En public

Festival

Festival du Jamais Lu-Paris#5

5ème édition

du 11 au 13 octobre 2019

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.

................

Les AUTEURS. TRICES
Hakim Bah, Adrien Cornaggia, Charlotte Lagrange, Gwendoline Soublin

Les METTEUSES EN SCÈNE
Nini Bélanger, Véronique Côté, Édith Patenaude, Solène Paré

avec la TROUPE du Jamais Lu 2019
Cyril Gueï, Jade Herbulot, Karim Kadjar, Constance Larrieu, Maïka Louakairim, Sidney Ali Mehelleb, Cyril Metzger, Bénédicte Wenders
et deux apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA : Ambre Dubrulle et Lubin Labadie

En savoir plus...

Festival

Focus à Théâtre Ouvert F.T.O#6

du 14 au 30 novembre 2019

Ultime édition du festival dans les murs historiques, elle fera la part belle à des auteurs et
autrices emblématiques de Théâtre Ouvert.
Une occasion de s’immerger dans l’écriture d’une vingtaine d’auteurs.rices en résonnance avec
le temps présent.

Avec notamment Baptiste Amann, Rémy Barché, Christophe Brault, Guillaume Cayet, Sonia Chiambretto, Marceau Deschamps-Ségura, Simon Diard, Duncan Evennou, Aurore Jacob, Lancelot Hamelin, Mohamed Kacimi, Hassane Kassi Kouyaté, Nicolas Maury, Hala Moughanie, Stanislas Nordey, Guillermo Pisani, Laurent Poitrenaux, Noëlle Renaude , Edouard Signolet, Yoann Thommerel

En savoir plus...

Festival

Un qui veut traverser

de Marc-Emmanuel Soriano

Samedi 26 mai à 20h30

1h
COUPOLE
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

Mise en voix

par et avec Stanislas Nordey

« Un » qui veut traverser est un héros sans identité précise. Il se définit juste par cette volonté de quitter son foyer. Il représente à lui seul la masse des migrants illégaux, d’où qu’ils partent. Sa nationalité importe peu, elle n’est jamais donnée. Il est d’un pays d’où il est interdit de partir. Il sera aussi bien ouvrier d’usine, géographe, journaliste. Au fil du récit, c’est comme s’il se démultipliait selon différentes trajectoires, comme s’il pouvait mourir et renaître. Ce texte est un récit choral où la narration est tissée dans les dialogues, sans que l’on puisse démêler tout ça en distinguant bien l’action de la parole. Si son sous-titre est « didascalie », c’est qu’il se définit avant tout comme la description d’un « geste » (un peu au sens épique) décrivant les actes et les circonstances dans lesquelles ces combats – sans arme mais bien mortels, ont lieu. Le nombre de corps nécessaire pour incarner la pièce est libre. Le soliloque est la solution la plus commode, elle revient à mettre en scène un « messager au présent », une sorte de conteur, incarnant et vivant chaque situation, étant à la fois l’observateur et l’observé. Mais il est clair aussi que la pièce appelle des voix multiples, sans que l’on puisse faire une distribution très stable. Ce texte laisse donc au metteur en scène sa part de dramaturgie.  Marc-Emmanuel Soriano  

............

 

 EXTRAIT  

  Sur une plage il y en a un qui veut traverser, avec un autre qui ne veut pas le

faire traverser, non, sur la plage il y en a un qui doit traverser, avec un autre qui ne

devrait pas le faire traverser, non, sur la plage devant une barque qui clapote, il y

en a un qui ne peut que traverser, avec un autre qui ne peut que le faire traverser,

puisque la barque est à lui, apparemment, donc, d’un côté il y en a un qui pense

qu’il doit absolument traverser et de l’autre, un qui sait qu’il ne faut pas traverser,

non, regardant la barque, il y en a un qui croit qu’il va enfin traverser ce soir la

baie, et un autre qui sait qu’il y a peu de chance que ça arrive, à cause des courants,

à cause des tempêtes, à cause des garde-côtes, donc, un qui n’a pas le choix

de ne pas traverser, avec un autre qui n’a pas le choix de ne pas louer sa barque,

tant le désir de traverser est dévastateur, donc un qui va traverser, avec un autre

qui va lui faire croire qu’il va traverser

 

  non, un qui donne tout ce qu’il a pour traverser avec un autre qui est obligé de

le faire traverser, non, un qui a décidé depuis longtemps qu’il ferait la traversée,

avec un autre qui lui demande s’il est sûr de vouloir partir, non, un qui s’approche

de la barque avec l’autre dedans qui rapièce son filet et qui sait très bien au premier

regard ce que vient faire là ce rôdeur, réserver une place pour une traversée la

nuit, encore un pense-t-il, mais il n’y a plus de place, il le lui dit à peine a-t-il posé

sa main fébrile sur la rame qui dépasse à l’avant de la pirogue 







Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Un qui veut traverser de Marc-Emmanuel Soriano © Joseph Banderet

Biographie

Marc-Emmanuel Soriano

Marc-Emmanuel Soriano a fait ses débuts littéraires à Clermont-Ferrand, dans ses pérégrinations poétiques d’adolescent sous haute influence surréaliste.

Lire la suite...

Biographie

Stanislas Nordey

Stanislas Nordey © Jean-Louis Fernandez

Stanislas Nordey © Jean-Louis Fernandez

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, acteur et pédagogue, Stanislas Nordey crée, joue, initie de très nombreux spectacles depuis 1991.

Lire la suite...

 

Les autres événements :

les 23 et 24 mai 2018 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
45 min
vendredi 25 mai 2018 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
55 min
Vendredi 25 mai 2018 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h
Samedi 26 mai à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
lundi 28 mai 2018 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h30
Lundi 28 mai 2018 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h
les 29 et 30 mai 2018 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

Dans le cadre de