En public

Festival

Festival du Jamais Lu-Paris#4

4ème édition
Marc-Antoine Cyr, Caroline Marcilhac, Marcelle Dubois © J. Banderet

Marc-Antoine Cyr, Caroline Marcilhac, Marcelle Dubois © J. Banderet

26, 27, 28 octobre 2018

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 17 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils sont rejoints par des metteurs en scène venus du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.

En savoir plus...

Festival

Focus à Théâtre Ouvert F.T.O#5

du 21 au 30 novembre 2018

SPECTACLE / MISES EN VOIX / MISES EN ESPACE / PERFORMANCES

Cette 5ème édition fait entendre des textes pour la plupart inédits d’une douzaine d’auteurs français et étrangers en résonnance avec le temps présent. Une occasion de se rencontrer pour affûter ensemble nos esprits critiques.

.........

avec notamment Mawusi Agbedjidji, Rémy Barché, Éric Chevillard, Collectif biriken (Melis Tezkan & Okan Urun), Nicolas Doutey, Alain Françon, Bérangère Jannelle, Joël Jouanneau, Joël Maillard, Stanislas Nordey, Azilis Tanneau, Catherine Umbdenstock, Dorothée Zumstein

.........

TARIF UNIQUE
5 € / 3 €
entrée libre avec la Carte TO

En savoir plus...

Alexandre qui ? ou l’histoire d’une folle rencontre entre le Népal et le Ventoux

d’Aurore Jacob

Jeudi 14 et vendredi 15 décembre à 20h

COUPOLE
Entrée libre sur réservation

Maître d'oeuvre Blandine Savetier 

avec Camille Constantin, Étienne Galharague, Amandine Gay, Lucile Jégou, Malek Lamraoui, Emma Meunier, Charlaine Nezan, Mathieu Perotto

avec la participation d’Aurélien Feng

 

 

Alexandre qui ? tourne autour de la figure d’Alexandre Juillet.

Nous suivons Alexandre Juillet dans son quotidien, des plus banals. De son domicile, situé au 39, bis rue des Palissades, à son poste de téléconseiller, au SAV de la Société Le Ventoux, nous l’avons suivi. Alexandre Juillet était un citoyen tout à fait normal.

Était.

Il semblerait, en réalité, qu’Alexandre Juillet soit à la tête d’un mouvement terroriste opposé à notre société de progrès et de consommation. C’est ce qu’on dit. A moins qu’il ne s’agisse d’un mouvement de combustion mondiale et spontanée.

Dans cette pièce-monde, l’espace et le temps deviennent élastiques, le privé se mêle au public et les destins de tous se lient, pour entrer en résonance. Nous nous glissons aux côtés d’Alexandre Juillet, qui concentre les regards, et passons avec lui de la réalité à une vision hallucinée du réel, comme dans un cauchemar éveillé. A moins qu’il ne soit qu’un épiphénomène d’une civilisation en train de basculer de l’autre côté du miroir. 

 

Avec le soutien de la Région Île-de-France