En public

MISE EN SCÈNE

JEANNE & LE ORANGE & LE DÉSORDRE

de Louise Emö
JEANNE & LE ORANGE & LE DÉSORDRE ©Alban Van Wassenhove

JEANNE & LE ORANGE & LE DÉSORDRE ©Alban Van Wassenhove

jeudi 24 septembre à 19h

“qu’est-ce qui se passe

quand même la langue

ne t’a pas prévue”

 

Est-on encore une mère quand il n’y a plus l’enfant, est-on encore une femme sion faillit en tant que mère, est-on encore quelqu’un sans mot pour se dire ?

Jeanne : une tentative de langue, de partage du monde déserté par la parole d’une femme en décalage, qui doit tout renommer avec joie et non sans peine. La parole est au centre, abrupte, en tension avec la technicité de l’élocution et de l’interprétation sur le fil, près de l’effondrement.


Dans le cadre de

En savoir plus...

LECTURE-PERFORMANCE

Grandes surfaces

de Baptiste Amann
Baptiste Amann © C.Raynaud de Lage

Baptiste Amann © C.Raynaud de Lage

vendredi 25 septembre à 19h

Quand Baptiste Amann a découvert L’école du micro d’argent du groupe IAM, c’était en l’écoutant au casque audio sur l’une de ces bornes d’écoute que l’on trouvait alors dans les centres commerciaux. C’était à Avignon, en avril 1997. Il avait 11 ans. Cette expérience globale fut pour lui un choc esthétique et sensible, considérable.

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN ESPACE

Charabia (toad movie)

de Sandrine Roche

samedi 26 septembre à 17h

Noémie vit dans un monde de crapauds mous, dont le charabia l'empêche de construire quoique ce soit de personnel. Elle se rebaptise Nemo - « c'est plus simple au niveau de l'articulation des syllabes » - prend le large, rencontre Georges, et tous deux s'échappent pour un toad movie à la recherche d'eux-mêmes.

 

Charabia est issu d’un travail mené tout au long d’une année, avec des collégiens du département de la Haute Garonne, dans le cadre du dispositif Parole en Je(u) organisé par la compagnie Nelson Dumont.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

Fanny

de Rebecca Deraspe

dimanche 27 septembre à 17h

Fanny vient tout juste d’avoir 55 ans et vit avec son conjoint Dorian une magnifique et inaltérable histoire d’amour. Le couple, qui habite dans une maison assez confortable, décide d’accueillir une locataire pour occuper une chambre inhabitée.

En ouvrant la porte à cette universitaire, étudiante en philosophie, ils seront confrontés à une jeunesse engagée, foncièrement différente d’eux. Et pour Fanny, cette rencontre déclenchera un désir absolu de redéfinir sa façon d’être au monde.

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

Europe connexion 歐洲聯結

d’Alexandra Badea

du 13 janvier au 4 février 2017

1h05
COUPOLE
Tarif A (22€ - 6€)

traduction en mandarin Ling-chih Chow

mise en scène Matthieu Roy

avec Brice Carrois, Johanna Silberstein, Chih Wei Tseng, Wei-Lien Wang et Shih-Chun Wang

scénographie Gaspard Pinta assisté de Hao-Chieh Kao

espaces sonores Mathilde Billaud

assistée de Damien Pecourt

lumière Manuel Desfeux

costumes Noémie Edel

assistée de Anaé Barthélemy

assistante à la mise en scène Victoria Duhamel

stagiaire assistante Adélaïde Poulard

régie générale Christian Rousseau

recherche et développement Alban Guillemot

Tu aurais pu mettre ton intelligence dans des causes plus nobles, tu aurais pu faire de la recherche, tu aurais pu écrire des bouquins, tu aurais pu éclairer le monde, mais tout ça ne t'aurait pas donné tout ce pouvoir. Tu veux conduire. Tu veux conduire le monde par procuration. Tu aimes être le cerveau pervers de la machine qui tourne. Ce n'est pas que l'argent, c'est la soif de puissance. Tu veux être dans la loge des plus grands.

Alexandra Badea
in Europe Connexion

.......................

Cette parole intérieure que nous fait entendre Alexandra Badea est celle d’un homme - prêt à tout pour satisfaire son ambition personnelle. Si nous ne connaissons pas son prénom, nous savons que cet homme occupe aujourd’hui un poste important dans la société européenne : lobbyiste. Après avoir été assistant parlementaire auprès d’une députée « Commission Environnement santé publique et sécurité alimentaire », cet énarque change de camp et intègre l’un des plus gros lobbies de ce marché juteux, parce qu’il a réussi à bloqué une loi qui ne leur était pas favorable. Notre homme n’aura plus le choix de faire machine arrière, il fait désormais partie intégrante d’un système qu’il doit servir de son mieux pour les intérêts de son entreprise, quitte à mettre en danger la vie d’autrui, sa propre santé mentale et sa vie familiale.

En partant d’un fait réel de notre société - les lobbys et leur poids dans les décisions prises au Parlement européen - cette auteure nous propose une expérience théâtrale forte : dix séquences s’enchaînent où la voix intérieure de cet homme semble nous prendre à parti, sous la forme du pronom « tu ». La force dramatique de l’œuvre d’Alexandra Badea réside dans cet art de placer le spectateur au cœur du système dans lequel il évolue afin d’en déceler tous les rouages, les enjeux et les perversités. Ce texte s’adresse de manière directe à chacun d’entre nous et résonne intimement avec la pression ressentie au sein de l’entreprise dans un monde globalisé où les décisions prises à un endroit du globe ont des répercussions concrètes à l’autre bout de la chaîne.

.......................

Dispositif immersif pour une distribution franco-taïwanaise

« Dans la continuité du travail engagé avec l’ensemble artistique de la Cie du Veilleur depuis 2008, je souhaite développer un dispositif immersif qui placera les spectateurs au cœur de l’intrigue. Equipés d’un casque audio, ils seront invités à véritablement entrer dans la peau du personnage. Les recherches engagées sur L’amour conjugal d’Alberto Moravia et Un doux reniement de Christophe Pellet, m’incite à creuser ce sillon d’expérimentation où chaque spectateur se retrouve personnellement impliqué dans la représentation. Soit parce qu’il a le sentiment d’agir, de parler et de se mouvoir à la place du personnage ou encore parce qu’il a l’espace pour que son imaginaire se déploie à l’écoute du texte de la pièce qui lui est susurré au creux de l’oreille. »

Matthieu Roy, novembre 2015.

Production Les Tréteaux de France, Centre Dramatique National / Cie du Veilleur / The Party Theater Group

Coproduction et résidences Taipei Arts Festival, Théâtre du Nord-CDN Lille/Tourcoing/Nord-Pas-de-Calais, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines-Scène Nationale, Théâtre Jean Lurçat-Scène Nationale d’Aubusson, Théâtre Ouvert-Centre National des Dramaturgies Contemporaines

Avec le soutien de l’Institut Français, de l'ONDA, de la Région Nouvelle-Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, du bureau français à Taïwan du Centre Culturel de Taïwan à Paris, l’Université de Poitiers/Maison des étudiants, Service culturel de l’Université et de la DRAC Nouvelle-Aquitaine

.....

La Cie du Veilleur est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication [DRAC Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes], la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, le Département de la Vienne et la Ville de Poitiers. 

Matthieu Roy est membre du collectif artistique du Théâtre du Nord-CDN Lille Tourcoing Nord-Pas-de-Calais et artiste associé à la Scène nationale de Saint-Quentin en Yvelines, et artiste associé de la Scène Nationale d’Aubusson.

 

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté

   



Liens




Europe connexion © Christophe Raynaud de Lage

Europe connexion © Christophe Raynaud de Lage

Europe connexion © Christophe Raynaud de Lage

Europe connexion © Christophe Raynaud de Lage

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang

Europe connexion©Chien-Che Tang