En public

Festival

Festival du Jamais Lu-Paris

Hors-série 2020

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, le Jamais Lu Paris décide de reporter la 6ème édition de son festival à octobre 2021. Mais… ceci ne veut pas dire que l’automne 2020 sera dépourvu d’échanges entre la France et le Québec !
Nous réinventons la rencontre en créant un Jamais Lu – Paris (Hors-Série).
Deux soirées sont au programme : le 30 octobre dans l'Auditorium de la Maison des Auteurs de la SACD et le 31 octobre 2020 au Théâtre du Studio l ESCA et nous vous proposerons un projet virtuel: PARADIS ARTIFICIEL : Le cabaret des oxymores.

En savoir plus...

MISES EN VOIX

PARADIS ARTIFICIEL / Le cabaret des oxymores

[ version scénique ]

30 octobre à 18h

[ OXYMORE, nom masculin. Figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires. Du grec oxús (intelligent, malin) et môrós(niais, idiot). ]

 

Ce ne fut pas si simple, mais nous l’avons fait.
Durant des semaines, nous sommes resté.e.s « ensemble chacun chez soi ».
Toutes et tous uni.e.s dans la solitude.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISES EN VOIX

Monica, suivi de Julie

de Gabrielle Chapdelaine

31 octobre 2020 à 17h

Avant sa venue en résidence au Jamais Lu Paris en 2021 pour l’écriture d’un texte inédit, nous proposons en guise d’amuse-bouche deux œuvres de l’autrice québécoise Gabrielle Chapdelaine.


Dans le cadre de

En savoir plus...

Festival

Monica, suivi de Julie

de Gabrielle Chapdelaine

31 octobre 2020 à 17h

2h
Théâtre du Studio d’Asnières - ESCA
Entrée libre sur réservation

Textes de Gabrielle Chapdelaine
Mis en voix par Jean-François Auguste

avec les apprenti.e.s du Studio l ESCA
Mathilde Cessinas, Julien Despont, Rafaela Jirkovsky, Lubin Labadie, Pierre-Yves Lenfant, Juliette Maurice, Théo Navarro-Mussy, Fany Otalora, Damien Sobieraff, Kim Verschueren

 

Monica + Julie 

 Deux femmes. Deux femmes derrière deux hommes. L’histoire d’amour de ces deux femmes, pourtant née dans l’intimité, s’est terminée sous les projecteurs les plus impitoyables : nos yeux avides et voraces. L’une est la maîtresse maudite, l’autre est la future reine adorée d’un pays qui n’existe pas. Je voyais en elles, avant tout, des femmes tristes et fortes, qui n’avaient pas eu la chance de s’exprimer en dehors d’un décor médiatisé. L’une parle trop. L’autre se tait. Les deux fuient.

 







Les autres événements :

1h30
30 octobre à 18h
Entrée libre sur réservation

Dans le cadre de