Les auteur·rice·s à Avignon cet été

Par ailleurs

Des auteur·rice·s de la saison à (re)découvrir à Avignon cet été :

Grès (tentative de sédimentation)
Texte et mise en scène Guillaume Cayet
Du 7 au 29 juillet au 11·Avignon

Comment se transforme l’humiliation en colère ? Comment se produit l’instant décisif ? Lorsqu’un corps décide de passer à l’action, de monter dans un bus pour lancer des pavés à la capitale. 
Grès est le récit d’une voix. Celle-ci se raconte, nous raconte. Sa trajectoire. De son travail, à sa voiture, les ronds-points, la nationale, la maison, les repas avec sa moitié et ses enfants …
Grès est l’histoire d’une tentative de sédimentation. De tous ces petits bouts d’incompréhension, de rage sourde, qui forment à l’intérieur de l’estomac une pierre dure et solide.
Grès est l’histoire de cette pierre. De cette pierre sortie du ventre du ressentiment.

Grès (tentative de sédimentation) à Théâtre Ouvert
Biographie de Guillaume Cayet
Portrait de l’auteur sur la chaîne YouTube de Théâtre Ouvert

66 jours
Texte et mise en scène Théo Askolovitch
Du 7 au 30 juillet au Théâtre des Béliers

Seul en scène, un jeune homme raconte, jour après jour, le cancer qui l’a envoyé à l’hôpital. Il rit pour faire semblant de ne pas avoir peur, il parle trop fort pour dompter sa colère et sa haine. Pourquoi lui ?
Il rudoie sa famille mais la garde tard le soir. Il se souvient de sa mère qu’une maladie lui a pris quand il avait quatorze ans. Il pense aux pièces qu’il voudrait encore jouer. Il espère qu’une victoire de l’équipe de France en coupe du monde le soignera aussi bien que ses chimiothérapies. Il est drôle, quand il ne pleure pas. 

66 jours à Théâtre Ouvert
Biographie de Théo Askolovitch

Seuil
Texte Marilyn Mattei
Théâtre Ouvert éditions | Tapuscrit
Mise en scène Pierre Cuq
Du 8 au 27 juillet au Théâtre du Train Bleu

« Vous m’avez tuéR »
Dans la nuit de vendredi à samedi, Mattéo, 14 ans, laisse ce message sur les réseaux avant de ne plus donner signe de vie. 48h plus tard, une flic intervient dans le collège et interroge Noa, interne de la chambre 109 : Témoin principal ? Suspect ? Bourreau ? Noa devra répondre de ses actes, lui qui dit n’avoir rien fait.
À la façon d’un jeu de piste, dans une structure dramatique jouant sur différentes temporalités, lecteur·rice·s et spectateur·rice·s reconstituent peu à peu les pièces du puzzle de cette intrigue faisant apparaître l’ensemble des acteurs du collège, comblant peu à peu les trous de cette histoire, jusqu’à saisir le drame qui a eu lieu.
Seuil aborde par la fiction les mécanismes du modèle masculin à travers les rites de passage entre hommes. À travers le drame en creux de Mattéo, l’écriture interroge la construction du modèle viril contemporain par la violence, et la notion de consentement.

Bon de commande du tapuscrit
Seuil à Théâtre Ouvert
Biographie de Marilyn Mattei
Biographie de Pierre Cuq