En public

MISE EN SCÈNE

Ogres

de Yann Verburgh
L'équipe de Ogres © Geoffrey Fages

L'équipe de Ogres © Geoffrey Fages

du 22 septembre au 7 octobre 2017

mise en scène Eugen Jebeleanu

avec Gautier BoxebeldClémence LaboureauRadouan LeflahiUgo LéonardClaire Puygrenier
..........

mardis, mercredis à 19h
jeudis, vendredis, samedis à 20h

représentation exceptionnelle lundi 25 septembre à 20h 
..........

Ogres propose un voyage au cœur de l’homophobie, aujourd'hui dans le monde. De la France à la Russie, de l'Ouganda à l'Iran – en passant par la Bulgarie, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Grèce, le Brésil, la Roumanie, la Corée du Sud, les Pays-Bas – ce texte dresse un état des lieux d'une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement, qui existe sous toutes sortes de formes et dont toutes les formes provoquent douleurs et souffrances. 

En savoir plus...

Temps fort

Festival du Jamais Lu-Paris

3ème édition

du vendredi 20 au dimanche 22 octobre 2017

Le Festival du Jamais Lu Paris, c’est une rencontre entre le Québec et la France ; la naissance de nouvelles paroles contemporaines ; un rassemblement entre deux cultures cousines ; une grande fête d’où découle un scan détonant de notre monde.

Pour une 3e édition, Théâtre Ouvert accueillera du 20 au 22 octobre 2017 les mots de onze auteurs proférés par quarante bouches. Une manière de se frencher à la québécoise !

Cette célébration jumellera quatre auteurs français à quatre metteurs en scène québécois, accompagnés d’une troupe d’inépuisables acteurs. À ces mises en lecture s’ajouteront la Traversée d’une écriture québécoise ainsi qu’un cabaret de clôture politico-poétique : l’apogée de cet échange transcontinental.

En savoir plus...

MISE EN VOIX

John Doe ( I need a hero )

Lucie Depauw

Vendredi 20 octobre à 20h

Un pavillon idéal / Un couple / Idéal /

un soir / Lui rentre du travail / Elle attend / a gardé le nourrisson /

la discussion dérape / dispute / rancœur / chacun rumine sa journée /

entre « baby blues » et « burn out » /

le lendemain matin à l'aube des gendarmes sonnent pour une perquisition...

 

C'est l'histoire d'un couple en crise, d'une traversée du désert....


Dans le cadre de

En savoir plus...

LECTURE-RENCONTRE

Traversée d’une écriture québécoise

David Paquet

Samedi 21 octobre à 16h

Il n’y en a pas deux comme lui. De son esprit finement tordu s’éjectent des personnages-météores inattendus. Des flammèches, des fulgurances, des furies. De leurs tragédies, il tire un rire franc, loin du ricanement. De leurs névroses, il fait des triomphes. Car derrière ses figures flamboyantes se cachent des êtres qui tremblent et qui nous ressemblent. Auteur québécois déjà largement reconnu sur la scène internationale, David Paquet vient ici partager quelques extraits de sa production théâtrale, dont vont se saisir dix jeunes acteurs gourmands.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

Ce qui nous reste de ciel

de Kevin Keiss

Samedi 21 octobre à 18h30

À travers l’histoire de deux fratries, je m’interroge sur notre capacité de croyance. La croyance dans ce qu’on voit et qu’on est seul à croire. Seul à voir. Comment croit-on ? Comment est-on cru ? Quelle porosité entre la folie et la foi ? Je m’interroge sur notre faculté supposée à pouvoir affirmer le vrai et le faux. Sur nos nécessités de transcendance. Sur nos refus du réel et l’appel de l’invisible. Je crois qu’écrire cette pièce sur la croyance c’est finalement écrire sur le doute.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

Que nos vies (aient l’air d’un film parfait)

de Nathanaël Frérot

Samedi 21 octobre à 20h

J’aimerais dire. Te dire à toi. 

Ou t’écrire. 

Tu n’es pas là et c’est toujours à toi que je parle. 

Je t’écris depuis un endroit

D’une zone sensible aléatoire. 

On y parle d’endroits

D’un théâtre des opérations à venir

De territoires aux contours mouvants

avec des frontières tracées à main levée

Un croquis de maisons, de soleil ou de nuages avec des chemins et des bonhommes

Un schéma technique très précis exécuté avec de très gros feutres. 

 

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

La Traductrice

de Vincent Farasse

Dimanche 22 octobre à 16h

- Suzanne est morte, à l’angle de la rue Lecourbe et de la rue Cambronne.

- Je sais.

- C’est un drôle d’endroit pour mourir, non ?

 

Un homme reçoit un coup de téléphone, qui le somme de se rendre immédiatement à l’hôpital : sa femme vient de mourir, renversée par une moto.

Quelques mois plus tard, une question l’obsède : sa femme est morte à l’angle de la rue Lecourbe et de la rue Cambronne, en plein après-midi. Leur appartement, son travail, étaient à l’autre bout de Paris. Que pouvait-elle bien faire dans ce quartier ?


Dans le cadre de

En savoir plus...

CABARET LITTÉRAIRE

PING-PONG

Nouveau cabaret poétique et politique

Dimanche 22 octobre à 18h

L’espace public est saturé d’opinions, d’ondes et d’infos. Six auteurs de fiction - trois Québécois, trois Français - vont utiliser leur outil de prédilection, les mots, pour se renvoyer la balle et remettre un peu d’ordre dans ce chaos. Ou pourquoi pas pour y rajouter un brin de pagaille et secouer le convenu - ce serait plutôt ça leur inclination. D’un continent à un autre, vous entendrez ici l’écho d’une vaste conversation poétique, politique et sans doute philosophico-ludique.

 

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

SPECTACLE

C'est la vie

avec le Festival d'automne
© Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

du 30 octobre au 7 novembre 2017

texte et conception Mohamed El Khatib 

avec Fanny Catel, Daniel Kenigsberg

.....

mardis et mercredis à 19h

lundi, jeudi et vendredi à 20h

samedi à 20h

.....

C’est la vie est une démonstration d’amour inconditionnel.

C’est la vie c’est ce qu’il reste quand vous avez perdu l’essentiel.

C’est la vie est une expérience intime, esthétique et politique.

En savoir plus...

Des cow-boys, de Sandrine Roche

18 - 23 mai 2015

1h50
COUPOLE
Tarif B (12€ - 6€)

de et par Sandrine Roche

Avec Pedro Cabanas, Pierre-Félix Gravière, Conchita Paz, Sandrine Roche
et le musicien Fred Costa

lundi à 20h
mardi à 19h
du mercredi au vendredi à 20h
samedi à 16h

à partir de 16 ans 

durée 1h50

Des cow-boys s’amuse à transposer dans notre société les codes du western : violence, domination et alliances tournantes. Une bande d’enfants, un groupe d’adolescents et un quatuor d’adultes jouent à cette loi du plus fort. Un texte explosif sur les rapports de pouvoir aujourd’hui.

L’envie de travailler sur Des cow-boys est née de la série de règlements de compte marseillais dont j’ai été le témoin médiatique en 2012. J’écoutais ce qui se passait, lisait les comptes-rendus de la presse…

Un western s’est rapidement imposé ; un espace où le plus fort fait la loi ; où la loi dépend de l’argent : où l’argent créé le monde… J’ai ensuite beaucoup voyagé, sur le territoire français, dans les campagnes et dans les villes, puis plus loin. J’ai observé les corps, les attitudes, les regards;  j’ai étudié avec soin le vocabulaire en fonction des espaces, des âges, des contextes … Je me suis intéressée de très près à ce que représentait l’inconnu, l’autre, l’ailleurs, l’étranger. A ce que représentait notre vivre ensemble.

Et j’ai décidé de travailler sur le contenu du texte d’abord en regardant et en écoutant des gens. En discutant ensemble de notre « être ou ne pas être » cow-boys.
J’ai ainsi mis en place pendant deux ans des espaces de travail, de réflexions et de rencontres avec des publics divers; autant de matériaux à partir desquels écrire mon texte. Un projet très ludique, qui consistait d’abord tout simplement à jouer aux cow-boys et aux indiens, puis à s’amuser peu à peu à transposer accessoires et situations dans notre quotidien, nos vies. Nous avons proposé trois créations de plateau, soit quatre possibilités d’exprimer ce que le mot cow-boy signifiait aujourd’hui pour un groupe d’adultes, d’enfants et des adolescents.

Nous avons beaucoup parlé de la société, de l’actualité, de l’avenir. Nous avons évoqué nos rêves, nos grandes peurs. Ensemble, nous avons essayé de déterminer où se trouvait l’ouest, qui étaient les indiens, ce que voulait dire conquérir… Je suis partie en résidence d’écriture avec toute cette matière. Des cow-boys s’inscrit dans une série de pièces consacrées à la jeunesse et ses préoccupations. Elle fait suite à Neuf petites filles en 2011, et Ravie, adaptation très libre de la chèvre de Mr Seguin en 2012.

Ce sont des pièces au sein lesquelles j’essaie de décortiquer l'évolution de l'individu de l’enfance jusqu'à l'âge adulte ; des pièces qui me permettent de « zoomer » sur l’individu dans son passage de l'enfance à la maturité. Qui me permettent de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Sandrine Roche

 

EXTRAIT

« Il dit alors comment ça se passe ? T’es un marrant toi. La ligne de son cou. Je ne vois pas. La ligne de son cou. Il dit t’as pas de nom ? Tu viens de nulle part ? Ben on va te trouver une race et un nom si t’en as pas. On va choisir pour toi. Fais voir ta gueule. Ca se fond. Avec le torse. La tête. A quoi tu ressembles ? T’es un marrant toi, tu ressembles à rien. Il dit Marrant, c’est bien. On enlève le T et on prononce le N. Ca fait exotique. T’es exotique, Maran. Ca te plait Maran ? Ca te va bien. Il n’a pas de lignes. Tout est large. En bloc. Sans lignes. Avec un nom, c’est mieux. Il dit avec un nom, tu t’en sors. Alors tu es content ? Moi, je suis content. Elle a des lignes franches. Des courbes franches. Tout le monde est content. Il parle. Elle s’occupe. On va faire quelque chose de toi, Maran. Il travaille. Elle s’occupe. On va faire quelque chose de toi. Tu vas voir. Elle gère. Les occupations. Bouche fermée. Sourire fermé. »

Le texte est édité par les éditions Théâtrales 

Remerciements à Marik Renner (assistante à la mise en scène) et Paola Piccolo (intervenante corps)

Production Théâtre Ouvert, Association Perspective Nevski*
Coproduction Théâtre de la Paillette - Rennes
avec le soutien de la Région Ile-de-France dans le cadre de l'EPAT 

Texte écrit en résidence à la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon et édité par les Editions Théâtrales

Une mise en voix de ce texte a été présentée à Théâtre Ouvert dans le cadre de FTO#1 le 20 novembre 2014.



Liens




Invasion Revue 1944 © CR de Basse-Normandie / Archives Nationales du Canada

Invasion Revue 1944 © CR de Basse-Normandie / Archives Nationales du Canada

© Ronny Jacques, Calgary Stampede, 1940  

© Ronny Jacques, Calgary Stampede, 1940  

Des Cow-boys - FTO#1 © Christophe Raynaud de Lage

Des Cow-boys - FTO#1 © Christophe Raynaud de Lage

Des Cow-boys - FTO#1 © Christophe Raynaud de Lage

Des Cow-boys - FTO#1 © Christophe Raynaud de Lage

Biographie

Sandrine Roche

Sandrine Roche © Isabelle Planche

Sandrine Roche © Isabelle Planche

Auteure, comédienne, metteure en scène, elle étudie les sciences politiques en France puis en Italie, avant de devenir chargée de production en théâtre et en danse.

Lire la suite...

Biographie

Pedro Cabanas

Pedro Cabanas -® Isabelle Planche  - DR. association Perspective Nevski

Pedro Cabanas -® Isabelle Planche - DR. association Perspective Nevski

Né en Espagne, diplomé du Conservatoire Royal de Mons (1er prix), il poursuit sa formation au Conservatoire Royal de Liége.

Lire la suite...

Biographie

Conchita Paz

Conchita Paz -® Isabelle Planche  - DR. Association Perspective Nevski

Conchita Paz -® Isabelle Planche - DR. Association Perspective Nevski

Actrice d’origine espagnole, née en Suisse, elle vit depuis plus de 10 ans en Belgique.

Lire la suite...

Biographie

Fred Costa

Fred Costa -® Thomas Ungravity - DR. association Perspective Nevski

Fred Costa -® Thomas Ungravity - DR. association Perspective Nevski

Formé aux Beaux Arts puis à l’École Nationale Supérieure des Arts décoratifs de Paris, Fred Costa choisit la musique et commence à jouer du saxophone à l’âge de 24 ans.

Lire la suite...