FABULAMUNDI

Fabulamundi

Fabulamundi Playwriting Europe

2017-2020
Les auteurs ouvrent les frontières pour un théâtre européen !

 

Théâtre Ouvert fait partie des 15 structures partenaires qui travailleront ensemble dans 10 pays européens pendant 4 ans à la promotion, à la circulation et à la diffusion de pièces d'auteurs contemporains.

Lire la suite...

MISE EN VOIX

Délit de solidarité

de Maxi Obexer
Délit de solidarité de Maxi Obexer © Joseph Banderet

Délit de solidarité de Maxi Obexer © Joseph Banderet

Samedi 26 mai à 19h

Qui sont celles et ceux qui aident les réfugié·e·s et les sans-papiers ? Qui sont celles et ceux qui empêchent les expulsions, offrent de la protection, voire aident les migrant·e·s à traverser une frontière lorsqu'il n'y a plus d'autres solutions ?


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN ESPACE

Pour ton bien

de Pier Lorenzo Pisano
Pour ton bien © Christophe Raynaud de Lage

Pour ton bien © Christophe Raynaud de Lage

les 23 et 24 mai 2018 à 20h30

L’équipe artistique, l’auteur et sa traductrice ont mené durant 15 jours à Théâtre Ouvert une résidence dramaturgique pour expérimenter cette pièce et ses possibles résolutions scéniques dans le cadre d’une session de l’ÉPAT (École pratique des Auteurs de Théâtre). 


Dans le cadre de

En savoir plus...

Présentations publiques

ALLER

les auteurs français

BAPTISTE AMANN

Pologne/Varsovie

12 février 2018
au Teatr Dramatyczny 
Mise en voix du premier volet de Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise...) par Justyny Celedy
Avec Agnieszka Roszkowska, Mikołaj Chroboczek, Maciej Pesta, Maciej Wyczański
Traduction : Aleksandra Stelmach

Espagne/Barcelone

juillet 2018
Participation à la masterclass dirigée par Simon Stephens

En savoir plus...

RENCONTRE

PARTAGER

Rencontre avec E. Wilk © C. Raynaud de Lage

Rencontre avec E. Wilk © C. Raynaud de Lage

Beyond Borders?
Ouverture sur les dramaturgies contemporaines européennes

octobre-décembre 2017
Atelier mené par Isabelle Mouchard
avec des élèves du Lycée Professionnel Edmond Rostand (Paris 18e) et du Lycée Racine (Paris 8e)

En savoir plus...

RENCONTRE

TÉMOIGNER

auteurs & traducteurs

ELISE WILK (autrice roumaine) 
suite à la présentation de sa pièce Avions en papier à Théâtre Ouvert le 24 novembre 2017

.....

Coïncidences, Alain Delon et l’immigration des travailleurs

En savoir plus...

RENCONTRE

SE RENCONTRER

auteurs & structures
Fabulamundi-Paris 2017 ©Philippe Delacroix 

Fabulamundi-Paris 2017 ©Philippe Delacroix 

LANCEMENT DU PROJET 
Rome / juin 2017
au Ministère de la culture 

 

PARIS  / septembre 2017
à la SACD 
Les auteurs français : Baptiste Amann, Alexandra Badea, Lucie Depauw, Nathalie Fillion, Lancelot Hamelin, Aurore Jacob, Magali Mougel, Pauline Peyrade, Guillaume Poix, Gérard Watkins

En savoir plus...

SÉLÉCTION

Les auteurs français

Baptiste Amann, Alexandra Badea, Lucie Depauw, Nathalie Fillion, Lancelot Hamelin,, Aurore Jacob, Magali Mougel, Pauline Peyrade, Guillaume Poix, Gérard Watkins

En savoir plus...

TÉMOIGNER

auteurs & traducteurs

ELISE WILK (autrice roumaine) 
suite à la présentation de sa pièce Avions en papier à Théâtre Ouvert le 24 novembre 2017

.....

Coïncidences, Alain Delon et l’immigration des travailleurs

En avril, Fanny Chartres m’a écrit sur Facebook. Elle voulait traduire ma pièce Avions en papier en français. Peu après, j’ai reçu un mail de Caroline Marcilhac, directrice de Théâtre Ouvert à Paris. Elle me demandait s’il existait une traduction française de ma pièce. Cette heureuse coïncidence a rendu possible une mise en voix en novembre 2017. 

Avions en papier (écrit en 2015) a déjà été produite par plusieurs théâtres publics et compagnies indépendantes en Roumanie, mais la mise en espace d’Eugen Jebeleanu fut la première lecture de la pièce dans un autre pays.

Pendant la performance, je me suis rendue compte que le problème des parents roumains qui travaillent à l’étranger, surtout en Italie et en Espagne, et qui laissent chez eux des millions d’enfants, n’est pas très connu en France et j’ai pensé que cela pourrait donner lieu à un problème de réception de la pièce pour le public.

Quand un enfant ou un adolescent en Roumanie vous dit « Mes parents sont en Espagne », tout le monde comprend qu’ils travaillent là-bas. Mais quand un adolescent français vous dit « Mes parents sont en Espagne », ça a un sens complètement différent. En fait, l’idée c’est : « Mes parents ne sont pas là ». Et la pièce parle de ça. Même si les spectateurs n’avaient aucune idée des problèmes spécifiques à la Roumanie, ils connaissaient les agressions, la violence à l’école, le premier amour, la peur de ne pas être accepté – parce que ces problèmes sont universels.

Et ce qu’il y avait d’amusant avec Alain Delon, qui apparaît dans la pièce sous la forme d’un poster sur le mur, c’est qu’un jeune Roumain de 16 ans ne le connaît peut-être pas, alors qu’en France tout le monde le connaît.

Ce fut une bonne lecture, j’ai aimé l’idée d’Eugen Jebeleanu de projeter des images de films sur l’adolescence, de Elephant de Gus Van Sant à Bacalaureat de Cristian Mungiu.

J’ai aussi beaucoup apprécié les discussions que j’ai eues avec quelques spectateurs après la performance ainsi que la rencontre avec deux classes de lycées parisiens.

Peut-être ne savaient-ils que peu de choses à propos du problème de l’immigration pour le travail en Roumanie, mais la lecture à Théâtre Ouvert m’a fait comprendre qu’Avions en papier, au delà d’être une pièce sur l’immigration, la pauvreté et des problèmes spécifiques à la Roumanie, était d’abord une pièce qui parlait du fait de grandir.

.....

Regard des traductrices

Avions en papier est un texte coagulé autour de problèmes d'adolescents qui réagissent par un comportement confus, voire cruel. En cela, l'école devient un champ de bataille dont on survit. Ou pas. La pièce aborde ainsi un phénomène social qui semble sans remède : le harcèlement (physique, verbal et émotionnel) à l'école. En parallèle, chaque élève d'Avions en papier vit une histoire triste et douloureuse à l'endroit qu'il nomme « maison ». Les temps sont durs pour les parents mais encore plus pour les enfants qui ne peuvent profiter d'un cadre familial propice à l'épanouissement, qui vont à l'école sans amour et qui ne renoncent pourtant pas à le chercher. Le texte d'Elise Wilk aborde avec une sensibilité singulière les problèmes des jeunes à l'école et au sein de leurs familles. Par une construction intelligente qui permet d'entrer dans les pensées des personnages, Avions en papier explore d'une manière lucide et drôle le monde des adolescents à la recherche d'une place dans une société toujours plus dure et plus indifférente, où les parents, contraints de travailler à l'étranger, abandonnent leurs enfants. La violence et la cruauté qui traversent leurs relations cachent des traumatismes profonds, quand même les persécuteurs les plus endurcis espèrent encore qu'une merveille surgisse dans leurs vies. 

Avions en papier n'est pas une pièce sur les enfants dont les parents sont partis travailler à l'étranger. Ce sujet représente seulement l'arrière-plan du texte qui est en premier lieu une histoire sur l'adolescence en général. 

L'auteure ne se complaît jamais dans la noirceur. Elle écrit dans une langue subtile et légère malgré des personnages en souffrance, elle compose "à hauteur" des adolescents de 13 à 18 ans. Un texte entièrement dédié à ceux qui, après la séparation, se demandent comment vivre sans. 

La pièce d'Elise Wilk émeut par ce mélange paradoxal et parfaitement maîtrisé de fantaisie et de cruauté avec lequel elle évoque les problèmes des adolescents dans le contexte bien réel de la Roumanie contemporaine et parle avec force et subtilité des liens qui unissent des êtres confrontés à l'éloignement, à la perte de repères, au manque d'amour.

 

 Fanny Chartres et Alexandra Lazarescou