeux et Rodolphe Dana, et l’obtention d’une licence en Arts du spectacle, Tiphaine Raffier intègre l’Ecole du Nord (à Lille) en 2006.
Elle y travaille sous la direction de Stuart Seide.
Elle joue en 2010 dans Quel est l’enfoiré qui a commencé la premier ? de Dejan Dukowski mis en scène par Stuart Seide et Autoportrait, Autofiction, Autofilmage, mis en scène par Bruno Buffoli.

La même année, avec six de ses amis de l’Ecole du Nord, elle crée le collectif  Si vous pouviez lécher mon cœur. Sous la direction de Julien Gosselin , ils montent Gênes 01 de Fausto Paravidino.
En 2011, elle joue Miranda, dans Tristesse Animal Noir d’Anja Hilling avec le collectif Si vous pouviez lécher mon Coeur et dans Nanine de Voltaire, mis en scène par Laurent Hatat.
En avril 2012, suite à une proposition du Théâtre du Nord, elle écrit, met en scène et joue dans La Chanson, qu’elle crée lors du festival Prémices.
Elle travaille régulièrement au Théâtre du Prato avec Gilles Defacque, notamment dans Soirée de Gala, en tournée en 2013-2014.

Elle joue dans Les Particules élémentaires de Michel Houellebecq, mis en scène par Julien Gosselin et présenté au Festival d’Avignon en juillet 2013.

En mai 2014, elle crée Dans le Nom au Théâtre du Nord, dans le cadre de Prémices #3.
La même année, elle collabore avec une équipe montréalaise, Les Petites cellules chaudes, pour l’adaptation française de leur spectacle, le Ishow.

En 2015, elle monte sa compagnie La femme coupée en deux.

Cette même année la pièce de théâtre La Chanson devient un scénario.
Accompagnée par la Maison de production Année zéro, elle tournera son premier court-métrage en 2016.

En Juillet 2016, elle jouera 2666 de Roberto Bolano au festival d’Avignon mis en scène par Julien Gosselin.

Lire la suite...

Biographie

Agnès Ramy

Agnès Ramy © Kasia Kozinski

Agnès Ramy © Kasia Kozinski

Formée au Cours Simon, elle intègre ensuite l’école du Studio théâtre d’Asnières.
En Parallèle, elle joue dans des mises en scènes de Claude Chrétien, Dominique Boitel, Christine Meyr, Patrick Simon et David Sztulman. En 2003 elle intègre la troupe de Pierre Cardin, joue dans plusieurs créations et tourne en France, en Italie et en Russie.

Formée au Cours Simon, elle intègre ensuite l’école du Studio théâtre d’Asnières.
En Parallèle, elle joue dans des mises en scènes de Claude Chrétien, Dominique Boitel, Christine Meyr, Patrick Simon et David Sztulman. En 2003 elle intègre la troupe de Pierre Cardin, joue dans plusieurs créations et tourne en France, en Italie et en Russie.

Elle joue dans  Le Mandat de Nikolaï Erdman mis en scène par Stéphane Douret, puis dans une pièce de Molière sous la direction de Laurent Ferraro; La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau, mis en scène Hervé Van Der Meulen; Des Souris et des hommes de John Steinbeck, mis en scène Anne Bourgeois, Philippe Ivancic et Jean Philippe Evariste et également dans Le Mariage de Figaro, mis en scène par Jean Paul Tribout.

Pour la télévision, elle tourne dans Caméra Café (2e génération).

Elle interprète Anne dans Derniers remords avant l’oubli, La Mariée dans La Noce et Catherine dans Nous sommes seuls maintenant du Collectif In Vitro. Elle joue actuellement dans Catherine et Christian mis en scène par Julie Deliquet.


 

Lire la suite...

Biographie

Samuel Réhault

Formé à l’ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes) de 2002 à 2005, Samuel Réhault rencontre plusieurs metteurs en scène dont Georges Lavaudant, Alain Françon et Romeo Castelluci.

Formé à l’ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes) de 2002 à 2005, Samuel Réhault rencontre plusieurs metteurs en scène dont Georges Lavaudant, Alain Françon et Romeo Castelluci.
À sa sortie, il joue dans Platonov de Tchekhov (2005) puis Naître d’Edward Bond (2006) mis en scène par Alain Françon.
Depuis 2007, il travaille régulièrement avec Ludovic Lagarde, (Richard III de Peter Verhelst 2007, Un nid pour quoi faire d’Olivier Cadiot 2010, Doctor Faustus lights the lights, de Gertrude Stein adapté par Olivier Cadiot sur une musique de Rodolphe Burger 2010, Trilogie Büchner 2012).
En 2010, il joue dans Le Bouc & Preparadise Sorry Now de Fassbinder mis en scène par Guillaume Vincent. Il joue également dans Une nuit arabe de Roland Schimmelpfennig puis Music-Hall de Jean-Luc Lagarce mis en scène par Chloé Brugnon, Les Boulingrins de Courteline mis en scène par Rémy Barché.

Lire la suite...

Biographie

Baptiste Relat

Baptiste Relat © DR

Baptiste Relat © DR

Formé au Conservatoire Régional de Tours puis à l'Ecole Nationale de la Comédie de St-Étienne de 2006 à 2009, Baptiste Relat a travaillé avec Maïanne Barthès (Je hais les voyages et les explorateurs), Emilie Capliez (J'ai pas sommeil), François Rancillac (Le roi s'amuse de Victor Hugo), Hugues Chabalier (Entreprise de recueillement), Didier Girauldon (Fratrie de Marc-Antoine Cyr), Catherine Hugo/Cie Ka (Je suis d'ailleurs, spectacle marionnettique d'après Lovecraft), Thomas Gaubiac (Léonie est en avance de Feydeau), et avec le théâtre du Fenouillet (La nuit des rois / Ubu Roi / Les fourberi

Formé au Conservatoire Régional de Tours puis à l'Ecole Nationale de la Comédie de St-Étienne de 2006 à 2009, Baptiste Relat a travaillé avec Maïanne Barthès (Je hais les voyages et les explorateurs), Emilie Capliez (J'ai pas sommeil), François Rancillac (Le roi s'amuse de Victor Hugo), Hugues Chabalier (Entreprise de recueillement), Didier Girauldon (Fratrie de Marc-Antoine Cyr), Catherine Hugo/Cie Ka (Je suis d'ailleurs, spectacle marionnettique d'après Lovecraft), Thomas Gaubiac (Léonie est en avance de Feydeau), et avec le théâtre du Fenouillet (La nuit des rois Ubu Roi Les fourberies de Scapin).
Il réalise deux seuls-en-scène : Les contes d'Ovide de Ted Hughes et Faust au village de Jean Giono.
Metteur en scène, il monte Le crocodile d'après Dostoïevski et Yvonne princesse de Bourgogne de Gombrowicz. Il prépare pour la saison 2017-2018 Le journal d'Adam et Eve de Marc Twain, en collaboration avec Julie Delille, artiste associée à Équinoxe-Scène Nationale de Châteauroux.
 

Lire la suite...

Biographie

Noëlle Renaude

Noëlle Renaude ©Robert Cantarella

Noëlle Renaude ©Robert Cantarella

Elle étudie l’histoire de l’art puis le japonais à l’Ecole des Langues orientales. Ses premiers textes de théâtre sont publiés en 1987, d’abord par Théâtre Ouvert, ensuite par les éditions Théâtrales.

Elle étudie l’histoire de l’art puis le japonais à l’Ecole des Langues orientales. Ses premiers textes de théâtre sont publiés en 1987, d’abord par Théâtre Ouvert, ensuite par les éditions Théâtrales.
Parallèlement, elle publie pendant dix ans un certain nombre de romans alimentaires sous des pseudonymes divers et participe aux revues Canal, et Théâtre/Public. Elle a été membre du comité de rédaction des Cahiers de Prospero.
Robert Cantarella, Eric Elmosnino, Frédéric Fisbach, Florence Giorgetti, Michel Dydim, Frédéric Maragnani, François Gremaud, Philippe Calvario, Renaud-Marie Leblanc, Grégoire Strecker entre autres ont monté ses pièces.

En 1994, elle commence à écrire pour l’acteur Christophe Brault Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux, aventure littéraire et théâtrale qui s’étend sur quatre années, mis en scène notamment par Frédéric Maragnani.
Elle a publié aux éditions Séguier Archimbaud, Portrait de François Raffinot, dans Trace/ecarT du chorégraphe François Raffinot, qui l’invite à participer à des cycles de performances. Les éditions Mix publient De tant en temps, ouvrage commandé par le FRAC Aquitaine à partir d’une œuvre contemporaine, celle de Roman Opalka.
En juin 2010 parait l’Atlas alphabétique d’un nouveau monde, ouvrage critique sur son écriture, dirigé par Michel Corvin. Elle crée en 2009 un binôme acteur/auteur, avec Nicolas Maury, autour de La promenade, puis de De tant en temps, à ActOral et Théâtre Ouvert, et L’Enquête et Accidents en 2012, à Théâtre Ouvert. En février 2012, Robert Cantarella crée La petite maison, dernier texte publié aux éditions Théâtrales.
Paysages avec chien édité sous forme de catalogue en avril 2014 est une commande de la LAVITRINEO2, les paysages/textes ayant fait l’objet d’une exposition dans le cadre de résidences croisées d’artistes en Thiérache, en avril 2014.

Lire la suite...

Biographie

Fernando Renjifo

Fernando Renjifo est un auteur et metteur en scène espagnol, né à Madrid en 1972.
Son travail va du théâtre à la performance en passant par la création audiovisuelle pour le plateau.
Il met la plupart du temps lui-même ses textes en scène.

Fernando Renjifo est un auteur et metteur en scène espagnol, né à Madrid en 1972. 
Son travail va du théâtre à la performance en passant par la création audiovisuelle pour le plateau.
Il met la plupart du temps lui-même ses textes en scène.
Il a étudié la philosophie, les langues et la linguistique et est autodidacte en matière théâtrale. Il a débuté l’écriture et la mise en scène dans les années 1990 et a fondé sa compagnie de théâtre La República, à Madrid. Ses origines espagnole et péruvienne - il a grandi à Lima – ont influencé son écriture et ses liens avec l’Amérique Latine. Il a également vécu et travaillé à Mexico et Rio de Janeiro.
En plus de son travail de dramaturge, il est aussi l’auteur de deux ouvrages de poésie.
Ses pièces ont été jouées dans des théâtres et des festivals en Europe, Amérique Latine et Moyen-Orient.

Lire la suite...

Biographie

Sabine Revillet

Sabine Revillet © DR

Sabine Revillet © DR

Sabine Revillet est comédienne et auteure.

Avec sa première pièce Pardon, elle est lauréate de la Fondation Beaumarchais et du Centre National du Théâtre. Elle répond à diverses commandes : pour la Comédie de St Etienne, le CDN de Montluçon, la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, la Panacée, pour Le Souffleur de verre, Pièces montées, Les sens des mots (projet Binôme), La Compagnie des Veilleurs, L'Adec, La Mpaa.

Sabine Revillet est comédienne et auteure.

Avec sa première pièce Pardon, elle est lauréate de la Fondation Beaumarchais et du Centre National du Théâtre. Elle répond à diverses commandes : pour la Comédie de St Etienne, le CDN de Montluçon, la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, la Panacée, pour Le Souffleur de verre, Pièces montées, Les sens des mots (projet Binôme), La Compagnie des Veilleurs, L'Adec, La Mpaa.

Boursière du CNT pour L'Emission crée par Johanny Bert et pour Ode à Médine mis en espace par Stéphanie Correia Compagnie Contre Jour (en création).
Lauréate du CNL pour Les Carnassiers, elle est accueillie en résidence à la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon, à la Maison du comédien (Biennale de la lecture autour de l’œuvre de J.L.Borges), à Montréal (partenariat avec le CEAD et le CNT), en cargo avec le CNT, à La Réunion dans le cadre de BAT LA LANG avec le Centre Dramatique de l'Océan Indien et avec Fée Mazine dans le cadre de Lire et dire du théâtre en famille et à Rennes avec le SMAE autour de son projet La conspiration des poissons.

La peau du mille-feuille est édité aux Editions Lansman.
Fissure de soeur qui a obtenu les Prix Guérande et des Journées de Lyon, a été publié aux Editions Théâtrales.
Sa pièce Les gens que j'aime vient d'être mise en scène par Cédric Veschambre et Julien Rocha et présentée au Festival d'Avignon 2015 au Théâtre Girasole, ainsi qu'Aglaé au pays des malices et des merveilles co-écrite avec Julien Rocha sur le thème des droits des enfants.

Lire la suite...

Biographie

Mohammad Rezaï Rad

Mohammad Rezaï Rad est né en 1967 dans le Nord de l’Iran.  Après avoir réalisé des courts métrages et des films, il se tourne vers la mise en scène et monte ses premiers spectacles Ses scénarios et pièces de théâtre rencontrent le succès. Par ailleurs,  Il collabore comme critique avec les nombreux magazines dédiés à la culture et les journaux du courant réformateur qui fleurissent depuis la fin des années 1990.
Depuis quelques années, il enseigne également l’histoire du théâtre dans plusieurs universités à Téhéran.

Mohammad Rezaï Rad est né en 1967 dans le Nord de l’Iran.  Après avoir réalisé des courts métrages et des films, il se tourne vers la mise en scène et monte ses premiers spectacles Ses scénarios et pièces de théâtre rencontrent le succès. Par ailleurs,  Il collabore comme critique avec les nombreux magazines dédiés à la culture et les journaux du courant réformateur qui fleurissent depuis la fin des années 1990.
Depuis quelques années, il enseigne également l’histoire du théâtre dans plusieurs universités à Téhéran.

Lire la suite...

Biographie

Maëlys Ricordeau

Maëlys Ricordeau est comédienne et co-fondatrice du collectif Das Plateau.

Maëlys Ricordeau est comédienne et co-fondatrice du collectif Das Plateau.
Elle développe parallèlement, après une formation au conservatoire du cinquième arrondissement de Paris, son travail de comédienne au cinéma, à la radio, dans le milieu de l’art contemporain, en postsynchronisation, à la télévision.
Ainsi, elle collabore à quatre reprises avec Keren Ben Rafael, une réalisatrice sortie de La Fémis (I’m Your Man a notamment été présenté dans de nombreux festivals et sur Canal +).
Sur France Culture, elle est invitée par Marie Richeux deux années consécutives pour lire des poèmes à l’occasion du Printemps des Poètes.
Elle travaille avec Ulla Van Brandenburg et Tino Sehgal pour son œuvre, This exhibition à la galerie Almine Rech et à la Fondation Kadist à Paris.
Elle double B dans Nymphomaniac de Lars von Trier ou Yuna dans les nouveaux épisodes des Chevaliers du Zodiac.
On peut également la voir ou l’entendre à la télévision dans des publicités.

Lire la suite...

Biographie

Sonia Ristic

Sonia Ristic © Laurence Leblanc-Vu

Sonia Ristic © Laurence Leblanc-Vu

Née en 1972 à Belgrade, elle a grandi entre l’ex-Yougoslavie et l’Afrique, et vit à Paris depuis 1991. Après des études de Lettres et de Théâtre, elle est comédienne et assistante à la mise en scène. Parallèlement, elle travaille avec des ONG importantes (France Libertés, FIDH, CCFD) sur les actions autour des guerres en ex-Yougoslavie et des questions de Droits de l’Homme. Au sein du collectif du Théâtre de Verre, elle met en scène plusieurs de ses textes ainsi que des créations collectives.

Née en 1972 à Belgrade, elle a grandi entre l’ex-Yougoslavie et l’Afrique, et vit à Paris depuis 1991. Après des études de Lettres et de Théâtre, elle est comédienne et assistante à la mise en scène. Parallèlement, elle travaille avec des ONG importantes (France Libertés, FIDH, CCFD) sur les actions autour des guerres en ex-Yougoslavie et des questions de Droits de l’Homme. Au sein du collectif du Théâtre de Verre, elle met en scène plusieurs de ses textes ainsi que des créations collectives.

En 2004, elle crée sa compagnie, Seulement pour les fous. Elle encadre régulièrement des ateliers d’écriture et de jeu en France et à l’étranger. La plupart de ses textes ont été publiés/créés ou mis en ondes.

Elle a bénéficié des bourses du CNL (2005, 2008 et 2014), de la DMDTS (2006), du CNT (2007), de Beaumarchais/SACD (2008), de la région Ile-de-France (2010 et 2011), du Conseil Général du 93 (2013), et a reçu plusieurs prix pour ses textes.

Lire la suite...

Biographie

Sandrine Roche

Sandrine Roche © Isabelle Planche

Sandrine Roche © Isabelle Planche

Auteure, comédienne, metteure en scène, elle étudie les sciences politiques en France puis en Italie, avant de devenir chargée de production en théâtre et en danse. Elle quitte tout en 1998 pour s’installer à Bruxelles, et y suivre une formation de comédienne (Ecole Lassaad – formation Jacques Lecoq).

Auteure, comédienne, metteure en scène, elle étudie les sciences politiques en France puis en Italie, avant de devenir chargée de production en théâtre et en danse. Elle quitte tout en 1998 pour s’installer à Bruxelles, et y suivre une formation de comédienne (Ecole Lassaad – formation Jacques Lecoq).
Elle commence à écrire simultanément au jeu, avec le texte Itinéraire sans fond(s) – bourse Beaumarchais en 2002 – commandé par Barthélémy Bompard. En 2005, elle reçoit une bourse du CNL pour REDUCTO ABSURDUM de toute expérience humaine, 1er opus de la trilogie Ma Langue ! puis l’aide à la création du CNT en 2007 pour CARNE (éditions Les Effarées 2013).
En 2010, sa pièce Yèk, mes trois têtes est sélectionnée pour les fictions de France Culture.
Elle s’installe à Rennes, et débute un travail avec des enfants qui donne naissance au texte Neuf petites filles (push & pull), lauréat des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2011. Edité par les Editions Théâtrales, lauréat de l’aide à la création du CNT en novembre 2012, le texte est créé par Philippe Labaune et Stanislas Nordey en 2014.
Elle termine en 2012 Un silence idéal, 2nd opus de Ma langue ! puis RAVIE, une adaptation La Chèvre de Mr Seguin (Editions Théâtrales 2013).
Elle est en résidence à La Chartreuse en 2014, où elle termine Mon rouge aux joues (variations chromatiques sur le Petit Chaperon Rouge) et une première version de Des cow-boys.
Elle a créé en 2008 l’association Perspective Nevski*, avec laquelle elle réalise un travail de plateau autour de son écriture.

Lire la suite...

Biographie

Alice Roland

Alice Roland © Pepita Wald

Alice Roland © Pepita Wald

Après des études de lettres modernes et d’anglais, Alice Roland danse, écrit et parfois traduit.

Elle prend part depuis 2007 à différents spectacles conçus par les chorégraphes Gaëlle Bourges (Je baise les yeux, La belle indifférence, Le verrou, À mon seul désir), Agnès Butet (Entre deux est un trois mobile), Philippe Decouflé (Coeurs croisés, Octopus, Marcel Duchamp mis à nu par sa célibataire, même; Contact) et Armelle Devigon (performances du projet Peripatein).

Après des études de lettres modernes et d’anglais, Alice Roland danse, écrit et parfois traduit.

Elle prend part depuis 2007 à différents spectacles conçus par les chorégraphes Gaëlle Bourges (Je baise les yeux, La belle indifférence, Le verrou, À mon seul désir), Agnès Butet (Entre deux est un trois mobile), Philippe Decouflé (Coeurs croisés, Octopus, Marcel Duchamp mis à nu par sa célibataire, même; Contact) et Armelle Devigon (performances du projet Peripatein).

C’est lors de la préparation de Je baise les yeux, en 2008, qu’elle rencontre Gaspard Delanoë.

Elle a écrit À l’OEil Nu, roman paru chez P.O.L en octobre 2014.

Lire la suite...

Biographie

Olivia Rosenthal

Olivia Rosenthal © DR

Olivia Rosenthal © DR

Olivia Rosenthal a publié dix récits aux éditions Verticales dont On n’est pas là pour disparaître (Prix Wepler- Fondation La Poste 2007), Que font les rennes après Noël ? (Prix Alexandre-Vialatte, et prix du Livre Inter 2011) et Mécanismes de survie en milieu hostile (2014).

Sa première pièce de théâtre, Les Félins m’aiment bien (Actes Sud-Papiers), a été créée dans une mise en scène d’Alain Ollivier en 2005.

Olivia Rosenthal a publié dix récits aux éditions Verticales dont On n’est pas là pour disparaître (Prix Wepler- Fondation La Poste 2007), Que font les rennes après Noël ? (Prix Alexandre-Vialatte, et prix du Livre Inter 2011) et Mécanismes de survie en milieu hostile (2014).

Sa première pièce de théâtre, Les Félins m’aiment bien (Actes Sud-Papiers), a été créée dans une mise en scène d’Alain Ollivier en 2005.

Depuis, elle a écrit Les Lois de l’hospitalité (Inventaire/invention, 2008), mis en scène par Marie Vialle en 2008 (et repris en 2010-2011) et Toutes les femmes sont des aliens créé en 2014 au festival Temps d’image (Cent Quatre, Paris). par le collectif Ildi Eldi !

Son intérêt pour la part d’oralité que recèle toute écriture l’a conduite à proposer des performances en collaboration avec des cinéastes, des écrivains, des musiciens, des metteurs en scène, des plasticiens et des chorégraphes.

Elle a également réalisé des pièces sonores (Viande froide, fruit d’une résidence au Cent Quatre ou Maison d’arrêt Paris-La Santé, 42 rue de la Santé, 75014 Paris, enregistrée pour le Musée Carnavalet), a écrit deux court-métrages de fiction avec Laurent Larivière (Les Larmes et Tous les adultes ne sont pas méchants), et fait diverses interventions écrites (affichages et fresques) dans l’espace public, autant de manière pour elle de renouveler les formes que peut prendre la littérature.

Lire la suite...

Biographie

François-Xavier Rouyer

François-Xavier Rouyer ©DR

François-Xavier Rouyer ©DR

Né en 1985, François-Xavier Rouyer poursuit parallèlement des études de cinéma (Master à Paris III) et de théâtre (Master de mise en scène à la Manufacture). Il écrit et met en scène pour le théâtre : Spécimen (ed les Cygnes), Nuit et réalise des courts-métrages.

Né en 1985, François-Xavier Rouyer poursuit parallèlement des études de cinéma (Master à Paris III) et de théâtre (Master de mise en scène à la Manufacture). Il écrit et met en scène pour le théâtre : Spécimen (ed les Cygnes), Nuit et réalise des courts-métrages.
En Juin 2014, il présente une adaptation de L’Ève Future au Théâtre de Vidy-Lausanne (Burn Out 1). Il crée ensuite Hôtel City, oeuvre composite entre le cinéma, le théâtre et l’installation plastique, réunissant 50 comédiens issus de la Manufacture, présentée au festival NEW-NOW d’Amsterdam et au Centre d’Art Contemporain de la Chaux-de-fonds en 2016.
Il écrit et met en scène Menlo Park suite à un stage de sept semaines avec les élèves de l’ENSAD de Montpellier où il intervient régulièrement ; il y présente d’ailleurs ensuite POUR UNE MINE D’OR écrit pour la promotion 2018.
Sa dernière pièce, Protocole fantôme, co-écrite avec Stéphane Bouquet, sera prochainement traduite en tchèque et jouée à Prague en mai 2017.

Lire la suite...

Biographie

Matthieu Roy

© DR

© DR

Diplômé de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (TNS) dans la section Mise en scène/Dramaturgie (groupe XXXVI, 2004/2007), il a travaillé avec de nombreux metteurs en scène au théâtre comme à l’opéra - Stéphane Braunschweig, Matthias Langhoff, Jean-François Peyret, Emmanuel Demarcy-Mota et Joël Pommerat - dans des maisons prestigieuses en France et à l’étranger.
Il a suivi une master-class avec Krystian Lupa à Cracovie au Stary Theatre.

Diplômé de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (TNS) dans la section Mise en scène/Dramaturgie (groupe XXXVI, 2004/2007), il a travaillé avec de nombreux metteurs en scène au théâtre comme à l’opéra - Stéphane Braunschweig, Matthias Langhoff, Jean-François Peyret, Emmanuel Demarcy-Mota et Joël Pommerat - dans des maisons prestigieuses en France et à l’étranger.
Il a suivi une master-class avec Krystian Lupa à Cracovie au Stary Theatre.

Au cours de sa scolarité, il met en espace Little Boy de Jean-Pierre Canet et met en scène Léonce et Léna de Büchner et Drames de princesses d’Elfriede Jelinek.

Au théâtre, il a été assistant à la mise en scène de Joël Pommerat sur Je tremble (1-2), créé au Festival d’Avignon 2008, de Michel Cerda et de Jacques David.
À l’opéra, il collabore avec Richard Brunel sur Albert Herring de Britten en 2009, L’élixir d’amour de Donizetti en 2011 et Les noces de Figaro de Mozart au Festival d’Aix en Provence en 2012.

Avec la Cie du Veilleur, Matthieu Roy a repris Drames de princesses d’Elfriede Jelinek et créé L’amour conjugal d’après le roman d’Alberto Moravia et Histoire d’amour (derniers chapitres) de Jean-Luc Lagarce.
Dès 2009, il engage un compagnonnage avec l’auteur français Christophe Pellet dont il crée La conférence (2010), Qui a peur du loup ? (2011) et Un doux reniement (2012).
En 2011, il commande une pièce à Mariette Navarro - Prodiges® - créée au Théâtre de Thouars en octobre 2012. La pièce a été traduite par Katherine Mendelsohn et présentée à l’Institut Français d’Ecosse dans le cadre du Fringe Festival d’Edimbourg en août 2013.
En 2013, Matthieu Roy engage le projet artistique Visage(s) de notre jeunesse : un triptyque autour des figures de l’adolescence. Le premier opus Même les chevaliers tombent dans l’oubli, commande d’écriture du Conseil général de la Seine-Saint-Denis à Gustave Akakpo est créé au printemps 2013, présenté au Festival IN d’Avignon 2014. Une version anglaise traduite par Katherine Mendelsohn sera créé au Fringe Festival d’Edimbourg en août 2015 à l’Institut Français d’Ecosse avec une distribution écossaise.
En janvier 2014, le deuxième opus Martyr de Marius von Mayenburg , traduit par Laurent Muhleisen, est créé au TAP-Théâtre et Auditorium de Poitiers et tourne en France au TGP-CDN de Saint-Denis ainsi qu’au Théâtre National de Strasbourg.
Enfin en 2015, Days of nothing de Fabrice Melquiot - dernier volet du triptyque est créé à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en partenariat avec la Fédération des Amis du Théâtre Populaire.

Par ailleurs, Matthieu Roy met en espace pour les Tréteaux de France, deux textes du Feuilleton théâtral : Firmin Gémier de Christophe Martin et Jean Dasté et après ? de François Rancillac.

Il a également mis en scène le conteur Yannick Jaulin dans son dernier spectacle : Comme vider la mer avec une cuiller à la Coursive - Scène Nationale de La Rochelle en janvier 2015.

Très impliqué dans la transmission des outils de la création, Matthieu Roy intervient régulièrement dans les établissements scolaires (primaires, collèges, lycées). Il mène également des ateliers au Conservatoire et à l’Université de Poitiers.
En 2009, il a mis en scène Le moche de Marius von Mayenburg et Notre pain quotidien de Gesine Dankwart avec les élèves de la 3ème promotion de l’EDT 91 de Corbeil-Essonnes ainsi que Macbeth de Shakespeare avec les élèves du Conservatoire supérieur d’art dramatique de Montpellier.
En mars 2010, il a créé Qui a peur du loup ? de Christophe Pellet avec les élèves de l’Ecole Internationale de Théâtre du Bénin (EITB - direction : Alougbine Dine) dans le cadre du FITHEB en partenariat avec la Fondation Zinsou et la Région Poitou-Charentes.

Lire la suite...

Biographie

Dorcy Rugamba

Auteur, Acteur et metteur en scène, Dorcy Rugamba est notamment l’auteur de Bloody Niggers , de Marembo, de Gamblers, de Market Place et co-auteur de Rwanda 94. Il a travaillé avec différents metteurs en scène et chorégraphes aux univers contrastés comme Cyprien Rugamba, Jacques Delcuvellerie, Peter Brook, Habib Nagmouchin, Rosa Gasquet ou Milo Rau. Il a collaboré et partagé la scène avec des artistes de différentes cultures et pratiques comme Sotigui Kouyate, Bruce Myers, Yoshi Oida, Dennis Lavant, Rachid Djaidani ou Toshi Tsuchitori.

Auteur, Acteur et metteur en scène, Dorcy Rugamba est notamment l’auteur de Bloody Niggers , de Marembo, de Gamblers, de Market Place et co-auteur de Rwanda 94. Il a travaillé avec différents metteurs en scène et chorégraphes aux univers contrastés comme Cyprien Rugamba, Jacques Delcuvellerie, Peter Brook, Habib Nagmouchin, Rosa Gasquet ou Milo Rau. Il a collaboré et partagé la scène avec des artistes de différentes cultures et pratiques comme Sotigui Kouyate, Bruce Myers, Yoshi Oida, Dennis Lavant, Rachid Djaidani ou Toshi Tsuchitori.
En tant que metteur en scène, Dorcy Rugamba a fondé au Rwanda la compagnie Urwintore, avec laquelle il a mis en scène l’Instruction de Peter Weiss. Pièce qui a connu un succès critique et public et présenté sur les plus grandes scènes internationales au Rwanda, au Burkina Faso, en Belgique, au Théâtre des Bouffes du Nord , au Young Vic Theater de Londres, au Japon au Bankart Studio de Yokohama, aux Etats-Unis au Chicago Shakespeare et dans le Broadway Peak Performances au Kasser Theater.

Actuellement Dorcy partage son temps entre l’Europe où il travaille sur différents projets de théâtre et de cinéma et le Rwanda où il dirige l’organisation Rwanda Arts Initiative qu’il a fondé en 2012 à Kigali et prépare le lancement dès la saison prochaine d’une série médicale pour la télévision.

Lire la suite...

Biographie

Letizia Russo

Letizia Russo © DR

Letizia Russo © DR

Letizia Russo est née à Rome en 1980.

Son activité d’auteur commence en 1998 avec la pièce Niente a nessuno, présenté en 2000 dans le cadre du festival Per Antiche Vie, dirigé par le Théâtre National de Rome.

 

Letizia Russo est née à Rome en 1980.

Son activité d’auteur commence en 1998 avec la pièce Niente a nessuno, présenté en 2000 dans le cadre du festival Per Antiche Vie, dirigé par le Théâtre National de Rome.

 

Tomba di cani (Tombeau de chien) a reçu le Prix Tondelli 2001 et a été présenté pour la première fois en 2002, à la Scène National de Pistoia -Théâtre du Temps Présent.
Asfissia (Asfixie), a été montée en septembre 2003 au Studio du Piccolo Teatro de Milan par Giuseppe Marini. Dead End (Voie Morte), commande du festival Shell Connections, mis en scène en juillet 2004 au National Theatre de Londres, en anglais, la version italienne Binario morto a été jouée à la Biennale de Venise en 2004 dans une mise en scène de Barbara Nativi.

Babele (Babel), a été jouée à Naples puis à Rome.

 

En Italie, Primo amore (Premier Amour) est présenté en 2005 dans le cadre du festival de théâtre Garofano Verde dans une mise en scène de Paolo Zuccari, reprise en 2008 pour le festival Teatri delle Mura de Padoue.En 2010, Luigi Siravo en propose une autre mise en scène à Milan et Rome.
Le texte est présenté en France, en lecture,  dans le cadre de Face à Face en 2011, au festival Actoral.

 

Letizia Russo est également dramaturge et traductrice.

Un recueil de ses pièces est publié en 2007 par Ubulibri, avec une préface de Franco Quadri.

Lire la suite...

Biographie

Jules Sagot

Né en 1989, il est diplômé de l’École Supérieure de Théâtre Bordeaux Aquitaine en 2013.
À l’école, il multiplie les expériences de plateau : Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrovicz dans une mise en scène de Hugues de La Salle en 2007 ou encore Les acteurs de bonne foi de Marivaux avec Bruno Wacrenier en 2011.

En 2014 il travaille Machine Feydeau (montage) avec Y-J Collin et Tristan avec Éric Vigner qu’il retrouve en 2015 pour L’Illusion comique de Corneille.

Né en 1989, il est diplômé de l’École Supérieure de Théâtre Bordeaux Aquitaine en 2013.
À l’école, il multiplie les expériences de plateau : Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrovicz dans une mise en scène de Hugues de La Salle en 2007 ou encore Les acteurs de bonne foi de Marivaux avec Bruno Wacrenier en 2011.

En 2014 il travaille Machine Feydeau (montage) avec Y-J Collin et Tristan avec Éric Vigner qu’il retrouve en 2015 pour L’Illusion comique de Corneille.

En parallèle de ses incursions dans le milieu professionnel, il poursuit ses explorations avec de jeunes équipes : entre autres avec Projet Molière du Groupe Apache mis en scène par Sif El Islam (2015) et Relaps de Julian Blight présenté à Lilas en scène en mars 2016.

Par ailleurs, il s’occupe de ses propres projets qu’il écrit et met en scène : Méduse par le collectif Bâtards Dorés à la Manufacture Atlantique en 2015 ou Spartoï du groupe Apache qui sera créé en 2017.

Hors du théâtre, il tourne pour la télévision et le cinéma. En 2013, il joue dans Tu seras un homme de Benoît Cohen et est, pour l’occasion, pré-nominé pour le césar du meilleur espoir masculin 2014.

Lire la suite...

Biographie

Mercè Sarrias

Mercè Sarrias © J.F. Martinez

Mercè Sarrias © J.F. Martinez

Mercè Sarrias est née à Barcelone. Elle est diplômée en Sciences de l’information de l’Université autonome de Barcelone. A la défense des moustiques albinos a été créée en 2007 dans le cadre du programme T6 du Théâtre National de Catalogne, axé sur la dramaturgie contemporaine, avant de tourner en Canada : Theâtre Le Periscope (Québec) et Théâtre de la Vieille 17 (Otawa).

Mercè Sarrias est née à Barcelone. Elle est diplômée en Sciences de l’information de l’Université autonome de Barcelone. A la défense des moustiques albinos a été créée en 2007 dans le cadre du programme T6 du Théâtre National de Catalogne, axé sur la dramaturgie contemporaine, avant de tourner en Canada : Theâtre Le Periscope (Québec) et Théâtre de la Vieille 17 (Otawa).

Ses dernières pièces : L'any que ve serà millor, création collective avec des textes de Marta Buchaca, Carol López et Victoria Szpunberg (La Villarroel, 2011); Quebec-Barcelona avec le Théâtre de la Sortie de Secours du Québec (2012) et Santi's RIP (Fira de Tàrrega, 2011).

Lire la suite...

Biographie

Franck Saurel

Franck Saurel est né à Toulouse et a grandit à Tarbes dans les Hautes Pyrénées. Il commence le théâtre à 17 ans avec Mercedes Tormo où il rencontre Jonathan Capdevielle. En 1999, il intègre la troupe du Théâtre du Soleil sous la direction d'Ariane Mnouchkine.

Franck Saurel est né à Toulouse et a grandi à Tarbes dans les Hautes Pyrénées. Il commence le théâtre à 17 ans avec Mercedes Tormo où il rencontre Jonathan Capdevielle. En 1999, il intègre la troupe du Théâtre du Soleil sous la direction d'Ariane Mnouchkine. Lors de ces trois années dans cette troupe, il s'initie aux percussions coréennes, à la danse contemporaine sous la direction de Carolyn Carlson ainsi qu’au Kathakali à la Margy School au Kérala en Inde. Dans le même temps, il continue sa formation de capoeiriste, art martial dansé et acrobatique brésilien, art dans lequel il est aujourd'hui "instructeur".
Parallèlement, il intègre des projets théâtraux aux univers très variés, de la compagnie de Paul Méfano (musique contemporaine), à L'emmerdeur de Francis Weber, et Cymbeline sous la direction d'Hélène Cinque.

Plus récemment, il participe à deux créations dans le domaine des arts de la rue: Les tambours de la muerte de la compagnie Transe Express (pièce dans laquelle il pratique le mât chinois) et Orphée de la compagnie Délit de Façade, dans laquelle il est marionnettiste.

Lire la suite...

Biographie

Marc Schapira

Après avoir dirigé sa propre troupe, il y a plus de vingt ans, il rencontre Jean-Claude Penchenat et le Théâtre du Campagnol avec qui il effectue un long compagnonnage.Il joue Shakespeare, Marivaux, Pirandello et de nombreuses créations collectives.

Ces dernières années, il travaille régulièrement avec Anne-Marie Lazarini, il joue sous sa direction  Tolstoï, Vinaver et Molière...

Avec François Rancillac, il joue Giraudoux, Brecht.

Après avoir dirigé sa propre troupe, il y a plus de vingt ans, il rencontre Jean-Claude Penchenat et le Théâtre du Campagnol avec qui il effectue un long compagnonnage.Il joue Shakespeare, Marivaux, Pirandello et de nombreuses créations collectives.

Ces dernières années, il travaille régulièrement avec Anne-Marie Lazarini, il joue sous sa direction  Tolstoï, Vinaver et Molière...

Avec François Rancillac, il joue Giraudoux, Brecht.

Vincent Goethals le met en scène dans Volpone, de Ben Jonson. Sous sa direction il joue aussi deux pièces de Fabrice Melquiot Le laveur de visages et Catalina in fine.

Lire la suite...

Biographie

Anne Seiller

Anne Seiller © Anne Dion

Anne Seiller © Anne Dion

Anne Seiller, après une formation théâtrale au cours Périmony et au Conservatoire du 10ème arrondissement de Paris, commence une carrière sur les planches en jouant des auteurs contemporains (Jean-Marie Maddedu, Benoît Vitse, Eugéne Ionesco, Michel Vinaver, Lydie Salvayre..). Puis elle «s'exile » volontairement en Russie, où elle intègre quatre années durant une troupe permanente en Oural, sous la direction de Valéry Akhadov.
Elle y joue les auteurs classiques, (Tchékhov) mais aussi toujours le répertoire contemporain (Léonid Zorine, Tenesse Williams, Heiner Müller..).

Anne Seiller, après une formation théâtrale au cours Périmony et au Conservatoire du 10ème arrondissement de Paris, commence une carrière sur les planches en jouant des auteurs contemporains (Jean-Marie Maddedu, Benoît Vitse, Eugéne Ionesco, Michel Vinaver, Lydie Salvayre..). Puis elle «s'exile » volontairement en Russie, où elle intègre quatre années durant une troupe permanente en Oural, sous la direction de Valéry Akhadov.
Elle y joue les auteurs classiques, (Tchékhov) mais aussi toujours le répertoire contemporain (Léonid Zorine, Tenesse Williams, Heiner Müller..).
Elle fonde la compagnie "Apocryphe Tendance" et bénéficie d’une formation à la mise en scène (Piotr Fomenfo).
De retour en France, elle exerce son métier comme clown pendant plusieurs années dans une compagnie pour enfants et travaille au théâtre sous la direction de plusieurs metteurs en scène (C. Benedetti, S. Rappeneau, V. Vellard, M. Marfaing, C. Cotté, I. Zimina, S.Druet, J.Vincey...).

Parallèlement, elle traduit et adapte plusieurs textes (E. Schwartz, I Gontcharov, N. Gogol, O. Moukhina, E Mouravitsky, H. Grékov, R. Mal'sagova). Elle fréquente aussi les plateaux de cinéma soit comme assistante personnelle d'Annie Girardot (M. Haneke, T. Benisti, D. Duval, J. Birkin, N. Beaulieu...) soit comme comédienne (O. Jahan, J. Koonen, R. Bouchareb, C. Averlan..).

Elle obtient un Master Professionnel de mise en scène et dramaturgie à l'université de Nanterre-Paris Ouest. Entre l’enseignement du théâtre (école de cirque d’Amiens) et la mise en scène (Amadeus au théâtre Pouchkine de Magnitogorsk en Russie) elle maintient en activité de la compagnie Apocryphe Tendance, dont la dernière création est Fièvre de Wallace Shawn dans une mise en scène de Lars Norén. Elle continue son travail sur le théâtre contemporain, notamment au sein de la compagnie Jetz dirigée par Déborah Banoun, en participant à l’écriture d’une série théâtrale sur le monde du travail, inspirée du Quai de Ouistréham de Florence Aubenas. 

Lire la suite...

Biographie

Massimo Sgorbani

Massimo Sgorbani étudie la philosophie et la dramaturgie. Scénariste pour la télévision et le cinéma, il remporte dans le domaine du théâtre de nombreux prix dont le prestigieux « Premio speciale della giuria » de Riccione pour Angelo della gravità.

Massimo Sgorbani étudie la philosophie et la dramaturgie. Scénariste pour la télévision et le cinéma, il remporte dans le domaine du théâtre de nombreux prix dont le prestigieux « Premio speciale della giuria » de Riccione pour Angelo della gravità.
En 2008, le Teatro Franco Parenti de Milan organise « Focus sur un auteur : Massimo Sgorbani » : dix jours pendant lesquels sont représentés sept de ses textes.
Le Piccolo Teatro de Milan produit, en 2013, Blondi. Il est édité chez Ubulibri sous le titre Teatro di Massimo Sgorbani, et chez Editoria&spettacolo sous le titre Due pezzi quasi comici.

Lire la suite...

Biographie

Marie-Christine Soma

Après avoir étudié la philosophie et les lettres classiques, puis avoir été régisseur-lumière au Théâtre National de Marseille - La Criée, où elle assiste Henri Alekan sur Question de géographie de John Berger, Marie-Christine Soma se consacre à partir de 1985 à la création lumière.

En 1989, elle assiste Dominique Bruguière pour la création de Le Temps et la Chambre de Botho Strauss par Patrice Chéreau.

Après avoir étudié la philosophie et les lettres classiques, puis avoir été régisseur-lumière au Théâtre National de Marseille - La Criée, où elle assiste Henri Alekan sur Question de géographie de John Berger, Marie-Christine Soma se consacre à partir de 1985 à la création lumière.

En 1989, elle assiste Dominique Bruguière pour la création de Le Temps et la Chambre de Botho Strauss par Patrice Chéreau.

Elle crée des lumières pour Marie Vayssière, François Rancillac, Alain Milianti, Jean-Paul Delore, Michel Cerda, Éric Vigner, Arthur Nauzyciel, Catherine Diverrès, Marie-Louise Bischofberger, Jean-Claude Gallotta, Jacques Vincey, Frédéric Fisbach, Niels Arestrup, Éléonore Weber, Alain Ollivier, Laurent Gutmann, Daniel Larrieu, Alain Béhar, Jérôme Deschamps...

En 2001 débute la collaboration artistique avec Daniel Jeanneteau : Iphigénie de Racine, La Sonate des spectres de Strindberg en 2003, Anéantis de Sarah Kane, Adam et Eve de Boulgakov en 2007.
En 2008, elle signe avec Daniel Jeanneteau la mise en scène de Les Assassins de la Charbonnière d’après Labiche avec le Groupe 37 de l’École du TNS, puis de Feux, trois pièces courtes d’August Stramm, créé au festival d’Avignon, et en 2009 de Ciseaux, papier, caillou de Daniel Keene au Théâtre national de la Colline.
En 2010 elle adapte et met en scène Les Vagues de Virginia Woolf d’abord au Studio-Théâtre de Vitry puis en 2011 au Théâtre National de la Colline où elle est artiste associée.
En 2013 elle crée les lumières de la pièce d’Ibsen Les Revenants mise en scène par Thomas Ostermeier au Théâtre Vidy-Lausanne.

Intervenante à l'École nationale supérieure des Arts décoratifs en section scénographie de 1998 à 2007 (Atelier de Françoise Darne) et à l'ENSATT à Lyon de 2004 à 2009 (Section dirigée par Claire Dehove) ainsi qu’au département Arts et Spectacle à l’Université Paris-Ouest à Nanterre (2011-2012).
De 2008 à 2012, elle dirige le Comité de lecture du Studio-Théâtre de Vitry.

Lire la suite...

Biographie

Hélène Soulié

Hélène  Soulié  a  mené  un  double  parcours  de  formation  :  formée  comme  comédienne   à   l’ENSAD   de   Montpellier   (direction   Ariel   Garcia   Valdès),   elle   in-tègre  ensuite  l’Université  Paris  X  (DESS  de  mise  en  scène  et  dramaturgie).   Elle  est  ainsi  formée  par  Georges  Lavaudant,  Cécile  Garcia  Fogel,  Yann  Joël   Colin,   Michel   Deutsch,   Jean   Joudheuil,   Jean   Louis   Besson,   Béatrice   Picon-­ Valin,  Sabine  Quiriconi. 

Hélène  Soulié  a  mené  un  double  parcours  de  formation  :  formée  comme  comédienne   à   l’ENSAD   de   Montpellier   (direction   Ariel   Garcia   Valdès),   elle   in-tègre  ensuite  l’Université  Paris  X  (DESS  de  mise  en  scène  et  dramaturgie).   Elle  est  ainsi  formée  par  Georges  Lavaudant,  Cécile  Garcia  Fogel,  Yann  Joël   Colin,   Michel   Deutsch,   Jean   Joudheuil,   Jean   Louis   Besson,   Béatrice   Picon-­ Valin,  Sabine  Quiriconi. 
Au  sein  de  la  compagnie  EXIT,  qu’elle  a  fondée  en  2008,  elle  a  mis  en  scène Konfesjonal,o d’après  Christophe  Tarkos,  Cairn d’Enzo  Corman,  Kant  de  Jon  Fosse  (Scène  Nationale  de  Sète),  Eyolf (Quelque chose en moi me ronge) d’Henrik  Ibsen  (Scène  nationale  de  Perpignan,  Scène  nationale  de  Sète,  Théâtre  de  Nîmes,   Théâtre  de  l’Aquarium),  et  Un batman dans ta tête de  David  Léon  (CDN  Montpellier).
Dans  le  cadre  des  Sujets  à  Vif  (Festival  d’Avignon  2014/SACD),  elle  accompagne  David  Léon  et  Emmanuel   Eggermont  (chorégraphe)  pour  l’écriture  scénique  du  projet  « Un jour nous serons humains  ». En  2015,  elle  met  en  scène  Sauver la peau, de  David  Léon  à  Théâtre  Ouvert.
Hélène   Soulié   est   également   dramaturge.   Elle   a   travaillé   auprès   de   différents   chorégraphes   dont   Germana   Civéra  /  Montpellier  Danse  2012.
Elle  intervient  également  à  l’Université  Paul  Valéry  Montpellier  III  auprès  d’étudiants  en  licence  arts  du  spectacle.

Durant la saison   2012-­2013,   elle   était   en   résidence   à   la   Scène   Nationale   de   Perpignan,   et   à   la   Scène   Nationale   de   Sète.
En  2013-­2014,  elle  était  en  résidence  de  création  au  CDN  de  Montpellier.

 La  compagnie  EXIT  qu’elle   dirige  est  conventionnée  par  la  DRAC  Languedoc-­Roussillon  depuis  2014.

Lire la suite...

Biographie

Agnès Sourdillon

Elève d’Antoine Vitez, Agnès Sourdillon, comédienne, a joué depuis une vingtaine d’années dans une quarantaine de spectacles, parcourant le répertoire classique et contemporain, avec des metteurs en scène tels qu’Alain Ollivier, Didier Bezace ou Patrice Chéreau.

Elève d’Antoine Vitez, Agnès Sourdillon, comédienne, a joué depuis une vingtaine d’années dans une quarantaine de spectacles, parcourant le répertoire classique et contemporain, avec des metteurs en scène tels qu’Alain Ollivier, Didier Bezace ou Patrice Chéreau. Elle a traversé six grands spectacles avec Valère Novarina et partage également une fidélité de travail avec le metteur en scène Charles Tordjman et un compagnonage avec des écrivains comme François Bon, Antoine Volodine, Bernard Noël, Yves Pagès, Arno Bertina… En outre, elle se consacre volontiers à de courtes formes expérimentales consacrées à des écritures contemporaines, tant dans le domaine de la poésie que du burlesque, ou approchant la danse et la musique. Elle prète régulièrement sa voix aux ondes de France-Culture et fait quelques échappées belles du côté du cinéma et de la télévision.

Lire la suite...

Biographie

Laëtitia Spigarelli

 

Après une formation au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, elle  travaille au théâtre sous la direction de Robert Cantarella, La Route de Philippe Minyana, La Petite maison de Noëlle Renaude ; Alain Françon, Je pars deux fois et Jour de Nicolas Doutey ; Clyde Chabot, Christophe S., Manque de Sarah Kane. Elle participe à la création de La Métamorphose de Franz Kafka, version androïde, créée au Japon et présentée au Festival d’Automne en Normandie en 2014, avec notamment Irène Jacob et Jérôme Kircher.

 

Après une formation au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, elle  travaille au théâtre sous la direction de Robert Cantarella, La Route de Philippe Minyana, La Petite maison de Noëlle Renaude ; Alain Françon, Je pars deux fois et Jour de Nicolas Doutey ; Clyde Chabot, Christophe S., Manque de Sarah Kane. Elle participe à la création de La Métamorphose de Franz Kafka, version androïde, créée au Japon et présentée au Festival d’Automne en Normandie en 2014, avec notamment Irène Jacob et Jérôme Kircher.

Elle débute au cinéma dans Clean d’Olivier Assayas qu’elle retrouve pour Paris je t’aime et Carlos. Elle interprète le rôle principal du court métrage de Manuel Schapira, Décroche, qui obtient l’Ours d’Argent au Festival de Berlin en 2007. Elle tourne avec Nicolas Klotz, La Question humaine ; Valéria Bruni-Tedeschi, Actrices ; Daniel Sicard, Drift Away

Lire la suite...

Biographie

Asja Srnec Todorović

Auteure dramatique, metteuse en scène, scénariste, romancière, elle vit et travaille à Zagreb (Croatie).

Auteure dramatique, metteuse en scène, scénariste, romancière, elle vit et travaille à Zagreb (Croatie).

Ses pièces sont lues, mises en ondes et jouées tant en Croatie, où elle a monté ses propres textes au théâtre ITD (Zagreb), qu’à l’étranger (Royaume-Uni, France, Allemagne).

Elle a reçu le prix de la meilleure pièce radiophonique de la BBC (1997), le prix Marulić (1992), et le prix du président de l’université de Zagreb (1988).

En 2000, elle reçoit le prix du Meilleur texte dramatique au Festival International du Théâtre de Chambre d’Umag pour la version originale d’Effleurement.
Ses autres pièces traduites en français sont : Mariages morts (Les Solitaires intempestifs), Bienvenue aux délices du gel et Respire ! (Editions l’Espace d’un instant), ainsi que Failles et Compte à rebours (textes non publiés).

Un extrait de Respire ! figure dans Une parade de cirque - anthologie des écritures théâtrales contemporaines de Croatie, réalisé sous la direction de Nataša Govedić.
Mariages morts a été mis en scène au Théâtre National de Bretagne en 1994 par Christian Colin, puis mis en lecture par Stanislas Nordey au Théâtre Gérard Philippe en 1998.

Bienvenue aux Délices du Gel a été présenté au Festival Regards croisés de Grenoble en 2005 et diffusé sur France Culture.

Respire ! a été lu au Festival Regards croisés (2006) et mis en scène par Dominique Dolmieu (2014). Failles a été créé par Miloš Lazin, dans le festival Nous n’irons pas à Avignon 2009.

Lire la suite...

Biographie

Jacob Stambach

Jacob Stambach est musicien, compositeur et sound designer pour la scène et le cinéma.

Jacob Stambach est musicien, compositeur et sound designer pour la scène et le cinéma.
Son groupe The History of Colour TV est aujourd'hui son projet principal. Depuis sa création en 2010 cette formation a sorti deux albums et plusieurs EPs et singles sur les labels Saint Marie, Bruit Blanc et Cranes records.
Pour l’image Jacob Stambach a notamment travaillé avec Studio Shaiprod, dont les films documentaires We Don't Care About music Anyway et Kings of the Wind and Electric Queens reçurent respectivement le prix ONE+ONE à Belfort (Entrevues 2009) et le prix du meilleur documentaire moyen-métrage à Toronto (Hotdocs 2014).

Lire la suite...

Biographie

Caroline Stella

Caroline Stella © Rémi Viallet

Caroline Stella © Rémi Viallet

Artiste associée au collectif ADM depuis 1998, elle participe aux diverses créations et à quelques détournements artistiques de la compagnie : A petites pierres de Gustave Akakpo au Tarmac, Hikikomori au Couvent des Récollets, Le grand détournement de la générale Nord-Est, Violence Walking à la Métive et bientôt Comment tu te débrouilles avec la vie? en partenariat avec l’Odéon.

Artiste associée au collectif ADM depuis 1998, elle participe aux diverses créations et à quelques détournements artistiques de la compagnie : A petites pierres de Gustave Akakpo au Tarmac, Hikikomori au Couvent des Récollets, Le grand détournement de la générale Nord-Est, Violence Walking à la Métive et bientôt Comment tu te débrouilles avec la vie? en partenariat avec l’Odéon.

Elle joue souvent avec le Troupuscule théâtre, compagnie conventionnée des Pyrénées Orientales, des Petites filles aux allumettes chez Andersen, sans colonne vertébrale dans Une chenille dans le cœur de Stéphane Jaubertie, des déjà-mortes dans Le sourire de la morte d'André Ducharme.
Elle joue également pour Véronique Vellard, compagnie Anopée, un monologue de Mustapha Kharmoudi, L'humanité tout ça tout ça, coproduit par le Tarmac - scène internationale francophone.

Elle écrit un peu aussi. Sa première pièce Poussière(s) sera créée en 2016-2017 par le collectif La Palmera en coproduction avec la Scène nationale de Gap et le Théâtre du Merlan à Marseille, et publiée chez Espace 34. Elle écrit actuellement la prochaine création du Troupuscule Théâtre, qui sera créée en 2017.

Lire la suite...

Biographie

Marion Stoufflet

Après des études de philosophie, d’anglais et d’études théâtrales à l’Université de Paris X-Nanterre, et de dramaturgie à l’école du Théâtre National de Strasbourg dont elle sort en 2004, Marion Stoufflet travaille comme dramaturge aux côtés de Jean-François Peyret, Émilie Rousset, Ludovic Lagarde et Guillaume Vincent, avec qui elle fonde la Compagnie MidiMinuit en 2002 et poursuit un compagnonnage étroit, travaillant sur la plupart de ses spectacles.

Après des études de philosophie, d’anglais et d’études théâtrales à l’Université de Paris X-Nanterre, et de dramaturgie à l’école du Théâtre National de Strasbourg dont elle sort en 2004, Marion Stoufflet travaille comme dramaturge aux côtés de Jean-François Peyret, Émilie Rousset, Ludovic Lagarde et Guillaume Vincent, avec qui elle fonde la Compagnie MidiMinuit en 2002 et poursuit un compagnonnage étroit, travaillant sur la plupart de ses spectacles.

Depuis 2006, elle accompagne les projets de Ludovic Lagarde. Outre les créations théâtrales, Richard III de Peter Verhelst, Un mage en été d'Olivier Cadiot, Lear is in town d’après Shakespeare, ou L’Avare  de Molière par exemple. Elle travaille avec ce dernier sur des opéras de Pascal Dusapin et de Wolfgang Mitterer, dont le prochain sera créé à Lille en 2016.

Elle fait partie du Collectif de la Comédie de Reims depuis 2008, travaillant aussi bien sur les spectacles qu’à la programmation. Marion Stoufflet a fait partie de différents comités de lecture, (Théâtre National de Strasbourg, du Théâtre du Rond Point et de la Comédie-Française) et anime un comité de lecture autour des écritures contemporaines auprès de spectateurs à Reims de 2006 à 2009.

Elle a aussi enseigné à l’université d’Evry, à l’École Supérieure d’Études Cinématographiques (Paris 12) et à l’Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières.

Lire la suite...

Biographie

Dalia Taha

DR

DR

Dalia Taha est née à Berlin en 1986, et a grandi à Ramallah.
Elle est poétesse et dramaturge. Elle est diplômée en architecture de l'Université de Bir Zeït.

Dalia Taha est née à Berlin en 1986, et a grandi à Ramallah. 
Elle est poétesse et dramaturge. Elle est diplômée en architecture de l'Université de Bir Zeït.
Sa première pièce Keffieh / Made in China a été créée au Théâtre royal flamand de Bruxelles en 2012 et publiée en anglais, arabe, français et flamand.
Elle a publié deux recueils de poésie et un roman. Ses poèmes ont été traduits en anglais, français, allemand et suédois.
Accueillie en résidence au Royal Court de Londres en 2012, Dalia Taha poursuit actuellement des études de théâtre à Brown University, aux Etats-Unis.

Lire la suite...

Biographie

Emilien Tessier

De 1976 à 1990, il joue dans une trentaine de spectacles mis en scène notamment par Pierre Debauche, Guy Parigot, Dominique Quéhec, Robert Angebaud, Bernard Lotti, Robert Mazet, Philippe Froger, Jean Le Scouarnec, Pierre Cavassilas, Guillaume Kergourlay au Centre Dramatique National de Rennes et au Centre dramatique régional de Lorient.

De 1976 à 1990, il joue dans une trentaine de spectacles mis en scène notamment par Pierre Debauche, Guy Parigot, Dominique Quéhec, Robert Angebaud, Bernard Lotti, Robert Mazet, Philippe Froger, Jean Le Scouarnec, Pierre Cavassilas, Guillaume Kergourlay au Centre Dramatique National de Rennes et au Centre dramatique régional de Lorient.
Depuis, on l’a régulièrement vu au théâtre, notamment sous la direction de Matthias Langhoff, Désir sous les ormes d’Eugène O’Neill ; de Dominique Pitoiset, Le Procès de Franz Kafka, Les Brigands de Friedrich von Schiller, Le Réformateur de Thomas Bernhardt ; Benno Besson, Cœur ardent d’Alexandre Ostrovski, Quisaitout et Grobêta de Coline Serreau ; de Bernard Loti, Le Testament du chien ; de Christophe Rouxel, Chant d’amour pour l’Ulster...
Avec Robert Cantarella, il a joué dans Hamlet de William Shakespeare, Fiction d'hiver de Noëlle Renaude, Grand et Petit de Botho Strauss, Du matin à minuit de Georg Kaiser, Les apparences sont trompeuses de Thomas Bernhard, Le Mariage, l'affaire, la mort d'Alexandre Soukhovo-Kobyline, Les Travaux et les jours de Michel Vinaver, Pièces de Philippe Minyana, Algérie 54- 62 de Jean Magnan, Dynamo d'Eugene O'Neill, Le Chemin de Damas d'August Strindberg, Hippolyte de Robert Garnier.

Lire la suite...

Biographie

Alexandre Théry

Alexandre Théry  -® Marie Vitez - DR. association Perspective Nevski

Alexandre Théry -® Marie Vitez - DR. association Perspective Nevski

Alexandre Théry est diplômé en architecture à Paris en 1996. Parallèlement à ses études d’architecture, il se forme à la danse contemporaine, à la danse contact et à l’improvisation (composition instantanée).

Alexandre Théry est diplômé en architecture à Paris en 1996 grâce à un travail et à un film sur le thème « danse et architecture : le corps comme outil de perception du lieu architectural et urbain ».
Parallèlement à ses études d’architecture, il se forme à la danse contemporaine, à la danse contact et à l’improvisation (composition instantanée).
Il développe un travail de danseur interprète et de performeur en participant à de nombreux projets en France et à l’étranger. Il collabore notamment pendant 4 ans avec Mark Tompkins sur le projet En chantier (2001-2005) qui consistait au suivi de toutes les étapes des travaux de démolition et de reconstruction du théâtre de la Cité Internationale à Paris et à la présentation de nombreuses performances sur le site même du chantier. Il travaille pendant deux ans avec David Zambrano comme interprète et assistant pédagogique à Amsterdam. Il participe aux créations de différents chorégraphes (Christophe Haleb, Geisha Fontaine, Fabrice Lambert, Karim Sebbar, Frantz Poelstra, Didier Silhol …) et coréalise plusieurs créations avec Carlos Pez (Belgique) et avec Viviana Moin.
Depuis 2008, il travaille comme performeur pour la danse, les arts plastiques (Magali Desbazeille), et il collabore en tant que comédien et danseur avec les compagnie Oh Oui ! (Joachim Latarjet) et 1 Watt (Pierre Pilatte), compagnie de théâtre de rue.

Lire la suite...

Biographie

Lyn Thibault

Lyn Thibault

Lyn Thibault

Lyn Thibault entre à L'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes C en 2004 et sort en 2007. C'est à l'ERAC qu'elle fait la connaissance de Baptiste Amann, Solal Bouloudnine, Victor Lenoble et Olivier Veillon (co-fondateurs de l'Outil) avec qui elle travaille régulièrement.
Depuis la sortie de l'école elle a participé à tous les spectacles de l'IRMAR (institut de recherche menant à rien). Elle a également travaillé comme actrice avec Jean Pierre Vincent, Jean François Peyret, Marc Sussi, David Lescot, Jean Lambert Wild, Bertrand Bossard.

Lyn Thibault entre à L'Ecole Régionale d'Acteurs de Cannes C en 2004 et sort en 2007. C'est à l'ERAC qu'elle fait la connaissance de Baptiste Amann, Solal Bouloudnine, Victor Lenoble et Olivier Veillon (co-fondateurs de l'Outil) avec qui elle travaille régulièrement.
Depuis la sortie de l'école elle a participé à tous les spectacles de l'IRMAR (institut de recherche menant à rien). Elle a également travaillé comme actrice avec Jean Pierre Vincent, Jean François Peyret, Marc Sussi, David Lescot, Jean Lambert Wild, Bertrand Bossard.
Elle tourne au cinéma dans plusieurs long métrages sous la direction de Alain Resnais, Valérie Donzelli, Agathe et Noelle Giraud, Nathalie Saracco.

Lire la suite...

Biographie

Vincent Thomasset

Vincent Thomasset © Ilanit Illouz

Vincent Thomasset © Ilanit Illouz

Vincent Thomasset est né en 1974. Après des études littéraires à Grenoble, il travaille en tant qu’interprète avec différents metteurs en scène dont Pascal Rambert.

En 2007, il intègre la formation Ex.e.r.ce au Centre chorégraphique national de Montpellier.

Après trois années de recherche, il met en place une série de spectacles : Sus à la Bibliothèque!, Les Protragronistes et Médail Décor. L’intégralité de la série y est programmée en mars 2015 au Théâtre de Vanves.

Vincent Thomasset est né en 1974. Après des études littéraires à Grenoble, il travaille en tant qu’interprète avec différents metteurs en scène dont Pascal Rambert.

En 2007, il intègre la formation Ex.e.r.ce au Centre chorégraphique national de Montpellier.

Après trois années de recherche, il met en place une série de spectacles : Sus à la Bibliothèque!, Les Protragronistes et Médail Décor. L’intégralité de la série y est programmée en mars 2015 au Théâtre de Vanves.

En 2013, il crée Bodies in the Cellar à la Ménagerie de Verre (Paris), pièce reprise au CENTQUATRE dans le cadre du festival Impatience 2013.

Lire la suite...

Biographie

Yoann Thommerel

Yoann Thommerel © Antoine Mongodin

Yoann Thommerel © Antoine Mongodin

Yoann Thommerel écrit de la poésie et des pièces de théâtre hybrides, le plus souvent contaminées par le roman. Ses dispositifs narratifs atypiques portent des histoires qui interrogent aussi bien les cloisonnements et déterminismes sociaux que la standardisation des désirs, les débordements qu’ils ne manquent pas de provoquer, les obsessions sécuritaires ou encore les mutations et dérèglements de l’activisme politique contemporain.

Yoann Thommerel écrit de la poésie et des pièces de théâtre hybrides, le plus souvent contaminées par le roman. Ses dispositifs narratifs atypiques portent des histoires qui interrogent aussi bien les cloisonnements et déterminismes sociaux que la standardisation des désirs, les débordements qu’ils ne manquent pas de provoquer, les obsessions sécuritaires ou encore les mutations et dérèglements de l’activisme politique contemporain.

Actif dans le champ de la performance, il donne régulièrement des lectures de son travail, y intégrant une seconde voix, du son, de la typographie ou des dessins animés. Plusieurs de ses textes ont par ailleurs été mis en scène, notamment Trafic (éd. Les Petits matins).

Il est avec Sonia Chiambretto auteur associé au T2G où ils ont implanté leur projet Îlot. Ce laboratoire de création et de recherche, activé en lien avec le Groupe d’information sur les ghettos (g.i.g.), interroge les mécanismes d’exclusion et de repli. 

Lire la suite...

Biographie

Sarah Tick

Sarah Tick©S. Beilin

Sarah Tick©S. Beilin

Après une formation aux cours Florent et au Studio de Formation Théâtrale de Vitry sur Seine, elle joue avec Ronan Rivière (Faust, Avignon 2016, Théâtre Montansier,Théâtre du Ranelagh 2016-2017), la compagnie le chant des rives, Vincent Debost, Sophie Bricaire et le collectif 302, Florian Sitbon, Delphine Lanson, Andrei Malaev Babel, Jean Louis Jacopin, Christophe Meynet, et Jacques Lassalle.

Après une formation aux cours Florent et au Studio de Formation Théâtrale de Vitry sur Seine, elle joue avec Ronan Rivière (Faust, Avignon 2016, Théâtre Montansier,Théâtre du Ranelagh 2016-2017), la compagnie le chant des rives, Vincent Debost, Sophie Bricaire et le collectif 302, Florian Sitbon, Delphine Lanson, Andrei Malaev Babel, Jean Louis Jacopin, Christophe Meynet, et Jacques Lassalle.

Elle fait partie de la compagnie Le Chant des Rives et est co-directrice artistique de la compagnie JimOe avec Vincent Debost. Elle met en scène Peur(s) de Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre à la Loge, la DNAO  (Direction Nationale des Activités Oniriques) au festival Aux Alentours au Théâtre de l’Etoile du Nord, Pourquoi mes frères et moi, on est parti... de Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, Les Rêves d’Ivan Viripaev et Singeries d’Hommes.

Elle collabore en mise en scène actuellement avec Thomas Matalou (Comment tu te débrouilles avec la vie, théâtre de la Loge et l’Etoile du Nord), Ronan Rivière (Le roman de monsieur Molière, Boulgaikov, festival Mois Molière Versailles et théâtre du Lucernaire, Paris) et Clémence Weill (Philoxenia, 2016-2017).

Lire la suite...

Biographie

Laura Tirandaz

Laura Tirandaz © Jean-Baptiste Veyrieras

Laura Tirandaz © Jean-Baptiste Veyrieras

Après une formation à l'ENSATT, elle devient auteur associée au comité de lecture Troisième Bureau. Ses pièces de théâtre ont été mises en scène par Virginie Berthier (Noces), Hélène Gratet (Hôtel Resort), Sylvain Stawski (Le dernier miroir). Son texte Choco Bé, publié en Tapuscrit (Editions Théâtre Ouvert), est enregistré par Jacques Taroni pour France-Culture. Il est traduit par Frank Weigand et enregistré par la radio sarroise dans une réalisation d’Anette Kührmeyer.

Après une formation à l'ENSATT, elle devient auteur associée au comité de lecture Troisième Bureau. Ses pièces de théâtre ont été mises en scène par Virginie Berthier (Noces), Hélène Gratet (Hôtel Resort), Sylvain Stawski (Le dernier miroir). Son texte Choco Bé, publié en Tapuscrit (Editions Théâtre Ouvert), est enregistré par Jacques Taroni pour France-Culture. Il est traduit par Frank Weigand et enregistré par la radio sarroise dans une réalisation d’Anette Kührmeyer. Ce texte est mis en scène par Benjamin Moreau en co-production avec le Tricycle et la MC2 en 2015. 

Par ailleurs, elle écrit de la poésie : Sillons est édité chez Æncrages & Co en 2017. Son dernier recueil Signer les souvenirs est lauréat du prix de la découverte poétique S. de Carfort de la Fondation de France.

En outre, elle réalise des créations sonores, comme La prochaine fois tu viens, produite par Arte Radio. Son dernier documentaire Des étés plus longs que d'autres  bénéficiant de la bourse Brouillon d'un rêve de la SCAM, a été produit par la RTBF pour l'émission Par Ouï-dire.

Son blog : http://shabesiaa.blogspot.fr/

Lire la suite...

Biographie

Nanténé Traoré

Nanténé Traoré©DR

Nanténé Traoré©DR

Comédienne formée à l’atelier de l’auteur/metteur en scène Didier-Georges Gabily, c’est sous sa direction qu’elle joue ses premiers spectacles : Enfonçures, Les cercueils de zinc, Gibiers du temps.

Comédienne formée à l’atelier de l’auteur/metteur en scène Didier-Georges Gabily, c’est sous sa direction qu’elle joue ses premiers spectacles : Enfonçures, Les cercueils de zinc, Gibiers du temps.

Depuis, elle a joué essentiellement avec des metteur(e)s en scène travaillant sur les écritures contemporaines : Elise Vigier : L'inondation d'après Evguéni Zamiatine adapté par Leslie Kaplan ; Catherine Boskowitz , Eva Doumbia : Exils 4 d'Aristide Tarnagda, Afropéennes de Léonora Miano ; Irène Bonnaud : Tracteur de Heiner Müller, les auteurs-metteurs en scène Koffi Kwahulé Blue-S-cat et Guy Régis JR  Moi, fardeau inhérent et Terre, cris, chuchotements.
Ces dernières années, elle a travaillé avec Philippe Delaigue, et a retrouvé  Catherine Boskowitz (Le projet Penthésilée) en 2015.

Elle a participé aux premières éditions du festival Récréâtrales à Ougadougou (Burkina Fasso), en créant notamment avec Etienne Minoungou et Hildevert Méda, le spectacle Madame je vous aime.

Lire la suite...

Biographie

Manuel Vallade

Manuel Vallade © DR

Manuel Vallade © DR

Manuel Vallade débute  sa formation de comédien en 1997 au Conservatoire régional de Nantes avant de rejoindre en 1999 l'Ecole du Théâtre National de Strasbourg.

Manuel Vallade débute  sa formation de comédien en 1997 au Conservatoire régional de Nantes avant de rejoindre en 1999 l'Ecole du Théâtre National de Strasbourg.

Il sort en juin 2002 avec la création de Hamlet Machine, mise en scène par Ludovic Lagarde. Puis, il travaille sous la direction de François Cervantes dans Les Nôs européens . En 2003, il joue au Théâtre de Gennevilliers dans Innocents coupables d’Alexandre Otrovski, mis en scène par Bernard Sobel, puis dans Violences de Gabily, dirigé par Yann Joël Collin. Depuis 2004, il participe régulièrement aux mises en scène d’Hubert Colas : Sans faim , Hamlet, Chto, Face au mur, Mon képi blanc .

En 2006, il joue sous la direction d’Yves Beaunesne dans Dommage qu’elle soit une putain de John Ford; et de Mathieu Bertholet dans Case study houses .

En janvier et février 2015, il a joué dans Sauver la peau, monologue de David Léon, sous la  direction d'Hélène Soulié. 

Dans le domaine de la danse, il travaille avec les chorégraphes Vincent Dupont, Incantus, Plongée et collabore avec Olivia Grandville sur ces deux dernières pièces : Le cabaret discrépant et Cinq Royanji.

 

 Il a tourné au cinéma sous la direction de Isabelle Czajka, Daniel Siccard, Sébastien Betbeder, Damien Gault, Pascale Ferran.

Lire la suite...

Biographie

Olivier Veillon

Olivier Veillon est sorti de l'ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes) en 2007.

Olivier Veillon est sorti de l'ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes) en 2007.
Puis il a joué dans des spectacles d’Alexandra Tobelaim, Renaud-Marie Leblanc, Bertrand Bossard, Jean-Pierre Vincent.
ll suit par ailleurs les travaux de l'Outil dont il est l’un des cofondateurs.
Il joue dans tous les spectacles de l’IRMAR.
Il monte Bone un projet « chorégraphique » au Festival Act’Oral 2013 à Marseille, en Allemagne et en Suède.

Lire la suite...

Biographie

Yann Verburgh

Yann Verburgh © Ruth Borgfjord

Yann Verburgh © Ruth Borgfjord

Après un bref passage au CELSA de la Sorbonne, Yann Verburgh décide de se consacrer au théâtre. D’abord en France, puis en Roumanie où il est le directeur artistique de la Compagnie 28, au sein de laquelle il intervient également en tant qu’acteur et auteur de concept scénique.

Après un bref passage au CELSA de la Sorbonne, Yann Verburgh décide de se consacrer au théâtre. D’abord en France, puis en Roumanie où il est le directeur artistique de la Compagnie 28, au sein de laquelle il intervient également en tant qu’acteur et auteur de concept scénique.

En 2014, il écrit son premier texte dramatique, Ogres, sur le thème de l’homophobie aujourd’hui dans le monde, lauréat de l’Aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-SACD, lauréat de l’Aide à la création du CnT, en résidence à la Chartreuse-Cnes. Ogres est lu à la Comédie Française (Sélection coup de cœur du Bureau des lecteurs), à la Chartreuse (Huitième Nuit de la Chartreuse et Rencontres d’été 2015), à l’Apostrophe (Journées Théâtre du présent), au Théâtre de l’Aquarium (Lundis en coulisse), à la Maison des Auteurs de la SACD, en Roumanie (Festival Temps d’Images de Cluj) et une maquette de ce texte, mise en scène par Eugen Jebeleanu, est présentée à Théâtre Ouvert, au mois de novembre (FTO#2).

En 2015, Yann Verburgh écrit trois nouveaux textes : La neige est de plus en plus noire au Groenland, sur le thème de l’obsolescence programmée, sélectionné par Le Jamais Lu France (Festival Texte en Cours) et invité en résidence par le CDN du Poitou-Charentes (Écritures Théâtrales en Chantier) ; Après CHARLIE, commande des Ateliers de théâtre intergénérationnel de la ville de Paris, sur le thème "Nos racines, nos diversités" (mise en scène Catherine Hubeau – Mairie du 10èmes, Théâtre du Gymnase, Couvent des Récollets) ; ALICE, texte jeune public qui questionne le rôle du conte dans la construction identitaire face au genre (traduction  et mise en scène Eugen Jebeleanu – Théâtre Gong de Sibiu, Roumanie).

Lire la suite...

Biographie

Annabel Vergne

Annabel Vergne est née à Angoulême en 1972. Elle vit et travaille à Paris.
Diplômée en scénographie à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1995, elle collabore comme scénographe à des spectacles de théâtre et de danse, particulièrement avec les metteurs en scène Jean Boillot, Célia Houdart, Clyde Chabot, Romain Bonnin, Isabelle Ronayette, Vincent Ecrepont, Patricia Allio & Eléonore Weber, Sonia Ristic et auprès des chorégraphes Marie-Jo Faggianelli, Jean-Christophe Boclé, Hervé Robbe, Julika Mayer, Benoît Lachambre, Su-Feh Lee.

Annabel Vergne est née à Angoulême en 1972. Elle vit et travaille à Paris.
Diplômée en scénographie à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1995, elle collabore comme scénographe à des spectacles de théâtre et de danse, particulièrement avec les metteurs en scène Jean Boillot, Célia Houdart, Clyde Chabot, Romain Bonnin, Isabelle Ronayette, Vincent Ecrepont, Patricia Allio & Eléonore Weber, Sonia Ristic et auprès des chorégraphes Marie-Jo Faggianelli, Jean-Christophe Boclé, Hervé Robbe, Julika Mayer, Benoît Lachambre, Su-Feh Lee.

Depuis 2011, elle accompagne comme scénographe et costumière le metteur en scène Gilbert Désveaux pour Tokyo Bar de Tennessee Williams, puis pour La maison et le zoo d’Edward Albee, tous deux présentés au CDN de Montpellier en 2012 et 2014. Pour la danse, elle collabore actuellement avec la chorégraphe Françoise Tartinville sur ses dernières pièces : Emulsion Cobalt (2014) et Inversions polaires (2016).

Parallèlement à la scénographie, elle développe des projets artistiques personnels. En résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris (2000), elle réalise Un film de 8 minutes 30, recherche sur la notion d’habitation, diffusé au Palais de Tokyo (Paris), au Lieu Unique (Nantes), au Nacka Konsthall (Suède). Elle s’intéresse à la constitution des images à travers l’écriture et la parole. Elle organise avec l’artiste Olivier Bardin la série des Jeudis, huit propositions pour créer une image (Paris, 2000) puis l’exposition I want to see you, I want to talk to you in person (Ecole des Beaux-Arts de Nimes, 2001).

En 2006, elle cofonde avec Carole Perdereau, interprète et chorégraphe, l’association lisa layn, structure de production et de diffusion de projets artistiques polymorphes. Son premier projet arbres ciel colline d’après des textes de Rémy Zaugg, a été coproduit par le festival Entre cour et jardins et le Consortium de Dijon – département nouvelles scènes, et a été présenté à Dijon (2007), au FRAC - Ile de France / Le Plateau (2008), au Théâtre de la Cité Internationale - Paris dans le cadre des Week-ends à la Cité et lors du festival Plastique Danse Flore à Versailles (2009).

Pour la Nuit des musées 2009, elle crée un dispositif lumineux éphémère dans le Musée Zadkine à Paris. Cette proposition poursuit ses recherches sur les conditions de perception et les variations entre voir et percevoir. En 2015, en résidence au Parc Jean-Jacques Rousseau d’Ermenonville, elle développe ses nouvelles recherches sur les pierres et la miniature. Cette résidence a abouti à un atelier-promenade et une exposition de pierres-paysages dans le kiosque créé par Olivier Vadrot dans le Parc Ermenonville.

Annabel Vergne enseigne la scénographie depuis 2006 à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris.

Lire la suite...

Biographie

Benoît Vermeulen

Benoît Vermeulen © Spinprod.com

Benoît Vermeulen © Spinprod.com

Cofondateur et codirecteur artistique du Théâtre Le Clou, Benoît Vermeulen poursuit ses recherches en mise en scène en provoquant des rencontres entre un auteur et ses désirs formels et narratifs.

Cofondateur et codirecteur artistique du Théâtre Le Clou, Benoît Vermeulen poursuit ses recherches en mise en scène en provoquant des rencontres entre un auteur et ses désirs formels et narratifs.
L’équipe de création est invitée, tout au long du processus d’écriture, à se nourrir des dimensions esthétiques et structurelles qui font l’objet de la recherche. Sont ainsi nées plusieurs des productions du Théâtre Le Clou : Les trains, Jusqu'aux Os!, Noëlle en juillet, Au moment de sa disparition, Romances et karaoké, Assoiffés et Éclats et autres libertés.
Avec l’auteur David Paquet, il vient de terminer la création de Appels entrants illimités. Il a également mis en scène pour la compagnie plusieurs éditions du spectacle Les Zurbains.
De plus, il a signé dernièrement les mises en scène des Mauvaises herbes au Théâtre Bouches Décousues, de Mélodie-dépanneur au Petit Théâtre du Nord et de Province au Théâtre de la Banquette Arrière.
Il a participé, à titre de comédien, à de nombreuses productions avec le Théâtre PÀP, Le Carrousel, le Théâtre Denise-Pelletier, le Groupe multidisciplinaire de Montréal et le Théâtre Il va s’en dire.

Il a été responsable, de 2007 à 2012, de la section enfance-jeunesse du Théâtre français du Centre national des Arts à Ottawa, en tant qu’artiste associé au directeur artistique Wajdi Mouawad.

En 2013, ce créateur "allumé" reçoit de l’UQÀM la Reconnaissance de mérite artistique pour sa contribution exceptionnelle au théâtre pour adolescents. 

Lire la suite...

Biographie

Marie Vermillard

Marie Vermillard est réalisatrice et vidéaste.
Elle a fait des études d’architecture, de travail social et d’art plastique. Elle a travaillé en qualité de scripte avec de nombreux réalisateurs de 1986 à 1996 (entre autres Eric Rochant, Eric Barbier, Arnaud Desplechin, Cédric Klapisch, Bartabas, Olivier Assayas, Pierre Salvadori, Agnès Merlet). Elle est réalisatrice à partir de 1992.

Marie Vermillard est réalisatrice et vidéaste. 
Elle a fait des études d’architecture, de travail social et d’art plastique. Elle a travaillé en qualité de scripte avec de nombreux réalisateurs de 1986 à 1996 (entre autres Eric Rochant, Eric Barbier, Arnaud Desplechin, Cédric Klapisch, Bartabas, Olivier Assayas, Pierre Salvadori, Agnès Merlet). Elle est réalisatrice à partir de 1992.
Elle a enseigné à l’école nationale supérieure d’art de Bourges en 2010/2011, dirige les ateliers « l’acteur, apprentissage de la caméra » au Cours Florent depuis 2012, est intervenante à la FEMIS depuis 2002, et dirige des ateliers à l’Ecole des Beaux-Arts de Tours.

Ses expositions : Galerie Duboys, installation vidéo, Paris, octobre 2014.
La Galeru, installation photographique en collaboration avec Joël Brisse, Janvier 2014.
Le mystère Lafont, résidence et exposition, Mas Lafont, Septembre 2013.
Arbres de vie, collège des Bernardins, projection « Je vis sur Terre » Mars 2013.
Dormeurs, dormeuses, Halle Roublot, Fontenay sous bois. Installation de vidéos : « Dormeuses », « Wild Thing », « Le cheval, l’homme et l’enfant » Septembre 2012. 

Ses courts métrages : La voie lactée, 2014, 9’ - Devant derrière, 2013, 8’ - Je vis sur Terre, 2013, 10’ - 9 Kaïhus, 2012, 9’ - Aveuglés beuglent 2011, 23’ - Trac, 2009, 22’ Comédie de Saint Etienne.- Les derniers pas, 2008, 6’. Production ARTE.- Quelqu'un, 25', 1995, 22'.- Reste, 1992, 22’.

Ses longs métrages : Noëlle Renaude et Nicolas Maury enquêtent, 2014, 53’ - Peintres à Cotonou, 2010, 55’. - Suite parlée, 2009, 77’ coréalisation Joël Brisse, Stella films - Petites révélations, 2006, 55’ Stella films. Festival Cannes 2006. - Imago, 2001, 100’ Gemini films. Festival de Locarno.- Lila Lili, 1999, 105’ Gemini films. Festival de Berlin - Festival de Belfort, Grand prix du festival d’Auch.- Eau douce, 59', 1996.

Fin septembre, début octobre 2012 Noëlle Renaude et Nicolas Maury présentent 9 h de textes inédits à Théâtre Ouvert : “enquête, accidents”.
Spectatrice de la première partie, je filme les deux suivantes hors des règles du genre, sans préméditation, portée par l’écriture de Noëlle, la présence de Nicolas et mon attention, mon plaisir de spectatrice/cinéaste. Cette restitution subjective, partiale, fortement encouragée par Noëlle et Nicolas, est, je l’espère, aussi le reflet de leur travail singulier et inspirant.  Noëlle Renaude et Nicolas Maury enquêtent  est un drôle de film, un film/ricochet sur lequel je travaille seule depuis deux ans et dont la forme a constamment évolué. Il assemble l’enquête de Noëlle sur la naissance d’une écriture, l’inventivité de Nicolas en train de transmettre et mon expérience de filmeuse irrespectueuse.

Lire la suite...

Biographie

Catherine Vidal

Catherine Vidal © DR

Catherine Vidal © DR

Diplômée du Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal en interprétation, Catherine Vidal se consacre désormais à la mise en scène. L’adaptation théâtrale de Le grand cahier d’Agota Kristof lui a valu une grande reconnaissance publique et critique et marque le début de sa pratique de la mise en scène.

Diplômée du Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal en interprétation, Catherine Vidal se consacre désormais à la mise en scène. L’adaptation théâtrale de Le grand cahier d’Agota Kristof lui a valu une grande reconnaissance publique et critique et marque le début de sa pratique de la mise en scène.
Suivent Amuleto, roman de Roberto Bolaño au Théâtre de Quat’Sous et Joseph-la-tache (dont elle a également assuré l’écriture) dans le cadre du parcours ambulatoire Naissances du NTE à Espace Libre.
Elle présente dans le cadre du OFF.T.A., le laboratoire Mais qui est Philippe Katerine ? conçu avec quelques chansons de l’auteur-compositeur interprète, des pages de son journal graphique ainsi que de reconstitutions d’interviews données dans différentes plate-formes.

Au Théâtre d’Aujourd’hui en 2012, elle met en scène Robin et Marion d’Étienne Lepage.
Elle poursuit avec Des couteaux dans les poules de l’écossais David Harrower au Théâtre Prospero et reçoit le prix de l’Association Québécoise des Critiques de Théâtre 2013 pour la mise en scène.
En 2014, toujours au Théâtre Prospero, elle présente un texte de Thomas Bernhard, Avant la retraite, repris l’année suivante dans le même lieu.

Catherine Vidal a également été au sein de projets multidisciplinaires, notamment dans l’équipe de 2050 Mansfield: Rendez-vous à lhôtel, de la compagnie de danse La 2ème Porte à Gauche et de Mayday Remix, de la compagnie de danse Mayday, remixant une chorégraphie de Mélanie Demers.

La saison 2015-2016 a été marqué aussi par des « première fois »: une mise en scène de théâtre jeune public et de marionnettes Le coeur en hiver, adaptation de La Reine des Neiges d’Andersen par Étienne Lepage au Théâtre de l’Oeil et d’un grand plateau, Le miel est plus doux que le sang, de Simone Chartrand et Philippe Soldevila au Théâtre Denise-Pelletier.

Catherine Vidal a également fait plusieurs mises en lecture de textes contemporains et des mises en scènes avec des "finissants" d’écoles de théâtre. Elle est actuellement en résidence de mise en scène au Théâtre du Nouveau Monde pour laquelle elle a reçu la bourse Jean-Pierre Ronfard.

Elle prépare la mise en scène de deux productions: une adaptation scénique de Lidiot de Dostoïevski avec Étienne Lepage et Je disparais d'Arne Lygre.
Cette année, elle est également professeur invitée à l’École supérieure de Théâtre de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Lire la suite...

Biographie

Michel Vinaver

Michel Vinaver © Ted Paczula

Michel Vinaver © Ted Paczula

Né en 1927 à Paris.
Il est d'abord romancier avec Lataume et L'Objecteur publié en 1950 et 1951 chez Gallimard.
Entre 1953 et 1980, il est cadre supérieur, puis directeur général de Gillette.
Il mènera son activité de cadre et celle d'écrivain de front.
Sa première pièce, Les Coréens, est créée en 1956 par Roger Planchon.

Né en 1927 à Paris.
Il est d'abord romancier avec Lataume et L'Objecteur publié en 1950 et 1951 chez Gallimard.
Entre 1953 et 1980, il est cadre supérieur, puis directeur général de Gillette.
Il mènera son activité de cadre et celle d'écrivain de front.
Sa première pièce, Les Coréens, est créée en 1956 par Roger Planchon.
D'autres pièces – Par-dessus bord, La Demande d'emploi, Les Travaux et les Jours, 11 septembre 2001 – et d'autres grands metteurs en scène (Antoine Vitez, Jacques Lassalle, Alain Françon...) suivront.
Il a également adapté de nombreux auteurs classiques ou contemporains : Sophocle, Euripide, Shakespeare, Dekker, Gorki, Erdman ou encore Botho Strauss.
De 1982 à 1991, il est professeur dans les départements d'études théâtrales de Paris III puis Paris VIII.
En 2012, il publie sa correspondance avec Albert Camus, des lettres échangées entre 1946 et 1957 sur, notamment, le thème de l'engagement.

Lire la suite...

Biographie

Guillaume Vincent

Guillaume Vincent © DR

Guillaume Vincent © DR

Guillaume Vincent suit la formation Mise en scène au TNS de 2001 à 2004 ; il travaille avec Stéphane Braunschweig, Krystian Lupa, Daniel Jeanneteau et Olivier Py.
En 2005 il met en scène La Fausse suivante de Marivaux, repris notamment au Théâtre du Peuple à Bussang et au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.
En 2006, il met en scène Nous, les héros de Lagarce au TNS, repris notamment au CDN d’Orléans, et Histoire d’amour (Derniers chapitre) de Lagarce au Festival Berthier 07.

Guillaume Vincent suit la formation Mise en scène au TNS de 2001 à 2004 ; il travaille avec Stéphane Braunschweig, Krystian Lupa, Daniel Jeanneteau et Olivier Py.
En 2005 il met en scène La Fausse suivante de Marivaux, repris notamment au Théâtre du Peuple à Bussang et au Théâtre de la Cité Internationale à Paris.
En 2006, il met en scène Nous, les héros de Lagarce au TNS, repris notamment au CDN d’Orléans, et Histoire d’amour (Derniers chapitre) de Lagarce au Festival Berthier 07.


De 2009 à 2011, il est artiste associé au CDN de Besançon. Il y crée L’Eveil du printemps de Wedekind (2010), spectacle en tournée à Tours, Reims, Alès, Thionville, et à la Colline - théâtre national à Paris.
Il fait également partie du collectif artistique de la Comédie de Reims-CDN, où il met en scène Le Bouc et Prepardise Sorry Now de Fassbinder (2010).


En 2011 il monte Le Petit Claus et le Grand Claus, conte d’Andersen pour le jeune public, puis la même année aux Bouffes du Nord il crée The Second Woman, un opéra contemporain de Frédéric Verrière sur un livret de Bastien Gallet.


Il écrit et met en scène La nuit tombe… pour la 66ème édition du Festival d’Avignon en 2012. Le spectacle sera repris en 2013 au Théâtre des Bouffes du Nord en partenariat avec La Colline - théâtre national. La même année il met en scène son texte Rendez-vous gare de l’Est à La Comédie de Reims-CDN, qui sera repris au Théâtre des Bouffes du Nord et est actuellement en tournée en France et à l'étranger.

Son texte Forêt Intérieur est présenté à la Mousson d'été en 2014. Il met en scène Mimi, scènes de la vie de Bohème (2014), un opéra adapté de La Bohème de Giacomo Puccini au Théâtre des Bouffes du Nord, en tournée actuellement, en France et à l'international.

Il poursuit une activité de formation : ERAC, Ecole de la Comédie de Reims, DEUST Théâtre de Besançon, Option Théâtre avec le CDDB de Lorient, l'ENSAD de Montpellier.

Il travaille en tant que collaborateur artistique sur les concerts de Camélia Jordana, Kery James, Florent Marchet.

Lire la suite...

Biographie

Gaëtan Vourc'h

 

Il suit les cours de l’École du Passage de Niels Arestrup, puis rejoint l’ENSATT dans les classes de Nada Strancar et Alain Knapp pour le théâtre, Jean-Pierre Améris pour le cinéma ; il étudie également le théâtre à l’Université de Glasgow (Écosse).

 

Il suit les cours de l’École du Passage de Niels Arestrup, puis rejoint l’ENSATT dans les classes de Nada Strancar et Alain Knapp pour le théâtre, Jean-Pierre Améris pour le cinéma ; il étudie également le théâtre à l’Université de Glasgow (Écosse).

Il joue, entre autres, sous la direction de Noëlle Renaude, Florence Giorgetti, Édith Scob, Christophe Huysman, Irène Bonnaud, Maurice Bénichou, Damien Caille-Perret, Nicolas Bigards, Agnès Bourgeois… Il a travaillé à plusieurs reprises avec Philippe Minyana, le plus récemment dans Cri et Ga cherchent la paix, mise en scène de Frédéric Maragnani…

Il participe depuis 2003 à tous les projets du Vivarium Studio – Philippe Quesne, notamment à L’Effet de Serge pour lequel il reçoit un Obie Award durant les représentations à New York (2010).

Lire la suite...

Biographie

Jennie-Anne Walker

Jennie-Anne Walker©DR

Jennie-Anne Walker©DR

Jennie-Anne Walker a complété sa formation en théâtre au CEGEP de Saint-Hyacinthe au Canada.
Elle s’est illustrée sur plusieurs scènes montréalaises. Elle a joué Les fourberies de Scapin au théâtre Denise-Pelletier et Unity 1918 mis en scène par Claude Poissant à Espace GO à Montréal, puis dans Billy l’éclopé et dans La fausse malade, entre autres.À la télévision, elle tourne dans Le gendre idéal, 3600 secondes d’extase, Les bobos sur les ondes canadiennes, et pour la France où elle habite depuis quelques années, Lolicats et Hero Corp saisons 3, 4 et 5.

Jennie-Anne Walker a complété sa formation en théâtre au CEGEP de Saint-Hyacinthe au Canada.
Elle s’est illustrée sur plusieurs scènes montréalaises. Elle a joué Les fourberies de Scapin au théâtre Denise-Pelletier et Unity 1918 mis en scène par Claude Poissant à Espace GO à Montréal, puis dans Billy l’éclopé et dans La fausse malade, entre autres.
À la télévision, elle tourne dans Le gendre idéal3600 secondes d’extaseLes bobos sur les ondes canadiennes, et pour la France où elle habite depuis quelques années, Lolicats et Hero Corp saisons 3, 4 et 5.
Elle fait beaucoup d’improvisation avec la LNI au Québec et l’équipe Hero Corp pour la France. 
 

Lire la suite...

Biographie

Gerard Watkins

Gerard Watkins was born in London in 1965. He grew up in Norway, in the USA and has been living in France since 1974. He wrote his first song in 1980 and his first play in 1981. He studied acting at the cours Florent and at the CNSAD. Since he has been working alternatively as actor playwrite, director, translator, and musician.

Gerard Watkins was born in London in 1965. He grew up in Norway, in the USA and has been living in France since 1974. He wrote his first song in 1980 and his first play in 1981. He studied acting at the cours Florent and at the CNSAD. Since he has been working alternatively as actor playwrite, director, translator, and musician. He has worked in the theatre with Véronique Bellegarde, Julie Beres, Jean-Claude Buchard, Elizabeth Chailloux, Michel Didym, André Engel, Frederic Fisbach, Marc François, Daniel Jeanneteau, Philipe Lanton, Jean-Louis Martinelli, Lars Noren, Claude Régy, Yann Ritsema, Bernard Sobel, Viviane Theophilides, Jean-Pierre Vincent and Guillaume Vincent. In the movies with Julie Lopez Curval, Jérome Salle, Yann Samuel, Julian Schnabel, Hugo Santiago, et Peter Watkins. He has directed his theatre company since 1994 the Perdita Ensemble and has directed all of his plays. La Capitale Secrète, Suivez-Moi, Dans la Forêt Lointaine, Icône, La Tour, Identité, Lost (Replay), Je ne me Souviens Plus Très Bien, Scenes de Violences Conjugales. He is nominee for the Villa Medicis Hors les murs for a project on Europe, which he completed with the Erac scool of acting Europia / fable géo-poétique performed in Avignon in 2013 and at Marseille cultural capital 2013. He has been awarded Grand Prix de Littérature Dramatique 2010 for his play Identity. And has been nominee for Best French Playwrite for his play on domestic violence “Scenes de Violences Conjugales”.

Lire la suite...

Biographie

Eléonore Weber

Eléonore Weber a étudié le droit et la philosophie politique à L'EHESS. Elle occupe un temps un poste d'assistante parlementaire au Sénat avant de se consacrer à l'écriture, à la réalisation, et à la mise en scène.

Eléonore Weber a étudié le droit et la philosophie politique à L'EHESS. Elle occupe un temps un poste d'assistante parlementaire au Sénat avant de se consacrer à l'écriture, à la réalisation, et à la mise en scène.

Pour le théâtre, elle a écrit et mis en scène Rendre une vie vivable n’a rien d’une question vaine (Festival d’Avignon, 2007), Tu supposes un coin d'herbe (Festival Mettre en Scène TNB, Rennes, théâtre de la Bastille 2006).

En 2004, elle a mis en scène Je m'appelle Vanessa de Laurent Quinton pour la série de créations Pièces d'identités à La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc, repris au Festival Mettre en Scène la même année.

Elle est aussi l'auteur de Manège (2000-2001), commande de Roland Fichet, et de Décadrages (2003). Ces deux pièces ont été mises en scène par Annie Lucas, la première pour la série de créations Naissances, la seconde pour la série de créations Pièces d'identités. Décadrages a été présenté au Festival Frictions (Centre dramatique national de Dijon) en mai 2004.

Au cinéma, elle a réalisé Night Replay en 2012, pour Arte. Ce film a été présenté dans divers festivals, en France et à l'étranger (Festival du film de Belfort, Festival Hors-Pistes au Centre Pompidou, CPH-DOX à Copenhague, IMDb à Montréal). Après une résidence au centre des écritures cinématographiques du Moulin d'Andé, elle réalise en 2007 Les Hommes sans gravité (moyen-métrage de fiction, production Ecce films), présenté au Festival de Clermont-Ferrand, Festival Hors Pistes au Centre Pompidou et à l'étranger.

En 2005, elle réalise Temps morts (court-métrage de fiction, production Le G.R.E.C. - Groupe de Recherches et d'Essais), qui sera sélectionné au Festival du film de Belfort-Entrevues, au Festival de Vendôme, au Festival Côté Court de Pantin, au Festival international du film de femmes de Créteil et présenté au Centre Georges Pompidou en 2006.
Enfin, elle a réalisé Silence dans le fortin, documentaire tourné en Algérie en 2001-2002 (production Point du Jour). 

Elle s'associe avec Patricia Allio en 2008.

Lire la suite...

Biographie

Clémence Weill

Clémence Weill © Juan Manuel Abellan

Clémence Weill © Juan Manuel Abellan

Auteure, comédienne et metteuse en scène. Après avoir adapté et monté (entre autres) L’Opéra du Dragon d’H. Müller, Mars de F. Zorn, Mesure pour Mesure (Shakespeare), L’Histoire de Melody Nelson (S.Gainsbourg / JC Vannier - la Cité de la Musique), elle se met à écrire pour de vrai.
Morning Personne, Variable ajustable, Les Petites Filles par A+B…
Pierre. Ciseaux. Papier. (Editions Théâtrales) remporte le Grand Prix de littérature dramatique 2014 et est créé par Laurent Brethome au Rond-Point cette année.
Elle travaille en collectif (Des Clous dans la tête), en compagnie (Rêvages, Enascor), en club (ACMÉ), au bord des plateaux et en découpant les journaux.

Formée comme comédienne à l’Ecole Claude Mathieu, Clémence Weill étudie en parallèle l’Histoire de l’Art à la Sorbonne.
Elle a travaillé notamment avec Jean-Louis Hourdin, Matthias Langhoff, Emmanuel Demarcy Mota, Marie Vaiana, Didier Bailly, Jacques Hadjaje et dans de nombreux spectacles de rue.

Depuis 2006, elle a adapté et mis en scène L’Opéra du Dragon de Heiner Müller, Mars, d’après Fritz Zorn, La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams, Mesure pour mesure, d’après Shakespeare, Une fable sans importance - ou l’importance d’être Oscar Wilde (co-écrit avec Charles Decroix, Le Phénix Scène Nationale de Valenciennes, théâtre du Lierre).

Musicienne de formation, elle a dirigé avec Jean-Claude Vannier L’histoire de Melody Nelson et L’Enfant assassin des mouches à la Cité de la musique en 2009.

Elle a notamment écrit :
Les Petites Filles par A+B, en collaboration avec la Cie Rêvages, spectacle créé au Grand Bleu, en mars 2015.
Plus ou moins l’infini (en résidence à la Chartreuse de Villeneuve les Avignon en 2013).
A force d’appeler ça ma vie (création en 2015)
Morning Personne -fresque historico- familiale d’après Calderon de Pasolini
T.R.A.U.M.E. (créé en Alsace au printemps 2014 par le Stoken Teartet’ )

Pierre. Ciseaux. Papier., texte lauréat de la Journée de Lyon des Auteurs et du Centre National du Théâtre a reçu le Grand Prix de Littérature Dramatique, 2014.
Il est publié aux Editions Théâtrales et a été mis en scène en 2015 par Laurent Brethome et la Cie du Menteur Volontaire au Théâtre du Rond-Point.

Lire la suite...

Biographie

Olivier Werner

Olivier Werner © Camille Robinet

Olivier Werner © Camille Robinet

Il étudie à l’ENSATT de 1987 à 1989. En 1989, il intègre ensuite l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre national de Strasbourg. 

Il étudie à l’ENSATT de 1987 à 1989. En 1989, il intègre ensuite l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre national de Strasbourg. 

Au théâtre, il joue sous la direction de Jean-Marie Villégier (Les innocents coupables, La magie sans magie, Cosroès de Jean Rotrou, Bradamante, Antigone, Les Juives de Robert Garnier, Phèdre), Lluis Pasqual (Les estivants de Gorki), Claudia Morin (Electre), Adel Hakim (Quoi l’amour de Roland Fichet, La toison d’or d’Adel Hakim), Philippe Poulain (L’album de l’oiseau qui parlait spectacle musical de Jean-Christophe Marti), Simon Eine (Amphitryon de Molière), Richard Brunel (La tragédie du Vengeur de Cyril Tourneur), Christophe Perton (Le Belvédère d’Ödön Von Horváth), René Loyon (La fille aux rubans bleus de Yedwart Ingey) et Jorge Lavelli (Merlin ou la terre dévastée de Tankred Dorst).                       

En parallèle, Olivier Werner met en scène Pélléas et Mélisande de Maeterlinck, Les Revenants de Henrik Ibsen, Les Perses d’Eschyle, Les hommes dégringolés de Christophe Huysman, au Festival d’Avignon 2001, en création collective avec Vincent Dissez et Christophe Huysman, Béatrice et Bénedict, Opéra concert d’Hector Berlioz et Rien d’humain de Marie Ndiaye, créé au festival Temps de Paroles 2004 à la Comédie de Valence.
Par ailleurs, il prête sa voix à de nombreux documentaires et fictions radiophoniques et participe à des documentaires, téléfilms et courts-métrages.

En 2007, Olivier Werner rejoint la troupe permanente de la Comédie de Valence.
En juillet 2007, il joue le rôle titre dans Dom Juan de Molière, m.e.s Yann-Joël Collin. Fin 2007, il joue dans La nuit est mère du jour de Lars Norén, m.e.s. Christophe Perton.
En 2008 il joue dans Hop là, nous vivons ! de Ernst Toller, m.e.s Christophe Perton et L'annonce faite à Marie, de Paul Claudel, créé par Christophe Perton pour le festival d'Alba-la-Romaine.
En mai 2008 il joue et met en scène Par les villages de Peter Handke.

En 2008-2009 il présente à la Comédie de Valence et en tournée deux mises en scène avec ses complices de la troupe permanente : Saint Elvis de Serge Valletti, pièce ou il joue également le rôle titre, et une recréation de Rien d’humain, de Marie NDiaye.

                                            

Lire la suite...

Biographie

Mohsen Yalfani

Mohsen Yalfani est un écrivain et auteur dramatique iranien né en 1943 à Hamedan.

Mohsen Yalfani est un écrivain et auteur dramatique iranien né en 1943 à Hamedan.

Il fait partie de la jeune génération émergente des écrivains des années d'avant la révolution islamique. En 1970 il écrit sa plus fameuse pièce "Les enseignants" qui critique la situation de l'éducation nationale sous le régime du Shah. Après dix représentations la pièce est interdite et l’auteur ainsi que toute la troupe  sont emprisonnés par le service des renseignements du Shah. Avec cette pièce, Mohsen Yalfani devient un des dramaturges les plus influents au moment de la révolution. En 1981, devant  la dérive des islamistes, il s'exile en France où il va écrire la partie la plus importante de son oeuvre.

Lire la suite...

Biographie

Slimane Yefsah

Slimane Yefsah © DR

Slimane Yefsah © DR

Formé aux cours Florent aux côtés de Christophe Garcia, Slimane Yefsah entre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris en 2005 où il suit l'enseignement de Dominique Valadié, Nada Strancar et Daniel Mesguich.
Parallèlement, il tourne avec Laetitia Casta dans Né en 68, un long-métrage réalisé par Olivier Ducastel et Jacques Martineau puis achève sa formation au Conservatoire en 2008 par un atelier dirigé par Bernard Sobel qui donnera lieu à une création originale de la pièce de Brecht Sainte Jeanne des abattoirs à la MC93.

Formé aux cours Florent aux côtés de Christophe Garcia, Slimane Yefsah entre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris en 2005 où il suit l'enseignement de Dominique Valadié, Nada Strancar et Daniel Mesguich.
Parallèlement, il tourne avec Laetitia Casta dans Né en 68, un long-métrage réalisé par Olivier Ducastel et Jacques Martineau puis achève sa formation au Conservatoire en 2008 par un atelier dirigé par Bernard Sobel qui donnera lieu à une création originale de la pièce de Brecht Sainte Jeanne des abattoirs à la MC93.

Ayant tourné dans de nombreux court-métrages, notamment sous la direction de Pierre Mazingarbe, il se fait remarquer à la télévision avec la série Mes amis, mes amours, mes emmerdes de Jérôme Navarro, Une famille formidable et L'Attaque d'Alexandre Pidoux, ou plus récemment avec Le passager de Jérôme Cornuau et multiplie, grâce à Marguerite Gateau, les enregistrements pour Radio France sous la direction d'Etienne Vallès, Laure Egoroff, Cédric Aussir, et Michel Sidoroff.

En 2013, il est mis en scène par Hubert Colas à la Villa Méditerranée dans Gratte-Ciel, de Sonia Chiambretto. En 2015, il participe à L'épiderme nomade, une performance sonore créée par Emmanuelle Gibello et enregistrée en direct à la Gaîté Lyrique pour France Culture.
Il est actuellement dirigé par Marc Beaudin dans Holliday In, de Sonia Ristic.

Lire la suite...

 

Franck Saurel

Franck Saurel est né à Toulouse et a grandi à Tarbes dans les Hautes Pyrénées. Il commence le théâtre à 17 ans avec Mercedes Tormo où il rencontre Jonathan Capdevielle. En 1999, il intègre la troupe du Théâtre du Soleil sous la direction d'Ariane Mnouchkine. Lors de ces trois années dans cette troupe, il s'initie aux percussions coréennes, à la danse contemporaine sous la direction de Carolyn Carlson ainsi qu’au Kathakali à la Margy School au Kérala en Inde. Dans le même temps, il continue sa formation de capoeiriste, art martial dansé et acrobatique brésilien, art dans lequel il est aujourd'hui "instructeur".
Parallèlement, il intègre des projets théâtraux aux univers très variés, de la compagnie de Paul Méfano (musique contemporaine), à L'emmerdeur de Francis Weber, et Cymbeline sous la direction d'Hélène Cinque.

Plus récemment, il participe à deux créations dans le domaine des arts de la rue: Les tambours de la muerte de la compagnie Transe Express (pièce dans laquelle il pratique le mât chinois) et Orphée de la compagnie Délit de Façade, dans laquelle il est marionnettiste.