En public

Festival

ZOOM à Théâtre Ouvert - Z.T.O#3

du réel au poétique

Les 22, 23,26,29 et 30 mai 2017

Troisième édition de ce temps fort qui explore la manière dont des auteurs, se saisissant de matériaux documentaires (intimes, politiques, historiques, sociétaux…) les agencent, les détournent, les transforment en un acte artistique qui tout à la fois questionne le temps présent et nous déplace par sa force poétique.

SPECTACLES - MISES EN ESPACE - MISES EN VOIX 

avec notamment
Caroline Arrouas, Benoît Bradel, Hugues Duchêne, Marie-Sophie Ferdane, Christophe Fiat, Claudine Galea, David Geselson, Judith Henry, Valérie Mréjen, Stanislas Nordey, Guillermo Pisani, Laurent Poitrenaux, Carole Thibaut, Yoann Thommerel …

TARIF UNIQUE 
Tarif plein 5€/ Tarif réduit 3€
Entrée libre avec la Carte TO

En savoir plus...

ZOOM#3

Troisième personne

de Valérie Mréjen
Valérie Mréjen © Stéphanie Solinas

Valérie Mréjen © Stéphanie Solinas

Vendredi 26 mai à 19h30

Son arrivée, tout à fait annoncée, reste une surprise jusqu’au dernier moment. Contrairement à l’image assez répandue du petit rôti, il ne fait pas de doute qu’il s’agit déjà d’une personne. Après les premiers jours dans une chambre exiguë, il est temps de sortir pour retrouver le vaste monde.


Dans le cadre de

En savoir plus...

ZOOM#3

Mon corps n’obéit plus

de Yoann Thommerel
Mon corps enseveli sous les brouillons détruits de mes derniers poèmes©Y. Thommerel

Mon corps enseveli sous les brouillons détruits de mes derniers poèmes©Y. Thommerel

Vendredi 26 mai à 20h30

Depuis le plus jeune âge, l’auteur éprouve l’indocilité de son corps et, contrairement à ce que son entourage pouvait espérer, la maturité n’a rien arrangé. Aujourd’hui encore, son corps refuse obstinément de se plier aux consignes, et notamment à celle-ci : apprendre à rester à sa place et à ne pas dépasser les limites...


Dans le cadre de

En savoir plus...

ZOOM#3

La 7e vie de Patti Smith

de Claudine Galea

Lundi 29 et mardi 30 mai à 20h30

À la fin des années 1970, dans un ancien village de pêcheurs à trente kilomètres de Marseille. Une jeune fille maigre et timide porte difficilement ses 16 printemps. Jusqu’au moment où elle entend une voix. Celle bien saccadée d’une autre jeune femme maigre et timide. Mais trentenaire celle-ci. Elle publie son premier disque. Elle est aussitôt propulsée star. C’est Patti Smith qui, avec Horses, pénètre dans la légende.


Dans le cadre de

En savoir plus...

ZOOM#3

Lettres non-écrites

de David Geselson
© DR

© DR

Mardi 30 mai à 19h30

« Si vous avez un jour voulu écrire une lettre à quelqu’un de cher sans jamais le faire, parce que vous n’avez pas osé, pas su, pas pu, ou pas réussi à aller jusqu’au bout, racontez-la-moi et je l’écris pour vous. 

Nous passerons 35 minutes ensemble pendant lesquelles vous me raconterez cette lettre non-écrite.

Je passerai ensuite 45 minutes à l’écrire pour vous.  Une fois la lettre écrite, je vous la lirai.

Si elle vous convient vous pourrez la garder (sous quelque forme que ce soit), et si non, je l’effacerai et n’en garderai pas trace.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN ESPACE

Convulsions

d’Hakim Bah
© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

Mercredi 14, jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 juin

MISE EN ESPACE
Frédéric Fisbach 

avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Sophie Cattani, Madalina ConstantinLorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel 

Prix RFI Théâtre 2016

Le jury présidé par l'écrivain Laurent Gaudé  a salué "un texte audacieux et d'une grande maîtrise qui crée des espaces de théâtralité en revisitant un mythe grec (...), un texte qui échappe à la morale car il raconte de façon impitoyable une tragédie dont la violence continue son oeuvre jusqu'à nos jours".

Convulsions est la réinterprétation contemporaine d’un mythe grec qui passe de la mise à mort d’un demi-frère jusqu’à la violence inhérente de l'US Green Card Lottery, la fameuse porte d’entrée aux États-Unis pour les désespérés du monde entier.

 

À paraître en juin 2017
collection Tapuscrit/Théâtre Ouvert
en coédition avec RFI  

 

En savoir plus...

MISE EN SCÈNE

Ogres

de Yann Verburgh
L'équipe de Ogres © Geoffrey Fages

L'équipe de Ogres © Geoffrey Fages

du 22 septembre au 7 octobre 2017

mise en scène Eugen Jebeleanu

avec Gautier BoxebeldClémence LaboureauRadouan LeflahiUgo LéonardClaire Puygrenier
..........

mardis et mercredis à 19h
jeudis et vendredis à 20h
samedis à 20h
..........

Ogres propose un voyage au cœur de l’homophobie, aujourd'hui dans le monde. De la France à la Russie, de l'Ouganda à l'Iran – en passant par la Bulgarie, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Grèce, le Brésil, la Roumanie, la Corée du Sud, les Pays-Bas – ce texte dresse un état des lieux d'une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement, qui existe sous toutes sortes de formes et dont toutes les formes provoquent douleurs et souffrances. 

En savoir plus...

SPECTACLE

C'est la vie

avec le Festival d'automne
© Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage

du 30 octobre au 7 novembre 2017

texte et conception Mohamed El Khatib 

avec Fanny Catel, Daniel Kenigsberg

.....

mardis et mercredis à 19h

lundi, jeudi et vendredi à 20h

samedi à 20h

.....

C’est la vie est une démonstration d’amour inconditionnel.

C’est la vie c’est ce qu’il reste quand vous avez perdu l’essentiel.

C’est la vie est une expérience intime, esthétique et politique.

En savoir plus...

Convulsions

d’Hakim Bah

Mercredi 14, jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 juin

1h40
COUPOLE
Tarif B (12€ - 6€)

mise en espace Frédéric Fisbach

avec Ibrahima Bah, Maxence Bod, Sophie Cattani, Madalina ConstantinLorry Hardel, Nelson-Rafaell Madel 

Convulsions est le troisième volet d’une trilogie intitulée Face à la mort. Il revisite un épisode de la Tragédie des Atrides où Atrée et Thyeste assassinent leur demi-frère ; torture, infanticide, adultère, vengeance, exil, chœur antique entonnant  La mort est une fête… Tout est là pour une action qui se déplace d’un terrain de basket à un aéroport, destination America.

.....................

Le ventre est encore fécond d’où sortira la bête immonde.
Grands peurs et misères de troisième Reich, Berthold Brecht.

"J’aime l’écriture d’Hakim Bah, il fait partie d’une génération d’auteurs qui insuffle une vitalité nouvelle et une urgence à prendre la parole sur les plateaux.

Ils sont la preuve vivante de la nécessité, pour penser et cultiver l’humain en nous, de tout ce qui n’est pas nous : l’étranger, le différent, l’autre.

Pour Convulsions Hakim Bah s’inspire de Thyeste, la tragédie de Sénèque. Il en fait un conte d’anticipation effrayant dans lequel on peut gagner une green card par tirage au sort, où l’ADN parle et où l’humain est possédé par un mot, Greedy✳ (le cri de guerre du monde de la finance), pour l’appliquer à tous les compartiments de sa vie, jusqu’au plus intime.

La violence est dans chaque scène, elle va jusqu’à l’épuisement, elle va au bout de son absurdité.

Comme si l’auteur avait voulu en exprimer l’essence, mais à peine un filon est-il épuisé, qu’apparaît un nouveau, et ça continue, ça creuse plus profond. À la lecture on est pris dans ce maelström.

J’ai d’abord éprouvé un grand plaisir à lire la pièce. Cette langue fait naître un plaisir ambigü chez le lecteur, qui accepte presque malgré lui de plonger dans cette décharge de violence, qui se tisse à un humour abrupt et burlesque. Voyeur essayant de calmer la montée d’une drôle de culpabilité, je me suis fait prendre par l’histoire.

Mais si Hakim Bah reprend l’inexorable descente aux enfers des fils de Tantale, c’est sans doute pour témoigner d’une chose très simple. Une chose que nous vivons dans nos chairs et avec laquelle nous « dealons » au quotidien, passant de la colère à l’écœurement avant qu’une immense fatigue nous gagne face au gâchis provoqué par la répétition des mêmes erreurs, des mêmes horreurs, toujours…

Hakim Bah tord le mythe de Thyeste et d’Atrée pour accoucher d’une pièce à la fois intime et éminemment politique. Notre époque est cool et monstrueuse, notre monde techno-globalisé à l’agonie. Nous n’avons pas retenu la leçon depuis Sénèque et nous célébrons jour après jour la victoire du verbe avoir sur le verbe être. Ce faisant, nous nous condamnons à l’anthropophagie et à l’inhumanité."

Frédéric Fisbach

Greedy, mot anglais qui signifie avidité

Production Compagnie Ensemble Atopique II, Théâtre Ouvert avec le soutien de la Région Île-de-France
Avec le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, de Beaumarchais, de la Colline, théâtre national; du Carreau du Temple

La Compagnie Ensemble Atopique est conventionnée depuis 2016 par la Direction des Affaires Culturelles de Provence-Alpes-Côte d'Azur  



Liens




© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage

© C.Raynaud de Lage